AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 19:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Je n'en pouvais plus. Il fallait vite que je sorte prendre l'air. Juste une heure ou deux. Le temps de m'emplir les poumons d'un air glacial et revigorant. Je savais que si je passais tout mon temps enfermé chez Laurie, j'allais vraiment toucher le fond pour de bon. Et ne plus parvenir à remonter à la surface. Il suffisait de voir l'effet que l'enfermement avait sur elle, pour se douter qu'il en irait de même pour moi si je faisais la même chose. La différence, c'est que pour ma part je pouvais aller où bon me semblait. J'étais plus ou moins en bonne forme physique. C'était plus mentalement que ça n'allait plus du tout. Que tout avait été foutu en l'air par la guerre que j'avais mené durant presque deux années. Si j'avais su que ça se passerait si mal et que je devrais faire face à tant d'horreurs, j'y aurais réfléchis à deux fois avant d'y aller. Mais ce qui était fait, était fait. Et maintenant, je devais tenter de remonter la pente. Seul. Parce que mes proches ne m'étaient pas d'une grande aide. Plus ils s'inquiétaient pour moi et plus je les fuyais. Quant à Laurie, elle était dans un bien pire état que moi. Ne restait qu'Olivia. La femme de laquelle j'étais tombé foutrement amoureux, deux ans plus tôt. Mais à cause de Jessica, ma relation avec elle n'allait certainement pas repartir. J'aurais du interrompre ma relation avec Laurie, beaucoup plus tôt.

Je pensais que j'aurais le temps d'y mettre fin à mon retour. Et de lui dire que j'étais amoureux de sa soeur. Amoureux fou même. En presque deux ans de mission, je n'avais pensé qu'à elle. Et depuis mon retour, c'était exactement la même chose. Quand bien même ma fille entrait également en ligne de compte désormais. Mais Olivia n'était pas vraiment là pour moi. Et je ne voulais pas assombrir ses journées en lui avouant que je n'allais pas bien du tout. Que j'avais besoin d'aide. Que chaque journée semblait pire que la précédente. Elle était jeune, dynamique, incroyable. Elle allait très bien. Et sans moi, elle ne pouvait que continuer d'aller bien. Alors que Laurie avait besoin d'aide et ne risquait pas d'aller pire par ma faute. Elle était déjà au fond du trou. Je ne faisais que lui tenir compagnie. Mais ce soir, il me fallait ce temps pour reprendre mon souffle. Raison pour laquelle j'étais installé au bar, à une table près de l'entrée. Je buvais verre sur verre en sachant très bien que c'était une sale idée vu que j'allais encore prendre des somnifères pour dormir, un peu plus tard. Mais c'était plus fort que moi. Ca me procurait un sentiment de bien être, aussi éphémère soit-il. Et depuis plusieurs minutes, une femme m'avait rejoint. Jolie. Blonde. Grande. Elle me faisait penser à Olivia. Raison pour laquelle, sans doute, je ne l'avais pas repoussée. Et raison pour laquelle je la laissais se frotter contre moi alors qu'elle semblait vouloir attirer toute mon attention. C'était peine perdue. Mais elle l'ignorait. Et la laisser faire me donnait presque l'impression que j'allais bien. Que tout était normal.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 20:28

Je devais rester forte pour ma sœur mais aussi et surtout pour ma nièce Jessica que j'élevais comme ma propre fille. Je m'occupais d'elle bien plus que sa mère. D'accord elle était dans un fauteuil, sa vie avait changé radicalement, mais bon sang quand est ce qu'elle allait enfin se secouer? J'avais fait énormément d'effort, je prenais sur moi depuis plus d'un an, je m'étais montré compréhensive et plus qu'indulgente, mais elle en profitait trop. J'adorai ma nièce par dessus tout, et tout ce que je faisais pour elle je le faisais avec plaisir, mais cette petite avait aussi besoin de sa mère. Le pire dans tout ça? Voir Joe presque tout les jours sans pouvoir l'aimer, le toucher, le regarder. Je l'aimai tellement. Je pensai à lui nuit et jour. Mais ce n'était plus possible lui et moi, surtout à cause de Jessica. J'avais envie de secouer ma sœur pour qu'elle s'occupe un peu de Joe aussi. Ne voyait-elle pas à quel point il allait mal? Ne voyait-elle pas à quel point son sourire était faux et cachait je ne sais quelles blessures? Pour moi c'était une évidence qu'il allait mal, mais c'est peu être parce que moi je l'avais dans la peau.

Il était presque 21h quand Laurie m'a appelé en panique. Jessica n'arrêtait pas de pleurer et elle était débordée, de plus son petit ami était introuvable. Évidement, j'ai répondu que j'arrivai sur le champs. Je me rendais rapidement jusqu'à chez eux pour m'occuper de ma nièce. Je calmais la petite, je lui donnait à manger et la couchait avant d'aller aider ma sœur à se coucher également. Elle me demanda aussi d'aller chercher Joe et évidement j'acceptais. Je commençai donc à le chercher un peu partout sans vraiment savoir par ou commencer. C'était peu être un coup de chance mais je le retrouvai rapidement, attablé dans un bar, avec un espèce de Barbie surmaquillée vulgaire au possible qui se frottait assidûment contre lui. Je voulais tellement pouvoir le toucher moi aussi. Pouvoir l'aimer. L'entaille dans mon cœur se déchira encore, et bientôt il sera brisé pour de bon. Je pris un grande inspiration et j'avançais vers lui, le visage neutre et fermé.

Ça va je ne te dérange pas trop?

J'étais dur, froide, mais ça m'énervais de le voir avec cette pouf. Et ça l'énervais de devoir tout faire toute seule, j'allais finir par péter les plombs. Je toisai l'espèce de potiche qui se collait encore à lui.

Il a une petite amie, et un enfant, alors casses toi!

Elle s'apprêtait à me répondre mais je regard que je lui lançai lui fit passer l'envie je crois. Elle se contente d'aller voir un peu plus loin. Je n'étais pas une fille méchante, ni agressive, mais la j'étais à bout de nerfs, c'était à croire que ni lui ni ma sœur ne savait gérer leur vie, et que c'était à moi, qui avait douze ans moins qu'eux, de tout faire à leur place.

On rentre maintenant!

Je lisais toute la peine et la détresse dans les yeux de Joe. Mon coeur se brisa pour de bon.

Joe...qu'est ce que tu as? Ta fille à besoin de toi. Ressaisies-toi. Tu peux faire ton numéro à qui tu veux, moi je ne suis pas dupe et tu le sais...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 20:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Combien de temps encore, allais-je pouvoir supporter cette vie là ? Jouer le rôle du petit ami d'une femme que je n'aimais plus depuis bien longtemps. Tenter d'être le père d'une enfant qui méritait vraiment de grandir dans une famille plus équilibrée. Être amoureux d'une nana qui n'était même pas de ma génération. Ma vie n'aurait jamais du prendre une telle tournure. J'étais supposé achever cette mission et rentrer pour retrouver Olivia avec qui je voulais vraiment construire quelque chose. J'étais supposé avoir droit au bonheur moi aussi, non ? J'avais largement payé pour y avoir droit. Mais nous. Tout allait de mal en pis. Et je n'avais vraiment pas l'impression que ça finirait par s'arranger. Pas de sitôt en tout cas. Je pouvais au moins faire semblant que tout allait bien et que ma vie était on ne peut plus normale. Par exemple, en buvant un verre dans un bar. Soit, ça signifiait aussi me coltiner une nana siliconée qui se frottait allègrement à moi. Ce n'était pas désagréable non plus, je ne pouvais pas dire le contraire. Mais elle n'était vraiment pas celle que je souhaitais à cette place ci. Mais celle que je voulais voir à mes côtés, semblait fermée à cette idée pour de bon. Quand elle débarqua dans les lieux, ce n'était pas du tout pour me rejoindre. Mais sans aucun doute pour me ramener à la raison. je ne pris même pas la peine de répondre à sa question. Je me contentai de poser un regard vide sur elle.

En quelques mots et un regard, elle parvint à faire fuir la blonde qui se leva sur le champ. Je ne tournai pas même la tête vers elle alors qu'elle s'éloignait. Je me contentais de regarder Olivia, dans l'attente de comprendre les raisons pour lesquelles elle était venue ici. Sans aucun doute pour me ramener chez Laurie. Me ramener dans cette prison ô combien déprimante. Si ses mots parvinrent jusqu'à mes oreilles, ils se heurtèrent à un mur. Peu importe. Evidemment qu'elle savait que je n'allais pas bien du tout. Elle me connaissait aussi bien que mes proches. Et ce n'était pas peu dire. Mais ça ne changeait rien au fait que je ne voulais pas qu'elle m'aide. Ce serait lui demander de se sacrifier. Et puis je ne voulais pas qu'elle soit là juste pour m'aider. Ca n'allait pas arranger le fait que j'étais fou d'elle. Et que l'idée de ne plus pouvoir vivre notre relation comme je l'aurais souhaité, me détruisait lentement mais sûrement. Qu'est-ce que tu veux ? Demandai-je sur un ton las, en détournant enfin le regard de sa petite personne. Et à peine ma question posée, que je portais mon verre à mes lèvres pour en boire de longues gorgées. Je suis seulement sorti boire un verre. Je vais rentrer. Si tu craignais que je ne sois en train de fuir mes responsabilités. Ajoutai-je avec ironie. Parce que c'était bien là ce qu'elle faisait. Elle s'assurait que je restais bien aux côtés de Laurie et notre fille. Elle le faisait pour elles. Pas pour moi.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 21:19

Je n'aimais pas cela, le voir ainsi. Assis dans ce bar, avec cette fille, de cette façon, ce n'était pas le Joe que je connaissais, ce n'était pas le Joe que j'aimai, ce n'était pas mon Joe. J'avais réussis assez facilement à faire déguerpir sa blondasse, et j'étais incroyablement jalouse parce que malgré tout, je ne pouvais m'empêcher de considérer Joe comme étant à moi. J'étais prête à tout faire pour lui, mais si il commençait à déconner lui aussi je ne sais pas comment je vais m'en sortir. Parfois, j'avais l'impression d'être la plus mature des trois. Me montrer trop dure avec lui n'allait finalement pas arranger les choses, alors autant me calmer aussi et essayé de le rassurer. Je voulais tellement l'aider. Je fini par m'asseoir en face de lui, je lui pris délicatement le verre des mains pour le poser un peu plus loin sur la table. Quand ma main à touché la sienne j'ai eu l'impression de retourner deux ans en arrière. Des flashs m'apparurent.

Joe...je ne t'interdit pas de te détendre. Ce n'est pas en buvant et en te tapant des filles comme ça que ça ira mieux. Laurie m'a appelé parce qu'elle ne s'en sortait pas avec Jess. C'est à toi d'être la pour elles. Tu sais que je donnerais tout pour ma nièce, et j'adore ma sœur, mais j'ai aussi une vie.

Je voulais lui faire comprendre que lui et Laurie devaient arrêter de ne pas voir plus loin que le bout de leur nez. Ils étaient chacun dans leurs malheurs qu'ils ne voyaient pas que moi j'étais à bout de fatigue et à jour de nerfs. Je sacrifiais ma vie, ma jeunesse, et moi personne ne m'aidais, personne ne se souciais de savoir comment moi j'allais. Mais peu importe. Jess et Laurie passaient avant moi, et j'aimai Joe plus que tout au monde. Alors je prenais sur moi, je faisais la forte, et j'aidais les autres, encore...

Je sais que la situation est difficile pour toi Joe, elle l'est pour tout le monde, mais tu ne peux pas te permettre de déconner toi aussi. On en a déjà assez avec Laurie. Que ça devenir votre fille si ces deux parents sont dépressifs? Pense à elle.

J'essayai de me montrer la plus douce et la plus compréhensive possible. Mon seul but, ma seule envie était de lui apporter un temps soit peu de réconfort. Pas pour moi, pas pour Jess ni Laurie, mais uniquement pour lui. Bon sang mais il ne voyait donc pas à quel point je l'aimai?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 21:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

J'aurais donné cher pour que la raison de la présence d'Oli ce soir là, soit par inquiétude pour moi. J'étais certainement très égoïste de souhaiter une chose pareille. Mais comment faire autrement, alors que j'étais amoureux d'elle et que c'était mal barré pour changer ? j'aurais préféré que mes sentiments soient toujours réciproques. Mais je n'avais pas l'impression que c'était le cas. Elle ne s'en faisait pas pour moi. Elle s'inquiétait seulement pour sa soeur et sa nièce. Ce qui était tout à fait normal en soit. Je ne pouvais dire le contraire. Et je ne pouvais être un tel monstre non plus. Je ne pouvais même pas canaliser mon désir pour elle, quand sa main frôla à peine la mienne. C'était complètement stupide. Et je crispai les mâchoires alors que nos peaux ne se touchaient qu'une petite seconde. Déjà, je reposais sagement ma main sur ma cuisse. Sans pour autant regarder Olivia qui s'était installée en face de moi. Je ne voulais pas la regarder. Parce qu'elle savait lire en moi comme dans un livre ouvert. Et qu'en plus de ça, ça ne ferait que raviver ma douleur face à la perte terrible qu'elle représentait et représenterait toujours pour moi. Je ne pouvais l'accepter. J'avais assez de souffrances comme ça, sans en rajouter une couche en ce qui la concernait. Je suis déjà là pour elle. Je suis tout le temps là ! Lâchai-je froidement, mâchoires toujours crispées. Je ne pouvais croire qu'elle soit en train d'affirmer le contraire.

J'étais là pour le réveil de Jessica et pour m'occuper d'elle toute la journée, quand je ne la déposais pas chez la nourrice pour tenter de me trouver un boulot. Et comme si m'occuper d'une enfant n'était pas assez prenant et compliqué comme ça, je devais aussi être là pour Laurie. Et j'étais là. Je ne vivais pas chez elle par pur plaisir. Mais parce qu'elle avait presque plus besoin d'aide et d'une présence, que notre propre fille ! Eh bien vis ta vie ! On ne t'a rien demandé ! Lâchai-je avec plus de colère que je ne l'aurais voulu. Je n'avais pourtant pas de raison de lui en vouloir. Elle avait la vie devant elle. Elle était jeune, belle, intelligente. Tout allait très bien se passer pour elle. Elle n'avait pas encore eut l'occasion de faire un mauvais choix qui allait ruiner sa vie jusqu'au bout, contrairement à Laurie et contrairement à moi. Je rentre. Soupirai-je finalement avec lassitude, avant de balancer un billet sur la table et me lever. Je parvins jusqu'à la sortie, sans tituber. Et je comptais bien prendre le volant malgré l'alcool qui coulait dans mes veines. En soit, ce n'était pas comme si je ne conduisais jamais en étant dans un piteux état, vu le nombre de cachetons avec lesquels je me shootais jour après jour. Avec ironie, je songeai que si j'avais un accident en cours de route, Olivia allait juste être agacée parce qu'elle devrait trouver quelqu'un d'autre pour s'occuper de sa soeur et sa nièce. Sourire ironique aux lèvres, je glissai une cigarette entre celles ci et l'allumai, le temps de rejoindre ma voiture.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 22:03

Ne craque pas Olivia, ne craque pas! Voilà ce que je ne cessais de me répéter quand il me parlait de cette façon. Je n'étais pas Laurie, il l'avait peu être oublier! Je n'étais pas la plus sage, je n'étais polie. Alors il fallait qu'il se calme un peu. Il était tellement égoïste. Je faisais tout pour sa fille et je n'avais jamais la moindre gratitude, pire, il me parlait comme à une moins que rien, il m'envoyais chier et me méprisais. Et venant de l'homme dont j'étais éperdument amoureuse, ça me faisait un mal de chien.

Je veux bien être gentille Joe, mais fais attention à comment tu me parles, je ne suis pas ton chien. Si je n'étais pas la pour Jess qui le serait? Toi peu être? Entre un verre d'alcool et un antidépresseur? Je te l'ai dit Joe, je ne suis pas dupe. N'oublies pas que je te connais mieux que personne.

Il m'annonçait qu'il rentrait et passait devant moi sans même un regard. Durant un instant j'eus envie d'éclater en sanglots et d'enfin me laisser aller, mais je n'en avait pas le droit. Je me lançai donc à sa poursuite. Il titubais jusqu'à sa voiture, une cigarette a la bouche. Je le trouvait incroyablement sexy, ce n'était pas le moment de le trouver sexy. Il trébuchait et manquait de tomber, je le rattrapait juste à temps. Son odeur m'enivrai, je crevai d'envie de l'embrasser.

Il est hors de question que je te laisse rentrer dans cet état. Vous êtes vraiment deux irresponsables et immatures.

Je le trainai de force jusqu'à ma voiture et l'installais côté passager. Je lui grimpai à moitié dessus pour lui attacher sa ceinture de sécurité.

Je te ramène chez moi le temps que tu décuve, il est hors de question que Laurie te vois dans cet état.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 22:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Olivia n'était pas en droit de me reprocher le fait qu'elle était forcée de tout gérer et ainsi de mettre sa propre vie de côté. Surtout pas alors que je n'y étais pour rien. Ce n'était pas de ma faute si sa soeur avait eut un accident de la route. Pas de ma faute non plus si la guerre semblait m'avoir sacrément abîmé. Plus moralement, que physiquement. Mon seul véritable tort, c'était d'avoir couché une dernière fois avec Laurie, et de l'avoir mise enceinte. Bien qu'aujourd'hui, face à Jessica que j'aimais éperdument, je ne pouvais pas tout à fait le regretter non plus. J'adorais ma fille. Et je ne pouvais plus m'en passer. Quand bien même je peinais à avancer. Je savais que je devais le faire, au moins pour elle. Quoi ? Est-ce que tu t'es amusée à fouiller dans mes affaires ? Demandai-je avec une colère toujours palpable, alors qu'elle mentionnait mes antidépresseurs. Si elle savait que j'allais aussi mal, pourquoi enfonçait-elle le clou en agissant comme la dernière des garces insensibles ? Je ne lui demandais pas de mettre sa vie entre parenthèses pour reprendre notre liaison. Mais un minimum de considération aurait été la bienvenue. Au lieu de ça, elle me faisait la leçon.

Alors que j'étais littéralement en train de prendre la fuite, elle me rattrapa. Mon coeur se pinça férocement à ses mots. Je n'étais ni irresponsable ni immature. Juste totalement détruit. Foutu en l'air par une guerre que je n'aurais jamais du mener. Et pour ce qui était de mon irresponsabilité, si ça avait été le cas, je me serais contenté de me tirer en apprenant que j'étais père. Ce que je n'avais pas fais. Et là encore, je ne bronchai pas alors qu'elle m'entraînait jusqu'à sa voiture. Je me figeai un peu quand elle se pencha pour boucler ma ceinture. Et je retins mon souffle pour ne pas prendre de bouffée de son parfum qui pourrait me faire flancher. Ouais t'as raison. Pauvre Laurie. Marmonnai-je avec ironie. Quand elle s'éloigna pour rejoindre le côté conducteur, j'ouvris la fenêtre pour y poser mon coude et glisser à nouveau la cigarette entre mes lèvres. Le froid me faisait plus de mal que de bien, semblant raviver un peu mon esprit jusque là totalement décalqué et amorphe. Ramène-moi chez elle. J'vais très bien. Chez elle. Pas chez moi. Pas chez nous. Chez elle.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 23:03

Je préférai ne même pas lui répondre. Il tendait tant bien que mal de se justifier mais je préférai de pas prendre en compte ses propos. Il était méchant et dur avec moi, mais je ne craquerai pas, j'étais plus forte que ça, et j'étais prête à tout encaisser. Bon sang, qu'est ce que je peux t'aimer Joe, tu n'as pas idée. J'étais complément folle amoureuse de lui. Il avait 34 ans, c'était le copain de ma sœur, le père de ma nièce, c'était un militaire, mais putain qu'est ce que je l'aimai. Arriverais-je un jour à ne plus l'aimer? À l'oublier? Peu être que je devrais essayer de sortir avec un autre mec pour tenter de l'oublier?

Je m'installai côté conducteur sans même lui répondre. Je me fichai bien de ce qu'il pouvait dire, je le ramenai chez moi. Laurie et Jessica dormaient, je n'avait pas l'intention de faire ce qu'il voulait. Je roulais jusqu'à chez moi. Je l'aidai à descendre de voiture et monter les escaliers jusqu'à mon appartement. Le touché était un véritable supplice, j'avais incroyablement envie de lui. Je le lâchait le temps d'ouvrir la porte d'entrée et je l'attirait à l'intérieur. J'allais l'allonger sur mon lit et je lui enlevai ses chaussures alors qu'il commençait à comater. J'allais les poser dans l'entrée et lui chercher une grande tasse de café et le temps que je revienne il dormait profondément. Je m'assis sur le rebord du lit, hésitant un moment, puis je me mis à caresser ses cheveux, j'en profitai tant qu'il dormait.

Joe... Je n'aurai jamais du te laisser partir il y'a deux ans. J'aurai du te garder auprès de moi, si tu savais à quel point tu m'as manqué, tu me manques toujours... Joe, j'ai tellement envie de t'aider...

Je continuai à caresser ses cheveux et son visage. Mon cœur battait la chamade. Je n'avais qu'une envie c'était de m'allonger à côté de lui, de passer la nuit dans ses bras comme avant. Si seulement je l'avais retenu, si seulement il n'avait pas coucher avec Laurie, si elle n'avait pas eu cet accident?

Pourquoi tu n'est pas revenu me voir quand tu es revenu de l'armée? Tu ne m'aime pas n'est ce pas? Tu ne m'a jamais aimé. Je n'étais qu'une fille de plus pour toi finalement.

Et j'étais une fille qui parlait à un mec endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 23:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Je n'étais plus vraiment conscient de ce qui était en train d'arriver. C'était à peine si je parvenais à consommer ma cigarette alors qu'Olivia conduisait en silence. Et le temps d'arriver chez elle, j'avais balancé mon mégot par la fenêtre et refermé celle ci, avant de terminer le trajet en comatant contre ma portière. Je fus également à peine conscient du trajet entre la voiture et son appartement. Je ne réalisais pas non plus qu'elle m'aidait à rejoindre un lit sur lequel elle ne me laissa d'autre choix que de m'écrouler. Bien que toujours à moitié dans les vapes, j'entendais sa voix. De très loin. Comme si elle me parlait d'une autre pièce de ce petit appartement qui était le sien. Je n'étais même pas assez conscient pour savoir si c'était ou non le même que deux ans plus tôt. Je savais seulement qu'elle était installée à mes côtés et émettait ses regrets à voix haute. Ce n'était pourtant pas comme si ses mots allaient pouvoir changer quoi que ce soit à la donne. Ce qui était arrivé, était arrivé. Et rien ni personne ne pourrait jamais changer cela. Le cours des choses ne pouvait connaître le moindre changement. Pas ce qui appartenait au passé en tout cas.

J'avais un peu de mal à croire que, soudainement, elle ait la moindre envie de m'aider. Tout n'était toujours que pour le bien de sa soeur et de Jessica. Jamais pour moi. Je doutais qu'il puisse y avoir soudainement un changement. D'autant plus que son comportement à mon encontre, depuis mon retour, n'était pas franchement glorieux. Aimer ... Aimer ... Est-ce que je l'aimais ? Evidemment que oui; Et c'était bien pour ça que je voulais me retirer de sa vie. Que je l'avais voulu dès mon retour. Tout en songeant que c'était seulement le temps de me remettre de toutes ces horreurs. De redevenir celui que j'étais avant. Et de pouvoir, ainsi, la rendre heureuse. Parce que le moins que l'on puisse dire à l'heure d'aujourd'hui, c'est que je n'aurais pas le moindre effet bénéfique sur elle. Elle était mieux sans moi. Et je pensais qu'elle était déjà parvenue à cette conclusion, pour m'avoir ainsi tourné le dos. Alors tout ça n'était sans doute qu'un rêve. je n'étais pas vraiment conscient. Et finalement, sans rouvrir les yeux, sans ouvrir même la bouche, je roulai sur le lit pour lui tourner le dos.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Jeu 25 Déc - 23:58

J'étais en colère contre lui. J'étais en colère contre Laurie. J'étais en colère contre moi même. J'en avais marre d'être en colère tout je temps. La seule contre qui je n'étais pas en colère c'était ma petite princesse de Jessica. Elle était le trésor de ma vie, si seulement c'était ma fille, notre fille à Joe et moi. J'aurai été tellement heureuse, tellement honoré, d'avoir porté en moi l'enfant de Joe, de lui avoir donner naissance. Si j'avais eu un enfant avec lui...ça aurait peu être tout changer. J'étais jalouse qu'il vive avec ma sœur. J'étais jalouse qu'il soit là pour elle et pas pour moi. Je le regardait dormir puis se détourner de moi. Il ne m'a jamais aimer, il ne m'aimerai jamais, je devais m'y faire. J'avais envie de l'embrasser mais vu les circonstances ce n'était pas le bon moment, ça ne le saurai jamais. Et de me dire que plus jamais je ne m'embrasserai jamais, je ne le prendrai plus jamais dans mes bras, les larmes coulèrent sur les joues, en silence au début, et puis mes pleurs s'intensifièrent. Je me levais et allais jusqu'au salon rapidement ou je fondai en larme.

Je passai de longues minutes à pleurer dans le canapé sans pouvoir m'arrêter. C'était trop dur. Je n'en pouvais plus. Voir Joe tout les jours sans pouvoir l'aimer, c'était une torture. Si au moins il m'aimait en retour, on aurait pu trouver une solution. Même se voir en cachette m'aurai suffit, du moment que je pouvais l'aimer. Je fini par m'allonger sur le canapé du salon en attendant que Joe se réveille. Dire qu'avant, nous dormions dans ce lit ensemble, je repensais à la façon dont il me regardai, la façon dont il me parlais, me touchai, tout laissai croire qu'il était aussi amoureux de moi que je l'étais de lui. Je m'étais trompé.

J'en voulais à la terre entière de nous avoir séparer. Pourrai-je un jour être heureuse sans lui? Aimer un autre homme? Pour le moment ça m'étais impossible? Et de toute façon, je ne pourrais pas être heureuse tant que je je serais pas certaine qu'il va bien.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 0:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Nous ne nous étions jamais dis que nous nous aimions. Mais dans le fond, c'était parce que ça semblait évident. Que notre relation ne pouvait pas être aussi parfaite et belle, sans qu'il y ait de forts sentiments derrière. Tout semblait toujours d'une logique imparable entre nous. Je l'avais aimé comme pas possible. Et ces deux années sans la voir, n'avaient rien changé à la donne. Tout au contraire, ça n'avait finalement fait que renforcer mes sentiments à son encontre. C'était elle qu'il me fallait. Je l'avais toujours su. Mais aujourd'hui j'étais prisonnier d'une relation dont je ne voulais pas. Je n'en voulais pas vraiment à Laurie pour tout ça. Quand bien même elle avait décidé de garder notre enfant sans me mettre au courant. Et quand bien même elle était aujourd'hui en fauteuil roulant parce qu'elle s'était sans doute montrée imprudente en voiture. Quoi qu'il en soit, je n'avais pas le droit au bonheur. Mais ce n'était pas pour ça que je devais gâcher la vie d'Olivia. Ce que je ferais si je venais à lui demander son aide pour que je puisse me relever. Et si je lui avouais que j'étais vraiment amoureux d'elle. je ne pouvais pas la faire prisonnière à son tour.

De toute façon, je n'étais même pas certain que mes sentiments étaient partagés. Et je n'étais même pas sûr qu'elle se soit vraiment proposée pour me venir en aide, parce qu'elle s'en faisait vraiment pour moi. Alcool et médicaments aidant, j'étais beaucoup trop dans le brouillard pour être sûr de quoi que ce soit. Mais pas encore assez pour que les cauchemars ne profitent pas de l'absence de somnifère dans mon organisme, pour venir gâcher le cours de mon sommeil profond. Bien vite, celui ci se fit mouvementé et violent. Prisonnier d'un sommeil trop lourd, je ne pouvais rien faire d'autre que subir le cauchemar fait de flash de souvenirs, qui m'assaillait. En sueur et tous les muscles contractés, je luttais contre moi même, dans les draps qui ne tardèrent pas à se froisser. Je roulais sur le lit sans en être conscient et quelques plaintes s'échappèrent de mes lèvres pourtant serrées. Mon bras balança le contenu de la table de nuit sur le sol, alors que je tentais toujours de me débattre. Et je fini par achever ma course, sur le sol. Quand je tombai lourdement sur celui ci, le corps empêtré dans les draps serrés. A bout de souffle et le visage luisant de sueur, je rouvris enfin les yeux et tentai de revenir à moi. Je n'avais aucune idée des mots qui avaient pu m'échapper dans mon sommeil. Sans doute des supplications. Que je ne voulais pas mourir. Que ça ne pouvait pas continuer. Qu'on ne devait pas 'leur' faire du mal. Qu'on n'avait pas été entraînés pour tout ça. Bref, rien que des paroles que j'avais dis et parfois répété, au cours de ces deux années de guerre.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 1:18

Qu'est ce que je donnerais pour retourner deux ans en arrière. Je n'aurai jamais du le laisser partir à la guerre. Et il n'aurai jamais du m'abandonner, il n'aurait pas du coucher avec Laurie, il aurait dû la quitter plus tôt, mais il a fait le con. Si nous avions passer ses deux dernières années ensemble au lieu d'être séparer les choses seraient différentes aujourd'hui. Il aurait quitté Laurie, on vivrait certainement ensemble, on serait peu être fiancés, mais je ne pourrais jamais vivre rien de tout ça. À cette pensée je craquai de nouveau, jusqu'à entendre un bruit sourd venir de ma chambre, oui un autre, puis des cris, des fracas. J'accourais jusqu'à Joe. Il était au sol, les draps, entrain de se débattre. Je me jetai au sol près de lui et j'essayai de le calmer. Ce fut difficile, il se débattais et il était beaucoup plus fort que moi, je du éviter les coups. Je fini par réussir à le prendre dans mes bras.

JOE! Joe, c'est moi, c'est Oly. Joe, je t'en prie réveille toi, c'est un cauchemar. Joe mon cœur c'est moi, Olivia.

Je le serrai fort dans mes bras, de toutes mes forces. Je le berçais tendrement contre moi jusqu'à ce que sa passe. Je l'avais pris de sorte à ce que son visage soit enfouit dans mon cou. Je lui embrassait le front et caressai ses cheveux.

Chut, je suis la Joe, je suis avec toi, ça va aller.

Je ne voulais plus jamais le lâcher, je voudrai rester dans ses bras pour toujours. Heureusement que je l'ai pas laisser rentrer chez lui, même si il appelait ça "chez Laurie", elle n'était pas assez forte pour supporter ça. Je prenais son visage entre les mains et reculais un peu pour le regarder.

Ça va mieux?

Je ne pouvais pas m'empêcher de garder les mains sur son visage. Ce que je venais de voir c'était pire que tout ce que j'ai imaginé. Je n'imaginai pas à quel point il souffrait. Il fallait sur je l'aide, je n'avais plus le choix.

Joe, qu'est ce que je peux faire pour t'aider? Dis le moi, je suis prête à tout...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 11:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Encore une fois, je me retrouvais à me débattre comme un beau Diable, contre mes cauchemars de guerre. Ils semblaient ne vraiment jamais vouloir me laisser en paix. Encore combien de temps ça allait durer ainsi ? Beaucoup trop à mon goût, j'en étais certain. Je ne pouvais rien faire d'autre que me débattre, seul. D'ordinaire, ça m'arrivait chez Laurie. Et comme elle était dans sa chambre et dans l'incapacité de quitter son lit seule, elle attendait juste. Et quand le silence retombait, elle m'interpellait pour savoir si ça allait. Rien de plus. Rien de moins. Elle ne pouvait rien faire de toute façon. Elle n'avait aucun pouvoir apaisant sur moi. Contrairement à Oly dont la voix me parvenait en cet instant. Sa douceur, son ton mélodieux, ses mots. Ses mots .. Elle m'appelait comme deux ans plus tôt. A savoir, "mon coeur". Peu à peu, mon corps se calma. Plus aucun bruit ne s'échappa de mes lèvres et je cessai totalement de bouger. Elle était là. Olivia était là pour moi. J'étais chez elle. Je me trouvais entre ses bras réconfortant. C'était donc être à la maison pour moi. A la maison. La lente inspiration que je pris, m'offris une grande bouffée de son parfum délicat.

J'entrouvris les yeux quand elle prit mon visage entre ses mains pour me regarder. Je me heurtai à ses prunelles noisettes qui me fixaient avec une grande attention et une inquiétude palpable. Ca va ... Parvins-je à souffler tant bien que mal, d'une voix à peine audible. Avec difficulté, je me redressai pour pouvoir m'asseoir et après une courte hésitation, refermai mes bras autour d'elle pour la serrer contre moi. Je tremblais toujours, je luisais de sueur et mon coeur tambourinait frénétiquement dans ma cage thoracique. Et pourtant, à l'avoir ainsi près de moi, j'avais presque la sensation que ça allait. Que je retrouvais mon souffle et mon calme. Ce n'était pourtant qu'illusion me semblait-il. Quoi qu'il en soit, je vins poser ma joue contre ses cheveux et fermai les yeux. Rien. Oublie. Perd pas ton temps avec moi. Ca va aller ... Mentis-je effrontément, plus pour son bien à elle que pour le mien. Ce n'était pas près de s'arranger pour moi. Mais il n'était pas utile du tout, que je l'entraîne dans ma chut. A vrai dire, si je pouvais éviter cela, ça m'arrangerait plutôt pas mal. Je ne voulais pas qu'elle perde son temps.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 11:41

J'aimai le fait qu'il se calme et s'apaise à mon contact, j'avais toujours ce pouvoir sur lui ça me rassurais dans un sens, je ne sais pas pourquoi. Il finit par retrouver entièrement son calme, mais je ne le lâchait pas, je le tenais toujours aussi fermement dans mes bras, puis je pris son visage entre mes main. Il assurait que ça allait, je n'en croyais pas un traître mot. Il se redressa et de nouveau cette distance entre nous s'installa. Mais à mon plus grand soulagement, à ma plus grande joie, il y mît fin de nouveau en me prenant contre lui. Je ne montrai pas l'ombre d'une quelconque forme de résistance et me laissai aller bien volontiers contre lui. Je retrouvai ses bras dans lesquels je me sentais chez moi, ses bras que je connaissais pas cœur. Ils étaient rassurant, forts, encore plus fort qu'avant son départ. Toujours ses tatouages dont mes doigts avaient suivi les contours des centaines de fois, que mes lèvres avaient embrassés des centaines de fois. C'est comme s'ils étaient fait pour moi, comme si après tout ce temps ils avaient encore la forme de mon corps. Je serrai Joe encore plus fort contre moi. Il finit par poser sa joue contre mes cheveux, comme avant. Et de nouveau il se mît à me mentir comme un arracheur de dents. J'eus un petit dire sans joie avant de me reculer un peu pour le regarder dans les yeux.

Quand est ce que tu vas enfin comprendre que tu ne peux pas me mentir? Tu peux me cacher ma vérité, mais me mentir jamais. Je suis la personne qui te connais le mieux au monde Joe...

Je caressai tendrement sa joue en le fixant droit dans les yeux. Je pris la boite de mouchoirs qui était à la base sur ma table de chevet mais que Joe avait renverser au sol. Je m'approchai encore plus de lui et j'essuyai la sueur sur son front, son visage et son cou, j'adorai m'occuper de lui.

Perdre mon temps avec toi? Comment...comment peux tu oser dire ça? Après tout ce qui s'est passé, après tout ce qu'on a vécu?

Je déposai un énième baiser sur son front.

Pourquoi tu ne veux pas me parler? Tu crois que je ne suis pas capable d'encaisser? Je suis plus forte que Laurie, et je suis plus forte que toi aussi...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 11:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Je ne savais que trop bien que l'intense sentiment d'apaisement que je ressentais au contact d'Olivia, allait vite se transformer en autre chose. Que dès l'instant où je me sentirais tout à fait apaisé, j'allais éprouver une flambée de désir pour elle. C'était le cas à chaque fois qu'elle entrait dans un certain périmètre autour de moi. Quand nos mains se frôlaient, que son parfum atteignait mes narines, que sa chaleur corporelle m'englobait tout entier. Bref, je savais que c'était dangereux de rester ainsi contre elle. Mais je ne pouvais clairement pas me résoudre à m'échapper. A lui échapper. J'étais beaucoup trop bien en cet instant. La dernière fois que je m'étais senti aussi bien, c'était avant mon départ. Cette dernière nuit que j'avais passé avec elle, nos corps étroitement enroulés dans les draps de ce même lit duquel je venais lourdement de chuter. Je ne bronchai pas quand elle planta de nouveau son regard dans le mien pour plus ou moins me disputer. Je savais bien que je ne pouvais pas lui mentir. En quelques mois de relation à peine, elle m'avait apprit par coeur, comme je l'avais fais avec elle. Et comme nous nous étions également apprit par coeur, physiquement.

Je fermai les yeux alors qu'elle venait éponger mon visage et mon cou, avec douceur. Je la laissais faire sans broncher, appréciant plus que de raison qu'elle s'occupe ainsi de moi. Ca faisait un bien fou de pouvoir me relâcher et laisser quelqu'un prendre soin de moi. J'avais perdu l'habitude, depuis le temps que c'était moi qui devais m'occuper des autres. Je ne suis plus le même Olivia. Je ne veux pas t'entraîner dans ma chut. Parvins-je à souffler à voix basse, sans oser affronter de nouveau son regard. La repousser ? Je faisais ça pour elle. Et uniquement pour elle. Parce qu'il était évident que moi, j'avais sérieusement besoin d'elle. Et de plus en plus même. Mais je n'avais vraiment pas le droit de lui faire ça. Jamais de la vie ! Je rouvris finalement les yeux après qu'elle eut déposé un nouveau baiser sur mon front et reprit la parole. Justement. Tu es forte, tu es pleine de vie et tu as le temps devant toi pour être heureuse. Tu as mieux à faire que de gérer deux personnes que la vie a bousillé et une enfant qui n'est même pas de toi.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 13:12

Il se laissait aller, il se laissait faire tandis que je m'occupais tendrement de lui. L'espace de quelques instants, je laissai mon inconscient imaginé qu'il était encore à moi, que je pouvais encore l'embrasser quand je le voulais, le toucher, le déshabiller, comme avant. Mais je me ressaisissais rapidement, un peu trop rapidement à mon goût d'ailleurs, j'aurai voulu rêver encore un peu. Il m'expliqua ensuite qu'il n'était plus le même. Ça, je l'avais remarqué, il souriait trop pour être heureux. Et je savais lire en lui comme personne, même si en ce moment il me fermait toutes les portes. Celles de son esprit, de son intimité, de son amitié, et surtout celle de son cœur. La suite de ses propos eut le dont de m'énerver. Mais je gardai mon calme, parce qu'il en avait besoin, il venait juste de sortir d'un horrible et violent cauchemar et il n'avait certainement pas besoin qu'on lui hurle dessus. Je préférai lui répondre avec calme et douceur.

M'entraîner dans ta chute? Je te l'ai dis, je suis plus forte que toi Joe. Tu ne vas pas m'entraîner dans ta chute, c'est moi qui vais te tirer vers le haut. Tu peux t'appuyer sur moi Joe, je suis prête à tout assumer. Ça ne me détruira pas, je vais te sortir de cet enfer.

Non mais je commençai à en avoir marre comme une petite chose fragile et délicate. Ne lui avais je pas démonter des centaines de fois que j'avais autant si ce n'est plus de maturité que lui et Laurie? Je l'aimai à la folie, est ce que ça ne crevait pas les yeux? J'avais envie de tout lui balancer mais je ne pouvais pas, j'avais peur.

Arrêtes, arrêtes Joe. À croire que tu as complètement oublié qui je suis. C'est moi, Olivia. Tu sais mieux que personne que je ne suis pas comme les autres filles de mon âge. Tu crois vraiment que je pourrai être heureuse en vous abandonnant tout les trois? J'aime Jessica comme ma propre fille. C'est la fille de ma sœur, mais aussi et surtout c'est ta fille à toi, j'aime tout ce qui peux venir de toi. Laurie est ma sœur, elle est mon sang, et ce qui lui est arrivé est horrible. Et toi... C'est toi! Joe, c'est toi... Je ne pourrai jamais me détacher de toi...

Je n'arrivai pas lui dire clairement, mais c'était clair la non? S'il ne comprenait pas c'est qu'il ne ressentais plus rien pour moi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 13:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Je ne voulais pas prendre le risque de faire chuter la femme que j'aimais, avec moi. Je ne comprenais même pas qu'elle ne se soit pas encore rendue tout à fait compte des risques qu'elle encourait à continuer de me fréquenter. Comment pouvait-elle s'imaginer, une seule seconde, que j'allais bien pouvoir accepter de l'entraîner dans mes sombres histoires, sans l'ombre d'une hésitation ? C'était stupide. Parce que je ne pourrais jamais faire une telle chose. Ca me semblait des plus évidents. Mais pour l'heure, elle ne semblait vraiment pas prête à entendre raison .Et je ne pensais pas pouvoir l'obliger à faire quoi que ce soit, si elle n'était pas d'accord avec. Depuis quand est-ce que tu te soucis à nouveau de moi ? Question rhétorique que je ne pu retenir de s'échapper de mes lèvres, d'une voix à peine audible. Mais je me posais vraiment la question. Parce que depuis mon retour, elle m'avait donné l'impression de s'inquiéter uniquement pour sa soeur et pour Jessica. Même si je ne pouvais évidemment pas lui reprocher tout ça. C'était assez normal en soit, qu'elle s'inquiète pour les membres de sa famille avant tout. Moi je n'étais officiellement que le petit ami de sa soeur.

Les paroles suivantes, eurent le don de me couper le souffle. A demi mot, elle m'avouait qu'elle avait toujours de forts sentiments pour moi. Voir même, qu'elle m'aimait toujours. Soit, nous ne nous étions jamais dit à voix haute que nous nous aimions. Mais ça semblait bien inutile tant c'était une évidence. Encore aujourd'hui et malgré ses paroles, les mots restèrent bloqués dans ma gorge alors que je l'observais avec une certaine surprise. Olivia ... Parvins-je seulement à souffler, sans être capable d'ajouter quoi que ce soit à ça. Et finalement, ce fut plus fort que moi. Comme si je perdais de façon instantanée, le contrôle de mon corps. Pas le temps de me rendre compte de ce que je faisais, que ma bouche heurtait la sienne et que ma main crochetait sa nuque pour approcher fermement son visage du mien. C'était plus fort que moi. Ca faisait deux ans que j'attendais le moment où je la retrouverais enfin. Même s'il y avait peu de chance pour que nous puissions construire la vie à laquelle nous avions tant rêvé avant mon départ. Pour l'heure, tout ce qui comptait, c'était le contact de ses lèvres contre les miennes et la chaleur de son corps si près du mien.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 14:29

Je ne savais plus vraiment quoi faire avec lui. Est ce qu'il avait des sentiments pour moi? Est ce qu'il en avait déjà eu un jour? Est ce que je n'étais qu'une fille avec qui il couchai régulièrement? Est ce que c'était juste jouissif pour lui de se taper la sœur de sa petite amie? Non! Je ne pouvais pas y croire, parce que je le connaissais par cœur. Je ne sais pas pourquoi il s'obstinait à me fuir? Certes, j'y était aussi pour beaucoup. Quand il était partit, j'avais imaginé nos retrouvailles des centaines de fois. Je me voyais l'attendre à l'aéroport, lui arrivant dans son treillis militaire, avec son si charmant sourire en coin. En arrivant près de moi il lâcherait sa valise pour me serrer et me soulever dans ses bras. Je le recouvrirai de baisers, je dessinerai les contours des traits de son visage comme je l'avais déjà fait plusieurs fois auparavant. Il me dirait enfin qu'il n'aimait et je lui répondrai le même chose, je l'embrasserai encore et encore. On rentrerai chez moi et nos corps se retrouveraient enfin après deux ans d'abstinence. Mais à la naissance de Jessica, tout ça s'envola en fumée. J'avais pris une décision : je quitterai Joe à son retour. Trahir ma sœur était déjà insupportable, mais le bonheur que m'apportais Joe était plus fort que la peine que ça me faisais. C'était dégueulasse de penser ça, de préférer un homme à ma sœur, de sacrifier un membre de ma famille pour lui, mais c'était plus fort que moi. Mais avec Jessica, tout était différent, on devait tous s'adapter à elle.

Joe me demanda froidement depuis quand je me souciait de lui. Je m'étais toujours soucier de lui. Et je le cachais pour toutes ces raisons évidentes. Je lui souriais tendrement.  

Depuis combien de temps? Je ne sais pas? Deux ans par exemple?

Un petit sourire en coin se dessina sur mes lèvres tandis que je passai le revers de ma main sur sa joue. J'essayai de lui faire comprendre que je l'aimai, que je l'avait toujours aimé, et que je l'aimerai toujours... Il semblait avoir enfin compris, je le senti à la façon dont il me regardait, dont il prononça mon prénom. J'adorai entendre mon prénom dans sa bouche. La suite s'enchaîna très vite, il m'embrassai avec une fougue incroyable, agrippant ma nuque d'une main pour que je ne puisse pas lui échapper, mais je ne pourrai jamais de toute façon. Ce fut le baiser le plus intense de toute ma vie, je s'était le lit trembler en dessous de moi et la pièce tournoyer. Je pris son visage entre mes mains et prolongeai ce baiser. Je pensai à Laurie, à Jessica, mais je ne pouvais pas m'arrêter, ni le repousser.

Joe... On ne devrait pas...

C'est tout ce que je réussi à prononcer. Puis je plongeai sur ses lèvres de nouveau en me contredisant. Une dernière fois? Une dernière nuit? Une dernière passion? Je pense que lui et moi l'avions bien mérité. On avait enfin le droit de se lâcher et de laissé aller à nos pulsions devenues incontrôlable, à notre ardente passion réciproque, à notre amour fou. J'attrapai le bas de son tee-shirt que je fis passer au dessus de sa tête, quittant ses lèvres de courtes secondes. Je basculais à califourchon sur lui, je ne voulais plus jamais que ça s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 14:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Nous n'avions jamais agit d'une façon bien correct vis à vis de sa soeur aînée. Mais notre passion grandissante était tout bonnement incontrôlable. On n'avait été bien incapable de la réprimer. Et je sentais que le moment où nous allions fauter de nouveau, allait bientôt arriver. Elle s'occupait soudainement beaucoup trop de moi et était bien trop proche de ma petite personne, pour qu'un geste ne finisse pas par trahir notre envie l'un de l'autre. Et il fini bel et bien par arriver. Par ses paroles qui ne purent me laisser insensible plus longtemps. Elle éprouvait toujours des sentiments pour moi. Elle s'en faisait encore et toujours pour ma petite personne. Comment demeurer sourd à de tels aveux ? C'était impossible. Parce que c'était exactement le genre de chose que j'avais envie et besoin d'entendre de sa part. Je fini donc par crocheter sa nuque pour approcher son visage du mien et ainsi l'embrasser à en perdre haleine. Je savais que ce baiser allait suffire à nous faire tous les deux basculer. Le désir était là. Palpable et électrique. Pour la première fois depuis bien longtemps, je me sentis vivre de nouveau. La douceur et le goût de ses lèvres enfin retrouvés, j'éprouvais la sensation d'être de nouveau vivant.

Bien sûr, elle voulu me faire entendre raison. Me rappeler encore une fois, que nous ne devions pas. Nous n'aurions jamais du commencer. Mais c'était arrivé. Et nous étions incapables de nous empêcher. Entre nous, c'était comme une évidence. C'était normal. C'était nous. Et elle en était certainement consciente, puisqu'elle retrouva tout de suite ma bouche de la sienne, sans me laisser le temps de réagir. A bout de souffle, je l'embrassai de nouveau avec une ardente passion. Ma langue dansait furieusement avec la sienne alors qu'elle attrapait mon visage entre ses mains et se redressait pour venir s'installer à califourchon sur moi. Sans doute qu'on serait mieux sur le lit. Mais j'étais bien incapable de me détacher d'elle, même pour quelques secondes. Comme si je craignais qu'elles suffiraient à briser la magie de l'instant. Je la laissai donc retirer mon tee shirt, avant de retrouver mes lèvres des siennes. Ce fut ensuite à mon tour d'interrompre ce baiser, le temps de lui ôter son haut et son soutien gorge. Du plat de mes mains, j'entrepris de redessiner ses courbes parfaites, glissant tantôt dans son dos, tantôt sur ses flans et passant ensuite brièvement sur sa poitrine, avant de revenir à son dos pour la presser fermement contre moi, comprimant ainsi ses seins nus contre mon torse. A bout de souffle, je désertai ses lèvres pour glisser à son cou que je parsemai bien vite de baisers fiévreux.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 15:38

C'était trop tard, beaucoup trop tard, je ne pouvais plus faire marche arrière maintenant, lui non plus. C'était plus que du désir, plus que de la passion, c'est un besoin vital. Mon corps avait besoin du sien, son corps avait besoin du mien, nous avions besoin l'un de l'autre, c'était irrévocable, l'un sans l'autre, on ne s'en sortirai pas, jamais. J'avais besoin de lui autant que de respirer, de boire, de manger, c'était vital. Instinctivement, nos habitudes reprirent le dessus, c'était comme si on ne c'était jamais quitté. J'avais envie de hurler tellement j'étais heureuse, enfin en vie. J'avais envie de lui hurler à quel point je l'aimai. Rapidement, il me déshabilla à son tour, comme avant. Il me touchai et mon corps était secoué de violents tremblements. Je ne pouvais contenir plus longtemps mes soupirs et gémissements de plaisir tellement intense. Je retrouvai ce corps que je connaissait par cœur. Je savais exactement ou il fallait le toucher, l'embrasser, ce savais quoi faire pour le faire chavirer de plaisir, et je ne me fit pas prier pour les exécuter. Je ne pouvais que murmurer son prénom entre deux soupirs.

Joe...Joe...Joe...

Mon cœur battait à tout rompre, il allait exploser, le sien aussi, je le sentais sous mes doigts. Je ne sais pas vraiment comme mais on se retrouvai rapidement entièrement déshabillés, à même le sol, c'était si ardent qu'on ne pouvait même pas se lever pour se mettre sur le lit. J'avais l'impression d'être dans un rêve, et que si j'arrêtais ne serait-ce qu'une seconde tout allait s'arrêter.

Ça faisait tellement longtemps... Comment ai-je pu me passer de toi tout ce temps?

Je le plaquai dos au sol, et je plongeai le visage dans son cou, le dévorant de baiser, descendant lentement le long de son torse si familier, jusqu'à son nombril toujours aussi craquant, et cet aigle tatoué sous sur son ventre qui était devenu mon meilleur ami...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 16:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

C'était vraiment à peine croyable. Depuis mon retour, je ne m'étais pas imaginé une seule fois que je pourrais un jour retrouver aussi intimement, la femme que j'aimais. Parce qu'il y avait beaucoup plus de raisons pour que nous demeurions loin l'un de l'autre. Même si je n'acceptais pas tout à fait ça. Je savais que j'avais vraiment besoin d'elle dans ma vie pour aller mieux. On venait de le prouver alors qu'elle était venue à mes côtés pour m'aider à revenir à moi. Soit, on ne pouvait pas dire que je me sentais vraiment mieux. Mais au moins étais-je bien apaisé en cet instant. Grâce à elle. Assez, en tout cas, pour rapidement laisser parler le désir qui m'animait toujours et me poussait à la retrouver pleinement. Nos lèvres soudées semblaient ne plus vraiment pouvoir se décoller et nos baisers ne faisaient que gagner en fougue. Jusqu'à ce que nos mains ne se joignent à la partie et ne prennent plaisir à retrouver pleinement le corps de l'autre. Comme nous avions si bien apprit à le faire par le passé. Nos gestes étaient sûrs et insistants. Nous connaissions par coeur le corps de l'autre et prenions plaisir à nous arracher à l'un et l'autre, quelques soupirs et plaintes de plaisir.

Le temps semblait s'être arrêté, pour que nous puissions apprécier à sa juste valeur, cet instant plus que parfait. Ses mots me faisaient presque autant de bien que ses mains sur mon corps. Et, bientôt, que ses lèvres sur ma peau. Ma respiration s'accéléra encore, quand sa bouche déposa quelques baisers sur son passage alors qu'elle descendait le long de mon corps, après qu'elle m'eut plaqué sur le sol. A bout de souffle, je fermai les yeux pour apprécier le passage lent de sa bouche sur mon torse et mon ventre. Et finalement, après un grognement animal, j'inversai les rôles. Pour reprendre le dessus sur elle en l'allongeant à même le sol et en logeant mon bassin contre le sien. Je n'eus aucun mal à unir nos corps en un mouvement ferme. Nos corps qui étaient faits l'un pour l'autre. Je n'avais jamais eus de doute là dessus. Ses rondeurs épousaient parfaitement les creux de mon corps comme ses cuisses se refermaient très bien autour de ma taille. Je demeurai inerte durant quelques secondes, plantant un regard ampli de passion dans le sien. Deux ans. C'était bien trop long pour une passion comme la notre. J'entrepris enfin de mouvoir le bassin contre le sien, en venant parsemer son visage de baisers et mordillements et en laissant une main empoigner l'une de ses cuisses avec fermeté, mon autre bras demeurant en appuie sur le sol, près de son visage.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 16:52

Nos corps s'abandonnaient entièrement l'un à l'autre. Le temps s'arrêtait. Plus rien d'autre n'existait, plus rien d'autre que lui, que nous, cet endroit, ce moment. C'était encore plus fort qu'avant, je m'en rendais compte seulement maintenant. Mon cerveau s'était arrêté, je ne voulais plus que lui, maintenant, demain, toujours. J'étais partagé entre plusieurs sentiments: désir, amour, joie, manque, excitation... J'avais envie de hurler, de pleurer, de rire, mais ma plus grande envie se trouvais sous mes lèvres. Quand un rugissement bestiale provenant de ses entrailles se fit entendre, je savais qu'il ne pouvais plus tenir et que nos corps allaient s'unir. Et ça ne se fit pas attendre. Il me retourna comme si je pesais 5 kilos et non pas 50. Enfin il était en moi, comme avant, comme j'en avais tant l'habitude. C'était la sensation la plus délicieuse du monde. Il n'entrepris pas un mouvement immédiatement, il resta sans bouger, et planta son regard dans le mien. Je voulais lui dire que je l'aimai, mais aucun son ne sorti de ma gorge. Au lieu de ça je me contentai de lui sourire et de l'embrasser avec plus de tendresse et d'amour que de désir.

Enfin il commence à bouger en moi. Mon dos se cambre sous un tel plaisir. Au bout de quelques minutes il accélère le rythme, et puis encore. Je ne voulais pas que ça se termine trop vite. Joe n'arrivai pas à contrôler son ardeur. Alors je me retournai de nouveau sur lui pour ralentir un peu la cadence, je voulais que ça dure le plus longtemps possible. Mais je fini par accélérer a mon tour, ne pouvant plus me contrôler. Je m'allongeai de nouveau au sol en l'entraînant au dessus de moi, sans jamais briser l'union de nos corps. Enfin, je sentais le plaisir ultime monter en moi. Ma respiration s'accélérait, mes gémissements se firent plus intenses, jusqu'à se transformer en véritable supplication. C'était tellement bon que c'en devenait une torture. Je n'en pouvais plus. J'avais à la fois hâte d'atteindre l'orgasme et envie que ça ne finisse jamais.

Je ne pensai pas encore à la suite, mon esprit était trop embrumé par le plaisir. Comment ça allait de passer après? Est ce que était juste une fois comme ça? Est ce qu'on recommencerait à coucher régulièrement ensemble? Ou est ce qu'enfin nous allions vivre cette histoire impossible? Et très franchement, en cet instant, je m'en fichai.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 17:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

La raison n'avait pas la moindre place entre nous en cet instant. seule la passion avait le droit de s'exprimer. Et c'était bien là ce qu'elle faisait. Nous laissions tous les deux libre cours à notre envie commune. Celle de s'appartenir de nouveau avec cette même ardeur que par le passé. Je ne pouvais et ne voulais pas m'en passer. Et tant pis si c'était encore une erreur que nous étions en train de commettre. A quoi bon perdre notre temps à nous en inquiéter alors que ça nous permettait de nous sentir tellement bien et tellement libres ? Nos corps enfin unis, je retrouvai cette sensation de plénitude parfaite que j'avais pu tant sentir par le passé. Cette sensation de ne faire qu'un avec elle. De n'être qu'un pour de bon. Elle se cambra rapidement sous moi, pressant davantage sa poitrine contre mon torse brûlant de désir. J'interrompis les baisers sur son visage pour me concentrer uniquement sur les balancements de mes hanches entre ses cuisses ouvertes. Mouvements répétitifs qui ne tardèrent pas à gagner en cadence. A accélérer de plus en plus pour faire grimper toujours plus vite et plus fort, un plaisir qui allait nous faucher l'un et l'autre, avec force.

Deux années d'abstinence, c'était beaucoup trop pour moi et je ne pouvais garder davantage le contrôle. Je songeais que nous aurions tout le temps de retrouver ça avec plus de tendresse, par la suite. Quand bien même de son côté, mon cerveau tentait de me rappeler que ce n'était peut-être qu'une fois. Olivia semblait éprouver le besoin de ralentir. Raison pour laquelle elle se retrouve de nouveau sur moi. Je laissai échapper un bref grognement en m'emparant de ses hanches qui se mouvaient avec sensualité sur moi. Mais à son tour, elle accéléra ses mouvements, faisant apparaître un léger sourire amusé au coin de mes lèvres. Tout comme moi, elle se sentait bien incapable du moindre contrôle. Elle le prouva une fois encore en m'invitant à reprendre les rennes de notre étreinte. Ce que je fis sans me faire prier. Je me redressai, en appuie sur mes mains, pour rendre nos échanges plus fermes, plus fougueux, plus insistants. Je ne quittais plus son visage empreint de plaisir, du regard, tandis que notre étreinte continuait de gagner en intensité. Tant et si bien, qu'il ne me fallut guère plus de temps pour me laisser submerger par un plaisir dévastateur qui m'arracha un énième grognement sourd.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 17:46

Mon corps tremblait plus que de raison sous l'assaut de Joe. Mon corps était passionnée par le sien. Faire l'amour avec lui, c'était la seule chose qui me faisait me sentir vraiment vivante, vraiment moi même, en sécurité. C'était la seule chose qui me connais ce sentiment de bien être. Mon cœur tambourinait encore et encore. Ce mec était mon oxygène, ma raison de vivre, je l'aimai trop. Un grand sourire se dessina sur mon visage. Je savais maintenant que rien ni personne ne pourrait nous séparer définitivement. On continuait encore et encore à passer et repasser l'un sur l'autre, dans un rythme de plus en plus effréné jusqu'à se faire simultanément submerger par le plaisir. Ça dura de longues minutes durant lesquelles des grognements incontrôlés de plaisir s'échappèrent de nos corps endiablés. Je n'avais jamais ressenti un plaisir aussi intense, aussi submergent, si fort que mon corps avait presque du mal à le supporter. La pression finir par retomber petit à petit, nos corps tendus se relâchèrent enfin, encore tremblant par le plaisir encore palpable, la sensation de plaisir à mon entrejambe était encore présente malgré qu'il soit ressorti de moi. Il était cependant toujours au dessus de moi. Je pris son visage entre mes mains, nous étions encore tremblants et à bout de souffle. Je passais les doigts dans ses cheveux, nos yeux ne se quittaient plus, je lui offrir mon plus grand sourire. Cet homme, de douze ans mon aîné, que j'aimais à mourir, et qui venait de me faire l'amour comme un dieu, avait les yeux les plus incroyables de l'univers. Ce moment était irréel. Je ne savais pas quoi dire. J'avais envie de parler mais les mots me manquais, alors j'attendais qu'il parle le premier.

J'espérais seulement qu'il ne me voyais pas comme une gamine immature qui fait uniquement des choses par pulsions. Qu'est ce qu'il pourrait penser d'une fille de 20 ans, qui se laissait faire par un homme de son âge, qui en plus était le petit ami de sa sœur. J'espérais Qu'il ne voyait pas en moi une fille facile et légère. Ce n'est pas ce que j'étais, il le savait n'est pas? Que je n'étais ainsi qu'avec lui? Parce que je l'aimai à la folie. D'ailleurs, je n'avais pas coucher avec un autre homme depuis qu'il est parti. J'avais 20 ans à l'époque, j'aurai pu m'éclater, m'envoyer en l'air avec un tas de mecs, aujourd'hui encore, je n'avait que 22 ans, et sans prétention je savais que de manière générale je plaisais assez aux hommes, mais je ne voulais personne d'autre que lui. J'étais sorti quelques semaines avec un photographe, quand j'ai appris que Laurie était enceinte, et que ma relation avec Joe était morte. Il était gentil, beau garçon, et il était fou de moi. Il avait 24 ans, réussissait assez bien professionnellement, mais pour moi, c'était un gamin. Il avait beau avoir trois ans plus que moi, c'était un gamin, il me fallait un homme, un en particulier. Joe lui était un homme, mon homme.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 18:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Le plaisir montait à une vitesse folle alors que nos corps se trouvaient et se retrouvaient, avec une vigueur et une ardeur complètement dingue. Aux claquements fermes de nos corps, se joignirent ne gémissements de plaisir et nos halètements difficiles. Chaque mouvement se faisait avec une fièvre grandissante et finalement, le plaisir nous submergea l'un après l'autre. Quelques secondes de plus avant que je ne relâche la tension dans tout mon corps. Haletant et en sueur, je demeurais quand même au dessus d'elle, bien incapable de me résoudre à me détacher de son corps contre lequel j'étais parfaitement logé. Je répondis à son sourire par un, tout aussi immense et lumineux. C'était bien la première fois depuis mon retour, que j'affichais un sourire sincère, moi qui m'étais habitué à rire à tout bout de champ et à sourire de façon automatique, pour endormir les inquiétudes des personnes alentours. Histoire de donner le change pour être tranquille. Mais en cet instant, je ne me forçais pas. Au contraire, je me laissais simplement submerger par une certaine euphorie suite à notre étreinte passionnée. Entre deux respirations laborieuses, je vins déposer un délicat baiser sur le bout de son nez, avant de me redresser de nouveau pour plonger mon regard dans le sien.

Tu m'as vraiment manqué. Finis-je par souffler à voix basse, en venant glisser le bout de mes doigts dans ses cheveux, étalés sur le sol autour de son visage lumineux. Enfin, j'avais l'impression de l'avoir réellement retrouvé. Parce qu'on ne pouvait pas dire que c'était le cas de mon retour. Au lieu de ça, on pouvait plutôt dire que notre relation avait été des plus tendues. J'avais la sensation qu'elle m'en voulait à mort. Sans doute même pour des raisons dont je n'étais pas vraiment à l'origine pourtant. Mais tout ça importait peu pour l'heure. Tout ce qui comptait, c'était à quel point j'étais bien en cet instant. Toutefois, je ne savais pas comment j'allais pouvoir trouver la force de me détacher d'elle pour rentrer chez Laurie. Je savais que c'était une obligation, bien sûr. Ne serait-ce que pour Jessica que j'aimais vraiment et pour qui je devais être présent. Mais je craignais que ma relation avec Olivia ne soit gâchée pour de bon et que dès que j'aurais le dos tourné, tout s'arrêterait de nouveau. Or, je n'étais vraiment pas sûr de pouvoir me passer à nouveau d'elle ...

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
bienvenue à sunset dream

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   

Revenir en haut Aller en bas
 

I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Miss NRJ Nouvelle Calédonie 2010
» (maternité amie des bébés - LHAB) Miss Hannah (part 2)
» miss lilou
» MISS.TIC – Le mystère féminin
» what would you pair with london life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ BÉBÉ A BORD :: Santa Barbara :: the city :: EOS Lounge-