AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 19:31

Ce sentiment de plénitude demeurait profondément en moi. On continuait à se câliner tendrement. Ce moment était tout simplement parfait. J'avais besoin de lui, il avait besoin de moi. Nous étions tellement complémentaire. Personne d'autre ne pourrait jamais me correspondre, personne ne pourrait ainsi me combler, me comprendre, me passionner. Il caressait mes cheveux, embrassait le bout de mon nez. Je riais de ce rire de petite fille qu'il adorait, il me l'avait dit des centaines de fois. Du bout de l'index, je traçais l'arrête de son nez, son visage en sueur, comme le reste de son corps, et le mien. Il m'avoua que je lui avait manqué. Cela eu le dont de semer le doute dans mon esprit. Ce n'est pas exactement ce que j'avais envie d'entendre, surtout dans ce moment, c'était à croire que seul le sexe comptait pour lui. Je ne savais pas comment le prendre. Je fronçais légèrement les sourcils. J'étais du genre plutôt directe, alors je décidais d'y aller franco.

C'est moi qui t'as manqué ou juste le sexe?

Je n'étais pas en colère, ni agacé, juste...je ne sais pas... C'était étrange. Je commençai à me demander ce que j'étais pour lui finalement. Juste une fille qu'il pouvait se taper quand il voulait? À cette idée me cœur de broya dans ma poitrine. Je posai mes mains sur son bassin en poussant délicatement pour qu'il se retire de moi. Je le prenais par les épaules pour le faire s'allonger près de moi. Je remontai le drap sur nous, et en tendant le bras je réussi à choper deux coussins que J'attirai au sol. J'en glissai un sous la tête de Joe. J'avais prévu d'utiliser le deuxième mais finalement, je préférai me blottir contre lui et poser ma tête sur son torse. Je pensai alors à quelque chose qui me mortifia.

Joe...je...je ne prend plus la pilule depuis que tu es parti... Imagines que je tombe enceinte moi aussi...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 19:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Je me sentais merveilleusement bien en cet instant. Comme ça ne m'était pas arrivé depuis un bon moment maintenant. Et je n'avais vraiment aucune envie que cela s'arrête. Si je pouvais demeurer ainsi blotti contre elle, éternellement, je le ferais avec le plus grand des plaisirs. C'était fou comme je me sentais bien et à la limite de l'euphorie, en me trouvant ainsi lové contre elle. Je ne pu m'empêcher de frissonner d'aise quand elle laissa échapper ce léger rire enfantin, que j'affectionnais tant chez elle. J'aimais son naturel, j'aimais cette facilité qu'elle avait de rire en ma compagnie. J'aimais ses sourires communicatifs. J'aimais tout d'elle. Même si je ne m'étais jamais senti obligé de lui avouer tout ça. Toutefois, ce fut sans mal que je mentionnai qu'elle m'avait vraiment manqué. Ce qui la poussa à me poser une question qui me surprit. Est-ce qu'elle pensait vraiment ça de moi ? Maintenant que tu le dis, j'admets que le sexe aussi, ça m'avait manqué. Avouai-je sans détour, sans détourner mon regard du sien. Mais tu m'as manqué plus encore. Toi, toute entière. Ton sourire. Ton rire. Ta douceur. Lui soufflai-je finalement, sans faire le moindre détour. Soit, je ne lui disais pas encore que je l'aimais. Ca restait toujours aussi bloqué.

Elle fini par me pousser doucement, pour attraper des oreillers et tirer le drap sur nous. Je la laissais faire sans broncher, venant ensuite enrouler un bras autour de sa taille quand elle posa sa tête sur mon torse. J'aimais terriblement ces instants de tendresse que nous partagions après une étreinte beaucoup plus animale et passionnée. J'aimais sans doute autant les deux, pour être plus précis. Mais cet instant fut mit à mal par ses révélations. Je me figeai un peu et portai une main à mon visage pour me pincer l'arrête du nez. Non ... Grommelai-je doucement, en crispant les mâchoires. Est-ce que ce serait égoïste de te demander de prendre la pilule du lendemain ? Finis-je par oser lui demander, inquiet de sa réaction. C'est que ... Tu n'es pas prête pour avoir un enfant. Et que ... Ce n'est ... Vraiment pas le moment. Ni pour toi, ni pour moi... Ajoutai-je, toujours aussi peu certain de ce que pourrait être sa réaction. Je ne voulais pas qu'elle m'en veuille pour ça. Juste qu'elle réalise d'elle même, qu'on ne pouvait pas se permettre une telle chose.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 20:56

C'était la réponse que je voulais entendre. Enfin, je ce que je voulais vraiment entendre c'était "je t'aime Olivia, je t'ai toujours aimé, tu es la seule que j'aimerai jamais", mais il serait égoïste d'attendre cela de lui quand moi même j'étais incapable de lui avouer la même chose. Nous avions toujours étés pudiques l'un comme l'autre sur nos sentiments. Nos corps, nos regards, nos gestes parlaient plus que nos mots, nous avions toujours fonctionné ainsi. Bon, d'accord, une femme avait parfois besoin d'être rassurée sauf les sentiments de son...son... Mon quoi d'ailleurs? Comment définir notre relation? Joe n'étais pas mon petit ami, il n'était pas un ami, ni un sexfriend, ni un coup d'un soir, ni mon fiancé... C'était mon Joe. C'était mon amour.

Toi aussi tu m'as manqué... Énormément... Plus que de raison.

Je me blotti encore plus contre lui. J'avais l'impression de retrouver cette magnifique nuit avant qu'il ne parte, quand on arrivait plus à ce quitter. Qu'est ce que j'ai pu pleurer... Je lui fit part ensuite de mon inquiétude au fait que je ne prenais plus la pilule. Sa réponse me fit sourire sans joie.

Non...bien sur que non ce n'est pas égoïste, tu as raison après tout. On a été imprudents, nous avons trop vite perdu le contrôle... Comme souvent d'ailleurs, comme avant...

Je souriais de nouveau en repensant au passé. Qu'est ce qu'on a pu être heureux ensemble.

S'il n'y avait pas Jessica, et l'accident de Laurie, ça m'aurai plu d'avoir un enfant avec toi. Un petit garçon qui serait exactement comme toi.

Je tournais légèrement la tête pour lui embrasser la mâchoire. On était horrible vis à vis de Laurie. Et si Jessica apprenait quand dans serait plus grande que son père couchait avec sa tante? Et qu'ils s'aimaient? Pourquoi ne pouvait elle pas être ma fille, notre fille? Enfin pour l'instant tout ce qui comptait c'est que je lui avait manqué toute entière. J'aurai voulu qu'il le répète toute la nuit. D'ailleurs en parlant de ça...

Tu restes avec moi cette nuit? Je dirai à Laurie que je ne t'ai pas trouvé et tu n'auras qu'à lui dire que tu avais besoin de solitude...

Je soupirai longuement.

Je suis la pire sœur du monde, je suis un monstre...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 21:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Ca faisait du bien de l'entendre m'avouer que je lui avais manqué. Surtout en sachant que j'avais eus pas mal de doute depuis mon retour, vu son comportement froid et énervé à mon encontre. Je pensais vraiment qu'elle me détestait. Mais je réalisais maintenant, que ce n'était peut-être pas tant le cas que ça. Même si elle avait sans doute ressenti une pointe de haine à mon encontre, quand elle avait apprit que j'avais couché au moins une fois avec sa soeur, après avoir entamé ma liaison avec elle. Ce n'était l'histoire que d'une fois, pour apaiser les craintes de Laurie, une sorte d'au revoir. Mais tout mon esprit était tourné vers Olivia. Et j'avais eus l'impression de la tromper elle, alors que c'était plutôt l'inverse. C'était pourtant bien d'Oli que j'étais amoureux, depuis une éternité maintenant. Mais quand bien même, je ne pouvais pas envisager d'avoir un enfant avec elle. Pas maintenant. Pas dans de telles conditions. Sans doute même jamais en vérité. C'était mal parti en tout cas. On n'a jamais été capable de garder le contrôle ... Remarquai-je d'une voix douce et au ton amusé. C'était toujours instantanée et puissant. on ne pouvait garder notre désir sous contrôle.

Je soupirai faiblement et fermai les yeux à ses mots. Je devais bien admettre que je n'avais jamais pensé à cette possibilité, d'avoir un enfant avec elle. Parce qu'avant mon départ, je pensais juste à notre relation en elle même. Au fait que je ne pourrais plus jamais me passer d'elle. Je ne pensais pas à plus que ça. A lui faire une tonne d'enfants et tout ce qui s'ensuit. Même si le sujet aurait peut-être été mit sur le tapis, à un moment ou à un autre ! Un enfant ? Tu m'aurais laissé le temps de profiter de toi, durant quelques années, avant d'envisager d'en avoir un ? Demandai-je sur un ton amusé. Elle était encore bien jeune pour penser sérieusement à en avoir un, me semblait-il. Et c'était bien là l'une des raisons pour lesquelles je lui demandais de prendre la pilule du lendemain. Sans lui répondre tout de suite, je roulai sur le sol pour la rallonger sur le dos et demeurer à demi sur elle, bien que légèrement surélevé pour ne pas peser de tout mon poids sur elle. Du bout des doigts, je vins déplacer les mèches de cheveux qui obstruaient son visage parfait.Tu es loin d'être un monstre Oli. Lui soufflai-je d'une voix douce. Et je reste cette nuit ... A condition qu'on quitte le sol pour retrouver le confort de ton lit. Précisai-je non sans humour.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 21:51

Je riais encore plus fortement quand il affirma que nous n'avions jamais été capable de garder le contrôle. Ça faisait tellement longtemps que je n'avait pas ri comme ça. Il n'avait pas tord.

C'est vrai. On est de vraies bêtes. Mais c'est ta faute aussi, t'es trop sexy!

Je riais encore. Je le serrai fort dans mes bras. J'étais tellement bien en cet instant, je ne pensai à rien d'autre, jusque que je l'aimai plus que toi.

On parlai ensuite de savoir si on aurait eu un enfant ou non si la situation avait été différente. S'il n'était pas parti, si Jessica n'était pas née, si Laurie n'avait pas eu cet accident. J'avais honte de penser ça, j'adorai Jess, et je ne regrettai pas une seconde qu'elle soit venue au monde.

Non mais je ne dis pas que je veux un enfant tout de suite... Je dis juste que si la situation était différente, ça ne m'aurai pas déranger de tomber enceinte de toi. De la à dire que je veux un enfant maintenant...peu être pas non.

On continuait de discuter et il bascula pour m'allonger au sol en se plaçant au dessus de moi. Il affirma que je n'étais pas un monstre comme je le disais mais sincèrement j'avais du mal à y croire.

Ce que je fais à Laurie...c'est dégueulasse. Avec tout les mecs qu'il y'a sur terre, il a fallu que je craque pour toi...

J'étais trop heureuse qu'il reste cette nuit. Mais sa condition était qu'on aille sur le lit. J'enroulai mes bras autour de sa nuque et le serrai contre moi, l'obligeant à rester au sol. Je pris ma petite voix de bébé faisant son caprice.

Noooooon, non je veux qu'on reste par terre, c'est trop romantique... S'il te plais...

Je fini par le relâcher. Puis je me redressai en enroulant le drap autour de ma poitrine. Je lui lançai un regard taquin et provocateur.

Oh mais j'oubliais que tu étais un vieux, tu vas avoir mal au dos.

Je me levai et lui tendais la main.

Aller viens papi, je ne voudrais que tu te bloques quelque chose.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 22:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

De vrais bêtes ? Je n'irais quand même pas jusque là ! Même si je ne pouvais nier que ce n'était pas bien loin de la vérité non plus. Nous étions tout bonnement incapables de demeurer sages quand on se trouvait seuls dans la même pièce. Ca avait été le cas dès la première fois que ça nous était arrivés. Quand elle était venue seule pour récupérer sa veste chez moi. La tension avait tout de suite été palpable. Et dès le premier bref contact entre nous, nous avions fauté pour la première fois. Une première fois qui n'avait été que le début d'une longue suite de ce genre. Et je ne parvenais pas franchement à le regretter. Tu peux parler ! Tu t'es vu ? Je suis certain que t'as un succès dingue auprès des hommes ! Remarquai-je en levant les yeux au ciel. Si, effectivement, je n'étais pas trop mal, elle n'était vraiment pas en reste. Elle était sexy en diable. Un visage aux traits parfaits, sur un corps aux courbes délicates mais ô combien affolantes. Elle était parfaite. A mon goût en tout cas. Le sujet de conversation suivant, me mit quelque peu mal à l'aise quand même. Nous n'avions jamais parlé d'avoir des enfants. Mais effectivement, ça aurait bien pu arriver si notre relation avait pu poursuivre tranquillement son corps. Ce qui n'allait clairement pas être le cas ...

Pour l'heure, elle culpabilisait au point de s'affirmer monstre. J'eus tôt fait de la plaquer à nouveau sur le sol pour tenter de la convaincre du contraire. Même si je savais bien que cette peine était bien ancrée en elle. Et qu'elle était persuadée d'être une personne horrible. Et avec toutes les femmes qu'il y a sur Terre, il a fallut que je craque pour la soeur d'une énième petite amie, bien trop jeune pour moi. Olivia, on n'y est pour rien. C'est juste ... C'est plus fort que nous. Ca fait parti de ces choses qu'on ne peut pas contrôler. Lui fis-je remarquer avec véhémence, pour tenter de lui faire entendre raison. Et sans hésitation, j'acceptai ensuite de rester pour la nuit, à condition de rejoindre son lit. Sa réaction m'arracha tout de suite un rire amusé. Il n'y avait vraiment qu'elle qui avait encore le pouvoir de me faire rire à ce point ! Sur une peau de bête, devant un feu de cheminée. Ca c'est romantique ! Mais le sol de ta chambre, à côté du lit, ça l'est un peu moins quand même ... Remarquai-je sur un ton amusé. Finalement, après une pique vis à vis de mon âge, elle se releva et me tendit une main. Après un regard faussement sévère, je me levai à mon tour. Et sans crier gare, la poussai sur le lit pour la faire tomber dessus et me plaçai au dessus d'elle. Ne joue pas à ce petit jeu là avec moi gamine. Soufflai-je d'une voix provocatrice, avant d'attraper sa lèvre inférieure de mes dents, pour la lui mordiller doucement. N'oublie pas que mon âge n'a jamais été un problème pour nos activités ... Physiques !

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 23:01

J'adorai ce mec, j'adorai la façon dont il me faisait me sentir. Bien, libre, fraîche. Il avait beau avoir 34 ans, je ne m'étais jamais sentie aussi jeune qu'avec lui. Son regard me faisait le sentir belle, séduisante, désirable, bien dans la peau. Son regard me rassurai, il me donnait confiance en moi. Je l'aimai comme c'était pas permis, et j'attendais avec impatience le jour ou je pourrai enfin lui dire. Je l'écouter affirmer sur j'avais un succès fou avec les mecs, ce qui n'était pas totalement faux.

Ouais peu être... Mais j'en ai rien à foutre. Tout ces gamins ne m'intéresse pas, ils sont insignifiants. Je préfère les militaires plus vieux que moi et très tatoué. D'ailleurs tu connaîtrais pas quelqu'un de ce genre à me présenter?

Une petite provocation de plus, ce n'était pas bien grave. On adorait ça. Ça nous faisait beaucoup rire. On passait notre temps à se marrer ensemble. Puis on reparlait de Laurie et de notre relation. Je posai mes doigts sur ses lèvres.

Chut...ne dis pas ça... Je ne suis pas trop jeune pour toi. D'abord, c'est toi qui est trop vieux, et puis ensuite, on est parfait l'un pour l'autre alors alors de dire ça.

Je marquai un court silence avant de continuer.

J'ai essayé de passer à autre chose tu sais... Je suis sorti avec un mec, il est photographe aussi. Il était super gentil avec moi, je crois qu'il était amoureux. Il avait 24 ans, il était normal, simple, équilibre... Il avait tout... Mais il n'était pas pour moi. Je n'y arrivais pas avec lui. Je n'ai même pas pu coucher avec lui une seule fois, parce qu'il n'y a que toi, il n'y aura jamais que toi...

Il se moqua gentiment de moi quand je voulais rester au sol parce que selon moi c'était romantique. Je lui donnais un petit coup d'épaule.

La ferme! Tu es trop cliché. Disons que comme ça c'est notre version à nous.

Je riais de plus belle. Et encore plus en le taquinant sur son âge alors qu'on se relevait et qu'il me poussa sur mon lit en venant se placer juste au dessus de moi et se mît à me mordiller la lèvre. J'adorai ça. J'adorai aussi quand il m'appelait gamine. C'était peu être bizarre mais j'aimai notre différence d'âge, et j'aimai qu'on de taquine la dessus.

Oh ça n'a jamais été un problème parce que c'est moi qui fait tout.

Je riais avant de lancer les mains à l'assaut de ses côtes. Je commençait à le chatouiller de partout, reprenant bien vite la place du dessus. Je le chatouillait encore et encore, jusqu'à ce qu'il me supplie d'arrêter, et j'étais morte de rire.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 23:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Enfin, j'arrivais à ne plus penser à ces deux dernières années. Et même à la difficulté que j'avais de retrouver pied dans la réalité. Je ne pensais à rien d'autre qu'à Olivia. Ma douce et parfaite Olivia, de laquelle j'étais amoureux fou depuis le premier regard que nous avions échangé. Ca avait été immédiat et puissant. D'une logique imparable. Des gamins ... Répétai-je sur un ton amusé en songeant que c'était quand même drôle de l'entendre qualifier de gamins, les mecs de son âge. Ils n'étaient pas des gamins. De jeunes adultes plutôt. Tout comme elle ! Des militaires trentenaires, tatoués, j'en connais plein. Je pourrai te les présenter à l'occasion ... Lui répondis-je sur un ton désinvolte. Mais bien sûr ! Comme si je pouvais sérieusement envisager l'idée de la présenter à qui que ce soit. D'autant plus que n'importe quel homme sain d'esprit, fonderait devant la beauté parfaite qu'était Olivia. Et franchement, ça me ferait chier de la voir au bras d'un autre que moi ! Elle était mienne, point barre. Elle parvint encore à me faire rire quand elle me fit remarquer qu'elle n'était pas trop jeune pour moi. mais que moi, j'étais trop vieux pour elle. Elle parvenait à alléger n'importe quelle conversation pourtant sérieuse et un brin douloureuse. Alors je ne répondis rien. La laissant finalement reprendre la parole.

Je ne pu m'empêcher d'afficher une légère grimace alors qu'elle mentionnait un petit ami de passage. Je ne voulais pas savoir ce qu'il avait eut le droit de faire avec elle. Soit, pas de sexe comme elle me l'affirma. Mais il avait certainement eut le droit d'enrouler ses bras autour d'elle. D'embrasser ses lèvres que j'avais moi même tant aimé embrasser pendant des mois. Il avait sans doute eut droit à ses sourires lumineux et à trop de choses à mon goût. C'était un gentil garçon en clair. Ce n'est pas ce dont tu as besoin ... Soufflai-je doucement, en glissant une nouvelle fois mes doigts sur son visage de poupée. Non, elle n'avait pas besoin d'un gentil garçon bien équilibré et tout ça. Elle s'ennuierait avec un mec pareil ! Encore une fois, l'humeur fut allégée alors qu'elle parlait de romantisme. Nous n'avions certainement pas la même idée du romantisme ! Oh oui avec les jolies marques rouges que le sol a tracé sur la peau de ton dos alors que je te faisais sauvagement l'amour. Me moquai-je encore une fois. Des marques, il n'était pas rare que nous nous en fassions tous les deux ,dans ces moments là. Mais d'ordinaire, elles étaient surtout du à nos dents et à nos ongles qui se plantaient dans les chaires avec fermeté. Je te demande pardon !? M'écriai-je à moitié outré et à moitié amusé, alors qu'elle assurait que c'était elle qui faisait tout. Elle ne manquait pas d'air ! Mais elle ne me laissa pas le temps de réagir plus encore, que ses mots partaient à l'assaut de mes côtes qu'elle savait parfaitement sensibles aux chatouilles. Rire jusqu'aux larmes et à en avoir mal aux côtes. Voilà encore une chose que je n'avais pas fais depuis bien longtemps. Encore un pouvoir fou qu'elle avait sur moi. Dieu merci, je parvins à reprendre le dessus et à la plaquer sur le matelas, bloquant ses poignets au dessus de sa tête, de l'une de mes mains. je confirme. Tu es vraiment une gamine, Olivia Nolans. Soufflai-je, à moitié essoufflé, avant de ravir ses lèvres en un énième baiser.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Ven 26 Déc - 23:58

C'est comme si rien ne s'était jamais passé, comme si on ne s'était jamais quitté. On avait retrouvé nos petites manies, nos petites habitudes, notre intimité, notre familiarité. On s'aimait si fort que ça crevait les yeux. Je me demande comment Laurie faisait pour ne pas le voir.

Ne fais pas cette tête la mon cœur. Je n'ai jamais rien ressenti pour lui, on est resté trois semaines ensemble et puis je le suis rendue compte que ça n'irai pas, ça n'irai jamais avec personne d'autre. On a peu être une relation compliqué, voir malsaine d'une certain point de vue, mais j'en ai besoin.

Nos propos ensuite devinrent un peu plus crus, on parlait, comme souvent, très ouvertement de nos ébats. J'avais envie qu'il vienne vivre chez moi. Qu'il s'installe ici. Après tout, ça n'était pas une si mauvaise idée. Il pourrait continuer à s'occuper de Jessica et Laurie, et moi aussi. Ce qui me peinait, s'il retournait la bas, il serait seul. Laurie ne le réconforterai pas après ses cauchemar, ou quand il aurait peur, alors que moi si.

Mais pour l'heure on continuait à se chamailler sur le lit comme deux gamins quand il m'immobilisa à une seule main. Il me traitai de gamine alors que je lui envoyais dans la face qu'il faisait du détournement de mineur. Je ne savais plus quoi faire.

Wahou...quelle force. J'ai toujours admiré ta puissance et ta force physique, ça m'existe... Et si on recommençait?

Je profitai d'une seconde d'inattention due à mes derniers paroles, une seconde ou la garde se baissa et je pu reprendre le dessus. Mais cette fois j'avais envie de parler un peu plus sérieusement.

Joe... Qu'est ce qui te plais chez moi? Je veux dire...je n'ai que 22 ans, je n'ai pas grand chose à t'offrir. Qu'est ce que j'ai de plus que Laurie? Qu'est ce que j'ai de plus qu'une femme de ton âge? Je ne m'en plain pas, au contraire, mais j'aimerai comprendre.

Je marquai un court arrêt avant de reprendre.

Et toi tu as fréquenté quelqu'un d'autre depuis notre séparation? C'était qui cette fille avec toi au bar?



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 0:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Le fait de savoir que mes craintes et mes cauchemars allaient revenir au galop aussitôt que je n'aurais plus Olivia à mes côtés, me poussait à vouloir profiter bien plus encore, de ces instants que nous étions en train de partager. C'était donc sans aucune hésitation que je plaisantais encore et toujours avec elle. Et que je prenais également le temps d'aborder des sujets un peu plus sérieux. Comme, par exemple, le fait qu'elle avait tenté d'avoir une autre relation en mon absence. Ce qui n'avait vraiment rien d'étonnant. J'avais mis sa soeur enceinte et avais totalement disparu. Normal que sa vie ne se soit pas totalement arrêtée suite à mon départ. Est-ce que tu ne serais pas un peu maso? Demandai-je d'une voix attendrie, en faisant référence au fait qu'elle préférait une relation malsaine et interdite avec moi, plutôt qu'une relation simple et posée avec un type bien sous tous rapports. Heureusement, nous retrouvâmes bien vite notre humeur nettement plus légère. Alors que nous parlions brièvement de nos ébats, puis de notre différence d'âge flagrante. Mais qui n'avait pourtant jamais été un frein pour nous. En tout cas, certainement pas sur le plan sexuel. Ce que je tâchais de lui faire remarquer alors qu'encore une fois, je reprenais le dessus sur elle.

Mais je fus perturbé par ses paroles. J'aimais l'entendre me dire ouvertement ce genre de chose. Et la bougresse profita de ma brève inattention, pour reprendre le dessus. Enfin, autant le dire clairement, je la laissai faire quand même. Elle n'était pas assez forte pour prendre le dessus sur moi, si je voulais l'en empêcher. Et si elle le fit, ce fut pour reprendre une conversation tout à fait sérieuse. Pour me poser des questions dont j'ignorais les réponses dans le fond. Comment expliquer ce que je ressentais pour elle ? C'était juste tellement naturel de l'aimer. Il n'y avait pas de raison pour ça. C'est juste comme ça Oli. Pourquoi est-ce que l'air s'est chargé en électricité la première fois que nos regards se sont croisés ? Pourquoi est-ce qu'on a été incapables de se contenir quand nos mains se sont frôlés, malgré ma relation avec Laurie ? Pourquoi est-ce que je me sens aussi bien avec toi et toi seule ? Je me retenais de mentionner le fait que nous étions sans doute juste destinés à être ensemble. je n'étais pas encore prêt à le dire à voix haute. Quand bien même je le pensais déjà depuis bien longtemps. Juste une nana apparemment intéressée par moi. Lui répondis-je avec un haussement d'épaules. Mais ce n'était pas réciproque. Il n'y a eut personne d'autre après toi. Je pouvais difficilement avoir une liaison là où j'étais. Et depuis que je suis revenu ... Disons que j'ai d'autres préoccupations.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 13:17

Maso? Non... Comme tu l'as dit, c'est juste...comme ça. C'est plus fort que nous, on ne peux pas lutter.

Alors oui il est certain que d'un point de vue extérieur, je pouvais sembler quelque peu perturbée de préférer un homme de trente quatre ans, qui était le petit ami de ma sœur, le père de ma nièce, qui était perturbé lui aussi, à un homme plus jeune, célibataire et sans enfants. Mais la personne ayant ce point de vu la ne pouvais décemment pas comprendre à quel point j'étais amoureuse de Zachary Joe Evermoore.

Alors tu l'avais ressenti toi aussi? Quand on s'est rencontré?

Nous n'en avions jamais parler. Sans doute que chacun avait peur que l'autre n'ait pas ressentit la même chose. Je riais à la suite de ses propos.

Alors comme ça vous êtes bien avec moi et moi seule monsieur Evermoore? C'est bon à savoir...

Dis-je en mordillant le lobe de son oreille et sa mâchoire. J'adorai ces moments. Nos moments doux et taquins après les ébats passionnés, c'était venu naturellement entre nous des la première fois. Comment était ce possible que deux personnes soient aussi compatibles que nous deux? Il lisait en moi, je lisait en lui, tout était simple, naturel, et si il n'avait jamais connu ma sœur et que nous nous étions connu dans d'autre circonstances, notre relation serait tout bonnement parfaite.

C'est bon à savoir, je suis contente que tu n'es eus personne d'autre, même si c'est égoïste... Je suis désolée d'être sorti avec quelqu'un d'autre. Je sais que...je n'ai pas à m'excuser mais...tout ce temps j'ai eu l'impression de te trahir, de te tromper, bien que je n'ai jamais couché avec lui. À chaque fois qu'il m'embrassait, qu'il me prenait dans ses bras, je fermai les yeux et priais pour que ça soit toi.

J'avais encore des tonnes de questions à lui poser. Ça me brulai la langue depuis son retour. J'aimai qu'il se confie à moi. Je m'allongeai sur lui entièrement. Il était sur le dos et moi sur le ventre. Mes jambes sur les siennes, mon ventre sur le sien, ma poitrine contre ses pectoraux, nos mentons à quelques centimètres l'un de l'autre. Cependant mes pieds étaient sur ses tibias car Joe était plus grand que moi. Tantôt je caressai sa joue, tantôt je passai mes doigts dans ses cheveux.

Est ce que tu...tu fais souvent des cauchemars comme ce soir? Qu'est ce qui s'est passé pendant ces deux ans? Raconte moi tout.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 13:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Bonne réponse. C'était plus fort que nous. Et nous n'avions pas même envie de lutter à vrai dire. Simplement de se laisser tous les deux porter par cette relation haute en couleurs. Soit, tout ne se passait pas exactement comme nous en avions rêvé. Mais l'essentiel dans le fond, c'était bien que nous soyons ensemble tous les deux. Peu importe dans quelles conditions. Quand bien même c'était difficile et douloureux de songer que nous n'allions peut-être jamais avoir droit à une relation simple et parfaite, comme nous le méritions pourtant. J'aurais adoré pouvoir vivre à ses côtés et la demander en mariage après une petite année de relation. Oui, rien qu'une. Parce que c'était une évidence pour moi, que nous allions nous aimer encore longtemps. Certainement toujours. Bien sûr ... Ca a été ... Comme une évidence. Lui répondis-je d'une voix douce, en me rappelant parfaitement de cet instant où nos regards s'étaient croisés. Je saurais exactement expliquer ce que j'avais ressenti. Mais ça avait été fort agréable. Et j'avais été bien incapable de repousser ce sentiment prenant. Je ris doucement à ses mots et la laissai mordiller ma mâchoire et le lobe de mon oreille. Je fermai même les yeux pour me laisser totalement aller sous ses douces attentions.

Tu n'as pas à t'excuser ... En partie ... Je t'ai trahis en couchant avec Laurie. Je sais qu'officiellement c'était ma petite amie. Mais quand on a commencé à se fréquenter toi et moi, j'ai presque tout arrêté avec Laurie. Il n'y a eut que cette fois là. Lui avouai-je d'une voix douce, sans être certain que ce soit une bonne idée de lui parler de ça. Mais je voulais être honnête. Je ne voulais pas mentir. Et de toute façon, ce n'était pas comme si j'avais continué d'avoir une vie sexuelle hyper active avec sa soeur, alors que c'était d'Olivia que j'étais amoureux fou et pour elle que je brûlais de désir comme jamais ça ne m'était arrivé. Mais ... Berk ... Je veux plus jamais t'entendre mentionner vos baisers et tout ça. Grimaçai-je finalement, sans pouvoir m'en empêcher. C'était assez douloureux de l'imaginer auprès d'un autre homme. Mais imaginer ses bras autour d'elle et ses lèvres sur les siennes, c'était pire que tout. C'était vraiment une bonne chose qu'ils ne soient pas allés plus loin ! Même si je n'aurais évidemment pas pu le lui reprocher. Je la laissai ensuite s'allonger totalement sur moi et rouvris les yeux pour la regarder alors que ses mains couraient de ci et de là sur mon visage et dans mes cheveux. De mon côté, je vins loger les miennes sur le bas de son dos. A peu près à chaque fois que j'arrive à trouver le sommeil. Lui répondis-je sans hésiter. Mais pour ce qui était de son autre question, c'était d'un autre acabit quand même. Je peux pas ... C'est encore trop difficile... Soufflai-je à contre coeur.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 14:58

Ça a été comme une évidence, puis c'est ça, c'est exactement ça, il a parfaitement résumé la situation. Joe savait lire en moi et mettre des mots sur mes émotions. Était-ce cela l'âme sœur? Joe était mon âme sœur c'était certain. En quelques mois nous avions atteint une proximité incroyable. Je n'ai jamais été aussi complice avec quelqu'un. Il était à la fois mon seul amour mais aussi mon meilleur ami, il me comprenait sans avoir besoin de mots. Je me contentai de hocher la tête en guise de réponse.

Je n'ai jamais osé te poser la question mais ça me rassure. Même si je t'en ai énormément voulu pour ça. T'as clairement merdé sur ce coup. Vous auriez au moins pu vous protéger. Ça me dégoûte de t'imaginer avec une autre femme, changeons de sujet.

J'éclatais de rire quand il se mît à grimacer alors que je lui parlait du garçon que j'ai fréquenter pendant son absence. Et ses paroles étaient encore plus drôles que sa grimace.

Vite, embrasse moi pour me faire oublier tout ça.

Ça faisait tellement longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien, aussi moi. Joe était la seule personne avec qui je tombai le masque, j'étais naturelle à 100%.

Après cela notre conversation devient un peu plus sérieuse alors que je lui posais des questions sur la guerre, sur ces deux dernières années. Il m'avoua avoir des cauchemars toutes les nuits, ça me fendais le cœur. Je le serrai un peu plus fort dans mes bras. Cependant il n'était pas encore prêt à parler du reste.

Je comprend... Mais quand tu seras prêt, je veux que tu m'en parle, d'accord? Je ne veux pas que notre relation se résumé au sexe et à nos fou rire, je veux que tu puisse aussi te confier à moi... Et puis ça te feras du bien d'extérioriser tout ça.

Je l'embrassait tendrement avant de le regarder dans les yeux, l'air sérieux affiché sur mon visage.

Joe, toutes les nuits ou ont ne pourra pas être ensemble, je t'appellerai et je resterai au téléphone avec toi jusqu'à ce que tu t'endorme. Et je veux que tu me promette qu'a chaque fois que tu feras un cauchemar tu m'appel, d'accord? Peu importe l'heure.

Après une discussion sérieuse, j'avais envie de lui changer un peu les idées. Si lui ne voulais pas parler de ce qui lui était arriver pendant ces deux ans, moi j'avais décidé de tout partager avec lui. Enroulant le drap blanc autour de ma poitrine, je descendais du lit et sortais de la chambre en courant gaiement. J'allais chercher une petite surprise. J'allais au salon récupérer une grosse boite ronde. Puis je retournai sur le lit et invitai Joe à s'assoir. J'appuyais mon dos contre la tête de lit, juste à côté de Joe, je posai la boite sur mes genoux avant de soulever le couvercle.

Quand tu es partis, j'ai commencé à faire une espèce de boite à souvenirs ou je garderai les éléments de tout ce que c'était passé c'est deux dernières années, pour que tu ai l'impression de ne rien rater. Je voulais te l'offrir à ton retour mais bon...

Je sortais en premier lieu une feuille épaisse roulée comme un parchemin et entouré d'un ruban rouge. Je la déroulais.

Regardes, peu après ton départ, j'ai du mon premier diplôme en art. Je suis arrivée deuxième de ma promotion. J'espère que tu es fière de moi?

Je riais doucement en le laissant observer mon diplôme. Puis je sortais une enveloppe contenant des photos.

Après ça, un marchant d'art m'a contacté. Il m'a proposer de faire une exposition dans sa galerie. J'ai pris tout un tas de photos du vernissage pour toi. Regarde, y'a mon nom sur la devanture, la classe hein?

Virent ensuite les photos de la naissance de Jessica. Et les différentes étapes de son évolution avant le retour de Joe. Laurie n'était clairement pas état de prendre des photos ou même d'y penser alors c'est moi qui passais mon temps à photographier mon adorable nièce pour lui faire un album plus tard.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 15:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Si je n'avais pas rompu avec Laurie après avoir entamé une liaison avec sa petite soeur, c'était surtout pour ne pas éveiller les soupçons. Et puis j'éprouvais quand même quelques sentiments pour l'aînée de la famille. Sans quoi, je n'aurais pas laissé notre relation s'étaler dans le temps, au point d'aller jusqu'à la rencontre officielle avec ses proches. Maintenant que Jessica était née et que cela marquait un tournant dans ma vie, j'hésitais entre regretter et apprécier le fait d'avoir couché une dernière fois avec Laurie. Je ne pouvais quand même pas regretter ma fille. Elle était l'une des plus belles choses qui me soit arrivé, avec Olivia elle même. Elle était supposée prendre la pilule. Peut-être qu'elle l'a oublié. Ou ... Je sais pas ... C'était peut-être volontaire de sa part ? Tu ne lui as jamais demandé ? Ne pus-je m'empêcher de lui demander, après une courte hésitation. Je n'avais moi même pas osé interroger Laurie à ce sujet. Parce que je craignais de la vexer. Or, il me semblait qu'elle était déjà dans un assez mauvais état psychologique comme ça. La jalousie palpable entre nous, se confirma quand il fut question du type qu'Olivia avait fréquenté durant quelques secondes. Je ne me fis pas prier quand elle m'invita à l'embrasser pour oublier tout ça. Et ce qui ne devait être qu'un bref et chaste baiser, se transforma en quelque chose de bien plus insistant et passionné, dès lors que ma langue franchit la barrière de ses lèvres. Tout à fait normal entre nous, pour sûr. Mais je trouvai quand même le courage d'interrompre ce baiser, pour laisser place à une conversation bien plus sérieuse. Elle voulait comprendre la raison de ma déprime aujourd'hui. Mais je ne me sentais pas encore prêt à lui parler de tout ce que j'avais vu, vécu et fais, au cours de ces deux dernières années.

Je vois un psy. Ca fait parti de la procédure. J'ai obligation de le voir une fois par semaine. Lui avouai-je doucement sans la quitter du regard. Soit, tout ce à quoi il a eut droit avec moi, c'est une heure de silence complet à chaque fois. Précisai-je avec une légère grimace de dépit. Le jour où j'irais mieux au point de pouvoir me confier et vider complètement mon sac, n'était pas encore arrivé. Mais je ne doutais pas qu'avec l'aide de la femme que j'aimais, cela finirait bien par arriver tôt ou tard. J'accueillis son énième baiser avec plaisir, avant qu'elle ne me souffle quelque parole qui me firent légèrement hausser les sourcils. Je ne m'attendais pas à tant. C'était presque trop. Surtout compte tenu de son comportement à mon encontre, depuis que j'étais revenu. J'en fus si touché, que je ne parvins à souffler le moindre mot, ayant la gorge beaucoup trop nouée pour ça. Alors à défaut de pouvoir parler, je me contentai de hocher positivement la tête. Dieu merci, elle m'évita de fondre stupidement en larmes, en se relevant et en quittant le lit puis la chambre. J'en profitai pour souffler un coup et récupérai l'un des draps du lit, pour le tirer à moitié sur moi, le temps qu'elle revienne dans la chambre. Ce qu'elle fit assez rapidement, chargée d'une boîte ronde. Je pris place à ses côtés, alors qu'elle m'expliquait ce qu'elle avait fait. Encore une fois, je fus soufflé par une telle annonce. Et plutôt que de regarder la boîte, je la regardais elle, à moitié sonné. Et doublement plus amoureux, si tant est que cela soit possible.

Un léger rire m'échappa alors qu'elle me présentait son diplôme, que je pris le temps de parcourir du regard. Je n'ai jamais douté que tu y arriverais. Mais oui, je suis fier de toi. Lui répondis-je en reposant le regard sur elle, un bref instant. Je me redressai ensuite un peu plus pour prendre le temps d'étudier les photos qu'elle me présentait, les unes après les autres. Woah. C'est encore plus excitant de me dire que j'ai une liaison avec une artiste ! Ricanai-je pour détendre l'atmosphère, entre deux photos que je prenais le temps d'étudier. Quand vinrent les photos de Jessica depuis sa naissance, l'émotion me prit encore une fois à la gorge. Comment s'y prenait-elle ? Comment faisait-elle pour être cette femme incroyable ? J'en avais encore vu aucune ... Soufflai-je d'une voix à peine audible, en faisant mention des photos de Jess, depuis le jour de sa naissance. J'avais même été assez surpris que Laurie ne puisse m'en présenter, le jour où je le lui avais demandé. Je soufflai encore une fois un bon cou, pour tenter de canaliser les larmes qui embuaient mes yeux. Je n'allais pas fondre en larmes, ça non. Mais j'étais vraiment plus touché que je ne l'aurais voulu. Tu te demandais ce qui pouvais me plaire chez toi ? C'est tout ça. C'est ta façon d'être. Ta façon de gérer les choses. Ta façon de faire face à tout. Tu es une femme incroyable Olivia. C'est pour tout ça que je suis amoureux de toi. Vraiment, vraiment amoureux de toi. Soufflai-je enfin en relevant le regard pour croiser le sien. C'était la première fois que je le disais. Mais je le pensais depuis bien longtemps.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 18:20

Est-ce que ma sœur avait fait exprès de tomber enceinte? Je ne pense pas non... Enfin, à vrai dire je ne me ne me suis jamais posé la question. Laurie n'était pas sournoise. Et je ne pense pas qu'elle soit amoureuse de Joe. Elle ne me l'a jamais dit. D'ailleurs, je trouvais étrange qu'elle ne se soit pas posé de questions si Joe ne la touchait plus depuis des mois comme il le pretendait... Pourquoi était elle resté avec lui? Elle devait bien se dire que si il n'avait plus de relation avec elle c'est qu'il en avait avec quelqu'un d'autre. Toute femme se serait dit ça.

Et elle ne s'est jamais posé de questions vu qu'apparemment tu ne la touchait plus depuis des mois?  C'est étrange quand même...

Enfin bref, après ça je préférai vite changer de sujet et ne plus parler de nos ex ect... C'était mieux de nous concentrer sur nous deux. Parce que c'était tout ce qui comptait, les autres personnes qui avaient pu intervenir dans nos vies n'étaient mauvaises passes, des choses insignifiantes, personne ne pouvait se mettre entre nous.

Je serai ta psy moi. Tu peux tout me dire. Tu me fais confiance n'est ce pas?

J'espérais que oui parce que de mon côté, je n'avais jamais autant accorder ma confiance qu'avec lui. Je pourrai placer ma vie entre ses mains sans l'ombre d'une hésitation.

Oh...Monsieur Evermoore est un grand taciturne...Je trouve ça incroyablement excitant...

Ensuite, quad je lui affirmai que je serais la pour lui à partir de maintenant, et que je comptai bien l'aider à aller mieux et à arrêter ses cauchemars, je sentais l'émotion palpable monter en lui. Je me contentai de déposer un long et délicat baiser sur sa joue. Je le laissai quelques instants le temps d'aller chercher la fameuse boite souvenir que je gardai précieusement pour un jour que je ne pensai pas qu'il arriverai, et finalement...nous y voilà. Je dois avouer que j'étais très fière de lui faire part de ma réussite dans mon métier et dans mes études. J'adorai qu'il soit fier de moi aussi. Et de nouveau son émotion remonta à la surface en voyant les photos, je voyais les larmes lui monter aux yeux bien qu'il ne pleurait pas encore. Je lui sautai au cou et le couvrait de baisers.

Oh Joe...mon trésor...

Je ne savais pas vraiment quoi ajouter. À vrai dire ça ne me dérangerai pas qu'il craque. Ce n'est pas parce qu'il versait quelques larmes que ça entacherait sa virilité ou que je le verrai comme quelqu'un de faible. Je lui frottai le bras en signe de reconfort. Je comprenais son émotion qu'il pouvait ressentir face aux premiers clichés de sa fille.

Les paroles qui suivirent...je ne m'y attendais pas... Je n'y croyais pas. Je ne savais pas quoi dire, pas quoi faire. Ça résonnait dans ma tête encore et encore. Il m'avouait être amoureux de moi, et même vraiment, vraiment amoureux de moi pour reprendre ses propos exacts. Il affirmait que j'étais une femme incroyable. L'émotion me submergea. J'avais tellement souhaité ses mots. Pour la première fois devant lui, je fondais en larmes et enfouissait mon visage dans son cou en refermant mes bras autour de sa nuque.

Oh Joe... Moi aussi je t'aime. Je t'ai toujours aimé, depuis le premier jour.

C'est tout ce que je réussi à articuler entre deux sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 18:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

La relation que j'avais pu avoir avec Laurie, n'avait vraiment pas grand chose à voir avec celle que j'avais entretenu avec sa petite soeur. Aucune passion folle. Aucun besoin de passer notre temps à s'enlacer et s'embrasser. Pas besoin, non plus, de se voir le plus souvent possible. C'était calme et limite plat. C'était bien pour ça que j'avais pu ne pas mettre officiellement fin à notre relation, quand j'avais commencé à voir Olivia. Elle n'a pas ta fougue. Elle n'avait pas besoin de me tripoter tout le temps. Répondis-je en lui lançant un regard entendu et innocent à la fois. Ce n'était pas que j'étais en train de dire que c'était là ce qu'elle même faisait. Mais presque tout de même. Quand on se trouvait ensemble, on était forcé de répondre d'abord à notre désir brûlant, avant de pouvoir entamer une conversation un tant soit peu sérieuse. Et en général, celle-ci se faisait sans que nous ne quittions les bras de l'autre. C'était ainsi que fonctionnait notre relation. Ainsi que nous parvenions à être vraiment heureux tous les deux. Et de toute évidence, ce n'était pas une chose qui allait changer de sitôt. Pour ma part, ça me convenait. je me sentais heureux et entier quand je me trouvais dans ses bras. Et quand ses lèvres effleuraient les miennes, pour un baiser plus ou moins appuyé. J'appréciais la moindre caresse de ses doigts sur ma peau. J'appréciais tous ces petits gestes tendes que nous étions encore et toujours en train d'échanger d'ailleurs.

Evidemment que j'ai confiance en toi. Une confiance aveugle. Lui assurai-je tout de suite, en souriant de façon attendrie. Comme si je pouvais ne pas lui faire confiance. En un sens, si ça n'avait pas été le cas, je n'aurais peut-être pas laissé notre relation s'éterniser par le passé. Au delà du fait que je ne pouvais m'empêcher de toujours revenir auprès d'elle, il y avait aussi le fait que j'avais assez confiance en elle pour me douter qu'elle n'irait pas hurler sur tous les toits, que nous fricotions ensemble tous les deux. A partir d'un sujet tout à fait sérieux, elle parvint encore une fois à me faire rire plus que de raison. Je te signale que tout chez moi, a le don de t'exciter. Lui rappelai-je avec naturel. Et je le pensais vraiment. J'avais parfois la sensation que tout chez moi lui plaisait. Autant physiquement, que mentalement. Mais la réciproque était vraie alors pas de quoi avoir peur de tout ça en clair. Ca me convenait même très bien. Elle même était vraiment parfaite. Elle le prouva encore une fois avec cette boîte à souvenirs qu'elle avait préparé pour compenser mes deux années d'absence. Je fus touché par un tel geste. Et ce fut pire encore, quand je vis les photos de ma fille depuis sa naissance. A ce moment là, j'avais bien du mal à contenir les larmes qui menaçaient de me submerger, à tout instant.

Et cela, elle le vit bien, puisqu'elle me sauta au cou. Un bref rire m'échappa et je posai une main dans son dos pour la garder contre moi, yeux humides toujours rivés sur l'une des photos que j'avais toujours en main. Finalement, je me penchai pour les poser sagement dans la boîte, histoire de ne pas prendre le risque de les abîmer. Et finalement, je lui soufflai ces quelques mots que je n'avais jamais réellement osé lui dire. A quel point je pouvais l'aimer. Durant quelques secondes, rien ne se passa. Juste le temps pour moi d'imaginer que je venais de faire une grosse connerie et qu'il me fallait revenir à tout prix, sur mes paroles. Mais elle fini par reprendre la parole, avant d'éclater en sanglots. J'en fus choqué. Mais je savais que c'était là des pleurs de joie et non pas de tristesse. Doucement, je l'attirai sur moi pour qu'elle s'installe à califourchon sur mes cuisses. De sorte à ce que je puisse la serrer fermement contre moi, alors qu'elle enfouissait son visage dans mon cou. Oh mon ange ... Soufflai-je doucement en glissant une main à l'arrière de son crâne, mon autre bras s'enroulant naturellement autour de sa taille fine. Tu ne devrais pas pleurer quand quelqu'un te dit qu'il t'aime. Je t'assure, ça fait vraiment peur ! Mon ton taquin, visait à détendre l'atmosphère. Tu as déjà douté de mes sentiments pour toi ? Lui demandai-je ensuite, en me reculant un peu, pour poser mes mains sur ses joues humides et planter à nouveau mon regard dans le sien. Sourire attendri aux lèvres, je pris le temps d'essuyer ses larmes, de mes pouces.

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 19:31

Il me faisait trop rire quand il me compara à ma sœur en affirmant qu'elle n'avait pas besoin de le tripoter tout le temps contrairement à moi. Et il finit par ajouter aussi que tout chez lui m'excitais, et je doit bien avouer que dans le fond il n'avait pas vraiment tord. Joe était incroyablement séduisant. Il était beau, son visage était osseux et viril, mais avec une certaine douceur malgré tout. Sa mâchoire carrée me faisais fondre tout autant que cette petite barbe de trois jours. Ses lèvres fines et son petit nez droit. Des incroyables yeux verts. Je connaissais son visage par cœur. J'adorai les fossettes très creusées qu'il avait sur chaque joue. J'adorai aussi les petites rides sur son front et au coin de ses yeux, sur lui c'était incroyablement séduisant et charmant. Ça lui donnait un air encore plus viril, et ces marques du temps, de la vie, me plaisais énormément. Son corps aussi était parfait. Il était grand. Ni trop mince, ni trop musclé, parfaitement dessiné. Et ses tatouages que j'adorai.

Comment fait-elle pour ne pas fondre devant toi?

J'étais ravie aussi de le voir confirmer qu'il avait confiance en moi. Ça me faisait très plaisir. Je voulais être sa confidente, sa meilleure amie. La femme de sa vie avec qui il partagerait tout. Est ce que j'étais la femme de sa vie? Est ce qu'un jour on pourra se marier? Avoir des enfants? Vivre ensemble? Comme les couples normaux. J'aimerai bien oui. Mais si ça n'arrivai pas, tant pis, l'essentiel c'était d'être avec lui. Je préférai mille fois une vie secrète et compliqué avec lui à un conte de fée avec un autre.

Après cela notre conversion vira dans un côté beaucoup plus émotionnel. Ou chacun d'entre nous parlai enfin librement de ses sentiments, de son attachement à l'autre, de son amour. C'était assez fou, tout cet amour, c'en était presque inhumain. Je fini par fondre en larmes quand il m'avoua enfin à quel point il m'aimait. Il devait se dire que j'étais un peu bizarre mais l'émotion m'avait tellement submergé que j'avais été incapable de me retenir.

C'est que...Je suis tellement heureuse. Si tu savais comme je t'aime...

Il commença à sécher mes larmes de ses pouces et ça me rappelait une chanson que j'adorai. " Tonight before you fall asleep, I'll run my thumb across your cheek. Cry, 'cause I'm here to wipe your eyes...". Ça résumait bien la situation. C'était comme si ces paroles avaient étés écrites pour cet instant. Et il me demanda ensuite si j'avais déjà douté de ses sentiments. Je décidais d'être totalement honnête avec lui. Alors je hochai la tête. Je repris la parole d'une voix douce, quand je pleurai j'avais toujours cette voix de petite fille.

Oui... Ne le prend pas mal. Au début... Je me disais que je n'étais qu'une gamine pour toi, indigne de rien intérêt. Que c'était juste une passion physique sans sentiments. Et puis j'ai commencer à voir tes regards, tes sourires, tes gestes... J'ai commencer à t'apprendre par cœur, à lire en toi. Ensuite nous avons commencé à passer du temps ensemble sans faire l'amour. Avant ton départ j'étais sur de tes sentiments pour moi. Et puis Laurie est tomber enceinte... Et la je me suis dis que tu t'étais foutu de ma gueule depuis le début et que tu ne m'a jamais aimé, que tu me faisais croire à tout ça pour continuer à me sauter. Mais je ne pouvais cesser de croire totalement en toi, en nous. J'essayai de me persuadée que tu avais une bonne excuse. Et quand j'ai appris que tu étais rentré sans nous contacter Laurie ou moi, je me suis dit que tu n'avais fait que jouer avec nous deux. Et puis il y'a eu ce soir...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 20:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I miss the taste of a sweeter life.

Les deux soeurs n'avaient vraiment pas grand chose à voir l'une avec l'autre. et pas uniquement parce qu'elles ne se ressemblaient pas plus que ça, physiquement. C'était bien au delà de ça. Et c'était bien pour ça que ma relation avec l'une et ma relation avec l'autre, étaient aussi différentes aussi. L'une n'était que passion, quand l'autre était beaucoup plus raison. Et étant moi même une personne de nature passionnée, je ne pouvais qu'aimer Olivia. Elle était faite pour moi, vraiment. Et ce, malgré notre différence d'âge non négligeable. Un jour elle m'a dit que d'ordinaire, elle ne sortait qu'avec des types bons sous tous rapports. Le genre cheveux gominés, raie sur le côté, petites lunettes, toujours bien rasés et surtout, surtout, aucun tatouage. J'étais peut-être juste un essaie. Songeai-je à voix haute, avec un bref haussement d'épaules. Parce que je m'en fichais bien de ne pas faire littéralement fondre Laurie, rien que par mon physique. Tant qu'à côté de ça je faisais totalement fondre Olivia, ça me suffisait largement. Parce que moi, c'était bien devant elle que je devenais complètement dingue. C'était sa personnalité qui me plaisait plus que de raison. Et son physique que je trouvais incroyablement parfait. Presque trop parfait pour moi en réalité. Bien que je ne pouvais m'empêcher de songer, par la même occasion, que nous allions vraiment bien ensemble tous les deux. Physiquement, c'était vraiment parfait. Deux corps faits l'un pour l'autre. C'était bien pour ça qu'on s'entendait aussi bien, sexuellement aussi !

Finalement, arriva le moment des grandes confidences. Quand je finis par lui avouer que j'étais totalement amoureux d'elle. Sa réaction me laissa pas mal perplexe quand même. Je devais bien avouer que je ne m'attendais pas à la voir éclater ainsi en sanglots. Mais je savais que c'était juste trop d'émotions pour elle. Alors je la laissais faire sans hésitation et la gardais étroitement serrée contre moi. J'aime te rendre heureuse. Lui soufflai-je d'une voix douce, avant de me reculer juste assez pour pouvoir plonger mon regard dans le sien et essuyer doucement ses joues couvertes de larmes. Je profitai de son silence, pour lui demander si elle avait déjà douté de mes sentiments pour elle. Vu sa réaction, je songeais que oui, elle avait du avoir quelques doutes. Et franchement, je ne pouvais pas lui en vouloir. Parce que j'avais moi même eus quelques doutes depuis mon retour, face à ses réactions diverses et variées à mon encontre. Je pensais même qu'elle me détestait. Ce qui était un peu disproportionné, sans nul doute. Mais peu importe. Tout ça était oublié vu que maintenant, nous étions tous les deux bien rassurés sur les sentiments de l'autre. Je l'aimais à en perdre la raison. Et de toute évidence, elle m'aimait tout autant. Que demander de plus ? Je lui offris finalement un sourire rassurant, quand elle me souffla de ne pas mal le prendre. Cela ne risquait pas. Je voulais justement qu'elle me dise toute la vérité. Même si elle pouvait parfois s'avérer douloureuse. Tant pis, je prenais le risque. Parce que je voulais savoir. Et peut-être la rassurer.

Je lui laissai donc le temps dont elle avait besoin, pour se confier à moi et parler de tout ça. M'expliquer à quel moment elle avait eut des doutes concernant mes sentiments pour elle, et pour quelle raison au juste. Je suis tombé amoureux de toi au premier regard, Oli. Même si j'ai eus un peu de mal à me l'admettre. Je pensais éprouver de forts sentiments pour ta soeur. Et puis tu as débarqué dans ma vie. Ca a été ... Complètement dingue. J'ai tout de suite ressenti pour toi, quelque chose que je ne pensais pas réel, pas possible. Mais ça l'était. J'ai réalisé que c'était ça l'amour. Rien à voir avec ce que je pouvais ressentir pour ta soeur. Mon ton était toujours aussi doux et bas, alors que je prenais en même temps le soin d'essuyer ses joues et puis de repousser les cheveux qui s'étaient collés à son visage. Je les plaçais sagement derrière ses oreilles, pour qu'ils ne glissent plus devant ses adorables prunelles noisettes. Qu'est-ce qu'il y a eut ce soir, qui t'a fait douter ? Demandai-je doucement, sans cesser mes gestes tendres à son égard. Cette fille ? Ce n'était rien du tout. Je ne serais pas parti avec elle. Je la laissais faire parce que je ne suis qu'un homme. Deux ans d'abstinence, c'est vraiment terrible pour un type comme moi. Mais non, je ne serais pas parti avec elle. Officiellement, je suis toujours avec Laurie...

realised by morphine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   Sam 27 Déc - 21:08

Il n'avait pas tord, il n'était pas franchement le genre de Laurie de manière générale, et bien au contraire. C'était certain qu'il était carrément plus mon genre à moi. Même Laurie me l'avait fait remarquer une fois.

Ouais c'est clair. Elle disait toujours que mes petits amis au lycée était des voyous, et je lui répondait que les siens étaient chiants et moches.

Je riais comme une folle en repensant à cela. Cette époque ou je ne trahissait pas encore ma sœur, ou je ne connaissait pas encore l'amour. Je repensais difficilement alors à notre jeunesse. J'étais en permanence rabaissée par mes parents, ils me traitaient comme une malpropre, une moins que rien, et c'est certainement à cause de tout cela que j'avais aussi peu confiance en moi.

Tu sais... Laurie à toujours été la préférée. Mes parents l'adulaient, elle était la chouchoute des profs, la reine du lycée, tout le monde voulait être son ami. Moi j'étais tout le contraire. Mes parents passaient leur temps à me rabaisser, à me faire comprendre que je n'arrivai pas à la cheville de Laurie. Je n'avais que très peu d'amis, mais ils avaient le mérite d'être de bons amis. J'étais plus secrète, plus rebelle, beaucoup moins...parfaite. Alors que toi, tu me préfère à elle, ça me fait bizarre...

Mes parents sont même allés jusqu'à me renier complètement. Ils n'ont plus jamais voulu entendre parler de moi quand j'ai choisi des études artistiques. C'était en quelque sorte un déshonneur pour eux. J'ai du alors me débrouiller financièrement à partir de mes 18 ans. Ça a été difficile, mais ça m'a rendu très débrouillarde, indépendante, et résistante. Ça m'a beaucoup appris. Je n'aimait pas entendre Joe dire qu'il était un essaie, mais peu importe. Mon cœur se remplit encore de joie quand il affirma aimer me rendre heureuse.

Tu me rend heureuse ça oui, je te le confirme. Et je n'aurai de cesse de te combler aussi.

On continuait encore et encore à se câliner tendrement. Ce moment était hors du temps. Je ne me lasserai jamais de l'entendre dire qu'il était amoureux de moi. C'était la plus mélodieuse des chansons. Il m'expliqua ce qu'il avait ressentit la première fois qu'on s'est rencontrés et puis après, il me racontait tout. Je l'écoutait ensuite me rassurer, je ne me lasserai jamais de sa voix douce et chaude.

Le reste de la nuit se passa ainsi. On discutait beaucoup, on mettait les choses à plat sans langue de bois. On riait aussi, on se chamaillait, on blaguait. On fit l'amour deux autre fois, et le matin encore une fois. Puis il dut me quitter pour être présent au réveil de Jessica. Cette nuit fut parfaite, inoubliable.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
bienvenue à sunset dream

MessageSujet: Re: I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe   

Revenir en haut Aller en bas
 

I miss the taste of a sweeter life ~ Oli & Joe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Miss NRJ Nouvelle Calédonie 2010
» (maternité amie des bébés - LHAB) Miss Hannah (part 2)
» miss lilou
» MISS.TIC – Le mystère féminin
» what would you pair with london life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ BÉBÉ A BORD :: Santa Barbara :: the city :: EOS Lounge-