AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 224
« âge » : plus vieille que tout le monde

MessageSujet: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Jeu 12 Fév - 16:36



au magasin

Etonnant sont les gens qui décident de venir flâner au centre commercial le jour de la Saint Valentin. Pourtant, ce sont ces mêmes gens qui se retrouvent coincés dans le magasin de vêtement. Saddie, enceinte, à la recherche du nouveau livre sur la grossesse. Juliette, qui elle trouve tout "mignon" aujourd'hui. Alice est dans une cabine, à s'acharner pour entrer dans une robe et Timoteï est ici plus par nécessité que par envie. Nombreux sont les malfaiteurs qui rentrent dans la boutique et empêchent quiconque de sortir. Alice essaye de s'enfuir, folle qu'elle est. Une balle part et se loge directement dans son épaule. Elle est traînée avec les trois autres, Timoteï, Juliette et Saddie jusqu'aux caisses de la boutique. Et au milieu des portants de vêtements, Sasha tentait de se cacher. Tant bien que mal, elle essayait de faire taire les sanglots de sa fille.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bebe-a-bord.forumactif.com
avatar
bienvenue à sunset dream

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé.

Tu es cette chose que j'ai toujours rêvé d'avoir mais que je n'aurais plus jamais. Tu es cet enfant qui aurait pu grandir au fond de moi, avec qui j'aurais pu rire, pleurer, crier. Mais je t'aurais tellement aimé, de tout l'amour que j'aurais pu t'apporter. Mais tu ne serais jamais là.

« couches changées » : 56
« âge » : trente ans.

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Jeu 12 Fév - 20:46

Sallie, Juliette, Timotei & Alice
La journée avait plutôt bien commencée. Alice avait prit son temps le matin de prendre son petit-déjeuner à l’hôtel où elle séjournait. Elle avait envoyé un sms à Noam pour le prévenir qu’elle ne serait malheureusement pas le soi-même, pour la super saint-valentin qu’il avait sûrement du lui préparer. Elle lui expliquait donc qu’elle avait une autre réunion le mardi suivant et qu’elle devait absolument si rendre si elle souhaitait ouvrir une nouvelle galerie.
Et puis elle avait prit le chemin vers les magasins du centre-commercial. Elle voulait absolument sortir ce soir. Après tout, Alice n’avait pas revu Timoteï depuis un moment, et à dire vrai, elle n’était pas certaine qu’elle souhaitait le revoir. C’était trop bizarre… Trop pour le moment et elle avait besoin d’air. Et puis, l’avantage, elle pouvait croiser le chemin de nouveaux hommes, elle n’avait pas le risque de tomber enceinte.
Son jus de pamplemousse à la main, elle tentait de dénichée la robe parfaite. Rouge, pulpeuse, qui pouvait la rendre sexy et la rajeunir un peu. Avoir trente ans lui rappelait que le temps la rattrapait. Elle ne faisait pas spécialement attention aux personnes qui pouvaient entrer dans la boutique, puisqu’elle dénicha rapidement la perle rare. Tout aurait été si parfait, si la taille était la bonne. Il aurait fallu une petite taille de plus, rien qu’un tout petit plus pour qu’elle rentre dedans. Tant pis, elle devait saisir l’occasion. Fonçant jusqu’aux cabines, elle enleva son haut et passa ses bras dans les ouvertures de la robe. Elle retira ensuite son jean pour voir dans quel état elle était. Et puis, tout bascula.
Au début, ce ne fut que des cris. Alice comprit rapidement qu’il se passait de quelque chose d’étrange. Le magasin était toujours calme d’ordinaire. Il n’y avait pas tant de bruit et surtout pas de cri. Alice sortit donc sa tête du rideau pour vérifier que tout allait bien. Lorsqu’elle remarqua les hommes avaient des cagoules et des armes, elle comprit qu’elle devait fuir. Partir pour éviter de se faire avoir par ses hommes qui ne lui voulaient que du mal. Merde, de merde, et de merde. Qu’est ce qu’elle pouvait faire ? Elle allait se faire remarquer avec l’antivol qui allait sûrement sonner ! Mais est ce qu’elle avait le choix ? Alice ne pouvait pas rester là, sans rien faire, elle devait agir !
Elle tenta le tout pour le tout. Entrer rester en vie, ou mourir. Courant à en perdre le souffle, courir pour survivre à cet enfer. Une balle s’infiltra dans son épaule. Elle tomba sous le choc et sa respiration devint allaitante.  Elle avait été stupide sur ce coup. « Allez viens par là toi. » Incapable de se débattre, Alice se laissa trainer jusqu’aux caisses du magasin. Elle se retrouva avec deux autres jeunes femmes qu’elle ne connaissait pas. Elle priait le ciel pour que l’une d’elles soient un médecin et qu’elle puisse stopper la plaie qui commençait à saigner abondamment. Elle remarqua alors le jeune homme à leur coté. Timoteï. Décidément, cette journée avait bien commencée. Mais comment allait-elle se terminer ?

(c) AMIANTE




Spoiler:
 

_________________
Thinking Out Loud
○ Take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars, place your head on my beating heart, I'm thinking out loud, that maybe we found love right where we are
   
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

.
So shine bright, tonight, you and I we’re beautiful like diamonds in the sky. Eye to eye, so alive we’re beautiful like diamonds in the sky.




.
Parce que tu pourrais te réveiller au matin et te dire que tu es en train de gâcher ta vie, t'apercevoir que tu avais quelque chose de magnifique que tu es en train de le perdre... Et que tu ne peux pas. Tu ne peux pas te le permettre. Tu ne peux pas souffrir en silence et vivre une vie vide et inutile. Parce que quand on rencontre la bonne personne, la personne spéciale, unique, la seule, alors on doit tout faire pour la reconquérir. Même monter sur scène au beau milieu d'une DJ-session, interrompre la musique et faire parler son coeur. Il ne vous est jamais arrivé d'être amoureux, de ne penser à rien d'autre qu'à lui ou à elle, de ne désirer rien d'autre que de le ou la voir, passer du temps avec lui ou elle, pourvoir l'avoir ? Moi, c'est ce que je vis en ce moment.



« couches changées » : 692
« multi-comptes » : Ackerley Wane.
« âge » : 32 ans.

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Ven 13 Fév - 19:58

Ce fut un jour ordinaire pour Timoteï. La Saint-Valentin approchait à grand pas et c'était devenu, pour lui, une fête qu'il détestait par-dessus tout. Parce qu'il n'avait tout d'abord jamais aimé cette fête qu'il trouvait trop commerciale et pour finir qu'il ne l'avait fêté qu'avec une personne. Personne qu'il avait aimé ô combien... Et qui était désormais six pieds sous terre en le laissant seul au monde, une fille sous les bras et du chagrin. Ce sentiment qu'il n'avait jamais encore éprouvé mais qu'il connaissait parfaitement bien désormais pour le vivre chaque jour depuis un an et demi. Le jeune homme soupira longuement en arrivant au centre commercial, centre qui était toujours aussi bondé en cette fin d'après-midi. Il n'aimait pas spécialement traîner ici, c'était plus une nécessité qu'une envie soudaine. A vrai dire, Timoteï adorait lire, depuis pas mal de temps d'ailleurs et depuis la mort de Jules il s'y était remis à fond et pour ainsi dire il mettait pas moins d'une semaine pour finir de lire.
Et c'est à cause de cette lubie, de cette mort dont il ne se remettait pas qu'il se retrouva malencontreusement prit au piège dans une boutique qu'il n'avait fait que de traverser. Sous le coup de la surprise, de la rapidité d'exécution des malfaiteurs, Timoteï n'avait pu encore vraiment réagir et comprendre ce qu'il se déroulait sous ses yeux. Il fut entraîné près des caisses accompagnés d'autre personne, des personne qu'il reconnaissait. Saddie qui se trouvait être sa psychologue. Une autre fille dont il ne connaissait pas le prénom et... Ce visage qu'il aurait pu identifier les yeux fermés. Alice se trouvait là aussi. Blessé au vu du sang qui se mettait à couler sur son bras et avant-bras... Il était horrifié. Non pas par ce qui se passait mais par ce même scénario. Sauf que ce n'était plus Jules ici. Sans prendre en compte l'ordre de ne pas bouger des malfaiteurs, Timoteï se précipita vers cette dernière. « Alice!! » il avait crié, un crie d'effroi, mais sourd à la fois. Ces derniers faisaient le tour du magasin mais il se fichait du sort que lui réservait les scélérats, son instinct de pompier qui plus est avec cette femme avait pris le dessus... Il arracha un morceau de sa robe et en fit un noeud sur son épaule. « Appuie dessus, d'accord? » Il chuchotait pour la rassurer, pour la calmer, pour lui montrer qu'il ne la lâcherait pas. « Ne bouge pas ok? J'te lâche pas.. » C'était dit telle une promesse parce qu'il ne pouvait faire autrement. « Alice je ne te lâcherais pas... » Il ne restait plus qu'à attendre... Remerciant le ciel qu'il n'ait pas prit Jade avec lui.

_________________


« Il l'aime un peu de travers,
parce que son cœur est à l'envers. »
L'amour ça rend fou. Ca fait faire des actes dont on est même pas conscient. L'amour c'est une folie mêlée au désir, à la passion, à la souffrance: quelques larmes, beaucoup de rire et surtout des souvenirs.©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Ven 13 Fév - 21:48

La Saint Valentin.. Fête dont elle avait pu profiter pendant ses années lycée en ramenant de belles roses chez elle après sa journée de cours, en passant la journée a se foutre des couples avec ses amies, des éspèces d'anti saint valentin ou elles passaient juste du temps entre elles. Quelques fois, elle pouvait le fêter avec un petit ami. Rien de bien serieux! Cette année et dans cette nouvelle ville, c'est sans doute complètement seule qu'elle passerait la journée tout comme la soirée, et le chocolat elle l'achèterait elle même, et le mangerait dans la même solitude! Avec aussi de la glace, et des cookies, et du caramel et..Enfin voila, au diable les calories sa grossesse était la parfaite excuse si on lui repprochait de petits kilos superflus! Et du coup, comme elle n'avait personne pour la gâter elle était bien décidée a aller se faire plaisir en dévalisant les magasins, le shopping étant dans ce genre de moments décevants le meilleur ami de la femme. Hé non, pas le diamant comme le dis la fameuse chanson. C'était bien trop cher si on devait s'offrir un diamant a chaque déception. Juliette préférait les plaisirs simples et stéréotypes qu'étaient le shopping et la nourriture.
Se changer les idées et passer un agréable moment, c'était tout ce qu'elle voulait en venant ici aujourd'hui! Alors autant vous dire que son coeur avait manqué un, voir plusieurs, battements alors que des cris résonnaient dans le magasin, la paralysant sur place alors qu'un coup de feu suivait dans la foulée. Il lui semblait même qu'un cri lui avait échappé sur le coup de la surprise, et de la peur, elle ne s'en était pas exactement rendu compte sur le coup, tout comme quand elle fut trainée jusqu'aux caisses ou elle se laissa d'elle même tomber assise au sol, complètement en panique, les jambes repliées contre elle pour se protéger bien que ça ne suffirait sans doute pas a empêcher une balle de la blesser mortellement. L'agitation a côté d'elle la fit sortir de son état quasi comateux, c'est vrai qu'un coup de feu avait déjà été tiré. Et la blessée était la, juste à ses côtés entrain de se faire soigner tant bien que mal par un autre otage. Personne qu'elle n'avait vu, pas même une fois. « Mais pourquoi je suis venue dans cette fichue ville! C'est un cauchemar! » Ca ne ferait qu'un regret de plus quant à son déménagement, ce n'est pas comme si elle s'était déjà demandé 15000 fois si rester a Miami n'aurait pas été plus judicieux. Au moins maintenant elle en avait la certitude! Elle se rapprocha en douceur des deux personnes a ses côtés pour ne pas faire de geste brusque et risquer de mettre ces fous furieux en colère un peu plus. « Je suis pas médecin mais..Si je peux faire quoi que ce soit, demandez! J'ai des choses sucré si vous vous sentez tourner de l'oeil, et a boire aussi si vous en avez besoin. On doit tous se serrer les coudes, si on veux sortir d'ici avec le moins de.. dégats possibles. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

Le chemin qui mène à l’autre est quelquefois semé d’embûches, seul maître « Temps » permet de dissiper le doute et vaincre les obstacles.
« Le mariage, c'est un joli voyage en gondole sous les ponts de Venise, puis après quelques années à avoir bien ramé et galéré, chacun des deux époux rentre à la nage en pleurant chez ses parents. »
« C’est quand on plonge dans le malheur qu’on se rend compte qu’on était dans le bonheur sans le savoir. »

« couches changées » : 143
« âge » : 24 ans

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Sam 14 Fév - 21:52

Prise d'otages.
Alice & Timoteï & Juliette & Saddie & Sacha
J'avais fêté la Saint Valentin tellement de fois aux côtés de Tom. Ce jour-là je ne m'étais jamais retrouvée seule. Il y avait un début à tout. Je n'était pas vraiment dans le thème cette fois-ci. J'étais enceinte, sans copain et dans une situation très compliquée. Voir les amoureux, les publicités sur l'amour placardé sur les murs me donnaient plus envie de vomir qu'autre chose. Enfin non, ça c'était peut être le bébé en fait. Étant de congé ce jour-là, j'avais décidé d'aller me promener un peu du côté du centre commercial. J'étais entré dans un magasin assez polyvalent au niveau des marchandises. Vêtements, livres, alimentation, ect un peu de tout. Je me promenais sans avoir vraiment de but précis. Soudain j'arrivais devant les livres. Un énorme livre avec l'inscription « Grossesse comment s'y préparer ? » attira mon attention. Je m'approchais alors discrètement et je regardais assez hâtivement de gauche à droite pour vérifier qu'il n'y avait personne que je connaissais aux alentours. Ce n'était pas le cas, heureusement. Je n'avais pas encore annoncé ma grossesse aux gens de la ville et bien que je sache que ce n'était pas un secret que je pouvais tenir beaucoup, je tenais à le conserver encore un instant. Je mis la main vers le livre pour le prendre, c'est alors qu'un énorme coup de feu retentis dans le magasin. Je laissais tomber le bouquin que j'avais maintenant en main, mis les mains sur mes oreilles et me baissait instinctivement. Je regardais alors vers l'endroit où le coup de feu était parti. J'eus à peine le temps de me relever, qu'on m'attrapa par les cheveux et me tira vers les caisses au fond du magasin. C'est alors que je reconnu un homme, Timoteï, l'un de mes plus fidèle patient, à ses côté une jeune femme blonde blésée à l'épaule. Timoteï lui appuyais sur la plaie. A côté d'eux une jeune femme recroquevillée. Je me fais violemment jeté a terre. Le ravisseur me parle sèchement En ligne avec les autres ! Je m'exécute. Pendant tout ce temps je n'avais pas eu le temps de penser à mon bébé. C'est alors que je baisse la tête et pause une main discrète instinctivement sur mon ventre. Pendant ce temps-là, Timoteï qui semble connaître la jeune femme, lui dit de tenir bon et la jeune femme à côté propose son aide.  « Je ne suis pas médecin non plus, seulement psychologue. Mais si vous avez besoin d'aide je suis-là aussi. On va s'en sortir. Accrochez-vous ! » Je pensais ce que je disais. Je ne m'autorisais pas à penser le contraire. C'était tout bonnement contre ma nature. Baisser les bras n'était pas de mon ressort. Tout ce que je pouvais faire c'était les aider psychologiquement. Je n'avais cependant moi-même jamais vécu ce genre de chose et après cette terrible événement il serait certain que je ne serais pas indemne non plus. Il ne fallait pas que je me fasse de soucis, l'inquiétude ce n'était pas quelque chose de bon pour le bébé.
Code by Silver Lungs

_________________



« I'm having my baby on my own »
©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 110
« multi-comptes » : aucune schizophrénie à ce jour.
« âge » : vingt trois années.

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Sam 14 Fév - 22:49

Intrigue


Sasha tourne et vire depuis que Miguel est partie et qu’elle se retrouve avec la jolie petite Malia dans ses bras. Voilà bien longtemps que Sasha ne s’est pas occupée de sa fille, mais puisque son ex fiancé a décidé de foutre le camp en laissant sa fille derrière lui, c’est du ressort de Sasha de s’en occuper à présent. Pas que ça la gêne, puisqu’elle voulait récupérer la petite depuis qu’elle était au courant de sa venue ici. Le sang de son sang. Seulement voilà, Miguel ne s’est pas donné la peine de laisser des vêtements pour la gamine et Sasha a donc décidé qu’en ce jour de la Saint Valentin elle allait se rendre au centre commercial. Déjà pour se changer les idées en ce jour de Saint Valentin, pour ne pas rester toute seule chez elle comme une vieille fille, mais également pour acheter des vêtements à sa fille. Une fois que les deux sont prêtes, Sasha se rend en tenant la petite par la main au magasin de vêtements du centre commercial, avant d’entendre un coup de feu. Malia regarde sa mère, paniquée, les yeux légèrement écarquillés. Sasha ne comprend pas et serre la main de sa fille qui se met à pleurer. Elle entend des voix masculines dire aux gens de se mettre en ligne et bien que la jeune femme ne soit de toute manière pas bien haute du haut de son mètre cinquante, elle s’accroupit en berçant l’enfant pour qu’elle se taise. Bébé, chut, calme toi, tout va bien… Mais c’est à présent à gros sanglots que la petite fille pleure, sanglots que Sasha essaie de lui faire étouffer en vain. Toi ! Elle se fait attraper par les cheveux et lâche un cri de surprise sur le coup, serrant davantage encore sa fille chérie contre elle. Va avec les autres ou ça va barder. Tête baissée, elle se laisse bousculer pour rejoindre les autres et cajole sa petite fille. Fais la arrêter de pleurer, vaut mieux pour elle. Sasha hoche la tête et couvre de baisers la petite, regardant les autres une fois qu’elle n’a plus que des hoquets. Je suis médecin, mais pas pour les adultes… Elle dit en se mordillant la lèvre, posant la petite Malia qui regarde avec de grands yeux autour d’elle.
© EKKINOX

_________________
Do you want to build a snowman?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé.

Tu es cette chose que j'ai toujours rêvé d'avoir mais que je n'aurais plus jamais. Tu es cet enfant qui aurait pu grandir au fond de moi, avec qui j'aurais pu rire, pleurer, crier. Mais je t'aurais tellement aimé, de tout l'amour que j'aurais pu t'apporter. Mais tu ne serais jamais là.

« couches changées » : 56
« âge » : trente ans.

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Dim 15 Fév - 11:49

Sallie, Juliette, Sasha, Timotei & Alice
Le coup était parti sans prévenir, et Alice avait été trainée avec les autres otages. « Alice!! » La voix de Timoteï la fit revenir à la vraie vie. Ils étaient des otages. Elle n’en avait entendu parler que dans les films et cette fois ci, c’était à son tour de se retrouver dans cette situation. Il arracha un bout de la robe avec laquelle elle avait essayé de fuir et lui fit un nœud autour de sa plaie. Elle grimaça de douleur lorsqu’il serra fort son lien, mais elle savait ce qu’il faisait. Il était pompier, elle pouvait lui faire confiance. « Appuie dessus, d'accord? » Incapable de parler parce qu’elle sentait les larmes lui monter et qu’elle refusait de craquer ou de céder à la panique, elle fit ce qu’il lui disait de faire sans chercher à plaisanter ou autre. Sa bonne humeur habituelle avait fuit à grand pas. « Ne bouge pas ok? J'te lâche pas.. » Elle réussit à lui sourire pour tenter de le rassurer, mais elle lisait sur ses traits la peur de sa mort. « Alice je ne te lâcherais pas... » Elle lui attrapa la main en l’obligeant à relever ses yeux vers elle. « Hé, c’est bon. Je suis pas encore morte, ne dramatise pas. » Elle n’était pas certaine que l’humour était le bienvenu mais elle ne voulait pas céder à la panique et à la peur qui jubilaient en elle.

Alice se retourna vers l’otage qui se trouvait le plus près d’elle. Elle était bien trop jeune pour mourir et trop jolie aussi. « Mais pourquoi je suis venue dans cette fichue ville! C'est un cauchemar! » Ironie de la situation quand on savait qu’Alice ne vivait pas en ville elle aussi. Avec des pourquoi et des si, ils auraient pu refaire le monde, mais actuellement, ils étaient là, des hommes complètement fous, les menaçant de mort. Pourquoi ? Qu’est ce qui pouvait bien se passer dans leurs têtes ? « Je suis pas médecin mais..Si je peux faire quoi que ce soit, demandez! J'ai des choses sucré si vous vous sentez tourner de l'oeil, et a boire aussi si vous en avez besoin.  On doit tous se serrer les coudes, si on veux sortir d'ici avec le moins de.. dégats possibles. » Alice lui sourit, la remerciant du regard. Ils étaient vrais que dans ce genre de situation ils faillaient s’entraider, mais cette jeune femme ne la connaissait pas, elle n’était pas obligée de l’aider ainsi. Une seconde femme s’approcha d’eux et les rejoignit. Elle prit place à coté de l’autre femme. « Je ne suis pas médecin non plus, seulement psychologue. Mais si vous avez besoin d'aide je suis-là aussi. On va s'en sortir. Accrochez-vous ! »  Un bébé cria alors ce qui stoppa toute conversation. Les hommes se dirigèrent vers l’extrémité du magasin et trouvèrent une jeune femme et son enfant. Alice sentit son cœur battre encore plus vite. Pauvre enfant, être là n’était vraiment pas bon pour elle et puis elle risquait d’énerver les hommes si jamais elle pleurait trop fort. Mais sa mère réussit à calmer ses sanglots et prit à son tour la parole.  Je suis médecin, mais pas pour les adultes… Alice soupira, ne sachant absolument pas ce qui allait se passer. Comment s’en sortir ? « Ne vous inquiétez pas pour moi, ce n’est qu’une égratignure. Ca aurait pu être pire, je m’appelle Alice.  ». Bien sûr au fond d’elle, elle aurait aimé se rouler par terre de douleur, mais pas pour le moment. Pour le moment, il fallait gagner du temps jusqu’à ce que la police et les secours arrivent.  Reprenant la parole tout en continuant de chuchoter, Alice espérait calmer un peu les esprits. « Le tout, c’est de pas céder à la panique et gagner du temps. Le temps que quelqu’un vienne nous trouver. » Elle suivait des yeux les ravisseurs, en avalant difficilement sa salive. Aucun n’était assez stupide pour lâcher leur arme. « Et si on pouvait éviter de les énerver, je pense qu’on aurait plus de chance de s’en sortir. Je suis désolée que ta petite soit ici, mais ne t’inquiète pas, ils ne la toucheront pas. .» Elle s’était adressée à la jeune mère qui tenait sa fille dans ses bras pour la protéger de l’horreur qui se passait sous ses yeux. Les yeux d’Alice avait croisé ceux de la jeune femme pour lui faire comprendre qu’elle protégerait son enfant. Alice n’avait pas d’attaches, pas de vie ici. Timoteï avait sa fille, cette femme avait sa fille. L’autre jeune femme était sûrement ici en vacances et malheureusement cela avait mal tourné pour elle. Et la dernière… Et bien, elle était au rayon lecture bébé juste avant de venir les rejoindre, Alice supposait donc qu’elle attendait un heureux événement sous peu. « Votre ventre ça va ? Ils vous ont plaqués au sol avec force. » ajouta-t-elle à cette jeune femme. Alice n’avait pas envie que l’on s’occupe d’elle. Pour le moment, il fallait surtout les protéger, eux.
(c) AMIANTE



_________________
Thinking Out Loud
○ Take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars, place your head on my beating heart, I'm thinking out loud, that maybe we found love right where we are
   
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

.
So shine bright, tonight, you and I we’re beautiful like diamonds in the sky. Eye to eye, so alive we’re beautiful like diamonds in the sky.




.
Parce que tu pourrais te réveiller au matin et te dire que tu es en train de gâcher ta vie, t'apercevoir que tu avais quelque chose de magnifique que tu es en train de le perdre... Et que tu ne peux pas. Tu ne peux pas te le permettre. Tu ne peux pas souffrir en silence et vivre une vie vide et inutile. Parce que quand on rencontre la bonne personne, la personne spéciale, unique, la seule, alors on doit tout faire pour la reconquérir. Même monter sur scène au beau milieu d'une DJ-session, interrompre la musique et faire parler son coeur. Il ne vous est jamais arrivé d'être amoureux, de ne penser à rien d'autre qu'à lui ou à elle, de ne désirer rien d'autre que de le ou la voir, passer du temps avec lui ou elle, pourvoir l'avoir ? Moi, c'est ce que je vis en ce moment.



« couches changées » : 692
« multi-comptes » : Ackerley Wane.
« âge » : 32 ans.

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Mar 17 Fév - 18:05

En parfait pompier, Tim avait très vite fait le nécessaire pour éviter une hémmoragie, serrant fort pour que son sang ne coule plus. Le jeune homme ferma ses yeux, il devait se ressaisir il n'y avait pas de place pour la frayeur ou encore l'agitation. Après avoir ordonné à Alice de bien appuyer sur sa blessure il s'installa à ses côtés les coudes posés sur ses genoux et glissa ses doigts au travers de ses cheveux en soupirant. « Hé, c'est bon. Je ne suis pas encore morte, ne dramatise pas. » Timoteï regarda cette dernière d'un regard noir. « Je te signale que tu viens de te faire tirer dessus, un peu qu'il faut dramatiser. Il faut t'emmener à l'hôpital et en attendant on ne peut pas bouger. » Il soupira une nouvelle fois. Il pensait à sa fille, qui était encore à la crèche à cette heure-ci. Lorsqu'il pivota son regard autour de lui il constata qu'il y deux autres personnes, tous des femmes. Une, plutôt jeune qui se rapprocha. « Je suis pas médecin mais..Si je peux faire quoi que ce soit, demandez! J'ai des choses sucré si vous vous sentez tourner de l'oeil, et a boire aussi si vous en avez besoin.  On doit tous se serrer les coudes, si on veux sortir d'ici avec le moins de.. dégats possibles. » Timoteï lâche un râle amusé, se serrer les coudes ? Il y aura de toutes façons des dégâts alors pour maintenant... La seconde était un visage qu'il ne connaissait que trop bien pour l'avoir vu plusieurs fois durant plusieurs heures. C'était Saddie, sa psychologue. Ironie du sort, c'est elle qui devra en consulter un après cet événement. « Je ne suis pas médecin non plus, seulement psychologue. Mais si vous avez besoin d'aide je suis-là aussi. On va s'en sortir. Accrochez-vous ! » C'est alors qu'un enfant cria à s'en faire exploser les poumons. Rien qu'à l'entendre pleurer ainsi, le pompier pouvait savoir qu'elle était totalement terrorisée et il y avait de quoi... Les ravisseurs les emmenèrent elle et sa mère à leurs côtés lui demandant de faire taire la petite. La jeune mère déclara à son tour qu'elle était médecin pédiatre. « Ne vous inquiétez pas pour moi, ce n’est qu’une égratignure. Ca aurait pu être pire, je m’appelle Alice.  Le tout, c’est de pas céder à la panique et gagner du temps. Le temps que quelqu’un vienne nous trouver. Et si on pouvait éviter de les énerver, je pense qu’on aurait plus de chance de s’en sortir. Je suis désolée que ta petite soit ici, mais ne t’inquiète pas, ils ne la toucheront pas. » Timoteï avait une drôle envie de rire. Elles étaient toutes là, à essayer de se rassurer l'une que l'autre mais il se ravisa, ce n'était ni le moment, ni l'endroit pour se comporter de la sorte. Il positionna son dos contre la paroi de la caisse. La panique s'était estompée, il ne ressentait désormais plus rien. Le jeune homme regarda alors Saddie, ces deux-là n'avaient pas besoin de mots pour communiquer, les nombreuses thérapies qu'ils avaient partagés les avaient, disons, rapprochés. Il demanda silencieusement si tout allait bien et qu'il était là... Malgré tout. Mais Alice fit une révélation assez surprenante la concernant.  « Votre ventre ça va ? Ils vous ont plaqués au sol avec force. » Ce qui supposait qu'elle n'était pas seule...
Il garda le silence mais suivait les ravisseurs des yeux. Où il allait, ce qu'il faisait, de quoi il parlait. Ils n'étaient pas sûr d'eux. Un des hommes avait traité l'autre d'idiot, qu'ils n'auraient jamais dû agir de la sorte, que cela se retournerait contre eux et qu'ils finiraient enfermés derrière des barreaux mais il se fit vite rembarré par la second et bousculé contre le mur tout en lui déclarant de fermer sa gueule, qu'ils s'en tenaient au plan prévu. Dans tous les cas, ils avaient beaucoup de mal à être d'accord, chose que Timoteï surveillait de très près. « Hé vous deux!! » Déclara alors le seul homme du magasin sous les yeux abasourdies des dames. Les deux intéressés se retournèrent alors directement vers Timoteï, s'approchant de lui. Ils paraissaient jeunes et incompétents. « Dites-moi vous comptez faire quoi maintenant ? Je dis ça parce que c'est super vous nous avez pris au piège, mais après ? Vous allez vous tournez les pouces ? » On peut dire qu'il en avait de l'audace, il n'avait pas froid aux yeux. Cela dit il n'avait pas peur, ils avaient l'air d'être assez perdus et sans avoir que faire, les titiller et les pousser à bout. C'était cela le but de Tim. L'un d'eux pointa directement l'arme sur la tempe de ce dernier, il ne s'en démonta pas pour autant. « Ferme ta gueule sinon je t'explose la tête. » Ce qui donna un rire moqueur de sa part. Il haussa les épaules. « Vas-y tire, tu attends quoi. » Ils restèrent un moment à se toiser l'un et l'autre. Yeux dans les yeux, c'est le malfaiteur qui céda le premier en baissant son arme. « Arrête de me chercher, sinon c'est sur elle que je tire. » Tout en parlant il pointa l'arme vers Alice avant de faire le tour du magasin.

Spoiler:
 

_________________


« Il l'aime un peu de travers,
parce que son cœur est à l'envers. »
L'amour ça rend fou. Ca fait faire des actes dont on est même pas conscient. L'amour c'est une folie mêlée au désir, à la passion, à la souffrance: quelques larmes, beaucoup de rire et surtout des souvenirs.©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 133
« âge » : 24

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Mar 17 Fév - 20:18

Si on lui avait demandé ou elle pensait que cela lui arriverait, elle aurait sans aucun doute répondu Miami ou elle avait grandi. Disons que généralement avec tout ce qui se passait la bas des coups de feu et compagnie ne choquaient pas plus que ça. Mais ici? Cette ville semblait avoir été battie spécialement pour les familles tellement c'était paisible, et sans histoires. Du moins c'est ce que pensais Juliette jusqu'au jour d'aujourd'hui. Elle avait replié ses jambes contre elle pour protéger son ventre au cas ou ils décidaient de péter un autre plomb, les regardant d'un oeil mauvais et inquiet. Que voulaient ils..? Dans un centre commercial ils gagneraient surement moins que dans une banque. Cette boutique ne devait pas faire des chiffres énormes à la fin de la journée alors..Pourquoi? Les gens ne cessaient de les rejoindre maintenant, dont une femme qui avait eu ce même reflexe, sa main sur le bas de son ventre, avec son regard qui suivait. Elle se mordilla alors la lèvre avant de l'indiquer d'un petit signe de tête. « Le premier pour vous aussi..? Vous êtes à combien? Vous devriez vous poser un peu..Ils vous ont bien secoué.» Elle due se pousser un peu alors que plus de personnes encore venaient s'entasser dans cette petite parcelle du magasin, bien en vue de leurs...Tortionnaires dont elle mettrait surement un moment à se remettre. Même une femme avec son bébé. Comment pouvait on être aussi cruel? A hurler pour faire taire un enfant. Travaillant avec des enfants au quotidien en tant qu'institutrice elle fouilla dans son sac à la recherche de quelque chose qui pourrait la calmer, déccrochant finalement son porte clé se trouvant être un gros chat en peluche qu'elle agita sous les yeux de l'adorable petite fille en lui souriant afin qu'elle s'appaise. C'était toujours pareil les enfants, si on panique ils vont paniquer en se disant qu'il y a une raison d'avoir peur. « Coucou toi! Tiens, c'est pour toi! Faut être bien sage! » Le mot égratignure d'Alice la fit hausser un sourcil bien haut sur son front, si ça c'était une égratignure...Que lui fallait elle pour qu'elle considère être blessée. Décidément, elle devait être bien courageuse cette femme la. La brune ne doutait pas que si ça lui était arrivé elle pleurerait toutes les larmes de son corps sous le stress. Elle sortit alors la bouteille d'eau pour lui tendre juste au cas ou. « J'admire votre courage, clairement! Vous devriez..Vous soucier de vous..Vous êtes la seule blessée pour le moment, nous ça va! Il y a des moments ou on doit pouvoir ne penser qu'à soi. Et celui ci en fait partie.» Elle haussa les épaules en s'adossant contre le mur, observant les hommes se promener, s'engueuler, perdre leur sang froid avant de se remettre d'accord. Un beau bordel. Face à la soudaine...Audace? Folie ? De celui qui semblait accompagner ou en tout cas bien connaitre la blessée elle eut une envie folle de lui lancer sa chaussure à la tête. « Vous jouez à quoi? Voir en combien de temps ils peuvent péter les plombs? Leur donner envie de tous nous faire taire définitivement. En tout, 7 vies sont en jeu. Pas juste la votre. Et ils ont pas l'air d'avoir envie de s'amuser! Vous voulez pas plutot leur demander ce qu'ils attendent?»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

Le chemin qui mène à l’autre est quelquefois semé d’embûches, seul maître « Temps » permet de dissiper le doute et vaincre les obstacles.
« Le mariage, c'est un joli voyage en gondole sous les ponts de Venise, puis après quelques années à avoir bien ramé et galéré, chacun des deux époux rentre à la nage en pleurant chez ses parents. »
« C’est quand on plonge dans le malheur qu’on se rend compte qu’on était dans le bonheur sans le savoir. »

« couches changées » : 143
« âge » : 24 ans

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Jeu 19 Fév - 1:31

Prise d'otages.
Alice & Timoteï & Juliette & Saddie & Sacha
Si j'avais imaginé une seule seconde que le soir de la St Valentin j'allais me retrouver avec six autres personnes dans un magasin en prise d'otage ? Ah ça non, jamais ! Je venais de me faire amener par les cheveux auprès d'une jeune femme blessée, de Timoteï mon fervent patient et d'une deuxième jeune femme. J'eus à peine le temps d'atterrir à terre que des sanglots d'enfant se firent retentirent. J'écarquillais alors les yeux et tournais la tête vers l'endroit où provenaient ses pleurs. Je pris un ton de tête assez grave et je regardais. Une jeune femme brune se fit ramener elle aussi à coups de tirage de cheveux et de force avec son bébé dans les bras qui pleurait et avait peur. La jeune femme ajouta à son tour qu'elle n'était pas médecin pour adultes. La jeune femme blonde tenta à son tour de rassurer chacun de nous en disant qu'elle allait bien. Oui elle pouvait le dire, elle était tout de même bien blésée. C'est alors qu'elle se présenta. Elle nous avoua qu'elle s'appelait Alice. Elle nous conseilla également de ne pas céder à la panique et de tenter de gagner du temps et de ne pas les énerver. Je la regardais toujours sans rien dire et pensant très fortement qu'elle avait raison. La seconde femme assise à côté de moi lui annonça qu'elle admirait son courage, que c'était elle la blésée et pourtant elle qui tentait de prendre soin de nous. Elle avoua qu'elle était notamment désolée pour le fait que la troisième femme ait sa petite avec elle. Je l'était aussi c'est vrai. C'est alors qu'elle me pris à parti et me demandant si mon ventre ça allait. Je fronçais alors les sourcils et jetant automatiquement un regard vers le bas, là où se trouvait ma main, sur mon ventre justement ! Je ne voulais pas qu'on le remarque, je n'avais pas fait exprès, pas fait attention... Elle ajouta qu'ils m'avaient jetés au sol avec violence. Je me retrouvais alors prisonnière de la situation. Timoteï Wilde se trouvait à côté, il ne devait pas savoir que j'étais enceinte, pas encore du moins, pas temps que je ne l'avait pas décidé. Et puis cette Alice, comment avait-elle su ? Ma façon de réagir ? M'avait-elle vu juste avant devant les livres ? Prendre CE fameux livre ? Un élan de panique me parcourra le corps tout entier  « Euh... oui ça va... » répondais-je un peu sous contrainte. Voilà que la seconde femme se mis à parler aussi de ça. Elle me demanda si c'était le premier pour moi aussi, a combien j'en était et elle me suggéra de me poser un peu car ils m'avaient bien secouer. C'était vrai, cet homme m'avait jeté à terre sans aucune pitié. Malgré le fait que je cache l'existence de ce bébé à l'intérieur de mon ventre et que je ne connaisse pas l'identité du père, c'était un enfant désiré et je ne voulais pas qu'il lui arrive malheur.  « C'est mon premier. J'en suis à un moi tout au plus. » Je fronçais alors les sourcils, il semblait que cette jeune femme soit tout comme moi en attente d'un heureux événement  « Vous êtes aussi enceinte ? De combien de temps ? » Je tournais alors le visage vers chacune des personnes à côté de moi et ajoutais  « Je m'appelle Saddie. »

La petite fille pleurait toujours, c'est alors que la jeune femme qui venait de me questionner, à côté de moi pris l'un de ses porte clé et l'agita devant l'enfant qui se calme aussitôt. Elle était douée, je pensais alors naturellement qu'elle allait faire une très bonne maman. La mère a côté semblait assez inquiète. Je la regardais alors suivit de sa fille et ajoutais à la suite de l'autre femme enceinte  « Vous êtes une bonne mère, ne vous inquiétez pas, nous allons nous entraidez et sortir de ce cauchemar. » pour tenter de la rassurer car elle semblait inquiète, se mordillant la lèvre. Je revenais alors à l'autre femme enceinte et lui dit  « Vous aussi vous allez faire une bonne maman, ça se voit rien qu'à la façon dont vous venez de calmer cette enfant. »

C'est alors que le ton changea et que mon patient se mis à provoquer les ravisseurs. C'est vrai qu'ils ne semblaient pas être des professionnels de la prise d'otage, mais tout de même, ce n'était pas une raison de les provoquer non plus. Je connaissais Timoteï, ainsi que sa vie et son passé. C'était un personnage très perdu et sombre dont j'avais réussis à m'accordez une certaine confiance. L'un des hommes pointa son arme contre la tempe de Timoteï en lui hurlant de se taire. Mon patient ne se laissa pas déstabiliser et haussant les épaules dit au tireur de tirer. Ce dernier changea de tactique et pointa son arme sur Alice en disant que s'il continuait à chercher ce serait sur elle qu'il tirerait. Je ne pu m'empêcher de laisser échapper un halètement d'effroi. Alice était déjà touchée, il ne valait mieux pas que l'homme continu à chercher ses autres hommes, sans quoi un drame pouvait bien arriver. La jeune femme enceinte à côté de moi demanda à Timoteï ce qu'il voulait ? Si c'était notre mort en lui rappelant bien que sept vies étaient en jeux et non pas que la sienne. Elle lui suggéra aussi de leur demander ce qu'ils attendaient plutôt que de les provoquer.  «Stop Timoteï, elle a raison n'allez pas les énerver plus qu'ils ne le sont. Je vous connais, je sais ce que vous chercher à faire, mais ce n'est pas l'endroit ni le moment pour ça. » Les personnes de nous allaient sûrement se demander comment le jeune homme et moi nous connaissions. J'étais tenue au secret professionnel, je ne devais pas le dire et je ne comptais pas le faire. Il pouvait me faire confiance et j'espère qu'il avait confiance. Qu'il savait que je lui avait simplement parlé pour le calmer un peu et le faire redescendre comme je savais si bien le faire durant nos séances.
Code by Silver Lungs

_________________



« I'm having my baby on my own »
©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 224
« âge » : plus vieille que tout le monde

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Jeu 19 Fév - 16:28



au magasin

Notre homme pointa son arme sur Timoteï, qui venait clairement d'envenimer la situation en essayant d'agir en héros. Au lieu de lui mettre une balle entre les deux yeux, l'homme se tourna à demi vers Alice, son arme pointée dans sa direction. Tandis que le premier homme se dirigeait vers les filles, le deuxième frappa avec la crosse de son arme l'arrière de la tête du pompier. Sous le coup, Timoteï se retrouve à terre, la chaussure de l'homme frappant son visage avec une force inouïe. Un deuxième coup dans les côtes. Il le redressa avant de l'envoyer valser contre le mur pour qu'il s'écrase au sol à côté de la première blessée. "Maintenant vous allez tous gentiment fermer vos gueules où il y aura des cadavres."

En entendant les coups, Malia reprit ses pleurs. L'homme a la capuche noire s'approcha de Sasha et l'attrapa par les cheveux. Il tira sa tête vers l'arrière pour pouvoir croiser son regard. Lentement, il répéta ses mots. "Et c'est valable pour tous alors fais-la taire !" Le premier homme attrapa Juliette par le bras, la relevant brusquement. "Ramasse les sacs, les téléphones et les bijoux de tes copains et rapidement" A ses paroles, il braqua son arme contre sa tempe pour qu'elle exécute les ordres sans tarder.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bebe-a-bord.forumactif.com
avatar
bienvenue à sunset dream

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé.

Tu es cette chose que j'ai toujours rêvé d'avoir mais que je n'aurais plus jamais. Tu es cet enfant qui aurait pu grandir au fond de moi, avec qui j'aurais pu rire, pleurer, crier. Mais je t'aurais tellement aimé, de tout l'amour que j'aurais pu t'apporter. Mais tu ne serais jamais là.

« couches changées » : 56
« âge » : trente ans.

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   Mer 25 Fév - 14:51

Sallie, Juliette, Sasha, Timotei & Alice
La blessure crispait le visage d’Alice mais elle souhaitait tout de même faire bonne figure devant ses autres personnes qui vivaient la même chose qu’elle. « Je te signale que tu viens de te faire tirer dessus, un peu qu'il faut dramatiser. Il faut t'emmener à l'hôpital et en attendant on ne peut pas bouger. » Elle leva les yeux au ciel. Oui il fallait qu’elle aille à l’hopital mais bon pour le moment elle supposait que ses malfaiteurs n’allaient pas lui tendre soudainement la main et la porter jusqu’à la porte du magasin tout en lui appelant une ambulance. Elle tentait simplement d’éviter que la panique se propage mais Timotei faisait tout foirer comme d’habitude. Alice préféra donc simplement l’ignorer pour le moment et se concentrer sur les autres otages. Elle ne connaissait personne faute d’être là depuis peu de temps, mais elle ne voulait surtout pas s’arrêter à cela. « J'admire votre courage, clairement! Vous devriez..Vous soucier de vous..Vous êtes la seule blessée pour le moment, nous ça va! Il y a des moments ou on doit pouvoir ne penser qu'à soi. Et celui ci en fait partie.» La jeune femme fronça les sourcils. Elle n’arrivait pas à ne penser qu’à elle sur ce moment. Il y avait une petite fille à leur coté qui se souviendrait toute sa vie de cette prise d’otage et en ferait des cauchemars pendant des années. Elle voulait protéger les autres avant. « Ce n’est pas du courage. Je veux dire, c’est logique pour moi de penser aux autres avant. Je n’ai pas envie qu’une petite fille innocente soit  traumatisée toute sa vie.» Lorsqu’elle replanta son attention sur Timoteï, elle l’aurait bien tué sur place. Il était déjà debout à s’approcher des deux hommes. C’était sûr, si ils s’en sortaient vivants, Alice le tuerait. Elle le frapperait jusqu’à ce qu’il se taise avant et après elle piquerait l’arme d’un des deux et elle le tuerait. Si il était suicidaire c’était son problème. « Dites-moi vous comptez faire quoi maintenant ? Je dis ça parce que c'est super vous nous avez pris au piège, mais après ? Vous allez vous tournez les pouces ? » Avalant difficilement sa salive, Alice se remit droite contre la caisse qui la maintenait. Mais qu’est ce qu’il était entrain de faire ? L’homme le menaça de son arme et le cœur d’Alice sauta deux bonds tellement elle craignait qu’il ne joue trop avec le feu et qu’il perde la vie à cause de cette erreur. Mais Alice pouvait lire comme une lueur de malice ou de folie dans ses yeux. Il provoquait encore et toujours.  Mais ce n’est pas contre lui que la détente se retourna. L’arme se pointa sur Alice. Les jambes de la jeune femme commencèrent à trembler. Il était bien mignon, mais il allait revenir poser ses jolies fesses à coté d’elle et arrêter de jouer avec sa vie !

«Stop Timoteï, elle a raison n'allez pas les énerver plus qu'ils ne le sont. Je vous connais, je sais ce que vous chercher à faire, mais ce n'est pas l'endroit ni le moment pour ça. » La jeune femme répondant au nom de Saddie avait à son tour prit la parole et elle semblait connaitre Timoteï. Et savoir des choses sur lui aussi. Alice haussa un sourcil tentant de faire comme si elle s’en fichait et reportant son attention sur Timoteï. « Timoteï reviens là. S’il te plait. » Arrêtes les conneries bordel pensa-t-elle si fort qu’elle espérait qu’il l’entendrait. Les yeux plongés dans les siens elle crut un instant qu’il allait revenir vers elles. Mais le jeune homme se retrouva au sol en à peine quelques secondes et Alice haussa un sursaut. Elle tenta de bouger mais son épaule la faisait souffrir. Il s’acharna sur le pompier avant de l’envoyer valsé contre le mur près d’Alice. Elle regretta tout de suite d’avoir pensé à le tuer elle aussi. Tandis qu’elle se rapprochait de l’homme qu’elle aurait pu étriper sur place, les hommes prirent la jeune femme avec sa fille par les cheveux tandis qu’elle pleurait à chaude larmes. Alice n’arrivait pas à garder les yeux sur elle, elle dévia le regard, mais elle pouvait sentir cette boule dans sa gorge et les premières larmes qui coulaient. La dénommée Juliette devait récupérer les objets de valeur mais Alice n’avait rien. Elle avait tout laissé dans la cabine et elle n’était pas certaine qu’ils acceptent qu’elle aille chercher ses affaires tranquillement. Prenant la parole, elle s’adressa à Juliette mais espérait secrètement que ses malfaiteurs entendent pour qu’ils s’occupent d’aller chercher eux-mêmes ses affaires. « J’ai tout laissé dans la cabine d’essayage. La troisième, je crois.. » Les deux hommes posèrent les yeux sur elle, et elle soutient leur regard. L’un deux se rendit donc dans la cabine pendant qu’Alice se rapprochait de Timoteï. « Est-ce que tu as fini de jouer au super héros bordel de merde ? Je te jure que si on s’en sort vivant, je t’étripe avant même d’être montée dans une ambulance !  » Elle aurait voulue lui monter qu’elle était inquiète et qu’elle voulait l’aider, mais les mots ne sortaient pas. Elle était pourtant bien sérieuse et ses yeux qui croisèrent ceux de Timotei pouvaient le démontrer. Elle essuya les quelques larmes qui avaient pu couler sur son visage ne voulant pas paraitre faible face à lui. Elle l’avait déjà bien assez été. « Tu vas rester tranquille maintenant ? Si tu veux crever tu sautes d’un pont mais fais ça plus tard. Y a d’autres personnes en danger cette fois ci.» Elle posa son regard sur Saddie qui était tétanisée par la peur. Attrapant sa main, Alice lui adressa un petit sourire sans grande conviction. « Je vous promet qu’ils ne vous feront pas de mal. Ni à vous ou à votre bébé. »

(c) AMIANTE



_________________
Thinking Out Loud
○ Take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars, place your head on my beating heart, I'm thinking out loud, that maybe we found love right where we are
   
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
bienvenue à sunset dream

MessageSujet: Re: (intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha   

Revenir en haut Aller en bas
 

(intrigue) + Alice, Timoteï, Juliette, Saddie & Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La cuisine selon Juliette
» 22 euros avec shipping pour le kit alice in wonderland mini set OPI ?
» mini vernis opi Alice in wonderlnd
» Recherche palettes urban ducay BOS III et Alice in Wonderland
» UD la palette d'Alice au pays des merveilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ BÉBÉ A BORD :: Sunset Dream :: newton avenue-