AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Mer 21 Jan - 22:21

Cinq années sont passées depuis que j'ai découvert que juliette est la fille biologique de ma mère adoptive. Cinq ans qu'elle fait partit de nos vie et de notre famille, elle est ma grande soeur désormais. Au début, notre relation a été compliqué et un peu conflictuel, car j'avais peur qu'elle me vol ma mère tout simplement. Mais, je me suis aperçue que ma mère me considérait autant comme son fils que juliette comme sa fille. J'ai désormais 20 ans et tout cela est loin derrière moi maintenant. On s'entend à merveille et on se voit régulièrement. Je suis en fac, mais je vis toujours chez mes mères, je me sens bien avec elles et je n'ai pour le moment pas envie de les quitter et elles n'ont pas non plus envie que je quitte la maison, donc ça m'arrange. Et puis ... maintenant j'ai aussi une petite soeur qui à 4 ans, fille biologique de mon autre maman et d'un donneur anonyme, donc comme moi, ses mamans sont officiellement constance et emily. Au contraire de juliette qui à d'autres parents adoptif, mais qui s'entend bien avec notre mère, ce qui donne de grande fête de famille à noël. En 5 ans, beaucoup d'autres choses ont changé... j'étudie donc les finances en fac pour pour travailler dans la banque. J'ai donc abandonné mon rêve d'être footballeur pro à 16 ans, lorsque j'ai finie à l'hôpital pour plusieurs semaines à cause de mon diabète que je n'arrivais pas à gérer avec le sport de haut niveau. C'est suite à ça, que je me suis orienté vers les maths, une matière que j'aime particulièrement, pour le plus grand plaisirs de mes mamans qui était bien trop inquiète pour moi quand je faisait du foot. En ce qui concerne ma mère biologique, elle est décédé 2 ans après avoir pris contact avec moi, on s’échangeait juste quelques lettres et on s'était vu une fois, mais elle était retombées dans la drogue et la prostitution, elle avait fait une overdose. Bizarrement, a son enterrement je n'ai pas pleuré, je n'étais presque pas triste, j'avais juste un peu de pitié pour elle. Je devais donc retrouver Juliette, après les cours, car j'avais cours que jusqu'à 15h aujourd'hui. On s'était donné rendez-vous dans un café, je l'attendais avec une bière sans alcool, car oui je ne suis pas encore majeurs, je le serais que dans 1 an, puisque je vais fêter mes 20 ans dans 3 jours en fait. Après quelques minutes d'attente, je vois arrivé Juliette avec son fils, elle avait eu un enfant elle aussi, il y à 2 ans. - Hey ! salut vous deux! Comment va mon neveux préféré ? dit-je en me levant, faisait la bise à juliette et prenant dans mes bras mon neveux, dont je suis devenue le parrain et la marraine n'était autre que sa petite soeur. J'embrasse le petit garçon sur la joue puis le remet dans les bras de juliette. - Et toi ça va ? lui dis-je en souriant et en m'asseyant en même temps. Bien sûre depuis le temps j'avais pris plusieurs centimètre et je la dépassé d'une demie tête, je suis devenue un beau et grand jeune homme, bien musclé et célibataire. Je suis resté avec Maylee durant 2 ans, puis j'ai eu quelques filles de passages, durant quelques mois pas plus.

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Jeu 22 Jan - 19:57

Comme le temps passait vite! Bien trop vite d'ailleurs! Je fêtais déjà mes 29 ans..Hé oui j'approchais de la trentaine mais interdiction de se moquer! J'étais assez bien dans ma vie, un bel appartement bien situé près du parc et de l'école maternelle ou je travaillais, un job ou je pouvais m'épanouir et ou je n'avais absolument pas à me plaindre. Bon, j'étais célibataire ces temps ci mais malgré tout j'avais l'amour de ma vie auprès de moi, mon petit prince de 2 ans et demi, Austin. Des bouclettes blondes chatain, de grands yeux verts pétillants, de belles joues roses et une bouche adorable toujours souriante, ou presque. Disons que il commençait de plus en plus à aimer le mot non et pofitais de chaque mot qu'il apprenait pour me le ressortir à toutes les sauces. J'avais travaillé jusqu'à 13h, suivi par une petite réunion par chance finie assez tôt pour que je passe par chez moi chercher tout ce dont j'avais besoin avant de chercher mon petit coeur à la crèche, le couvrant de bisous tout en lui mettant sa veste pour repartir au plus vite. - Vite vite chaton! On va être en retard, parrain nous attends! - Filant dans la rue, elle le serrait bien contre elle. Pas le temps de le laisser marcher à son rythme sinon mon pauvre frère n'avait pas fini de nous attendre. J'étais bien contente de pouvoir paser un peu de temps avec lui, on s'entendait tellement bien. Rien ne laissait présager ça, c'était certain que nos débuts avaient été très difficiles mais oui j'avais appris à le connaitre tout comme j'avais appris à connaitre ma mère biologique, Constance. Et maintenant je ne saurais plus imaginer ma vie sans mon petit frère qui ne cessait jamais de me surprendre, surtout avec ses études. J'étais fière de lui, et lui répétait souvent, peut être trop souvent. Mais tout comme moi, la famille était pour lui quelque chose d'essentiel et je voulais qu'il se sente soutenu, qu'il sache que j'étais la nimporte cas si il en avait besoin. C'était normal non? Je finissais par pousser la porte du café comme je pouvais, bien chargée et déposais un bisou sur la joue de mon frère en le laissant attraper son neveu. - Oh il va bien! Il était tout content de venir mais la il fait son timide comme d'habitude! Austin..Les gens vont pas te manger - Je riais doucement en le déposant dans une chaise haute mise à disposition par le café, sinon le pauvre ne verrait rien de ce qu'il y avait sur la table. Je m'installais près de Josh' et posais tous mes sacs à mes pieds en soufflant, tendant son doudou à mon fils qui me l'aurait de toute façon réclamé en un rien de temps. - Moi ça va, j'ai la forme ! Je suis bientot en vacances et je pensais partir quelques jours avec le petit histoire de nous aérer l'esprit. A Miami peut être bien! Voir des amis, et mes parents y vont toujours en vacances aussi. La plage! Ca plaira à Austin de jouer dans le sable chauffé par le beau soleil de Floride. Tu pourrais venir avec nous si tu veux? - Elle sourit en faisant signe a un serveur pour pouvoir commander quelque chose à boire et a grignoter par la même occasion. - Et toi alors? Les cours? Ca va?-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Jeu 22 Jan - 22:51

je laisse juliette s'asseoir près de moi avec le petit, sur sa chaise haute. Puis, juliette fait un signe au serveur, qui vient rapidement vers nous. - Pour le petit, un jus d'orange s'il vous plait et pour ma soeur .... je la laisse commander, ce qu'elle veux, Le serveur pris commande et part au bar, nous préparer ça. Mon regard se pose quelques instant sur Austin. Ce petit est tellement adorable, j'adore passez mon temps à jouer avec lui, m'occuper de lui, une vrai petite merveille ce gosse. Mes yeux se repose à nouveau sur ma soeur, qui est devenue une confidente pour moi, on s'entend vraiment à merveille désormais. Je bois une gorgée de ma bière, avant de lui répondre. - J'aimerais bien, mais tu sais qu'à la fac, nous n'avons que le spring break comme vacances... c'est fatiguant parfois. Ceci dit, je pourrais sécher les cours, je vais voir si j'ai pas de partiel d'ici là et je te tiens au courant. Pas sure que mes mères, soit d'accord avec le fait que je sèche les cours, mais je suis adulte maintenant, je peux prendre des décisions tout seul. - Sinon, ça va, les cours aussi, ça roule. Je vais faire une fête pour mon anniversaire ce week-end, tu viendra ? Mes mamans, me laisse la maison, elles partent avec la petite dans un parc d'attraction pour le week-end, elles pourront peut-être prendre Austin avec elles ? 20 ans, même si ce n'est pas encore les 21 ans, la majorité, ça se fête quand même, et puis je suis à un âge ou j'aime faire des fêtes. Elles me font assez confiance, pour me laisser la maison un week-end. Il y aura forcemment un peu d'alcool, beaucoup d'amies et surtout de la musique à fond. Bien sûre j'ai prévenue les voisins. Je ne sais pas si Juliette pourra venir, avec le petit, mais je l’espérer en tout cas. C'est pour ça que je lui propose que mes mamans s'occupe de Austin, surtout que notre mère adore s'occuper de son petit-fils et ma petite soeur adore son neveu également. Le serveur reviens avec ce qu'avait commander juliette à boire et à grignoter. Austin, me donne son jus d'orange et veux que je goute. - Non, mon bonhomme, tu sais bien que parrain ne peux pas boire ou manger de choses trop sucré ou trop salé. Parrain est malade, tu le sais ça ? comme il était dans sa période de "non", il insista un peu et comme je n'arrive pas à lui céder, quoi que ce soit, je bois une gorgée de son jus d'orange. - Tu a raison mon grand, c'est délicieux ! dit-je en souriant. Une chose n'avait pas changer en tout cas, mon irresponsabilité avec mon taux de glycémie et mon insuline. Mais, comment dire non à une petite bouille pareil ? impossible. Et d'ailleurs, je sentie aussitôt le regard noire que me lancer juliette, je hausse les épaules, l'air de dire "je m'en fous". Ce qui fit rire, le petit austin. Je lui tend alors ma main, et nous faisons un check. C'est d'ailleurs moi qui lui à appris à faire les check.

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Ven 23 Jan - 12:14

- Pour moi ça sera un chocolat chaud au spéculos, un jus d'orange aussi et deux croissants, merci!- Je souriais en riant doucement, oui je préférais prévoir large j'avais vraiment faim, disons que ce midi j'avais mangé sur le pouce et que du coup mon estomac commençait à me torturer un peu, et que ce petit bonhomme à côté de moi guetterait assez vite la nourriture et m'en réclamerais. Je tendais la main pour caresser sa petite joue toute douce, craquant totalement pour sa bouille, j'étais folle de mon petit prince et ne vivais que pour veiller sur lui maintenant, je ne me sentais heureuse que quand je le voyais sourire. Bon, je me permettais quand même de le confier parfois à son parrain ou à sa marraine pour qu'ils puissent profiter de leur filleul adoré. - Voila, prend tes décisions frangin. C'est une super occasion d'être ensembles, en famille, c'est important pour les souvenirs et tout ça. Ca te donnera l'occasion de souffler un peu avant tes prochains partiels. Il faut savoir s'accorder des vacances. - J'avais commencé un bel album photo depuis que j'avais retrouvé ma mère biologique, pour marquer le début de cette nouvelle vie pour moi après 24 ans sans savoir réellement qui j'étais. Et pour le petit, ça comptait beaucoup. Je voulais qu'il puisse un jour regarder toutes ces photos et être content de son enfance avec un entourage aimant. - Ce week end? Oui je pourrais venir, mais je risque de faire un peu tâche au milieu de tes potes étudiants non? Je pense pas qu'Austin puisse déjà apprécier un parc d'attractions surtout tout un week end sans moi, je sais qu'il va pleurer, si je viens je le laisserais à sa baby sitter! - Je remerciais le serveur d'un sourire en versant le jus d'orange dans le gobelet fermé du petit avec un embout pour boire, comme ça il n'en mettrait pas partout sans que ça soit pour autant un biberon. Il grandissait bien trop vite à mon gout, j'avais l'impression que je venais d'accoucher hier. Tranquillement je lui coupais des petits bouts de croissants pour qu'il puisse les manger sans trop de difficulté, ce qu'il fit avec grand plaisir en criant un grand MIAM de victoire après la première bouchée. Venir dans les café ou aller chez quelqu'un pour manger, c'était son plus grand plaisir. Je fronçais les sourcils en voyant mon frère lui céder et lui tapait su l'arrière de la tête. - Josh! Je vais te botter les fesses, j'éspère que tu le sais? Si il te donnait à manger des cuillères de sucre tu le ferais? Non mais franchement, tu veux finir à l'hopital? Ca serait ma faute. Non mais franchement vous êtes terribles tous les deux! Austin, parrain est un crétin c'est pas rigolo. - Et biensur il ne se priva pas pour chouiner doucement, serrant son doudou contre lui en me jetant le regard le plus agaçant de tous les temps, celui qui me faisait fondre à chaque fois alors qu'il pleurnichait un long " Mamaan " qui finit de me faire céder dans ma tentative d'autorité alors que je le serrais dans mes bras, le callant sur mes genoux en me retournant vers mon frère. - Bon..plus serieusement! A défaut de quelques neurones en plus, qu'est ce qui te ferais plaisir pour ton anniversaire? Hésite pas, dis moi ce qui te plairais vraiment! 20 ans, faut marquer ça! Une nouvelle décennie qui commence!-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Ven 23 Jan - 15:16

je fis de grand yeux, lorsque je la vois commander tout ça, et en même temps, ça me faisait envie, mais bon, tout ce dont j'ai le droit, lors d'une fringale, c'est d'un fruit ou d'une barre protéiné. Enfin... en théorie, parce que je mange surtout des barre chocolaté et pour que ça ne se voit pas trop, je me fais juste après une injection d'insuline, en gros je fais n'importe quoi. Ce qui désespère mes mamans, d'ailleurs. Je crois que c'est aussi pour ça qu'elle ne veulent pas que je parte de la maison, elles sont bien trop inquiète. En tout cas, elle n'avait pas tord pour les vacances, ça me ferait le plus grand bien. Et puis... Miami est l'endroit parfais pour draguer. Oui, je suis devenue un vrai tombeur, je drague tout le temps, juste pour m'amuser un peu, mais je ne fais pas le con avec elle pour autant. Je ne couche pas, si je ne suis pas amoureux, j'ai des principes quand même. Je suis un gentleman. Je me mit à rire lorsqu'elle me dit faire tâche au milieu de mes amis. - C'est vrai.... t'est une vieille maintenant. dit-je en riant - Je plaisante ! J'ai des amis qui ont 25 ans tu sait, si ça se trouve, tu te trouvera un prince charmant ? Pour le petit, tu n'a pas tord, sa baby sitter fera l'affaire. je disais ça en même temps que j'ébouriffais les cheveux du petit mec assis près de nous. C'est un petit bonhomme sensible et vite perdue sans sa maman, même si il adore sa famille, il est encore petit, donc c'est bien normal. Je le regardais manger avec joie son croissant, il me faisait rire, toujours à faire des mimiques hilarante, d'ailleurs ma petite soeur est un peu comme ça aussi, ça doit être de famille. Bien qu'il n'est pas vraiment le même sang, puisque ma petite soeur n'est pas la fille biologique de Constance. Mais, c'est tout comme. je venais de finir de boir la gorgée du jus d'orange de Austin et de faire mon check avec lui, que je reçoit une petite tape sur la tête. - Hey ! arrête, on dirait que tu parle comme ma mère là ! Oui, je disais "notre mère" quand il s'agissait de constance et "ma mère" quand il s'agissait d'emily, c'était plus simple à comprendre pour nous. - Ca va ... c'est pas une gorgée de jus d'orange qui va me tuer ... et puis je suis pas un crétin. dit-je en faisant semblant de bouder, avant d'éclater de rire, ce qui fit rire Austin également. On dirait deux vrai gamin. Il est vrai que plus je grandit, plus je me sent mieux dans mes basket et à l'aise dans ma nouvelle vie, plus je deviens "ados". Je sais être sérieux quand il le faut, mais je déconne beaucoup, pour des gamineries et encore plus depuis que mon filleul est dans ma vie. Heureusement qu'il est là d'ailleurs, sinon je serais le seul mec de la famille. C'est vrai, entre deux mamans, deux soeur, plus la soeur de juliette, ça fait un peu trop de femme. Si bien, que le père adoptif de juliette et presque devenue mon père aussi, on s'entend bien et j'aime allez voir des matchs de foot avec lui. Il n'a pas de fils, je n'ai pas de père, alors forcément le courant est bien passé. Ceci dit, je repris mon sérieux pour répondre à Juliette. - Rien, je demande rien, juste ta présence. Je t'assure, la fête c'est mon cadeaux. Je suis pas compliqué. Cette fête plus un resto rien que moi et mes mamans me suffit. C'est vrai que depuis l'arrivée de la petite, même si je l'adore, j'ai moins de moment rien que moi et mes mamans, alors je leurs avait demander juste ça. C'est d'ailleurs juliette qui doit la gardé demain soir. Bon, ce que je ne sais pas c'est que mes mères m'ont réservé une surprise en m'achetant une voiture neuve. Car j'ai mon permis depuis mes 17 ans et je traine la même vieille voiture que j'avais eu en occasion grâce à un petit boulot.

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Sam 24 Jan - 1:27

Je m'excusais du regard en voyant ses yeux surpris, je me doutais bien que lui aussi aurait eu envie de grignoter tout ça et je me sentais coupable si ça le tentait mais moi et mes fringales il n'y avait rien à faire et c'était encore pire depuis ma grossesse. Quand j'attendais Austin je passais mon temps avec la main dans un paquet de gateaux, ou dans un paquet de chips. En tout cas je grignotais sans arrêt. Une chance que j'ai pu retrouver ma silhouette une fois mon petit bonhomme né. Et du coup j'avais pris gout à tout ce sucre et j'aimais bien m'occtroyer de temps en temps des petites viennoiseries du genre pour le simple plaisir de pouvoir me régaler.
Je croquais dans mon croissant au nutella, tapotant le ventre de mon petit garçon en douceur, lui donnant d'autres morceaux aussi tandis qu'il réclamait en chouinant, tendant ses petites mains " Du manger ! Encore!" Elle sourit en caressant ses beaux cheveux blonds, entortillant ses boucles autour de ses doigts et le laissait manger avant de lui tendre son gobelet pour qu'il boit un peu. C'était une vraie maman poule, il fallait le reconnaitre et elle ne s'en cachait pas. C'était le genre de maman à venir une fois par nuit pour vérifier que tout allait bien, voir s'il n'avait pas trop chaud. Une chance il dormait souvent avec elle donc pour le coup c'était facile de veiller sur lui. - Pff la vieille elle te dis zut hein! Et je cherche pas nécessairement l'amour tu sais..Je veux quelqu'un de bien qui saura aimer aussi mon ptit bonhomme. C'est ça ma priorité. Qu'est ce que je ferais d'un étudiant?- Elle leva les yeux au ciel, un étudiant ou une étudiante d'ailleurs pourquoi pas. Elle avait toujours dis qu'on tombait généralement amoureux d'une personne et pas que du sexe. Homme..Femme..Qu'est ce que ça changeait? L'amour, la tendresse voila ce qui était important au fond non? Voila pourquoi elle n'avait pas mal pris l'homosexualité de sa mère biologique, bien qu'il lui avait fallu un peu de temps pour accepter dans la famille Constance mais aussi Emily. Tout simplement parce que ça faisait du monde. Mais maintenant, elle appréciait ce couple. Et leur adorable petite fille, sa petite soeur en quelque sorte même si elles n'avaient aucun lien génétique. - Je sais bien que ça ne va pas te tuer mais ça, plus ça, plus ça, et encore autre chose même à petite quantité ce n'est pas ça qui t'aide, tu le sais bien non? Ton docteur te l'a assez dit, me force pas à le dire à notre mère. Je suis ravie de vous voir si complices tous les deux mais pas si c'est pour que tu fasses des bêtises juste pour lui faire plaisir.- Je souriais en passant une main dans ses cheveux, mon petit frère..Je ne voulais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit de mal. Je ne voulais pas le voir à l'hopital non plus, sensible comme j'étais je fondrais sans aucun doute en larmes. J'entourais doucement ses épaules d'un bras en souriant, il était tellement chou, et le temps passait vite. D'ado il était devenu un homme ou presque et ça me faisait plaisir de pouvoir être à ses côtés. Quoi qu'il en dise et quoi qu'il fasse je lui offrirais un cadeau, c'était important pour moi de célebrer chaque anniversaire et même si je n'avais pas les moyens de lui offrir des trucs de grande valeur je voulais qu'il puisse avoir quelque chose de chouette, et un grand sourire sur le visage. [color=#cc99ff]- Tu auras un cadeau donc plutot que me laisser payer un truc qui te feras pas plaisir tu ferais mieux de me donner des idées Josh'! -[/color Je levais les yeux au ciel, il savait pertinament que j'étais une véritable tête de mule et que je ne cèderais pas même s'il insistait encore un moment. Le petit tendit ses petits bras vers son parrain " Tontooon..ne veux un calin! "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Sam 24 Jan - 17:44

- Tu sais, les étudiants ne sont pas tous irresponsable. J'ai un pote qui a 22 ans et père célibataire d'un fils de 4 ans, ses parents lui on coupé les vivre. Il vit uniquement de sa bourse dans un studio miteux avec son gosse et c'est quelqu'un de très bien. Mais, ceci dit au fond de moi je le plaignais, je n'aurais jamais pu assumer un enfant si jeune. Je me souviens encore lorsque j'ai joué les beau-père pendant deux ans, avec maylee ma petite amie qui avait eu une fille à 16 ans. Je ne m'étais pas trop attaché à cette fille car je savais que ça aurait pu être dur, pour moi, je n'étais pas son père et je ne voulais pas le devenir. J'étais juste amoureux de Maylee, aveuglément amoureux. Elle était mon premier amours et lorsqu'elle à rompue avec moi, justement parce que je n'assumait pas sa fille, j'ai eu le coeur brisée en mille morceau. J'ai mis du temps à m'en remettre, ma soeur et mes mamans m'ont récupérer en miette et ont du mal à recoller tout ça. J'aurais du écouter ma mère depuis le début, une mère à toujours raison, c'est comme ça. - Je n'ai pas vraiment besoin de ton fils, pour manger des choses sucré tu sait... j'ai mes petits secrets. dit-je en souriant. - Mais, ne dit rien à maman, elle va me passer un savon encore et me forcer à réentendre le discours ennuyeux du docteurs, sur les éventuels complication, le coma ... etc. Je connais déjà tout ça. Je gère, faut pas s'inquiéter. Ah ça pour gérer, je gère, mais n'importe comment. Je sais que toute le monde s'inquiète pour moi, mais leurs inquiétude me stresse plus qu'autre chose. Tout ce que je veux, c'est de pouvoir vivre comme n'importe quel jeune de mon âge. Manger ce que je veux et quand je veux. Je veux pouvoir de temps en temps prendre un soda ou des tartines de nutella. C'était devenue de plus en plus dur de résister avec l'arrivé de ma petite soeur qui est dans sa période de bonbons en tout genre. Juliette passe un bras autour de moi, elle jouait très bien son rôle de grande soeur et elle était parfaite. Je me mit soudain à sourire quand le petit me tend les bras et me demande un câlin. Je fond devant sa petite bouille. - Bien sûre mon bonhomme. Immédiatement je le prend dans mes bras et le serre contre moi, en l'embrassant sur le front. Puis, tout en le tenant dans mes bras, je regarde ma soeur pour lui répondre. - Sérieusement, je n'en ai aucune idée. J'ai toujours eu un problème pour choisir des cadeaux d'anniversaire ou de noël. Durant les 12 premières années de ma vie, je n'en ai jamais eu, du coup j'ai du mal à demander des cadeaux, j'ai du mal à savoir choisir. En général je demande rien , mais j'en reçoit toujours. Par contre, je fais toujours pleins de cadeaux à mes mères, mes soeurs et maintenant le petit et même parfois sans raisons. - Garder, la petite pour qu'on aillent aux restaurants avec mes mamans, c'est déjà un beau cadeaux non ? Je sais pas moi .... une fille ? dis-je en plaisantant. Puis je repris mon sérieux en essayant de réfléchir, car je sais qu'elle me lâchera pas comme ça. - j'aime bien le foot, les fêtes .... une bouteille d'alcool ? Au vue de son regard, je compris qu'il en était hors de question et puis notre mère la tuerait si elle faisait ça, je ne suis pas encore majeure et je ne sais même pas si même majeure elle me laisserais boire de l'alcool. - Je sais pas désolé....

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Sam 24 Jan - 22:35

- Il a beaucoup de courage ton ami, tu pourras lui dire que je l'admire. Mais ça arrive pas si souvent tu sais ce genre de choses. Tu vois bien qu'il est en galère, il offre pas une super vie a son gamin pour le moment. Il l'aime sans doute, c'est sur même mais bon c'est pas les condition idéales. J'aimerais trouver quelqu'un..M'installer avec, et élever Austin à deux. C'est parfois tellement dur de tout assumer seule..Surtout quand il faut gronder ou quelque chose. On a envie d'être soutenu, on a envie de pouvoir se reposer parfois. Mais je savais pour quoi je m'engageais quand j'ai fais ce choix et je ne regrette pas une seule seconde, il est ce que j'ai de plus cher au monde.- Je souriais un peu en regardant mon fils dans les bras de mon frère, parfois je le laissais à ma soeur, ou alors a ma mère quand j'avais vraiment besoin de souffler un peu. Je ne faisais que très rarement appel à mon petit frère, avec ses études il avait autre chose à faire que le baby sitter. Et mon petit bébé était généralement plus à l'aise sur la longue durée avec une femme. Mis à part mon frère et mon père d'adoption de temps en temps il n'avait pas d'homme dans son entourage puisque je ne vivais pas avec son papa. Ou..Son géniteur plutot. Enfin bon, lui et moi c'était complexe et quand Austin le voyait c'était plutot par Skype, ce n'était pas plus mal comme ça. - Tu ferais peut être bien de te faire passer un savon! J'aime pas ça que tu te mettes en danger sans arrêt surtout pour de la gourmandise. J'ai pas envie de perdre mon petit frère parce qu'il aura joué avec une maladie qui peut être très grave quand on ne la prend pas au serieux.. Je tiens à toi sale gamin va. - Je soupirais doucement et embrassais une nouvelle ois son front en appuyant ma tête contre la sienne un instant, attendrie en voyant mon petit blondinet se blottir tout contre le torse de son parrain, tendant sa main pour prendre sa tétine en plastique bleue sur la table pour tranquillement se reposer, appaisé après cette déjà bien longue journée pour un si petit enfant. Je prenais alors mon écharpe polaire pour le couvrir afin qu'il soit bien dans les bras de mon petit frère, passant une main douce dans ses beaux cheveux blonds, les yeux pleins de tendresse. Qu'il était beau mon petit trésor. - Je suis sure que tu feras un bon papa un jour. D'ici je sais pas..5 ou 6 ans. Tu as un vrai sens de la famille et tu as de l'entrainement avec ton filleul et notre petite soeur. Quand tu auras trouvé un bon job, un endroit ou vivre..Une femme que tu aimeras sincèrement et de tout ton coeur..C'est aussi pour ça que tu dois faire attention à toi si tu veux te batir une vie stable être malade et te rendre malade n'est pas une chose à faire. - Le grondais je encore un peu pour la forme, de gré ou de force on finirait par le faire entendre raison à ce petit non? Ca rentrerait dans sa petite tête un jour ou l'autre à foce de rabacher, ou du moins je l'éspérais de tout coeur et je continuerais de m'acharner sur son cas tant qu'il le faudrait. La santé des gens de notre famille, rien n'est plus important que ça, si? - Oh allez c'est pas un cadeau ça j'adore la garder elle est adorable et vraiment gentille, puis ça fait plaisir à Austin, ils jouent ensembles. T'es nul avec tes idées je trouverais un truc moi même parce que la c'est pas possible hein! - Je levais les yeux au ciel en soupirant, il finirait par me rendre folle lui, à croire qu'il faisait tout pour me compliquer la tâche! Il ne me restait plus qu'à faire les magasins pour trouver LE cadeau idéal!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Lun 26 Jan - 0:09


- Je sais bien, mais il n'a pas le choix mon pote, personne ne peux l'aider. Enfin, si parfois je lui donne un coup de main en lui gardant son petit et je peux te dire que son fils aime son père plus que tout au monde, même si ils n'ont pas grand chose. Toi aussi tu peux compter sur moi si tu à besoin. Je serais toujours là pour toi et pour Austin, vous êtes ma famille.  Je lui sourie, j'étais sincère dans mes propos. Juliette et Austin sont très cher à mes yeux, tout comme ma petite soeur et encore plus mes mamans. Mes mamans, sont pour moi mes héroïnes, celles à qui je dois absolument tout, je leurs en serait éternellement reconnaissant. Elles ont tellement fait pour moi. Si, jamais je venais à perdre l'une d'elles, je crois que je ne m'en remettrais pas. Jamais j'aurais pu penser lorsque j'avais 12 ans, qu'on m'à placer en foyer définitif, c'est à dire "ceux qui ne seront jamais adopté", que je trouverais des mamans comme elles. C'est la meilleure famille qui puisse exister au monde. - Tu ne me perdra pas, jamais. Mais ne crois pas que c'est "juste" de la gourmandise. Tu ne sais pas ce que c'est, d'avoir cette maladie. Certain pense que ce n'est rien, mais voir tout les jours des gens manger devant toi, des choses dont tu à terriblement envie, c'est une vrai torture. Devoir, manger des aliments sans sel ou sucre, que tout soit toujours fade... c'est juste horrible. Alors oui, parfois je me cache pour manger des chocolats, du soda ou des choses comme ça. Mais il ne m'arrivera rien, je m'injecte de l'insuline ensuite. C'est pas la meilleure chose à faire mais ça marche. Pour le moment... a long terme, mon corps sera certainement saturé, mais je n'en ai pas vraiment conscience. Je suis du genre têtue comme garçon. Les seuls fois ou je suis allez à l'hopital à cause de ça, c'était pour de sévère crise d’hypoglycémie car je gérer mal avec le sport intense et c'est pour ça que j'ai arrêter le sport de manière intensive, car j'en fais toujours puisque c'est obligatoire et puis j'aime ça. Juliette se mit a border austin, avec son écharpe, le laissant s'endormir doucement contre moi. Il était si mignon, si naïf et innocent. Je me demande contre qui je m'endormais à son âge.... surement contre personne, puisque au foyer, il n'y à personne pour nous prendre dans les bras, pour nous réconforter ou pour sécher nos larmes. Je me mit à faire les gros yeux quand ma soeur me dit que je ferais un bon père dans 5 ou 6 ans. - Ça va pas ? Dans 10 ou 15 ans plutôt ! Je suis trop jeune ! Et puis, je termine mes études dans 5 ans en plus... j'ai décidé, d'aller jusqu'en master. Pour gagner mieux ma vie et pouvoir offrir tout ce dont mes mamans auront besoins. Quand à l'amour ... je ne pense pas que je me marierais un jour, c'est pas mon truc tout ça. On à pas besoin de se marier pour aimer quelqu'un. J'embrasse mon filleul sur le front en le voyant dormir avec sa tutute, il était tellement mignon. C'est vrai que je ne voulais pas me marier, pour moi ce n'est qu'un bout de papier qui ne sert pas à grand chose. Quand à mes études, je voulais allez le plus loin possible, pour avoir le meilleur job possible. Je veux devenir riche, afin de rendre à mes mères, tout ce qu'elles m'ont donner. Elles ne sont pas pauvres, mais elles ne sont pas riches non plus, et j'aimerais leurs offrir tout ce dont elles ont envie. Pour les remercier tout simplement. Juliette me fit rire à propos des cadeaux. - Tu sais bien que je n'ai jamais su choisir les cadeaux, j'arriverais jamais à me faire à l'idée, que j'ai le droit à ça.... excuse moi de ne pas être né avec une culière en argent dans la bouche. Dit-je ironiquement, mais en plaisantant bien sûre, elle le savait. Notre enfance à était totalement différente : elle avait tout, j'avais rien. Pour résumé rapidement. - Plus sérieusement, demande aux mamans, elle savent toujours quoi m'offrir et ça m’a toujours rendue heureux.

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Mer 28 Jan - 0:11

- T'es gentil ptit frère, t'es un ange et un ami précieux pour lui. Je suis fière de toi sur le coup la, c'est gentil de jouer le baby sitter mais ne délaisse pas tes études hein? Je pourrais peut être te laisser Austin une fois quand tu gardes son fils, comme ça ils joueront tous les deux! Et toi ça te fera moins de travail parce que tu auras pas à t'en occuper tout seul. Et je sais qu'il sera très content d'être avec son parrain. Même sang ou non, tu sais que t'es mon petit frère adoré hein, tu le sais? On sera toujours ta famille.- J'avais serré sa main dans la mienne pour déposer un petit bisou dessus, un véritable amour ce gamin la et je l'aimais vraiment énormément, je ne l'aurais pas plus amé si nous avions le même sang et personne ne pouvait nous prendre ça. Je le relachais pour qu'il puisse bien caliner son adorable filleul qui somnolait contre lui, sa petite main triturant le t-shirt de son parrain en guise de doudou supplémentaire. Il était bien, et rien d'autre ne comptait en ce moment même, que le bonheur de ma famille. Ma famille toute entière qui avait l'air au top de sa forme en ce moment. Tout allait assez bien pour nous du moins pour le moment et je ne pouvais que souhaiter que ça continue sur cette lancée! - Je sais oui mais c'est ce que je voulais dire par gourmandise ..l'envie de gouter, ou de pouvoir savourer quelque chose de bon une fois de temps en temps. Je me doute que ça doit être difficile pour toi, j'aurais beaucoup de mal à me passer des bonnes choses mais.. Il existe des trucs sans sucre assez bon, des sodas. Ou des trucs a base d'aromes mais pas de sucre. Je demanderais une fois, voir si je peux faire quelque chose pour toi. Mais s'il te plait te mets pas en danger. - Je secouais la tête, tellement inquiète pour lui. Notre mère serait anéantie si il finissait à l'hopital, dans le coma. Et sa compagne aussi. Josh c'était le rayon de soleil de la famille, toujours à fair de son mieux, toujours à vouloir faire plaisir. Foutue vie qui ne l'avait pas gâté, cet homme adorable. Foutue maladie qui ne lui laissait aucun répit, aucun plaisir simple comme se gaver d'une tartine avec plus de nutella que de pain. En soupirant je me passais une main dans les cheveux, un sourire léger aux lèvres en entendant son exclamation. Bon beh c'est pas demain la veille que je serais tatie! Ce n'était pas plus mal, on doit se sentir prêt pour ce genre de choses. J'avais toujours eu cette attirance pour la maternité, déjà pendant mon adolescence j'y songeais. Quand enfin ça avait été mon tour j'avais eu du mal à y croire et chérissait chaque jour que j'avais pu avoir avec mon gros bidon tout tendu. Je m'étais promis de m'y remettre un jour, quand le petit bonhomme serait plus grand parce qu'il me faisait encore bien du travail cette crapule de 2 ans. Je ne pouvais pas m'imaginer vivre ça fois deux maintenant. Mais comment ils faisaient les parents de jumeaux? Beaucoup trop fatiguant ces petits êtres! Manger, dormir, les calins, être changés, l'envie de jouer, de toucher à tout, le stress de les voir cavaler. Je tendais la main sans pouvoir me retenir, ayant besoin de petits contacts avec mon fils dont je caressais le dessus de la tête. A se demander qui avait le plus besoin de l'autre entre nous deux. - Hmm..T'es pas drôle.Je suis pas né avec une cuillère en argent dans la bouche d'abord, on m'en a collé une dedans quand j'ai été adoptée, c'est différent! C'est vrai que je n'ai jamais manqué de rien. Raison de plus, je veux t'offrir de belles choses à toi aussi maintenant! Je trouverais avec Constance, c'est pas un soucis On te trouvera un truc chouette, tu peux compter sur moi frangin. -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Jeu 29 Jan - 11:58


- Ce n'est pas gentils, c'est normal, je ne vais pas le laisser dans la merde quand même. Mais, rassure toi, je ne délaisse pas mes études. Même si j'aime faire la fête,  draguer et faire le con, ça ne m'empêche pas d'étudier. Les mamans me payent mes études et il est hors de question qu'elles payent pour rien. Je ferais tout pour qu'elles ne soient pas déçue de moi. Je serais ravie de garder un peu plus mon filleul. Je sourie aux derniers mots de Juliette. - Et toi ma grande soeur adorée.  dit-je en lui faisant un bisous sur la joue. Je sais, nous n'avons pas le même sang, et c'est bizarre de se dire qu'elle est la fille biologique de ma mère et pas moi. Mais c'est la vie, ma mère biologique est désormais morte et finalement, pour moi, c'est presque un soulagement, je ne suis pas triste du tout. J'avais toujours eu peur qu'elle veuille me récupérer et me retire de ma famille. Aux yeux de la lois, une mauvaise mère biologique, aura toujours plus de droit qu'une bonne mère adoptive. C'est terrible de pensé ça de sa mère biologique et je m'en voulais sans cesse de penser comme ça. Mais, je suis tellement attaché à mes mamans, que je ferais n'importe quoi pour elles. Je redoute d'ailleurs le moment ou je devrait quitter la maison à la fin de mes études, ou même avant... Je n'ai pas envie, je suis bien à la maison auprès d'elle. Ca ne fait que 8 ans qu'elles m'ont adopté, et au final c'est comme si j'étais un petit garçon de 8 ans et à cet âge on ne peux pas être séparé de ses parents. - Entre nous ... les sodas et autres trucs sans sucres, c'est juste dégueulasse. Parfois j'aimerais faire des crises d’hypoglycémie tout les jours, pour pouvoir prendre du sucré. Mais bon, si je fais ça, je crois que maman me tue avant que la maladie le fasse. dis-je en riant. Je sais que je rendais inquiet tout le monde et en particulier mes mamans, mais je crois que j'aurais toujours du mal à être raisonnable avec ça. Ce diabète est juste le seule cadeaux que ma mère biologique m'a fait, un cadeau  empoisonné. J'aurais tellement voulue être le fils biologique de Constance ou Emily. Ça peux m'arrivait parfois d'être jaloux de juliette, qui à juste une maman biologique plus que génial. Je pose mes yeux sur mon filleul qui serrer fort mon tee-shirt, le tordant littéralement. Ce qui me fit rire légèrement - Tu sais que ma mère va me tuer en voyant mon tee-shirt dans cet état ? Oui, Emily venait de me l'acheter et Austin était littéralement en train de le ruiné. Vous pouvais dire qu'à 20 ans je pourrais acheté mes vêtements tout seul. C'est ce que je fais. Mais souvent si ma mère fait du shopping pour elle et qu'elle voit quelque chose pour moi, elle ne réfléchie pas et me l’achète. Elle connait parfaitement mes goûts en matière de vêtements, elle ne se trompe jamais. Mais, pour moi ce n'est pas grave, c'est juste un tee-shirt et je préfère qu'Austin se sente bien. Mais je fronce les sourcils quand j'entends Juliette dire "Constance". - Tu peux pas l’appeler "maman" ? C'est ta mère, tu en à deux, mais ça ne t'empêche pas de les appeler toutes les deux mamans, regarde moi ? j'y arrive bien. Tu sais bien que si elle avait pu elle t'aurait garder avec elle et tu aurait grandit avec mes mamans. Bon... j'aurais peut-être pas était adopté du coup, mais c'est ta mère.... plus que la mienne d'ailleurs. Dit-je cette toute dernière phrase tout doucement et un peu tristement.

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Ven 30 Jan - 14:27

- Hmm j'aime pas trop ça. Faire le con, draguer les filles, faire la fête, c'est pas très serieux ça! Mouai bon ok j'étais pas mieux quand j'étais à la fac, j'aimais bien sortir danser, rigoler, me faire des amis. Mais moi j'étais pas une dragueuse invétérée dans ton genre! Je suis sure que tu brises pleins de coeurs en plus, faudrait penser à te caser avec une gentille fille non? Je vais te donner plus souvent Austin le soir pour pas que tu sois tenté de faire trop la fête.- Je levais un peu les yeux au ciel, sacré petit frère on ne le changerais plus. J'aurais aimé pouvoir le voir heureux avec une fille, vraiment heureux. J'aimerais qu'il me dise qu'il a trouvé une fille fabuleuse, différente des autres. Une fille qui le ferait sourire, qui le ferait rêver. Du haut de ses 20 ans il méritait un amour sincère autre que celui d'une famille. Mais chaque fois que je lui en parlais il avait la même réponse, et la même réaction, celle de me dire qu'il avait encore bien le temps pour ça, que pour l'instant il préférait s'amuser et profiter de n'avoir que 20 ans. Je passais une main dans ses cheveux avec douceur, haa mon petit frère.. Ce n'était pas facile tous les jours puisque nous n'avions pas les mêmes gênes, que ça povais le gêner, je savais combien ça l'angoissait par moments depuis que j'étais revenu dans la vie de Constance. En l'entendant je soupirais et tendais la main pour lui pincer la joue et le nez que je tapotais douement. - Oh allez arrête un peu hein, elle te tuera et moi aussi d'ailleurs! Je te botterais les fesses si tu déconnes un peu trop! Ne joue pas avec ta maladie comme ça, et ne rigole pas avec les risques que ça entraine. Je sais que tu dois beaucoup te priver mais grâce à ça tu es en bonne santé et c'est tout ce qui compte! Que tu restes auprès de nous le plus longtemps! - Je reposais mes yeux sur mon petit bout, je ne pouvais qu'imaginer combien je serais flippée si il était malade, combien je voudrais qu'il fasse attention à lui pour que rien ne lui arrive. Il n'avait que 2 ans et je pouvais encore contrôler mais quand il aurait l'âge de Josh ça serait bien plus difficile. Il serait plus souvent dehors, avec des gens qui pourraient l'influencer et ce genre de trucs. Biensur que je serais totalement flippée. Mais j'avais eu la chance d'avoir un bébé en bonne santé du moins pour le moment et tant mieux d'ailleurs parce que le boulot de maman est déjà bien assez prenant et fatiguant quand ces petits êtres sont en bonne santé. Les rassurer, les changer, leur apprendre des choses, gérer les petites colères et les grosses crises, les cauchemars, leur donner autant de calins que nécessaires. Alors en plus devoir gérer une maladie, ça doit être tellement dur mentalement. Le petit avait relevé les yeux vers son parrain en l'entendant, un petit sourire étirant alors ses lèvres alors qu'il reposait sa tête contre son torse, continuant de doucement triturer le tissu en le plissant entre ses petits doigts, refermant ses yeux sombres. Je soupirais doucement en l'entendant. - Je sais bien, et je l'appelle maman parfois c'est juste que parfois je l'appelle..Constance. Je sais pas..C'est pas facile. J'ai toujours appelé la femme qui m'a élevé maman. Mais elle sait que je l'aime et que je la considère maintenant comme ma mère à part entière. Et je suis sur qu'elles t'auraient adopté quand même. Elles aiment les enfants. Regarde, elle m'a retrouvé, en t'ayant déjà toi et pourtant on a encore une petite soeur maintenant. Elles voulaient une famille, et elles voulaient veiller sur toi, te garder auprès d'elles. Ce n'est pas plus ma mère que la tienne, en aucun cas. Le sang ne fais pas tout. - Je fronçais les sourcils, mes yeux dans les siens.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Sam 31 Jan - 1:24


- Je plains Austin, quand il sera grand, tu sera une mère intransigeante, il aura le droit de rien faire ce petit. Dit-je en me foutant gentiment d'elle. - Je te rappelle que je vis encore chez mes mamans, donc elle savent quand je sort faire la fête, du coup c'est uniquement en week-end. Quand aux filles.... J'avoue je brise  des coeurs, mais j'ai des principes, je ne couche pas avec une fille dont je ne suis pas amoureux. Enfin.... ça m'est arrivé une ou deux fois, j'ai des besoins, je suis un mec quand même.  dit-je en souriant. J'étais un vrai don-juan, je crois que la moitié des filles étudiante en deuxième années sont sortit avec moi. C'est vrai, je devrais être un peu plus gentleman avec les filles. D'ailleurs mes mamans ne sont pas trop d'accord avec ce que je fais, du coup j'ai interdiction de ramené une fille à la maison, sauf si c'est la bonne, si je suis vraiment amoureux. Et je ne pense pas que ça arrivera de si tôt. - Je ne suis pas prêt à me caser, à mon âge, ça va vite : la fille, le bébé par accident, du coup on se sent obligé de se marier et après notre vie est foutue. Draguer, c'est me protéger de tout ça. Juliette, c'était plus qu'une grande soeur, c'était parfois une troisième mère pour moi. Toujours inquiète pour moi, toujours à faire attention à moi et même à me gronder. C'est sure elle fera une maman formidable avec Austin et elle est déjà une super maman pour lui. Je le regarde d'ailleurs et lui caresse le dos, pour le rassurer, l'aider à s'endormir un peu plus. d'une autre main, je prend ma bière, pour en boire une autre gorgée. - Ne t'inquiète pas, je fais quand même attention à ma maladie. Et comme je te le rappelle à nouveaux, je vis toujours chez mes mamans, donc rassure toi, quand je suis à la maison, je suis pas prêt d'oublier l'insuline, elles me le répètent sans arrêt et tout le sucré et dans un placard fermé à clef. Surtout depuis qu'elles ont trouvé ma réserve secrète de chocolats. Ah oui, cette fameuse réserve que j'avais mis dans une boite sous mon lit, depuis que j'ai 12 ans. Mais il y à 6 mois, Emily à voulue m'aider en rangeant ma chambre et à vu la boite que j'avais oublier de refermer.  Je crois que je me suis pris l’engueulade de ma vie. Je ne les avaient jamais vu comme ça. Mais je les comprenais, elles avaient juste eu peur pour moi et perdue un peu de confiance en moi. Ce qui m'avais profondément attristé, car je déteste les déçevoir. En plus, j'avais était punie durant 1 mois de sortit, même allez voir Juliette et Austin m'était interdit. Je devais juste rentrer à la maison après les cours. Repenser à ce moment là me rend un peu triste, surtout que je ne suis pas sure comme le dit Juliette, qu'elles m'aurait vraiment adoptés si Juliette avait grandit avec eux. Ce n'est pas que je doutais de leurs amours, loin de là, mais je n'ai jamais eu confiance en moi. J'ai toujours peur de faire quelques chose de tellement mal qu'on veuille m'abandonner à nouveau, et je n'ai jamais pensé mérité leurs amours, c'est pour ça que j'essaie de faire de mon mieux pour les rendre fière de moi. - Le sang ne fait pas tout, mais c'est une grande partit. Toi, tu est sa vrai fille, comme notre petite soeur est la vrai fille de ma mère. Et moi .... je suis une pièce rapporté, elles peuvent m’abandonner si je les déçoit trop. Vous êtes de leurs chaires, vous serez toujours leurs filles quoi qu'il arrive. Moi, non. Je suis leurs fils adoptif, elles ne m'ont pas donné la vie. Moi je les considère comme mes mamans, parce que l'autre était rien pour moi. Mais elles, me considère comme un orphelin, et c'est ce que je suis.... Je ressentais ça de plus en plus depuis la naissance de ma petite soeur. J'avais parfois l'impression de passez après, d'être moins important et puis elle ressemblait tellement à Emily et Juliette à Constance. Moi, je ressemble à aucunes d'elles. C'est même pire, car physiquement je ressemble énormément à ma mère biologique, tout ce dont je ne voulais pas.

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Mer 4 Fév - 22:19

- Bah voyons? Moi intransigeante? Je vais être la plus cool des mamans! BOn ok peut être pas mais je vais pas non plus être méga stricte. Tant qu'il ne fume pas, ne boit pas et ne me désobéit pas pourquoi je l'embêterais? Les trucs de base quoi! Il faut bien que je le surveille un peu pour pas qu'il devienne comme son parrain ce pauvre petit! - Lui lançais-je en réponse à sa petite taquinnerie, ce n'est surement pas avec moi qu'il gagnerait à ce petit jeu la, j'avais toujours le dernier mot que ça plaise ou non! - Tant mieux que tu vives encore chez elles, comme ça elles ont encore un oeil sur ce que tu fais! Coucherie ou pas tu devrais pas faire ça tu sais..On peut être ami avec une fille en étant un gars mais sortir avec nimporte qui pour le fun, je comprend pas! Moi j'ai toujours rêvé du grand amour..Toi t'as l'air de repousser ça comme la peste. Tu sais quand on aime, l'engagement c'est pas une prison. Pourquoi vouloir autre chose si on rencontre l'amour de sa vie? - Je levais les yeux au ciel en le regardant, oui nous étions des contraires de ce point de vue la mon petit frère et moi. L'amour, nous n'en avions pas la même chose. Je croisais d'ailleurs les bras en l'entendant, nimporte quoi lui.. On pouvait bien avoir un bébé sans se marier de nos jours, preuve en était l'adorable petit bambin endormi contre lui en ce moment même! Et si les deux avaient un peu de bon sens, avec les moyens contraceptifs dont nous disposions à notre époque ça pouvait assez facilement empêcher les accidents. Ha les hommes... De vrais hommes de cromagnon par moment. Si Austin devenait comme lui un jour je me promettais de lui botter les fesses. Hors de question qu'il brise des coeurs, en tant que fille je savais bien ce que c'était. - Une réserve de quoi?! Non mais..Josh' franchement si tu avais pas le petit entrain de dormir dans les bras je te collerais une tape dont tu te souviendrais ça je peux te l'assurer! Sale mioche va! Mais comment elles font pour te supporter hein? Je me pose vraiment la question par moments. Arrête de prendre des risques bon sang, prend quelque chose une fois de temps en temps mais pas en cachette. Pas à ton âge! T'es plus un enfant, montre leur qu'elles peuvent avoir confiance en toi et non pas que tu risques ta vie comme un pur abruti. - Un jour il me fera mourir d'inquiétude je ne comprenait pas pourquoi il agissait comme ça à 20 ans. Elles avaient vraiment une incroyable patience quand il faisait ce genre de trucs. Je soupirais doucement en tendant la main pour caresser le dos de mon bébé qui se remettait à gigoter pour trouver une position plus confortable, dormir dans des bras à son âge devenait moins confortable c'était évident. - Chhht..Fais dodo mon petit coeur. - Je le reprenais doucement contre moi, embrassant ses cheveux en appuyant ma tête contre la sienne tandis que je le berçais. Une maman, c'était bien dans ce genre de moments.
En voyant l'air qu'avait mon frère je reprenais sa main dans la mienne pour nouer mon doigt. Je ne voulais pas le voir malheureux, en aucun cas, surtout pas. Si je le grondais aussi, c'était pour son bien et parce que j'avais peur pour lui tout simplement. - Elles préfereraient mourir que de t'abandonner Joshua..Elles t'aiment toutes les deux plus que tout en ce monde. Tu es leur fils, tout simplement, elles s'en fichent que une d'entre elles t'ai ou non donné naissance. Avec elles, ta vie a recommencé alors c'est plus ou moins pareil..Même quand j'ai été pénible plus jeune, mes parens adoptifs ne m'ont jamais moins aimé que ma soeur qui pourtant est leur vraie fille..Ils auraient pu me rendre, j'étais petite. Ils auraient pu..Abandonner..Couper les ponts la, cesser de me gâter comme une princesse..Mais ils le font pas..Ils m'aiment, je suis leur fille, et ils sont mes parents. Ils sont ceux qui m'écoutent, me parlent, essuient mes larmes. Ceux qui ont veillé sur moi, qui conaissent mes gouts mieux que personne..Ceux qui donneraient tout pour moi..C'est ça des parents..Et si pour toi il faut un lien du sang pour qu'il y ai de l'amour des deux sens, tu as rien compris et c'est triste.. Regarde..J'ai un père biologique..Et je lui ressemble sans doute beaucoup vu que j'ai pas grand chose de constance..ni les cheveux, ni les yeux..j'ai la peau plus mâte, des traits différents..Mais ce gars la je l'aime pas. Je l'ai jamais vu, et n'ai pas besoin de lui. Alors que mon père adoptif..C'était mon héros, et ça l'est encore. Je sais qu'il ferait tout pour moi..-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Jeu 5 Fév - 16:49


- Bah quoi ? C'est pas mal d'être comme moi ? Toute façon je vais lui apprendre à draguer à ce petit, bon pas maintenant, mais dans quelques années. dit-je en riant. Oh je ne pense pas qu'elle me laissera faire, mais je pense surtout qu'il n'aura pas besoin de moi pour draguer, il va toute les faire tomber comme des mouches. Dans le fond, mon problème à propos des filles, n'étais pas réellement ce que je disais. Mais lorsque Maylee m'a quitter après deux ans de relation, j'avais 17 ans et elle m'a littéralement brisé le cœur. J'ai mis des mois à m'en remettre. Et lorsque j'y suis enfin arriver, je me suis promis que plus aucune filles ne me ferait souffrir, que plus jamais je ne retomberais amoureux, plus jamais je n'aurais aussi mal que le jour où Maylee m'a quitter. - L'amour ça craint et ça fait mal. Je suis heureux comme ça pour le moment et c'est le plus important. dit-je dans un petit sourire. Je fus surpris de voir que Juliette n'avais pas était au courant de ma fameuse réserve secrète de chocolat. Je pensais que maman lui en avait parler. Le petit se mit à bouger dans mes bras, essayant de trouver une position confortable pour lui, puis Juliette le repris dans ses bras pour le bercer. Je les regarde en souriant un instant. - Je sais que c'était imbécile de faire ça, mais j'ai commencer cette réserve de chocolat quand j'avais 12 ans et que je suis arrivait chez elle. Au début, c'était juste parce que j'avais peur de pas être nourrie assez bien, comme dans mes autres familles d'accueil ou au foyer, puis je suis vite devenue accroc à ces chocolats alors j'ai continuer. Là, ça fait 6 mois que j'en ai pas manger, ça me manque un peu.... Mais, maman t'avais pas dit pourquoi j'avais était privée de sortit ? En regardant Austin se faire bercer par juliette, je me mis à penser à ce qu'aurait était ma vie si j'avais était adopté dès la naissance par mes mamans. Est-ce que moi aussi j'aurais été bercé comme ça ? J'écoutais le discours moralisateur de ma grande sœur sur la famille. Je suis totalement d'accord avec elles, sur tout les points... mais c'est que j'ai quand même parfois l'impression de passer après notre petite sœur. Je crois que je suis jaloux d'elle, parce qu'elle ne connaîtra jamais les famille d'accueil pourrie, le foyer, la rue.... parce qu'elle ai aimait depuis sa naissance par mes mamans. J'aime ma petite sœur de tout mon cœur et je suis très proche d'elle, mais j'aimerais parfois avoir mes mamans rien que pour moi, comme avant et pas seulement le temps d'un restaurant un soir d'anniversaire. Non, je voudrais que le temps d'un week-end ou d'une semaine on soit à nouveau que tout les trois. Ce temps là me manque terriblement. - Je sais tout ça... je sais, J'aime mes mamans plus que tout au monde et pour moi aussi elles sont mes héroïnes. Je serais surement mort plusieurs fois si elles n'avaient pas était là, je leurs doit tout. Mais.... C'est juste que .... Enfin.... j'ai l'impression de passer après notre petite soeur. Je sais qu'elle est petite et qu'il faut toujours être derrière elle, mais moi aussi j'ai besoin d'elles. Elles me manquent.... J'aimerais parfois qu'on soit à nouveau que tout les trois et pas juste le temps d'une soirée au restaurant pour mon anniversaire. Je sais pas, des vacances que nous trois, par exemple. Mais elles ne voudront jamais laisser la petite à quelqu'un pendant si longtemps. Même une journée c'est trop long. J'aime notre petite sœur, je ne veux pas que tu en doute, mais la complicité que j'avais avec ma mère surtout me manque. Oui, avant l'arrivé de la petite, Emily et moi étions presque fusionnel, elle me faisait des câlins et des bisous sans arrêt, elle était parfois trop mère poule avec moi, mais j'aimais ça. Je crois que la dernière fois que j'ai eu le droit à un câlin cela doit remonter à plusieurs semaines, je ne sais plus exactement. Je ne doute pas de son amours, ni celui de constance, mais elles me manquent toute les deux.

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Sam 7 Fév - 10:39

- Même pas en rêve tu lui apprends à draguer ! Pas question même, je lui dirais de ne surtout pas t'écouter sinon il va rester célibataire comme toi et vivre avec moi jusqu'à ses 30 ans. Non pas que ça me dérangerait, je veux bien le garder avec moi pour toujours! - Oh ça oui il n'y aurait aucun soucis si mon petit coeur voulait rester avec moi toute sa vie. Je l'aimais tellement, cet adorable petit bonhomme. Déjà deux ans et demi qu'il était à mes côtés. J'aimais tellement me réveiller avec sa petite frimousse toute souriante près de moi. J'aimais qu'il me réclame des calins, et des bisous, j'aimais plus que tout l'entendre dire maman et blottir son petit visage dans mon cou quand il s'endormait. Le bonheur simple d'être une maman, le plus beau cadeau et le plus beau métier du monde entier et j'éspérais bien pouvoir avoir une deuxieme chance d'être maman. Je me souvenais du bonheur de ma mère quand lors de la fête des mères on courrait la réveiller avec ma petite soeur en sautant sur le lit pour lui faire un gros calin et lui offrir le cadeau qu'on fabriquait toujours à l'école à cette occasion. Uniquement de bons souvenirs et je ne pouvais me contenter d'un seul enfant dans ma vie. Minimum 2 c'était certain. Peut être avec un vrai papa cette fois ci, je ne pouvais pas rêver mieux, alors j'éspérais de tout mon coeur. - Je sais que tu as souffert de cette rupture Josh..Elle sait pas quel gars super elle a laissé ça c'est sur.. Tu es quelqu'un de bien. Pour l'instant tu en es heureux de ta situation mais un jour tu voudras autre chose. Tu verras..- Elle sourit un peu en passant sa main sur sa joue un instant pour le rassurer, dur dur quand sa première histoire d'amour prenait fin, c'était certain mais un jour il finirait par s'en remettre et ouvrir son coeur a une autre femme. C'était trop tot pour lui de se mettre en couple avec une ado ayant déjà un enfant, encore plus compliqué qu'une histoire normale. Mais je savais que ça changerait et qu'il serait heureux. - Non elle m'avait juste prévenu de ne pas t'attendre dans les prochains temps parce que tu étais puni et qu'on pourrait se revoir ensuite. T'es un peu grand pour être puni quand même hein. T'es plus un enfant maintenant. Si tu te contentes d'un petit bout de chocolat, comme un carreau ça ira. Tu le laisses fondre sur la langue et ça dure plus longtemps.- Je haussais doucement les épaules, essayant de trouver une solution de mon mieux pour ne pas qu'il souffre trop de cette frustration, frottant doucement le dos de mon fils en même temps pour le détendre, un sourire aux lèvres tandis que je le regardais. Qu'il était mignon mon petit prince. Calme, sans soucis. La beauté de l'enfance, comme je l'enviais. En l'entendant je faisais un peu la moue, c'était assez délicat comme situation. -Je sais bien oui mais..Oui elle est petite et a besoin de ses mamans, tu ne peux pas leur demander d'être loin pendant toute une semaine. Mais un week end ça pourrait être envisageable et moi je veux bien la garder si elles sont d'accord avec ça, comme ça vous pourrez partir dans un endroit qui vous plait, passer du temps ensembles, vous parler, vous retrouver. N'hésite pas à leur dire ouvertement que tu as besoin de temps et que tu te sens mis de côté. Que même si tu es un adulte maintenant, tu as besoin d'elles. Peut être qu'elles ont peur de trop en faire, peur de t'étouffer. Mieux vaut se parler, et se dire les choses plutot que de le garder pour soi. D'accord? Essaie ! Tu n'as rien à perdre à t'ouvrir à elles.- Non, surtout que toute deux étaient très à l'écoute des autres et aimaient être présentes pour leurs enfant. Y compris moi, disons que Emily m'avait volontiers pris sur son aile aussi avec le temps. Me rapprochant je l'entourais de mon bras libre. - Mon petit frère adoré..Ca va s'arranger. Si tu préfères moi je les appellerais pour leur en parler.-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream


mes mamans, que j'aime :


ma meilleure amie, ma moitié, ma jumelle :


« couches changées » : 204
« âge » : 15

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   Lun 9 Fév - 17:34


je sourie légèrement à ma grande soeur. Elle faisait de son mieux pour me rassurer aux sujets de mes mamans et elle avait raison en plus. Mais c'est quand même dur de voir mes mamans aussi proche de ma petite soeur. Je suis jaloux, mais ça ne m'empêche pas d'aimait ma petite soeur énormément. Au fond, ce qu'il y à de plus dur c'est de grandir, tout aurait était plus simple si j'avais eu une enfance heureuse et épanouie comme tout le monde. J'ai l'impression de pas avoir eu assez de temps avec elles, avant d'être adulte et de devoir quitter le nid famillaile. Pour l'instant je n'ai pas envie de les quitter, mais un jour il faudra bien. J'éspérais de tout coeur qu'elles accepte au moins un week-end, mais j'en doutais énormément. - Je vais essayer de leur parler. C'est ridicule si elles ont peur de m'étouffer en tout cas, car moi j'ai encore besoin de leurs câlins, comme avant. Si je disais ça à mes potes il se moquerait de moi, mais je m'en fiche, je suis comme ça moi. Peut-être un peu trop sensible, mais tant pis. Juliette m'entoure de son bras, pour me rassurer, je lui sourie en retour. J'en profite pour finir ma bière sans alcool. - Je vais devoir te laisser, je dois allez chercher ma petite soeur à l'école, maman est sur une affaire compliqué je crois donc elle bosse tard et ma mère est en réunion parents-profs, donc c'est moi qui est de corvée. Dit-je en riant, car allez chercher la petite et m'occuper d'elle n'étais pas une corvée non plus, elle est adorable. Je prend donc mon sac de cours qui était a mes pieds, j'embrasse Austin sur le front - Parrain doit s'en aller, mon grand. Tu est sage avec maman d'accord ? Il me fait une petite moue de mécontentement puis un petit hochements de tête pour me dire qu'il était d'accord . - Merci pour tes conseils soeurette, je t'adore. je lui fait un bisous sur la joue et je pars en direction de ma vieille voiture pour aller chercher ma petite soeur à son école primaire, ensuite je la ramène à la maison, lui donne son goûter, je l'aide a faire son coloriage et je lui prépare même à manger.  Par contre je n'ai pas réussie à la mettre au lit à 20h, elle ne voulait pas dormir sans que nos mamans soit rentré. Il à donc fallue lui mettre des disney sur la télé du salon, jusqu'à ce que ma première maman, Emily rentre à 21h.


A ARCHIVER

_________________
♥ My moms ♥
I so afraid of losing you, I love you so much. You are my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
bienvenue à sunset dream

MessageSujet: Re: Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cinq ans plus tard / Juliette & Joshua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ma mini micro collec'7 mois plus tard une MAJ s'impose !
» La cuisine selon Juliette
» Le domaine des cinq autels
» Marre de venir tard...
» la procrastination = sans cesse remettre les choses contraignantes à plus tard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ BÉBÉ A BORD :: Back to the Future :: time escapes me-