AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 31 Jan - 16:33

Il me faisait rire en affirmant qu'il était plus doué que les autres au lit. Ce qui en soit n'était pas faux. Mais ça me fit rire quand même surtout à la façon dont il le prononçait. Non mais c'est qu'il se vente ou je rêve? Bon, et bien nous étions alors deux super coups qui s'étaient rencontré et qui s'entendent à merveille au lit.

Ouais et ben moi ça m'énerve que t'es couché avec autant de filles que ça vieillard. C'était combien à peu près? Une dizaine? Une vingtaine? Une cinquantaine? Ou même encore plus?

J'étais plus légèrement agacée que vraiment énervée. D'ailleurs mon ton était plutôt boudeur que vraiment colérique. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour des choses passées bien avant notre rencontre. Comment ne pas fondre devant ce corps, ce sourire, ce regard? Et lui n'était qu'un homme. Malgré son passé de coureur de jupons, je n'avais pas la moindre crainte, pas le moindre doute, j'avais entièrement confiance en lui. Il ne me trompera jamais. En même temps pourquoi aller voir ailleurs quand on a un corps digne d'un mannequin de lingerie à la maison? Bon ok, je me la raconte un peu la...

C'est quand tu veux trésor!

Oui j'étais bien prête à exhausser le moindre de ces fantasmes. J'étais prête à essayer tout un tas de trucs avec lui, tout ce dont il avait envie.

Nous parlions ensuite de mes parents, j'étais assez triste d'évoquer mon père et ma mère. Surtout ma mère. J'étais contente quelque part qu'il ne les ai pas rencontrer. Ça aurait trop officialiser les choses entre lui et Laurie et j'aurai été jalouse, très jalouse. Mais Joe me rassura, il me redonna confiance en moi, il utilisait les bons mots, je n'arrivai pas à croire qu'un tel bonheur était réellement possible. Je me fichai qu'il parle en mal de mes parents ou de ma sœur, tant qu'il m'aimait moi. Ce moment était plein de douceur et c'est pour ça que je fus surprise de recevoir une petite tape sur la fesse. J'écarquillais les yeux.

Hééé...

Je ne me gênais pas pour lui rendre la tape sur son joli petit cul. Je me mis alors à le chatouiller. Je me redressai, J'attrapai mon coussin pour le frapper avec. Une vraie bataille commença alors. Je riais comme une folle. J'adorai faire la gamine. Je sautai hors du lit et lui donnait plusieurs coups de coussin avant de reculer vers la porte.

Aller, viens te battre si t'es un homme!

Je criais comme une petite fille entrain de jouer quand il me regardait comme ça parce que je sentais bien qu'il allait se lever et me foncer de dessus. Je pris de l'avance et partait en courant. Je pris alors ma voix de petite fille.

Tu m'attrapera pas! Tu m'attrapera pas!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 31 Jan - 18:23


The second when I meet you...

Je savais qu'elle exagérait en ce qui concernait sa colère. Elle n'était pas réellement énervée. Tout au plus, légèrement agacée. Ce que je pouvais comprendre. Je le serais moi aussi, si elle avait eut un tas d'aventures avant de me rencontrer. Me dire qu'autant de mecs avaient eut accès à son corps, ça m'aurait pas mal ennuyé. Mais ce n'était pas le cas alors la question ne se posait pas et je me sentais vraiment chanceux ! Franchement je sais pas ... Je te rappelle quand même que j'ai passé pas mal de temps en mission finalement. Donc pas autant que si je n'étais pas parti aussi régulièrement et longtemps ... Si je déviais un peu de la question ? Oui, un tout petit peu quand même. Mais pas trop non plus. Oui, j'avais connu pas mal de femmes. Non, aucune ne m'avait spécialement marqué. En tout cas jamais assez pour que je tombe dans une relation sérieuse. Ca ne m'avait jamais vraiment intéressé.

Je ris de bon coeur quand elle me dit qu'elle réaliserait tous ses fantasmes. Voilà bien un truc qui avait le don de me rendre dingue, juste à l'idée. ouais, j'avais sacrément hâte qu'on s'y mette. Même si ça continuerait de ne pas représenter le plus important de notre relation. Non, ce qui l'était, c'était bien l'amour fou que nous éprouvions l'un pour l'autre. Un sentiment d'une rare puissance, qui n'allait jamais disparaître. Je le savais sans l'ombre d'un petit doute ! Taquin, pour détendre l'atmosphère, je donnai une petite tape sur l'une de ses fesses. sa réaction ne se fit pas tarder puisqu'elle me la rendit avant de commencer à me chatouiller. Eclatant de rire sans pouvoir m'en empêcher, je me débattis quand même un peu sans faire de geste brusque non plus. Non ! Bébéééé bébééééé j'suis trop chatouilleux !! Gueulai-je en tentant de repousser, vainement, ses mains.

Elle me flanqua ensuite quelques coups de coussin avant de se tirer en courant. Je ne perdis pas de temps à me lever et à lui courir après, en faisant gaffe à ne pas tomber en cours de route quand même. Si j'étais plus rapide qu'elle, de son côté elle était plus maline et plus fine et parvenait à se faufiler plus aisément que moi. Du coup, je choisis de jouer mon joker et fis mine de m'exploser comme la table, qu'en réalité je tapai de ma main. Je me lamentai de douleur pour la faire reculer et venir vers moi. Et quand elle fut à ma hauteur, je l'attrapai par la taille pour la faire basculer sur la table et la plaquer dessus. Je lui lançai un regard victorieux et fis glisser une main sur son corps pour pincer sa taille à la recherche d'un point sensible. Et toi t'es chatouilleuse ?
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 0:28

Je l'écoutai me parler de ses "ex", de son passé de mec volage. À me dire qu'il était tout de même souvent en mission. Ça devait être difficile pour un homme, surtout pour lui...

D'ailleurs quand tu es en mission, c'est pas trop dur de...se passer de sexe? Enfin t'es un mec et bon...

Et après cette discussion nous voilà de nouveau entrain de nous chamailler, de nous amuser ensemble. J'adore jouer avec lui comme des gamins. Et après quelques tapes sur les fesses de l'un et de l'autre je l'attaquai au coussin avant de m'enfuir. Il me couru après et je hurlais comme une gosse. Mais il se cogna contre la table. Je revins alors vite vers lui. Il semblait vraiment s'être fait mal.

Oh mon petit bébé...Laisses moi regarder.

J'arrivai à sa hauteur et il m'attrapa par la taille pour me faire basculer sur la taille. Je criais quand je comprenais. Je me débattais et tentai de m'enfuir mais il me tenait très fermement, j'étais pris au piège.
Il semblait bien fière de son coup le coquin.

Tu m'as bien eu petit malin. Tu ne perds rien pour attendre!

Il se mît alors à tâter ma taille de ses mains et j'explosai de rire. J'étais encore plus chatouilleuse que lui. Je me débattais dans tout les sens et le suppliais d'arrêter. Je tentais de lui échapper en vain. Je me jetai sur lui et l'embrassai de tout mon cœur. Cela eut le dont de la calmer instantanément. Il m'avait eu en traître alors moi aussi. Je mordillais sa lèvre. Je tentai de détourner son attention.

Tu veux faire quoi maintenant?

Je le plaquait contre moi et caressai doucement son dos.

T'es fatigué? Tu veux qu'on aille se coucher?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 13:34


The second when I meet you...

Je n'étais pas étonné du tout qu'elle finisse par me demander si ce n'était pas trop dur de se passer de sexe pendant que j'étais en mission. C'était la suite logique de son interrogation, bien sûr. Et ça ne me dérangeait pas le moins du monde de lui répondre pour tout. Crois moi, on a autre chose à penser quand on est en mission ... Lui indiquai-je avec un petit sourire amusé au coin des lèvres. C'était même rien de le dire en fait. On était si épuisé en général, qu'on ne pensait qu'à dormir quand on était pas sur le terrain à se battre pour notre survie et celle des autres. Alors forcément, on ne pensait pas du tout au sexe. En tout cas c'était mon cas. Et pourtant, j'avais eus pour habitude d'être un coureur de jupons par le passé. Et quand je rentrais de mission, ça se voyait bien.

Le fait d'être un coureur de jupons, entre autres, ne m'empêchait pas d'être également un sacré gamin. Et je le prouvai encore une fois quand je fis mine de m'être blessé en jouant avec Olivia, tout ça pour qu'elle cesse de courir et me rejoigne sur le champ. Ce que, évidemment, elle fit sans l'ombre d'une hésitation. J'attendis qu'elle soit vraiment à ma hauteur, pour la prendre par surprise en me relevant et en la faisant basculer sur la table. Riant de bon coeur, je profitai de la maintenir captive, pour la chatouiller de partout où je pouvais l'atteindre. Elle riait aux éclats, me laissant ainsi me rendre compte du fait qu'elle était tout aussi chatouilleuse que moi, pour ne pas dire plus encore. J'adorais ça. Surtout parce que je pourrais toujours me venger quand elle me ferait un tel coup !

Pour m'arrêter dans ce petit manège, elle plaqua fermement sa bouche contre la mienne. Et bien vite, je ne pensai plus à rien d'autre qu'à ses lèvres contre les miennes, que je malmenais en un baiser particulièrement passionné. Je grognai doucement quand elle détacha sa bouche de la mienne. J'affichais un petit sourire en coin, laissant une main errer du côté de ses cheveux pour les lui caresser avec tendresse. Tu prends peur si je te réponds que j'ai encore envie de toi et que je suis pas contre l'idée de tester la solidité de cette table ? Demandai-je sur un ton tout à fait naturel. Comme si j'étais en train de parler de la pluie et du beau temps. Alors que, bien sûr, il n'en était rien du tout !
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 14:00

Ce qu'il me répondit ne m'étonna pas vraiment. Je me doutais bien qu'en mission, ces hommes qui de battent avaient bien autre chose à penser que le sexe. J'imagine à peine l'horreur que ça doit être d'être la bas. Je ne veux pas que Joe y aille. Je le serrai dans mes bras. Je murmurai à son oreille.

Je voudrai tellement te protéger de tout ça... Te garder dans mes bras pour toujours. C'est pas pour toi la bas... Quand tu reviendras je ne te laisserai jamais repartir, jamais, tu m'entend!

Je ne voulais plus en parler pour le moment. Je préférai passez du bon temps avec lui. Et nous voilà donc de nouveau entrain de nous chamailler, de nous courir après dans son appartement dans lequel je me sentais déjà chez moi. Je me disais qu'il fallait peu être que je l'emmène aussi chez moi un de ces jours... Ou peu être pas... Mon "appartement" était assez...insalubre. J'aurai honte de le recevoir la dedans. Et en voyant ce dans quoi je vivais, Joe voudrait certainement m'aider financièrement, et ça je refusai. Je ne voulais pas qu'une dispute éclate entre nous à cause de ça alors je préférai ne pas lui montrer. Pour l'heure il m'avait bien eut, c'était un sacre coup bas et je dus l'embrasser passionnément pour le faire arrêter. Sa répondre suivante ne me surpris pas vraiment non plus.

J'espérais que tu dirais ça...

Je n'avais pas de sous vêtements digne de ce nom. Je portai un caleçon de Joe et l'un de ses vieux teeshirt. J'avais les cheveux emmêlés, je ne devais pas ressembler à grand chose en cet instant et il me désirai encore, c'est inouïe. J'enlevai mon teeshirt et le balançai je ne sais trop ou avant d'embrasser Joe avec encore plus de fougue. Puis je collais ma joue contre la sienne pour lui murmurer quelque chose à l'oreille.

T'es prêt à monter dans les étoiles?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 14:17


The second when I meet you...

Je savais qu'Olivia s'en faisait encore pour moi au sujet de cette mission. Et que son inquiétude durerait jusqu'à mon retour. C'était parfaitement normal. Et le contraire m'aurait bien inquiété quand même ! Mais du coup la question ne se posait pas de toute façon. Et puis je n'étais pas encore parti. Pour le moment, il fallait juste que nous profitions au possible de notre relation parfaite. De notre amour naissant. Quand je reviendrai, ce sera pour de bon mon Oli. Je te le promets. Lui soufflai-je d'une voix tendre, sourire sur les lèvres. Pour oublier tout ça, elle se comporta comme une gamine. Ce que j'adorais, bien entendu ! Ainsi nous retrouvâmes nous à courir dans tout mon appartement. Moi derrière elle, pour tenter de la rattraper. Mais comme je n'y parvenais pas, je la pris au piège en faisant mine de m'être fait bien mal, pour qu'elle revienne tout de suite à moi. Ce que, évidement, elle fit sur le champ !

J'entrepris de la chatouiller une fois que je l'eus bloqué sur la table. Pour me faire cesser, elle ne trouva rien de mieux à faire que de m'embrasser à en perdre haleine, laissant également une main courir dans mon dos nu. Il n'en fallait pas plus pour faire revenir au galop l'éternel désir que je ressentais pour elle. Et quand elle m'interrogea sur ce que je souhaitais maintenant faire, je ne me fis pas prier pour lui dire la vérité pure et simple. Je savais que ça ne la surprendrait pas du tout de toute façon. Elle savait à quel point je pouvais littéralement crever de désir pour elle. Ce n'était pas quelque chose qui semblait pouvoir changer à vrai dire. Je la regardai ôter le tee shirt qui m'appartenait, qu'elle portait en guise de pyjama.

A la vision de sa poitrine nue et offerte, je ne pu m'empêcher de passer ma langue entre mes lèvres, sans même m'en rendre compte. Avec toi, toujours bébé. Soufflai-je d'une voix à peine audible. Mon coeur battait déjà la chamade et le sang tambourinait dans mes tempes. Je me redressai juste le temps de lui ôter le caleçon qui complétait sa tenue des plus confortables. Quand le vêtement fut également à terre, je me penchai à nouveau vers elle pour l'embrasser avec fougue, laissant l'une de mes mains se glisser entre ses cuisses pour la taquiner avec douceur. Mes doigts jouaient en elle en même temps que ma langue taquinait la sienne.
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 14:48


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 15:01


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 15:27


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 16:29


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 17:01




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 17:30


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 18:33

Ça avait été vraiment incroyable, vraiment vraiment incroyable. J'adorai ce qui venait de se passer. Et Joe et moi ne tardions pas à nous faire des compliments sur les talents de l'autre.

Et moi j'adore que tu me les fasse découvrir. T'es vraiment...doué! On sent l'homme expérimenté.

Je l'embrassai sans jamais m'en lasser. Et nous finissions par filer tout les deux sous la douche. Il entreprit alors de me laver les cheveux et je me laissai faire bien volontiers. Je l'aidai par moment parce qu'il ne s'y prenais pas vraiment bien, mais je trouvais ça adorable.

T'es vraiment obsédé par mes cheveux toi...

Je riais doucement parce que j'adore le taquiner ainsi. J'adorai le fait qu'il adorais mes cheveux. Nous étions vraiment trop amoureux. Je me retournai ensuite. Je fis couleur du gel douche dans la paume de ma main. Je déposai un baiser sur son torse. Puis je dis mousser le gel entre mes mains, je les posai sur ses épaules et commençai à le frotter en formant des mouvements circulaires. On ne disait rien. Je le lavais, me concentrant sur ce que je faisait. Je passais mes mains sur ses tatouages. Je les observait longuement au passage. J'étais fan de chacun d'entre eux. Je me demandai s'il faisait ce genre de chose avec Laurie, prendre une douche ainsi. Je chassai bien vite cette pensée. Je descendais le mon de ses bras, lentement. Je sentais bien le regard de Joe sur moi mais je restai concentrer sur ce que je faisais. Je pris sa main et la remontai jusqu'à mon visage, sa paume tournée vers moi, tenant sa main ouverte. J'embrassai un à un le bout de ses doigts avant de refermer sa main et d'en embrasser le dos puis de la relâcher. Je m'attaquai ensuite à l'autre bras, puis en posant mes main sur sa taille je le fit se retourner. Je frottai alors son dos non sans lever les bras car il était plus grand que moi. J'étais toute proche de lui, ma poitrine frôlant son dos alors que je descendais progressèrent. Je ne pus m'empêcher de rire et descendant un peu plus bas que son dos... Puis j ouvrit l'eau de nouveau et rinça son corps d'apollon. Je déposai un petit bisou sur son dos, juste entre ses omoplates.

J'ai fini mon cœur. Tu es tout propre!

Après encore quelques minutes nous finimes par sortir de la douche. Il me tendit une serviette que j'enroulais autour de ma poitrine.

Tu as un sèche cheveux?

Évidement non. Il n'en avait pas. C'était un mec. J'étais contente qu'il n'en ai pas un pour Laurie ou pour une éventuelle conquête. Il enroula sa serviette autour de sa taille et j'en pris une autre pour enrouler mes longs cheveux. Je pris un nouveau caleçon et un nouveau teeshirt à Joe. Mes cheveux séchèrent rapidement et nous allions nous coucher. On se regardait dans les yeux. Je repensais au fait qu'il allait bientôt repartir. Ça me faisait mal. J'espérais qu'il lui restait encore quelques mois au lieu de quelques semaines.

Pourquoi les hommes se font il la guerre Joe?

Je demandai ça presque comme une élève poserai une question à son prof d'histoire. Je ne savais même pas s'il y'avait une réponse à cette question. Puis nous parlions du monde, de politique, de la vie, de tout et de rien. Et nous finimes par tomber dans un profond sommeil l'un et l'autre.

Ce matin je me réveillais avant lui. Je me glissai discrètement hors du lit. Après un brun de toilette, ou j'empruntai sa brosse à dent sans gène, j'allais nous préparer un petit déjeuné digne de ce nom. Je ne savais pas ce qu'il aimait le matin alors je préparait un peu de tout. Des pancakes, des tartines, des œufs au bacon, du café évidement, j'étais accro au café, du jus d'orange, des fruits, des céréales. Je l'entendis se réveiller et il me rejoint quand tout était pratiquement prêt. Il était encore un peu ensommeillé, les cheveux en bataille, il était absolument craquant.

Bonjour mon ange. Tu as bien dormi?

Je m'approchai de lui pour l'embrasser tendrement. On s'attablait pour un bon petit déjeuné en amoureux. Ça aussi, j'espérais qu'il ne l'ai jamais fait avec Laurie, ni avec aucune autre femme. On mangeait en discutant tranquillement .

Je ne vais pas tarder à rentrer mon cœur. J'ai cours demain matin. Il faut que je me préparer. Et j'ai encore une dissert à terminer.

Je ne m'attendais pas du tout ce qu'il me proposa ensuite. Il me demanda de rester vivre chez lui jusqu'à son départ. J'étais abasourdie. Je ne savais pas trop quoi lui répondre.

Oh euh...et bien... Je veux bien mais...Si Laurie passe? Ou quelqu'un d'autre?

Il m'assura que ma sœur ne venait presque jamais ici. Elle n'aimai pas l'appart de Joe qui sentais la clope. Il devait presque la forcer à entrer ici. Ça ne m'étonne pas. Et il affirma qu'en plus elle n'étais pas du genre à passer à l'improviste. Il marquait encore un point.

Alors d'accord. Avec plaisir.

Je me levais de ma chaise et courrais vers lui pour m'asseoir sur ses genoux et me jeter à son coup.

Je suis trop contente!

Je le serrai fort dans les bras avant de me relever.

Je vais quand même retourner chez moi récupérer mes affaires.

Il hocha la tête et affirma qu'il m'emmènerai après le petit dej. Je virais au rouge pivoine. Je ne voulais pas qu'il voie la ou je vivais.

Oh...euh...non! Non c'est pas la peine. J'ai ma voiture et je fais juste un aller retour.

Mais il insista en affirmant qu'il faudrait mieux qu'on se suive en voiture et qu'on revienne avec la sienne pour ne pas laisser ma voiture garée devant chez lui. Il avait raison évidement...mais je...merde! Je ne pouvais pas encore refuser. Ça semblerai suspect. Nous nous préparions donc et nous partions. Il me suivit dans sa voiture. J'avais une boule au ventre durant tout le trajet. Et encore plus en arrivant devant chez moi. Il se gara à côté de moi et nous marchions jusqu'à l'entrée. J'avais déjà honte. Nous montions les six étages à pied, évidement pas d'ascenseur dans un immeuble pareil. Puis nous voilà devant ma porte.

Ecoute Joe...Je... Mon appart c'est pas... Enfin... Je suis étudiante d'accord, et mes parents ne me donne rien, et comme je vivais encore avec eux quand j'ai été accepté dans cette école j'ai pas eut le droit à une bourse et...enfin bref... J'ai des moyens plutôt...limités donc... Sois pas surpris d'accord...

J'entrai alors la clé dans le verrou et l'invitait à entrer. J'étais vraiment mal à l'aise. C'était un vrai taudis. Même si je l'entretenais au mieux et que c'était propre, ça restait un taudis. Il y'avait surtout du matériel de photographie et de dessin. Le m'emmenai près du lit, seul endroit ou l'on pouvait s'asseoir. Je m'approchai du coin "cuisine" car tout mon chez moi tenait en une seule pièce.

Tu veux boire quelque chose?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 1 Fév - 23:09


The second when I meet you...

Etrangement, elle oubliait d'être agacée par mon impressionnant tableau de chasse, quand il était question de mon expérience sexuelle. Evidemment, je ne pouvais pas lui en vouloir pour ça. C'était en petite partie grâce à ça si le sexe était si bon entre nous. Mais juste une petite partie. Tout le reste, c'était le désir incroyable qu'elle faisait naître en moi, qui parlai à ma place et me poussait à agir ainsi ou ainsi. Au final, entre nous c'était juste toujours normal et naturel. Et j'adorais ça. Pour rien au monde je ne changerais quoi que ce soit à notre relation ! Et dans notre relation, après le sexe bestial, il y avait le moment de la douceur. ce fut le cas quand nous entrâmes dans la cabine de douche, où j'entrepris de lui laver lentement les cheveux. Soit, un peu maladroitement. C'était la première fois de ma vie que je faisais un truc pareil ! J'avais pas autant de cheveux moi après tout ! Je les adore ... Confirmai-je en demeurant tout à fait sérieux alors qu'elle même riait pour sa petite taquinerie. C'était vrai que je les adorais. En même temps, il n'y avait pas un truc sur elle que je n'aimais pas. Ou pas trop.

Une fois que j'en eus fini avec elle, ce fut à son tour de me laver avec douceur. Je la laissais faire sans l'ombre d'une hésitation, me détendant sensiblement au passage de ses mains délicates sur l'ensemble de mon corps. Je me sentais parfaitement bien en cet instant. Aucune crainte d'aucune sorte. Et parfaitement en phase avec cette femme parfaite. Une fois notre douche prise, nous récupérâmes tous les deux une serviette pour nous sécher. Je lui lançai un regard surpris, avant d'exploser de rire, quand elle me demanda si j'avais un sèche cheveux. Bien sûr bébé. J'en ai tellement besoin avec mes cheveux ! La taquinai-je avec un petit clin d'oeil. Et puis comme un couple amoureux, nous nous installâmes dans mon lit, nos corps étroitement et amoureusement enlacés. Nous discutâmes longuement, de sujets tout à fait sérieux. Avant de sombrer dans le sommeil, dans les bras l'un de l'autre. Notre première nuit ensemble. Et c'était divin. J'avais l'impression de n'avoir jamais aussi bien dormi de toute ma vie ! C'était probablement le cas à vrai dire. Quoi qu'il en soit, c'était vraiment bon. Et ne pas la trouver près de moi au petit matin, était presque frustrant.

Heureusement, de bonnes odeurs en provenance de la cuisine, me rassurèrent sur le fait qu'elle était toujours là. Je quittai donc le lit à mon tour et pris le temps d'enfiler un simple boxer, avant de quitter la chambre pour la rejoindre. Un petit sourire aux lèvres, je me frottai l'arrière du crâne en baillant, main devant la bouche. Quand elle vint m'embrasser, j'enfouis ensuite un court instant mon visage dans son cou, pour prendre une bouffée de son odeur. Vraiment très bien. Et toi ? Demandai-je doucement, avant de la libérer pour m'installer à table. Au cours de notre petit-déjeuner, elle émit l'idée de rentrer chez elle. Je protestai aussitôt. Et au final, j'eus gain de cause puisqu'elle accepta de rester près de moi jusqu'au jour de mon départ. J'eus également gain de cause quand elle fini par accepter que je vienne avec elle. Je commençais à trouver étrange qu'elle refuse autant que je la suive. Et c'était justement pour ça que j'insistais autant, surtout. Elle ne pouvait pas avoir de secret pour moi, pas vrai !? Quand nous fûmes devant la porte de son appartement, je compris enfin les raisons pour lesquelles elle était aussi tendue à l'idée que je vienne avec elle.

Je n'eus pas le temps de répondre qu'elle ouvrait la porte, me laissait juger par moi même l'état de son appartement. Clairement, il était dans un sale état. Sans doute qu'elle pourrait se plaindre pour l'insalubrité des lieux. Bébé, t'avais honte de me laisser entrer chez toi ? Lui demandai-je en tournant le regard vers elle. Y'avait vraiment pas de quoi ... Je n'oublie pas que tu es une étudiante. Et tous les étudiants qui se gèrent eux mêmes, ont du mal à joindre les deux bouts. Lui rappelai-je avec douceur, en affichant un petit sourire qui se voulait rassurant. Je m'installai ensuite sur le lit et pris le temps d'étudier l'ensemble de l'appartement. Quelques travaux ne seraient pas de refus pour limiter les dégâts. Comme j'étais certain qu'elle ne voudrait jamais d'une aide financière de ma part, je pensais au moins pouvoir lui proposer de faire ces quelques travaux. Non merci. te tracasse pas pour moi. Lui répondis-je en lui offrant un petit sourire. Je peux regarder ? Lui demandai-je ensuite en désignant les photos et dessins qui trônaient sur un petit bureau.
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Lun 2 Fév - 14:03

Je n'avais vraiment pas envie qu'il voie mon appartement. Il n'allait pas supporter que je vive dans une merde pareille parce qu'il m'aime trop, il va vouloir me sortir de la, je vais refuser, on va se disputer et franchement je n'en ai aucune envie. Je voulais juste qu'on reste chez lui et sur j'aille juste récupérer mes affaires rapidement. Mais il n'en fus pas ainsi et il finit par m'accompagner chez moi. Heureusement sa réaction ne fut pas celle que j'attendais. Il ne péta pas un plomb pour que je m'en aille d'ici. Il ne se la joua pas preux chevalier voulant sortir sa princesse de ma misère et ça m'allais très bien.

Honte? Ouais un peu... T'as vu cette cage à poule?

Je lui lançai un grand sourire.

Mais je suis contente que t'en fasse pas toute une histoire.

Il refusa que je lui offre quelque chose à boire et je le regardai l'air amusé en fronçant les sourcils.

Je suis pas si pauvre que ça tu sais... J'ai des bières et du café si jamais tu changes d'avis.

Il me demanda ensuite s'il pouvait regarder mon travail. Je lui lançai un grand sourire. J'étais contente qu'il s'intéresse à ce que je fais.

Je t'en prie.

Je pris ensuite ma valise sur mon amour mais j'avais un peu de mal. Je demandai à Joe de la descendre et de la poser sur le lit. J'ouvrais ensuite mon armoire et fourrai pas mal de vêtements dans la valise. J'ouvrais ensuite mes tiroirs pour prendre des sous-vêtements. Je trouvais une petite culotte noir en dentelle absolument adorable, je lançai un regard aguicheur à Joe et lui lançai ma culotte. J'éclatais de rire. Je continuai à mettre mes affaires dans la valise. Je rangeais ensuite tout mon matériel de dessin et de photographie. Je mettais tout dans une grosse caisse. Je récupérais mes affaires de toilettes et mon maquillage. Mes quelques produits capillaires. Les trucs de fille quoi.

Je vais t'envahir avec mon bordel.

Je regardai Joe posé sur mon lit.

Ça fait bizarre de te voir chez moi, dans mon lieu de vie habituel. Et de te voir la sur mon lit...ça me donne des envies...

Je me jetai sur lui et le renversait sur le lit pour l'embrasser passionnément. Et nous remettions ça. Encore. Et une fois de plus ça avait été...incroyable! Ont se rhabillais et puis nous chargions tout dans la voiture de Joe avant de repartir pour chez lui. Je le regardai conduite derrière mes lunettes de soleil.

Même ta façon de conduire est sexy.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Lun 2 Fév - 21:37


The second when I meet you...

Je levai ouvertement les yeux au ciel à la réponse d'Olivia. Pour moi, elle n'avait absolument aucune raison valable d'avoir honte de son appartement. Le fait qu'il soit petit, c'était tout à fait normal et habituel pour une étudiante qui se gérait toute seule ! Le réel problème, c'était l’insalubrité des lieux. Je craignais que tôt ou tard, ça ne finisse par lui causer quelques soucis de santé. Si tu es aussi fière que je l'imagine, tu refuserais toute aide de ma part si je t'en proposais ... Lui fis-je remarquer avec un sourire moqueur. Parce que j'étais certain que c'était une grande partie de ses craintes que je venais de résumer là en quelques mots à peine. Mais je te laisserai un double de mes clés pour quand je serai absent. Si genre t'as des problèmes d'eau mais pas les moyens de faire des réparations. Ajoutai-je quand même brièvement.

Oh mon Dieu bébé, c'est vrai ? T'as aussi l'eau courante ? Quel luxe ! La taquinai-je ouvertement, avant de lui tirer la langue. Puis je me détournai ensuite d'elle pour étudier rapidement certains de ses dessins et certaines photographies. C'était une véritable artiste. J'adorais ce que j'avais sous les yeux en tout cas. Et je pouvais comprendre qu'elle n'ait pas aimé ma propre peinture ! Même si nous avions juste deux styles différents. Le mien étant ... Sans aucune technique existante ! Bien vite, je me retrouvai à l'aider à récupérer sa valise, avant de me retrouver encore sur son lit à l'attendre. J'adore quand tu m'envahisses ... Lui assurai-je le plus sérieusement du monde. J'en étais réellement heureux. L'avoir constamment avec moi ... Quel pied ! Mais elle ne me laissa pas le temps d'y penser plus encore. Au lieu de ça, elle me sauta littéralement dessus et nous roulâmes sur son lit qui connu, lui aussi, notre passion débridée.

Une fois encore rassasiés, nous grimpâmes dans ma voiture pour rentrer chez moi. Bébé, me dit pas ce genre de truc. Ca me donne juste envie de m'arrêter dans une petite ruelle ... Lâchai-je avec naturel. Ca, c'était pour le coup où elle n'aurait pas encore réalisé que j'étais toujours aussi insatiable ! Finalement, le retour se fit calmement. Et je l'aidai à décharger ma voiture pour ramener toutes ses affaires chez moi. J'adorais réellement les voir toutes ici. Me sentir ainsi submergé par ses affaires. Ca me rendait même foutrement heureux. Et le sourire qui ne voulait plus quitter mes lèvres, en était la preuve évidente. Putain ... J'suis vraiment heureux de t'avoir rien que pour moi ...
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Mar 3 Fév - 13:43

C'était toujours aussi extraordinaire, entre lui et moi. Et de coucher avec lui ici, dans mon lit, c'était juste génial. Je ne pourrais plus jamais m'endormir ici sans repenser à ce qui venait de se passer. C'était incroyablement bon, divin. Je l'aime tellement. Et après ça j'adorai le voir conduire. C'était sexy, viril, et ça avait quelque chose de...d'excitant. J'adore ce mec! Je suis fan de lui. Je suis dingue de lui. Enfin nous arrivions chez lui et montions tout mon bordel. J'installai mon matériel professionnel dans le salon. J'accroche mes robes à côté de ses chemises. Je trouvais ça trop mignon. Je rangeais mes pantalons avec les siens. Ensuite je rangeais mes produits cosmétiques avec les siens. Les siens consistant en une mousse à raser, un après rasage et un shampoing. Je remplissait la salle de bain avec ma tonne de produits de beauté et de maquillage, ça aussi c'était trop mignon. J'envahissais sa salle de bain avec mon bordel de fille. Après m'être mise dans une tenue à l'aise, je retournais sur le lit de Joe avec mon ordinateur pour terminer ma disert. Je m'asseyais en tailleur au milieu du lit, ordinateur sur les genoux, et je me concentrais vraiment sur mon travail. Je me rendis ensuite compte que je n'avais pas vu Joe depuis que j'ai commencer a décharger mes affaires. J'avais la flemme de me lever et surtout je voulais terminer. Alors je préférai élever la voix.

JOE, tu fais quoi?

J'adore cette situation. J'adore vivre avec lui. J'adore être la, à faire mes devoirs chez lui tandis qu'il fait je ne sais quoi dans l'appart. Mais je me concentrais aussitôt sur mon travail de nouveau. Je voulais terminer avant midi pour pouvoir passer mon après-midi avec Joe. J'avais même déjà une idée de ce qu'on pourrais faire si il était d'accord. Une petite sortie en amoureux ou personne ne pourrai nous voir. Mais bon s'il préférai rester à la maison je comprenais aussi.

Tu veux faire quoi aujourd'hui? Ça te tente qu'on aille se faire un Spa tout les deux? J'ai une copine qui en tient un, c'est un peu à l'extérieur de la ville et on ne risque pas de croiser quelqu'un qu'on connais.

Ok, le Spa c'était plus un truc de fille. Enfin non pas juste de fille mais je ne sais pas si c'était le truc de Joe. On pourrait se détendre et prendre du bon temps. J'adorai aller la bas. C'était calme et tranquille, il y'avait très peu de monde, voir personne parfois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Mar 3 Fév - 18:13


The second when I meet you...

Avoir Olivia chez moi comme "colocataire" temporaire, c'était vraiment chouette. En tout cas, j'adorais l'idée de l'avoir constamment à mes côtés, pour le temps qu'il me restait à passer en ville. Ainsi, nous allions véritablement ressembler à un couple. Et c'était bien là tout ce que je souhaitais. Parce que ça me rendrait foutrement heureux, pour sûr ! Et je n'avais jamais été aussi heureux qu'en cet instant. Je la laissai quand même se charger toute seule du rangement. Il s'agissait de ses affaires et je ne pensais pas qu'elle avait besoin de mes conseils sur où ranger quoi. Quand elle en eut terminé et rejoignit la chambre, je jetai quand même un petit coup d'oeil à la salle de bain. C'était peut-être con, mais ça me faisait vraiment très plaisir de voir toutes ses affaires là. J'adorais ça, l'accueillir dans mon espace de vie. Elle pouvait bien prendre toute la place qu'elle souhaitait. je ne risquais pas de m'en plaindre !

Pendant qu'elle même faisait je ne savais trop quoi de son côté, pour ma part j'entrepris de ranger un peu le reste de mon appartement. Maintenant que nous étions deux, ça me semblait plus important encore, que de le tenir rangé et bien propre. J'étais en train de terminer de nettoyer la cuisine, quand Olivia m'interpella. Je me lavai les mains avant de la rejoindre dans la chambre, afficher un petit sourire au tableau qu'elle m'offrait ainsi sur mon lit, et la rejoindre dans la seconde en me laissant tomber à ses côtés. Je rangeais un peu. Lui répondis-je en venant poser ma tête sur les oreillers, tout contre elle qui était en position assise. Un spa ? Pour faire quoi ? Rien ? Juste se détendre ? On peut vraiment rester sans rien faire ? Demandai-je doucement, tournant un peu la tête vers elle.
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Mar 3 Fév - 19:11

J'adore être avec lui, j'adore vivre avec lui, j'adore qu'on partage notre quotidien. J'avais envie de connaître tout de lui. Jusque dans ses moindres petites manies et vices cachés. Je voulais tout savoir de ces goûts, sa vie, ses journées. Je n'ai jamais été aussi proche de quelqu'un. Je me sentais incroyablement à l'aise chez lui. Plus que lorsque j'étais chez mes parents, plus que quand je passe le weekend chez Laurie. Nous étions tellement en phase que tout ça était juste normal pour nous. Ça n'était même pas un "cap" de franchit, c'était juste...la continuité des choses. Je n'ai jamais vécu avec un mec, même après une longue relation. Joe et moi nous connaissaions depuis trois mois. En trois mois nous nous étions vu que cinq fois. Lors de notre première rencontre au restaurant, la fois ou il m'a vu danser à moitié nue, ce fut d'ailleurs la que nous avons eu notre premier baiser, le soir de son anniversaire, le lendemain, ou nous avons coucher ensemble pour la première fois, et puis ce weekend. Même si nous avions à chaque fois vécu des choses intenses, nous ne nous étions pas tant vu que ça. Et pourtant, nous agissions l'un avec l'autre comme si on se connaissait depuis dix ans, comme si on était ensemble depuis dix ans, comme si on avait toujours vécu ensemble. Tout était simple, évident,...normal.

Ce que j'adorai aussi c'était cette complicité évidente entre nous. Nous échangions toujours un regard complice au même moment quand nous étions en public. On se comprenais rien que par cela. Un simple regard. Je lisais en lui, il lisait en moi. Je...je l'aime. Et j'étais toute contente rien que lorsqu'il entrait dans la même pièce que moi comme maintenant. Il s'allongea tout près de moi. Je grattais doucement ces cheveux sans quitter mon écran des yeux. Puis je continuais à tapoter sur mon ordinateur. Je souriais et m'arrêtais un instant suite à ses propos, me retournant légèrement vers lui pour le regarder.

Oui juste pour se détendre. Obsédé va! D'ailleurs, vu que je n'ai pas encore vingt et un ans, c'est pas du détournement de mineur tout ça?

J'éclatais de rire. J'aime tellement le taquiner sur son âge. J'aime tellement son âge. Je trouve ça trop classe de sortir avec un mec de trente ans, enfin trente deux exactement. Je regrette de ne pas pouvoir m'en venter devant mes copines. Et oui, j'agissais parfois comme une fille de vingt ans. Et n'importe quelle fille de vingt ans serait aux anges de présenter son mec canon et plus vieux à ses amies. Mais nous étions mieux ainsi, dans le secret. Du moins pour ces quelques mois. Nous verrons ce qu'on fera à son retour. Je n'avais pas envie de lui prendre la tête avec ça pour l'instant. Je préférai qu'on vive juste notre histoire non officielle à fond. La seule exigence que j'avais c'était qu'il me soit fidèle, qu'il ne touche aucune autre femme, même pas à Laurie qui était censé être sa petite amie officielle. Si jamais il couchait avec elle avec tout ce qu'il y'avait entre nous, je ne lui pardonnerai pas, et ça serait pour sur un motif de rupture pour moi. Mais je préférai ne pas y penser. Et surtout, j'avais entièrement confiance en Joe.

On peut aussi faire autre chose si tu préfères, ou juste rester à la maison. Je ne suis pas compliquée. Tant que je suis avec toi tout me vas.

Je lui fit un petit bisou avant de me replonger dans mon travail. Une heure plus tard j'avais enfin tout terminé. J'allais enfin retrouver les bras de Joe.

Au faite toi? Tu m'as dis une fois que tu avais des lunettes...? Je veux te voir avec! S'il te plais, s'il te plais! Tu dois être trop canon avec.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Mar 3 Fév - 22:15


The second when I meet you...

Je sentais que la vie à deux allait être parfaite. Pour ne pas dire que ça allait carrément être le pied. Mais j'étais certain de ça. J'étais certain de bien des choses en ce qui la concernait ! Comme le fait que dès mon retour, il allait nous falloir une conversation très sérieuse tous les deux. Je voulais l'épouser. Genre, vraiment. J'étais fou d'elle et je voulais le crier au monde entier. Soit, notre relation était toute neuve. Mais je savais qu'elle était la femme dont j'avais besoin. Alors à quoi bon réfléchir plus longtemps avant d'avancer d'un pas de plus ? M'engager avec elle ne me faisait vraiment pas peur du tout. Au contraire, j'avais simplement hâte. Je savais que ça allait être génial. Que nous allions juste être très heureux ensemble, rien que tous le deux. Parce que c'était bien ainsi que je voyais l'amour. Du moins, un amour aussi fort et aussi sincère que le notre l'était !

Je ricanai un peu à la réponse qu'elle m'offrit, par rapport au spa. Bébé ! C'est toi l'obsédée ! Je ne pensais pas du tout au sexe pour une fois ! Juste au fait que je ne sais pas rester tranquille trop longtemps sans me faire chier et avoir besoin de me trouver une activité au plus vite ! Déclarai-je en ricanant quelque peu. Oui pour le coup c'était quand même elle l'obsédée, qui s'était imaginée je ne savais trop quoi au juste. Enfin j'en avais bien une petite idée quand même, il est vrai. Je te signale que la majorité, c'est dix huit ans. C'est l'alcool qui ne t'es pas autorisé. J'espère donc pour toi que tu n'en bois pas une goutte ! Fis-je mine de la gronder en lui lançant un regard sévère. Soudainement, je prenais mon rôle du plus âgé, très au sérieux. Soit, juste pour la taquiner bien entendu.

Je souris et roulai sur le lit pour m'étendre sur le dos, ma tête toujours contre elle. On fait ce que tu veux Oli. Si tu veux aller là bas, alors on y va. Mais on peut faire n'importe quoi, tant que c'est hors de la ville et un peu plus loin. Lui fis-je doucement remarquer, en affichant un petit sourire. Je serais ravi de faire une sortie avec elle à vrai dire. Mais le fait de rester enfermé pendant des jours et des jours, en sa compagnie, c'était également loin de me déplaire. Bref, tout comme elle, tant que nous étions ensemble c'était parfait. Tout simplement parfait ! Je soupirai d'aise à son bref baiser, avant de la contempler tandis qu'elle se remettait au travail. Après de longues minutes à demeurer ainsi immobile, je fini par somnoler plus ou loin. Je ne dormais pas vraiment. J'étais toujours bien conscient de ce qui m'entourait. Bien conscient d'elle tout contre moi. Ainsi, quand elle reprit la parole, je ricanai doucement. Canon ? Non, j'ai l'air d'un premier de classe ! Pourquoi tu crois que tu ne m'as jamais vu avec ? C'est voulu ! Assurai-je en me redressant, en appuie sur mes coudes. Mais soit. Je ne voulais pas avoir de secret pour elle. Et dans le fond, il valait mieux qu'elle voit l'horreur dès maintenant. Alors après un petit soupir, je pris mon courage à deux mains et me penchai vers ma table de nuit pour récupérer ma paire de lunettes que je glissai de suite sur mon nez avant de me tourner vers elle. Si tu te fous de moi, je te prive de sexe jusqu'à demain ! Bon, ça, j'en étais bien incapable ...
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Mer 4 Fév - 15:03

Je riais parce que finalement c'est moi qui avait eu l'esprit mal placé. Je riais beaucoup plus depuis que je connaissais Joe. Je découvrais avec lui une nouvelle face de moi même. Sans même le faire exprès, avec lui j'étais une fille rigolote, souriante, joueuse, un vrai bout-en-train. C'était probablement ça le bonheur. C'était simplement que je suis épanouie avec lui. C'est ça, c'est exactement ça, je suis épanouie. J'ai tout ce dont je désire à ces côtés. Il ne semblait pas particulièrement enclin à aller au Spa. Alors tant pis, ça sera pour une prochaine fois.

C'est pas grave. On peut faire autre chose. Tu n'auras pas le loisir de me voir en maillot de bain mais bon...

Je riais une nouvelle fois aux larmes. Je suis tellement heureuse. J'adore rire avec lui. Il me sermonna ensuite au sujet de l'alcool. Je savais bien qu'il plaisantais, ça me faisait sourire.

Oh surtout lors des occasions. Je ne bois pas juste pour boire quoi. J'adore la bière aussi.

Après ça je lui parlai de ses lunettes qu'il avait mentionné une fois. J'avais vraiment trop envie de le voir avec. Il rechigna un peu mais fini par accepter de les porter en me prévenant que si je me foutais de lui il me priverai de sexe jusqu'à demain. Oh monsieur veut jouer à ça? Très bien! J'adore ce genre de jeu. Je me penchais pour l'embrasser avec ses lunettes sur le nez.

Mon petit canon à moi! Même comme ça t'es beau! Ça te vas super bien. Et...même avec une raie sur le côté et un appareil dentaire t'aurais pas l'air d'un premier de la classe. T'es toujours autant Joe, même avec ça. T'es condamné à être sexy.

Et ça le rendais carrément canon. Je n'étais pas fan des lunettes mais sur lui j'adore. Ça me plaisait vraiment. Je m'approchai de lui pour les lui retirer lentement et l'embrasser avec douceur. Puis je mettais ses lunettes sur mon nez. Elles étaient beaucoup trop grandes pour moi et je dus pencher la tête en arrière pour ne pas qu'elles tombe.

Et moi ça me va comment?

Je riais de bon cœur cette fois car j'imaginais la tête que je devais avoir avec ça.

Et au faite...pour ton petit chantage de tout l'heure, moi je te prive de sexe pendant trois jours! T'as voulu jouer alors on va jouer. On verra qui craque en premier.

Je lui tendais la main et la serrai. Une bonne poignée de main pour celer notre pacte. Il va voir ce qu'il va voir. Je vais le rendre fou. Il n'aurait jamais du vouloir jouer à ça avec moi. Je suis joueuse et incroyablement têtue. Je me levais pour rejoindre la cuisine car j'avais un petit creux. Et vu que je savais ce que regardait Joe quand il était derrière moi, je me déhanchais particulièrement dans mon jean moulant en sortant de la pièce. J'attrapai un pot de beurre de cacahuète, envisageant de me faire un sandwich, mais j'eus rapidement une autre idée. Je pris le pot et une cuillère et rejoignais Joe sur son lit.

Au faite, tu permets que je me serve dans tes placards et ton frigo hein?

Je n'avais jamais poser la question parce que c'était assez évident ce genre de chose entre nous et vIl allait bientôt le regretter je pense car je mange comme quatre. Je dévissait le pot de beurre de cacahuète et y enfournait ma cuillère. Je la retournais alors. Je la mettait lentement, sensuellement dans ma bouche en regardant Joe. Je la ressortais de la même façon. Je laissai échapper volontairement un gémissement de plaisir.

C'est trop bon!

Je léchais les restes ma cuillère de manière...pornographique, toujours en regardant Joe. Je posai ensuite la cuillère et plongeais mon doigts dans le peau avant de le mettre dans ma bouche et de le ressortir lentement entre mes lèvres.

J'adore ça Joe...

Puis je refermai le pot. Au lieu de descendre de mon côté et de faire le tour du lit je passait à califourchon sur Joe en prenant tout mon temps. Je frôlais son entrejambe et je penchai de manière à renverser mon teeshirt de telle sorte que Joe puisse avoir pleine vue sur ma poitrine, puis je me relevais lentement.

Mais il ne faudrait pas abuser des bonnes choses. N'est ce pas Joe chéri?

Je retournais ranger le pot, en tortillant toujours autant mon petit popotin. Et des petits trucs comme ça, j'en avais des dizaines en réserve et je comptais bien les lui servir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Mer 4 Fév - 18:42


The second when I meet you...

J'adorais la voir rire comme pas possible, comme c'était le cas actuellement. Elle était tellement belle quand elle se laissait aller de la sorte. Soit, elle l'était en toutes circonstances à vrai dire. Je ne pouvais le nier ! Mais tellement plus captivante quand elle riait avec cette joie réelle et évidente. Tes maillots de bain sont plus sexy que tes sous vêtements ? Demandai-je l'air de rien en lui lançant un petit regard du coin de l'oeil. S'ils étaient si sexy que ça, franchement je voulais bien y réfléchir à deux fois ! Mais je n'étais pas complètement fermé à l'idée d'aller à ce spa à vrai dire. Juste pas trop tenté quand même. Je fronçai les sourcils quand elle m'avoua adorer la bière. L'air de rien, je vins glisser une main sur son ventre tout à fait plat. Fais attention à ça, ça fait gonfler le ventre. Déclarai-je l'air de rien. Après, les gens croiront que t'es enceinte. Ajoutai-je avant de ricaner doucement.

Contre toute attente, j'acceptai enfin de porter ma paire de lunettes pour lui montrer ce que ça donnait. Je n'aimais pas ça du tout. C'était vraiment juste pour lui faire plaisir ! Et je fus quand même rassuré par sa réponse. Au moins je pourrais les porter sans me sentir débile, quand il le fallait. J'éclatai de rire au tableau peu élogieux, imaginaire, qu'elle fit de moi. Raie sur le côté et appareil dentaire. Et puis quoi encore, hein ? Même pour Halloween je ne ferais pas un truc pareil ! Assurai-je en riant de bon coeur. Non franchement, plutôt crever hein ! Je lui rendis son baiser quand, une fois mes lunettes retirées de mon nez, elle vint m'embrasser. Puis je ris de bon coeur quand elle les glisse sur son nez, peinant à les garder bien en place.

Hm là c'est mignon. Mais avec une paire à ta taille ... Hm secrétaire sexy ... Lui répondis-je avec un petit sourire coquin. Mais ce petit jeu allait se retourner contre moi. Puisqu'elle me rappela mes menaces de la priver de sexe jusqu'au lendemain. C'était vraiment gentil à côté de ses trois jours. Trois jours !? Elle ne pouvait quand même pas être sérieuse ! Pour ma part, je m'étais plutôt imaginé m'enfermer dans cette chambre avec elle, juste pour faire ça encore et encore, pendant plusieurs jours non stop. Et elle, elle me privait pour trois jours !? C'était impensable ! Mes yeux s'ouvrirent en grand et je lui lançai un regard choqué. Avant de la suivre du regard quand elle s'éloigna en tortillant parfaitement son petit cul divin. J'eus le temps de soupirer et de m'en remettre, en me rallongeant sur mon lit, avant qu'elle ne revienne.

Je lui lançai un regard suspicieux. Elle était bizarre quand même là. Qu'est-ce qu'elle tramait au juste, hein ? Evidemment. Fais comme chez toi bébé. Lui répondis-je sans hésitation aucune. Mais finalement, je voulu presque revenir sur mes paroles quand elle commença son petit manège. Cette façon qu'elle avait de jouer avec sa cuillère, dans sa bouche puis sa langue qui courait dessus. Je l'imaginais faire ça avec ... Bien autre chose. J'eus un mal fou à déglutir ma salive devant pareille vision. Putain. Ce que ça me donnait envie ! D'elle hein. Pas de beurre de cacahuètes bien sûr. Elle en rajouta une couche avec son doigt. Puis, tout à fait naturellement, elle m'enjamba non sans frôler une partie bien précise de mon anatomie et en m'offrant une vue plongeante sur sa poitrine, pour finalement s'éloigner. Encore en tordant parfaitement du cul. Oh. Bon sang. Elle était cruelle. Vraiment cruelle. J'étais tendu. Dans tous les sens du terme. En grognant, je roulai sur le lit pour m'allonger sur le ventre, le temps de calmer tout à fait mes ardeurs. je pris de longues et lentes inspirations, avant de me lever à mon tour. Seulement quand je fus bien calmé. Je n'allais pas perdre en craquant. Interdiction. Je voulais lui prouver que j'étais plus fort que ça ! Je quittai donc la chambre en faisant mine de rien. Alors bébé, on fait quoi cet après-midi ?
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Mer 4 Fév - 21:30

Non j'ai maillot une pièce de petite vieille tout couvrant.

Je riais de nouveau de bon cœur. Il est évident que je plaisantais. J'avais des tonnes de maillots de bain et particulièrement des bikinis. J'adore ça. Je l'écoutais ensuite me dire de faire attention à la bière qui faisait gonfler le ventre et que les gens croiraient que j'étais enceinte. Je levais mon teeshirt alors qu'il caressai mon ventre.

Je crois que j'ai encore de la marge non?

Je le laissais caresser encore mon ventre. J'adore ça.

Et puis je m'en tape de ce que pense les gens.

Et j'étais entrain de me dire que si je tombais enceinte peu être qu'il ne partirait pas. Il resterait avec moi ici et n'irait pas risquer sa vie la bas. Mais jamais je ne lui ferai ça. Jamais je ne serai malhonnête envers lui. Lui faire un enfant dans le dos pour le garder auprès de moi? Non, jamais! Nous aurons un enfant ensemble quand nous serons prêts. Et il est clair que je n'étais pas prête. Je n'avais pas envie d'avoir un enfant maintenant. C'était égoïste, mais j'aimai trop Joe pour le partager pour le moment, même avec notre enfant. Mais d'un autre côté, avoir un enfant de Joe, porter un petit bout de lui en moi. Je suis certaine qu'il serait un père génial. Avoir un petit bout de chou avec nous. Le fruit de notre amour. Ça serai merveilleux, mais pas maintenant. Nous étions ensuite entrain dé essayer à tour de rôle ses lunettes. Il me menaça de me priver de sexe cette nuit et je renchéri en le menaçant d'en faire de même pendant trois jours. J'entrepris alors la mission que j'ai intitulé "allumer Joe jusqu'à ce qu'il craque" et pour le moment à semblait être une réussite. Il finit cependant par me rejoindre dans la cuisine, me demandant ce que je voulais faire cet après-midi.

J'en sais rien. Ce que tu veux.

Ah je me souvenais enfin de ce que je voulais lui dire depuis tout à l'heure mais dont je ne me souvenais plus.

Au faite mon cœur, à partir de demain on risque de se voir beaucoup moins tu sais... Heureusement que suis venue vivre ici sinon on ne pourrait jamais se voir. J'ai cours de 8h à 17h, à 18h je bosse dans une librairie jusqu'à 21h, et à partir de 22h jusqu'à 2h je suis barmaid dans un petit bar. Du coup je ne rentrerai pas avant 2h30 à la maison. J'espère que...ce n'est pas un problème pour toi. Je sais que ça fait beaucoup mais...je suis obligée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Jeu 5 Fév - 21:08


The second when I meet you...

Je pris fortement sur moi pour garder un air impassible et faire mine de ne pas être surpris le moins du monde, quand elle m'assura qu'elle avait un maillot de bain une pièce. Je ne doutais évidemment pas un seul instant du fait qu'en réalité, elle avait un merveilleux et magnifique bikini qui la mettait divinement bien en valeur. Je l'imaginais. Et ça me faisait un effet dingue. Bon sang j'avais envie de le voir maintenant ! Ouais c'est bien ce qu'il me semblait ... Fis-je pourtant mine de dire avec sérieux, petite moue déçue accrochée au visage. Je n'étais pas si mauvais comédien que ça n'empêche ! Mais heureusement, elle me connaissait assez pour se douter que je plaisantais. Mais pour un peu qu'elle ait vraiment un maillot de bain une pièce, je me sentirais pas mal floué en fait ! Mais je ne voulais pas douter à propos d'un truc pareil !

Je finis quand même par la taquiner sur le fait de boire trop de bière, et son petit ventre qui pourrait gonfler si elle en abusait. Elle leva son tee shirt comme pour vérifier et le bout de mes doigts vinrent tracer des cercles invisibles sur sa peau. Tu as de la marge pour gonfler, un peu de partout à vrai dire. La taquinai-je doucement, avant de monter une main pour attraper l'un de ses seins. Là ça va ! Mais si tu veux en prendre un peu plus ... Cette fois, je lui lançai un regard le plus innocent possible. J'exagérais quand même. Je l'adorais ainsi. J'étais fou de son corps. Mais comme j'étais davantage fou d'elle, il était certain que même si elle changeait physiquement, je la désirerais toujours autant. Notre relation était beaucoup plus basée sur l'amour que sur autre chose à vrai dire.

Au bout d'un moment, elle émit l'idée de me priver de sexe pour les trois jours à venir. Et pour me rendre la tâche bien difficile comme il fallait, elle me provoqua ouvertement. Je parvins à prendre sur moi malgré mon trouble grandissant. Et pu donc la rejoindre dans la cuisine en faisant mine de rien. Ce que je veux ? Tu m'aide pas beaucoup là ! Remarquai-je d'une voix boudeuse, avant qu'elle ne me mentionne un détail auquel je n'avais pas pensé. Je grimaçai quelque peu en réalisant que nous n'allions vraiment pas nous voir souvent. Comment tu fais pour gérer tout ça ? Pour faire les dossiers pour les cours ? Pour te lever le matin alors que tu n'as même pas eus cinq heures de sommeil ? Demandai-je en me rapprochant d'elle pour enrouler mes bras autour de sa taille et la regarder avec attention. Et si je te propose d'être ton taxi pour être un peu plus avec toi ? Emis-je doucement l'idée en la regardant avec attention. J'avais maintenant très envie de l'aider financièrement. Mais je savais qu'elle ne voudrait jamais de ça. Même si je la suppliais !
realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Jeu 5 Fév - 23:32

C'est beau. Ce qu'on vit lui et moi, c'est tellement beau, pure. C'est compliqué certes, c'est interdit aussi, c'est peu commun, mais putain qu'est ce que c'est beau. J'avais en face de moi l'homme de ma vie je le savais. Et si il ne me revenais pas je le suivrais jusque dans les tréfonds de l'enfer. On parlait de tout et de rien. Aucun sujet n'était tabou entre nous. Le sexe, l'argent, on parlait de tout avec le plus grand naturel. J'étais complètement moi même avec lui. Je tombai le masque, je ne me cachais plus derrière cette façade froide, j'étais juste moi, rigolote, souriante, généreuse... C'est lui qui me rend comme ça. Je me sens tellement à l'aise avec lui, tellement bien dans ma peau. Dans ses yeux je me trouve incroyablement belle. Et quand il me touche les seins comme maintenant, c'est juste le geste le plus naturel et simple du monde, je n'en suis pas offusquée le moins du monde, même pas une once de surprise, c'est juste...normal. Cependant à sa remarque je lui donnait un petit coup sur le bras.

Pourquoi vous aimez tant les grosse poitrine les mecs? C'est moche, flasque et vulgaire. C'est mignon les petits seins non? Bon ok...dans mon cas, un petit peu plus ça ne serait pas du luxe...

Je baissai les yeux sur ma toute petite poitrine et la prenais dans mes main en les remontant. Pffff, même ainsi ils n'avaient pas l'air plus gros. Tant pis! J'étais ainsi. On allait ensuite dans la cuisine et je lui parlait de comment se passait mes semaines. Je souris à sa question.

Comment je fais?... J'sais pas... C'était super dur au début. Ça l'est toujours, mais moins avec l'habitude. Y'a des jours ou je fini en larmes tant je suis épuisée. Mais j'ai pas vraiment le choix. C'est ça ou alors je dois quitter cette école...et j'adore cette école. C'est ma passion et vais aller jusqu'au bout de mon rêve. Avant de te rencontrer c'était la chose la plus importante dans ma vie. Même si maintenant c'est en deuxième position, ça reste important pour moi, ça me tiens vraiment à cœur. Je ne suis pas du genre à baisser les bras. Et puis, c'est gratifiant dans le fond de me dire que j'y arrive toute seule.

Enfin "j'y arrive" c'est un grand mot. Je vis dans un appart de merde ou le chauffage marche une fois sur deux, j'ai parfois des retard de loyer, ça m'arrive de bouffer des pâtes pendant des semaines... Mais ce n'est pas si terrible que ça. Je ne vis pas dans la misère non plus. C'est juste une période un peu difficile.

Tu sais mon école est pleine de fille et fils à papa, super friqués. Les études d'art c'est un truc de riche. Ils font leur journée de cours et rentre tranquillement à la maison. Je suis...mille fois, un million de fois plus motivée qu'eux. L'année prochaine, une importante bourse d'étude sera accordée aux deux premiers étudiants de la promo. Tu peux être sur que je serais dedans, je serai même la première. Je pourrais pas tenir être cadence une année de plus. Alors je fais mon maximum pour être la meilleure, tout le temps. Et puis, j'ai une motivation de plus maintenant, je veux que tu sois fier de moi.

Il passa ses bras autour de ma taille et je passais les miens autour de son cou. J'adorai être comme ça dans ses bras. J'adorai qu'on passe un peu de temps ensemble sans que ça ne finisse au lit ou qu'on envisage de le faire. J'adore ça, c'est un fait, mais il y'avait autre chose, et j'adore cet autre chose tout autant. Juste simple discussion dans ses bras c'est vraiment le pied. Ce qu'il me proposa alors me fis sourire. Il était adorable.

Ça serait avec plaisir mon cœur, mais je pars super tôt le matin, je ne veux pas t'obliger à te lever juste pour m'emmener. Tu dois te reposer avant de partir...la bas. Et puis je n'arrête pas de courir de l'école au boulot, puis au second boulot, ça va te faire vraiment beaucoup trésor. Et puis...t'as pas peur qu'on se fasse griller? Si on croisait Laurie, ou un de vos amis...

Je l'embrassais délicatement. Son attention était vraiment adorable. Il m'aimait tellement, il me le prouvait en permanence.

Mais par contre préviens moi quand tu auras ta date de départ définitive, je me mettrais en arrêt deux semaines avant pour rester avec toi.

Oui, les derniers instants je voulais les passer soudées à lui jusqu'au bout. Hors de question de le voir juste quelques heures dans la nuit.

J'avais finalement accepter qu'il fasse le taxi pour moi. Les semaines passèrent. Un mois et trois semaines. Puis il m'annonça le départ pour dans trois semaines. Je m'étais mise en arrêt comme prévu, mais trois semaines au lieu de deux. Je ne voyait plus personne, lui non plus. On restait ensemble sans arrêt, on ne sortait que par extrême nécessité, on restait juste enfermé l'un avec l'autre, sans jamais de lasser. Jusqu'à ce qu'il reçoive un appel de Laurie affolée qui se demandait ou il était passé et pourquoi il ne donnait plus de nouvelles. Même s'il n'avait pas vraiment l'air d'en avoir envie, je priais Joe d'aller voir ma sœur et de la rassurer un peu. Ça serait malhonnête de notre part qu'il parte sans même lui dire au revoir, alors je lui demandait d'aller passer la soirée avec elle, c'était quand même ma sœur et je ne voulais pas la blesser. On ne pouvait pas lui annoncer maintenant, Joe et moi nous étions mis d'accord pour le faire à son retour. Avant de nous fiancer, puis nous marier. J'eus d'ailleurs très envie d'offrir une bague de fiançailles à Joe. Juste pour marquer notre amour, nos promesses, notre avenir, notre appartenance l'un à l'autre, mais malheureusement je n'en avais pas les moyens alors j'avais laisser tomber. C'était vraiment hors de prix. Je m'étais finalement rabattue sur quelque chose de moins symbolique mais plus abordable pour moi. Un médaillon comme ceux que porte les militaires. Une médaille rectangulaire au bout d'un longue chaîne. J'y avait fait graver nos prénoms, la date de notre rencontre, et la phrase "je t'aime, plus que ma propre vie." C'était un petit truc entre nous.

Nous étions alors à trois jours de son départ. Joe avait prévu d'aller voir Laurie aujourd'hui, de passer la soirée avec elle, pour lui dire au revoir. Il ne voulait pas y aller la veille du départ pour pouvoir passer sa dernière nuit avec moi. Je tentais de m'occuper comme je le pouvais pendant son absence. Je pleurai beaucoup, car je me retenais toujours devant lui pour ne pas lui faire encore plus de peine. Il resta longtemps, vraiment longtemps, ou alors c'est parce que je me languissais trop de lui. À peine entendis-je la porte s'ouvrir que je lui sautais dans les bras.

Mon chéri!!! Tu m'as tellement manqué. Ces quelques heures m'ont semblé interminables.

Quand je reculais pour le regarder, j'eus un peu peur. Il est livide, blanc comme un linge. Il tremblait, il n'avait vraiment pas l'air bien. Ça m'inquiétait beaucoup.

Joe?...Mon cœur ça va? Tu es...étrange. Ça s'est mal passé avec Laurie? Ou tu angoisse à cause du départ?

Ben oui, je ne vois pas ce que ça pouvais être d'autre. Mais ça m'inquiétais, à croire qu'il a vu un fantôme. Je passai le reste de la soirée à tenter de lui remonter le moral. J'étais pleine de petite attention plus adorables les unes que les autres envers lui, mais plus je me montrais adorable et plus il semblait aller mal. Le pauvre. Il devait vraiment réaliser qu'il allait partir. Je le prit finalement dans mes bras pour nous endormir paisiblement. Même si son sommeil fut agité. Encore l'angoisse du départ certainement. Mais j'étais la pour le consoler, pour le rassurer.

Enfin, ce soir la, Nous étions la veille de son départ. J'allais chercher la petite boite emballée et revenais vers lui, assis sur le lit.

Tiens c'est pour toi. Une petite surprise.

Je lui laissais le temps de l'ouvrir tranquillement et de l'apprécier, de me dire ce qu'il en pense, puis je me jette dans ses bras. Je le serre fort, de toutes mes forces. Je luttais contre mes larmes. On passait la soirée à s'aimer comme des fous, comme on savait si bien le faire. Cette nuit la, on ne fit pas l'amour. Nous avions passer les trois dernières semaines à ne faire que ça. Cette nuit, on s'était serrer tout les deux très forts, sans prononcer un mot de toute la nuit, jusqu'à nous endormir. J'avais très mal dormi, jusque quelques heures. J'ouvrais les yeux toujours serrée contre Joe. Je relevais les yeux vers lui et il me regardais. C'était la dernière fois que je voyais son visage au réveil, la dernière fois que je me réveillais auprès de lui, dans ses bras. J'éclatais en sanglots en enfouissant mon visage dans son cou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
bienvenue à sunset dream

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   

Revenir en haut Aller en bas
 

The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Livre 50 ans NATO Tiger Meet
» Ma tite collection (pour le moment les vernis, maj bientot) Edit : réf
» How I met your mother
» Nice to meet you
» Tiger Meet 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ BÉBÉ A BORD :: Back to the Future :: Réalité alternative-