AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 – 2 To
99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gil Wayland
Gil Wayland
bienvenue à sunset dream
CARPE DIEM
Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Anigif_original-grid-image-28232-1400219266-10



« couches changées » : 191
« multi-comptes » : Nope
« âge » : 24 ans

Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Empty
MessageSujet: Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...   Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... EmptyJeu 11 Déc - 1:12

Gil avait décidé d'emmener Samuel au parc, cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas passés du temps ensemble, à l'extérieur et puis ça lui faisait du bien... de fuir son associé et ses sermons sur le fait qu'un bon président directeur général se devait d'être présent au sein de sa société et durant les réunions blablabla. Il s'était donc levé tôt ce dimanche et il avait annoncé la nouvelle à son fils. Celui-ci était fou de joie, comme à chaque fois qu'il lui disait quelque chose. Il affichait son sourire de béatitude tout en sautillant un peu partout dans la maison. Après avoir réfléchi au jouet qu'il voulait prendre : il hésitait entre son ballon de foot et son cerf-volant, il monta rapidement dans sa chambre. Gil le suivait en souriant, son fils était plus mature que la normal, surtout pour un enfant de cinq ans.

En réalité, au fond de lui il le savait, son fils était plus intelligent que la plupart des enfants. Il paraissait avoir dix ans dans ses réactions et dans sa logique, il avait un esprit vif. Malin et enthousiaste, toujours prêt à faire des bêtises. Pourtant il ne voyait que ses petites choses que seul un enfant pouvait faire : se mettre du chocolat partout, raconter des inepties à longueur de temps. Le petit garçon ouvrit son armoire et commença à choisir ses vêtements. Il avait vraiment l'air d'un petit adulte, jusqu'au moment où il essaya de s'habiller tout seul. Ce fut légèrement plus compliqué. Gil rit doucement, provoquant l'apparition d'une des nombreuses et adorables expressions de son fils : sa mine boudeuse. Une fois sa chemise et sa salopette enfilé, Samuel alla chercher son ballon.

Ils quittèrent la maison très tôt, il devait être neuf heure et demi. Samuel était un lève tôt et il aimait réveiller son père en sautant sur son lit et en le chatouillant, bien qu'à chaque fois c'était Gil qui gagnait ce combat. Une fois au parc, Gil s'installa sur un banc et profita du soleil laissant son fils partir un peu plus loin en lui lançant un seul avertissement :
- Ne t'éloigne pas trop d'accord !
Samuel faisait "oui" de la tête, mais dans son esprit il avait soif de découverte. Il fit mine de donner des coups dans son ballon, s'éloignant de plus en plus. Son père le regardait,un sourire amusé aux lèvres. Il savait qu'il n'irait pas loin. Gil ouvrit son journal et commença à lire, sans savoir que son fils allait découvrir quelque chose de.... fascinant. Samuel avait abandonné son ballon lorsqu'il remarqua que son père était concentré sur son journal.


Aussitôt il avait attrapé une branche d'arbre qui était tombé et avait décidé que c'était son bâton de mage. Il commença à se faufiler dans les buissons et à observer ce qui se passait autour de lui. Il ne s'attendait pas, alors qu'il approchait de l'étang aux canards, à trouver une femme endormie contre un arbre. Il y avait plusieurs bouteilles (ou canettes, à toi de voir) autour d'elle. Samuel s'approcha prudemment, il venait de faire sa première grande découverte. Il donna quelque coups avec son bâton, pas violents, sur le corps inerte.
- Un cadavre ?
Il en avait déjà vu dans un jeu vidéo que son père lui avait interdit de toucher. Mais avant de pouvoir ajouter quoi que ce soit il sentit une violente odeur et se pinça le nez de sa main libre, accroupi à côté de la femme endormie. Il commença alors à toucher sa joue du bout de son index. Elle avait bougé, donc elle était toujours en vie. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, Samuel était penché sur son visage et il l'observait en souriant... de ce sourire si malicieux. Il la pointa du doigt et lui dit sans se départir de son large sourire :
- Vous sentez pas très bon vous savez ?


Dernière édition par Gil Wayland le Mar 16 Déc - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joy Sophia Davis
bienvenue à sunset dream
Fuis moi et je te suivrais. Mais, suis moi, et je te fuirais.
Fuis moi et je te suivrai. Et suis moi et je te fuirais.

« couches changées » : 20
« âge » : 28

Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Empty
MessageSujet: Re: Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...   Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... EmptyJeu 11 Déc - 2:33




Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J’avais bu une longue partie de la soirée, et au moins la moitié de la nuit, incapable de formuler une adresse claire au chauffeur de taxi, j’avais du en descendre, accompagnée de mes bouteilles d’alcool favorite pour essayer de retrouver mon chemin, mais ce n’était pas chose facile avec mon esprit embrumée par les différents breuvages que j’avais pu ingurgiter au cours de la journée et mes souvenirs déjà bien abîmés par le temps de la cartographie des lieux. Finalement, mes jambes avaient refusées de me porter plus longtemps, fatiguée par la marche et engourdit par l’alcool qui se diluait peu à peu dans mon sang, je m’étais donc écroulée au pied de ce qui semblait être un chêne avant d’ouvrir une énième bouteille avec  les dents, j’étais devenue une sorte d’exprès dans ce domaine à force. Le décapsuleur humain. Je savais pertinemment qu’à boire à outrance comme ceci je risquais le coma éthylique, mais je m’en fichais. L’important était que j’oublis. Oublier les résultats du test de grossesses. Oublier la première échographie. Les premiers battements de cœur de mon enfant. Oublier le diagnostic qui l’avait condamné, et oublier que le père de celui, ou celle, qui aurait du ou pu, être la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie m’ai fichu à la porte comme une  malpropre, alors que je tentais simplement de lui expliquer les raisons de ma fuite, et de lui dire à quel point j’en étais désolée. Cette discussion m’avait profondément blessée, j’avais du tout lui expliquer, faire remonter ces souvenirs que je m’efforçais d’oublier dans l’alcool et les antidépresseurs, mais il n’avait rien voulu savoir. Et c’est comme ça que je m’étais de nouveau retrouvée accoudée au comptoir d’un pub miteux, entourée de mec plus ou moins beaux. Je m’étais laissé draguer ouvertement, même peloter. Je me fichais totalement de ce que ces hommes pouvaient me faire, n’ayant plus vraiment de respect pour mon corps ou pour moi-même depuis quelques temps. Tout ce que je voulais, c’était qu’ils continuent un à un à étancher ma soif, tout en leurs laissant croire que je rentrais avec l’uns d’eux. Aucuns de ces véritables goujats  ne s’étaient aperçu de mon petit manège, et la plupart s’était endormis avant d’avoir bu ne serait-ce que la moitié de ce que moi, j’avais pu boire depuis le début de la soirée.

Cela faisait approximativement une heure que j’étais assise au pied de cet arbre, et aussi peu vêtue que je l’étais, je commençais à avoir froid, -Et non messieurs dame, contrairement à ce qu’on pense, l’alcool de tient pas chaud !-, et j’avais épuisé tout mon stock de vinasse, et pourtant, il était conséquent ! J’essayai donc de trouver une position qui me tienne chaud et qui soit dans le même temps assez confortable pour me laisser glisser dans un état second. Mes paupières se faisaient de plus en lourde, tout comme ma langue d’ailleurs, et la lumière des réverbères, elle, s’éloignait d’avantage à chaque seconde. Je finis donc par m’endormir, totalement abruti par l’alcool, je n’étais plus consciente de ce qui m’entourait.

Je pensais m’être endormie depuis quelques minutes seulement quand je senti quelques secousse, je n’y prêtai pas attention jusqu'à ce que ces secousses de transforme en quelques choses de doux et chaud contre la peau de ma joue. Un animal ? Ou pire, un insecte ! Je me décidai donc à ouvrir les yeux, pour découvrir un nez d’enfant tout contre le miens, ma tête eut un mouvement de recul avant d’être arrêtée assez rudement par l’arbre. Je me frottai donc l’arrière du crâne en souriant devant la réflexion de ce petit bambin. Si je sentais mauvais, je devais surtout faire peur à ce petit garçon. Je me redressai donc en lui souriant, prenant une voix douce bien qu’enrouée je lui répondais :

« Dis-donc… Tu ne risques pas de briser des cœurs si tu parles comme ça à toutes les filles que tu vois mon bonhomme. Qu’est ce que tu fais par ici mon mignon… ? Tu as perdu ta maman et tu la cherche… ? »


Dernière édition par Joy Sophia Davis le Lun 15 Déc - 19:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gil Wayland
Gil Wayland
bienvenue à sunset dream
CARPE DIEM
Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Anigif_original-grid-image-28232-1400219266-10



« couches changées » : 191
« multi-comptes » : Nope
« âge » : 24 ans

Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Empty
MessageSujet: Re: Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...   Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... EmptyJeu 11 Déc - 13:50

Gil lisait son journal, très intéressé par l'article qui traitait justement de son entreprise. Il y avait d'ailleurs la photo de plusieurs de ses employés en couverture. C'est vrai que cela faisait un moment il ne s'était pas rendu dans ses locaux. Il fallait dire qu'il voulait passer le plus de temps possible avec son fils et c'était bien plus pratique de bosser chez lui devant son ordinateur. En plus le travail à domicile lui permettait d'éviter son associé qui était à son opposé un vrai bourreau de travail. Un léger sourire apparut sur son visage alors qu'il continuait sa lecture, les jambes croisés. C'était une belle journée, bien qu'il faisait froid, vraiment froid. Il était heureux d'avoir pris sa veste et d'avoir réussi à convaincre son fils d'en faire autant. Si Samuel était obéissant, il avait la vilaine habitude d'être extrêmement têtu lorsqu'il décidait de désobéir.

Samuel était toujours devant sa "découverte", la femme avait ouvert les yeux ce qui était une bonne chose, certainement. Puis elle avait ouvert les lèvres ce qui tira une grimace à Samuel qui recula un peu. Elle avait une haleine qui pouvait s'apparenter à une arme chimique de grande envergure. Le petit garçon se pincer le nez d'une main et essayer de chasser l'odeur en utilisant sa seconde main comme un éventail. Mais voilà que la femme posait cette question. Samuel eut le cœur serré, il arrêta de penser à l'odeur et ses mains retombèrent. L'expression de son visage se décomposa quelque peu et dans son regard on pouvait voir une grande tristesse. Mais presque aussitôt il se remit à sourire et commença à répondre à ce que la "drôle de créature" venait de lui dire. Il n'y avait plus trace de la peine engendrer par cette "horrible" question.

- Je suis pas ton bonhomme moi d'abord ! Et je suis pas mignon ! Et j'aime pas les filles ! Et.. et... et c'est tout !

Il avait encore pris cette adorable bouille de gamin boudeur, les joues gonflés sous une fausse colère. Il avait répondu en vrac en évitant soigneusement la dernière question. Mais il ne voulait pas vraiment l'éviter... c'était juste que, ce n'était pas facile pour lui d'en parler. Alors il fit ce qu'il faisait toujours quand on lui posait cette question.

- Et d'abord j'ai pas de maman, j'en ai pas besoin parce que... PARCE QUE J'AI UN PAPA QUI DÉCHIRE !!!

Référence à la publicité d'une marque de location de voiture, en remplaçant maman par papa. Fier de lui il se mit à rire doucement puis à sourire très largement, pointant à nouveau son doigt sur l'étrange femme qu'il venait de découvrir. Il devait lui donner un nom, mais comment il aurait pu l'appeler. Elle était pas très habillée, elle sentait mauvais, elle avait une tête horrible... sans doute d'eu au fait qu'elle avait dormi dehors mais ça, il ne pouvait pas le savoir. Quel nom allait-il lui donner ? Et pendant qu'il réfléchissait, son père avait reposé son journal sur le banc et commençait à le chercher du regard. Quand Gil aperçu le ballon au loin il s'inquiéta de ne voir son fils nul part. Des idées farfelues traversèrent son esprit alors qu'il se levait pour rejoindre le ballon et voir s'il ne pouvait pas retrouver Samuel.

Il savait qu'il ne devait pas laisser l'angoisse le prendre, alors il restait aussi calme qui le pouvait. Ce ne serait pas malin si son fils revenait vers lui et le découvrait au bord de la crise cardiaque, les larmes aux yeux. Une fois arrivé au ballon il jeta un coup d’œil autour de lui. L'étang n'était pas loin, peut-être l'enfant voulait-il voir les canards ? Tout en avançant il se permit de l'appeler.
- Samuel ! Samuel !
Le petit garçon en entendant son père sortit de sa réflexion et sans pourtant bouger se mit à crier très fort pour lui répondre. Il n'était pas très loin alors il devait pouvoir l'entendre.
- Je suis là PAPA !
Puis aussitôt il repointa la femme du doigt et avec un petit sourire toujours très fier, bah oui il venait de trouver un nom pour sa découverte. Il prit une profonde respiration comme s'il allait dire quelque chose de très important puis il lâcha bêtement :
- Je vais t'appeler Chenille !
Elle ne l'avait pas encore remarqué, mais elle avait une chenille dans les cheveux, c'était pour Samuel un choix évident de ce fait.
Revenir en haut Aller en bas
Joy Sophia Davis
bienvenue à sunset dream
Fuis moi et je te suivrais. Mais, suis moi, et je te fuirais.
Fuis moi et je te suivrai. Et suis moi et je te fuirais.

« couches changées » : 20
« âge » : 28

Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Empty
MessageSujet: Re: Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...   Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... EmptyLun 15 Déc - 21:35




Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Je ne pu retenir un sentiment de remord lorsque je vis la mine triste du petit garçon devant moi. J’étais vraiment la reine des gaffes. Mais comment aurais-je pu savoir que ce petit garçon n’avait plus maman. D’ailleurs, qui lui était il arrivée ? Était-elle décédée ? Ou avait elle eu le culot d’abandonner un garçon aussi mignon que lui ? Cependant, je ne pu m’empêcher d’être rassurée en voyant la réelle affection qui l’avais l’air porter sur son paternel. Mais encore une fois, je me demandais où pouvait il bien se trouver, on ne laisse pas un garçon de quatre ans vagabonder seul dans un parc rempli d’ivrogne comme moi !  La petite tête qui faisait mine de bouder quelques instant plutôt entra dans une profonde et véritable réflexion que je ne comprenais pas. Je le laissai donc réfléchir, arrangeant un peu ma tenue en me redressant pour avoir l’air plus décente et présentable devant cet enfant, et son père qui s’époumonait depuis plusieurs minutes à l’appeler en criant le prénom de « Samuel » a en perdre à haleine. Qu’allait il pensait en me voyant ainsi ? Il allait sans aucun doute écarter son fils sans ménagement et lui répétait une énième fois qu’il ne devait pas parler aux inconnus, et encore moins l’inconnu est une femme avec une sévère gueule de bois et très peur de vêtements sur elle. Je me sentais terriblement honteuse, et n’avait plus qu’une idée en tête, partir très loin de ce foutu parc pour aller noyer ma honte ailleurs, genre, dans un verre, non  mieux, une bouteille de vin rouge millésimé et hors de prix. Le jeune Samuel me sortie de mes pensée lorsqu’il s’écria qu’il allait me donner me nommer « Chenille. » C’était donc à ça qu’il réfléchissait depuis tout ce temps ? La complexité des enfants m’amusera donc toujours ! Attendez un instant.. Chenille ? Pourquoi diable voulait-il m’appeler chenille ? C’est en ramenant ma chevelure vers l’arrière que je trouvai la solution. Cet immonde vertébré avait du prendre pour abri mes cheveux durant la nuit. Ne pouvant plus supporter sa présence depuis que j’en avais prit connaissance, je me tortillais dans tout les sens, criant à l’enfant de me retirer cette saleté de bestiole de mes cheveux sur les champs, le soudoient à coup de « Je t’achèterai une montagne de bonbon si tu m’aides à la faire partir ! Et je t’emmènerai faire du manège ! » Bizarrement, depuis l’apparition de l’indésirable je ne craignais plus l’arrivée du père de l’enfant, je ne cessais de bouger dans tout les sens en poussant des petits cris sous le rire amusée du petit garçon..


Dernière édition par Joy Sophia Davis le Mar 16 Déc - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gil Wayland
Gil Wayland
bienvenue à sunset dream
CARPE DIEM
Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Anigif_original-grid-image-28232-1400219266-10



« couches changées » : 191
« multi-comptes » : Nope
« âge » : 24 ans

Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Empty
MessageSujet: Re: Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...   Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... EmptyLun 15 Déc - 22:29

Samuel observait sa Chenille se tortillait pour retirer la chenille qu'elle avait dans les cheveux, elle était amusante décidément, une très belle découverte pour le petit explorateur qu'il était. Il la regarda un long moment en riant, il riait tellement qu'il en avait presque les larmes aux yeux. En plus avec ses promesses elle ne faisait que lui donner un peu plus envie de rire. Lorsqu'il commença à se reprendre il se demanda comment il pouvait la lui enlever si elle bougeait autant. C'est à ce moment là que son père arriva. Samuel prit sa bouille désolé, bien qu'il ne l'était pas. Il fit son plus beau sourire à son papa, relevant ses deux poings pour que ses deux index se touchent. Mais son père était trop choqué par la scène qu'il avait sous les yeux pour dire quoi que ce soit. Il resta un moment bouche bée, son regard passant de son fils à cette pauvre femme, puis aux bouteilles sur le sol.

Gil se rapprocha, il s'accroupit... on aurait pu croire qu'il allait gronder son fils, mais il n'en fit rien. En fait il s'était accroupi pour venir retirer l'insecte des cheveux de l'alcoolique. A l'odeur il se dit que la pauvre devait avoir un sacré mal de tête. Il se sentait coupable d'avoir laisser  son fils jouer seul. La prochaine fois il irait jouer avec lui comme d'habitude plutôt que de lui donner l'occasion de faire des bêtises. Pour l'heure le jeune homme était terriblement calme. Il était resté deux bonnes minutes à les observer, il avait pu noter ce qui aller et ce qui n'aller pas. Bon point, Samuel allait bien donc il n'avait pas à s'emporter. Mauvais points, l'inconnue était effrayé par un insecte et sa tenue n'était vraiment pas faîtes pour ce don glacial. Après avoir récupéré la chenille Gil la déposa un peu plus loin sur le sol.

-Papa, je te présente Chenille ! Est-ce qu'on peut l'adopter ?
Gil était toujours accroupi entre son fils et la jeune femme. Comment devait-il réagir face à une telle demande ? Il resta bête un moment, puis il se mit à rire doucement tout en retirant sa veste. Il la déposa sur les épaules de la jeune femme qui avait vraiment mauvaise mine, il l'ajusta bien de façon à cacher son corps presque dénudé, puis il se releva. Il se tourna vers son fils ne sachant trop quoi dire.
- Tu ne penses pas que ta nouvelle amie préférerait vivre en liberté ?
Il retint un nouveau rire, inspirant un bon coup pour mieux supporter le fou rire qu'il contenait au fond de lui. Son fils avait de ces idées parfois, mais celui-ci n'avait pas l'air de comprendre. Il prit sa bouille vexé et les poings fermés il chercha à défendre sa demande.
- Tu m'as dit la même chose quand j'ai voulu un chien et je l'ai eu, non ? Puis quand je t'ai demandé un chat, je l'ai eu aussi. Le poisson rouge, le lapin.. alors pourquoi pas Chenille ?

Oui, Gil ne savait pas résisté aux visages de chien battu que pouvait avoir son fils lorsqu'il désirait ardemment quelque chose. Mais là c'était un peu... en plus ce n'était pas très poli de sa part d'ignorer la femme, même si elle n'était pas très présentable. Il passa une main dans ses cheveux et se tourna vers la dénommée "Chenille".
- Je suis désolé que mon fils vous ait... dérangé.
Il attrapa Samuel par le bras et le tira doucement avec lui.
- Allez on y va.
Mais Samuel avait décidé de faire sa petite crise de "je veux". Il résista donc et se mit soudainement à pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
bienvenue à sunset dream

Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Empty
MessageSujet: Re: Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...   Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Joy ▻ Christophe Colomb a découvert l'Amérique, Samuel a rencontré Joy...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ BÉBÉ A BORD :: Sunset Dream :: garden street :: Elings Park-