AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Jeu 22 Jan - 10:42

Merde! J'étais en retard. Comme souvent je dirai. Sauf que la j'avais rendez-vous avec ma sœur. Encore ça aurait été juste une petite sortie entre filles, ok, j'aurais pris mon temps. Mais la, elle voulait me présenter son nouveau petit ami et elle a insister lourdement pour que je n'arrive pas en retard et que je fasse bonne impression. Enfin nouveau, elle était avec lui depuis quelques mois, et elle estimait qu'il était temps qu'elle me le présente. Laurie et ses bonnes manières, elle suivait le protocole à la lettre et faisait toujours tout bien comme il faut. À l'inverse de moi, sa petite sœur délurée, bordélique et un peu fofolle. Enfin je me dépêchais de rentrer chez moi pour prendre une douche et me changer rapidement. J'avais eu une journée de cours éreintante. Et comme du haut de mes dix neuf ans, bon bientôt vingt certes, je me débrouillais seule financièrement à cause de l'abandon de mes parents, j'avais enchainé à la suite de ma journée de cours deux heures de boulot dans la librairie de mon quartier.

Je n'allais tout de même pas aller rejoindre ma sœur au resto comme ça, j'avais l'air d'un épouvantail. Je filais sous la douche en quatrième vitesse, je me séchais les cheveux tout aussi vite. J'enfilai mes sous-vêtements et me maquillai un peu. Puis je fonçais dans mon placard. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir porter? Si je me fiais à ce que voulais Laurie, ça serait certainement une petite robe mignone, rose ou bleue, ou pire fleurie... Mais je n'étais pas une fille mignone, je n'étais pas une fille gentille et docile comme ma sœur. J'avais un look beaucoup plus rock. Je portai souvent du noir, des pièces en cuir, des jeans, des robes plus dans le genre "femme fatale" que "gentille jeune fille en fleur" je laissai ça a Laurie. Cela dit il et évident que pour rencontrer ma sœur et son copain je n'allais pas non plus porter quelque chose de trop sexy non plus. Mais on allait quand même dans un resto chic. J'avais fini par opter pour un jean brut très moulant, je pouvais me le permettre étant donné ma minceur. Je décidais de porter avec un petit haut noir, les manches longues étaient en dentelle très fine, ça ressemblait presque à de la lingerie. C'était élégant sans être trop sexy. Je me coiffait rapidement et laissais mes cheveux détachés. J'enfilai des petite bottines à talon et cuir noir et me voilà sortie. Mon sac, mon porte feuille, mes clefs, j'avais tout. Je fonçait dans ma voiture quand Laurie m'appela pour me dire qu'ils auraient quelques minutes de retard. Putain, je me suis dépêchée pour rien. Tant pis, au moins je prendrai mon temps sur la route. J'arrivais tranquillement au restaurant quand je vis la voiture de ma sœur se garer. Je sortais et accélérais le pas, il ne fallait pas qu'elle me voie arriver tout aussi en retard. Je crois que son copain m'a vu, mais il ne sait pas que je suis sa sœur, je n'ose pas tourner le regard vers eux et me dépêche encore avant de m'engouffrer dans le restaurant. Je presse le serveur pour qu'il m'installe rapidement à ma table réservée. Je retire mon perfecto en cuir et pose mon sac et je fais mine de les attendre depuis un moment. Ma sœur arrive à ma hauteur. C'est à ce moment que je le voit.

J'étais pétrifiée, je n'arrivai plus à bouger, à parler, à avoir une réaction normale... Je plongeais mes yeux dans ceux de l'homme face à moi et ça me clouais sur ma chaise. Non seulement, c'est le mec le plus canon de la terre, et je pèse mes mots, mais en plus il dégage quelque chose qui me déstabilise complètement. Mon cœur s'accélère alors qu'il ne me quitte pas des yeux. Putain c'est quoi son problème? Et putain, c'est quoi MON problème? Ma sœur finit par me secouer et je me souviens de sa présence. Je me lève mais je sens bien mes jambes trembler, elles sont aussi molles que de la gelée. Je fini par quitter ses prunelles vertes pour regarder ma sœur qui m'annonce que c'est son petit copain, Joe. Lui? Le mec la? C'est le copain de Laurie? De Laurie ma sœur? C'est une blague? Elle a beaucoup plus de goûts que ce que je pensai. Je le regarde de nouveau tant bien que mal alors qu'il me fixe de son regard perçant. Putain mais merde, arrête de me regarder comme ça. Je fini par essayer d'avoir un comportement normal en lui tendant la main pour le saluer.

Salut Joe. Moi c'est Olivia, la petite sœur de Laurie. Ravie de faire ta connaissance.

J'avais du mal à déglutir. Et ce regard doux et dur à la fois qu'il portait sur moi était à peine supportable. Pourquoi est ce que j'étais dans cet état? C'était ridicule. J'avais du mal à ne pas le regarder.

Laurie nous proposa de nous installer et commença à parler de Joe, de ce qu'il faisait dans la vie, elle essayait de lancer des sujets de conversations, mais j'avais l'impression de le connaître depuis toujours. Laurie débitait un flux de paroles impressionnant alors que Joe et moi (il faut vraiment que j'arrête de dire Joe et moi) restions silencieux. Il était bizarre, moi aussi j'étais bizarre, je n'avais pas envie d'être bizarre mais c'était plus fort que moi. Laurie fini par crier mon prénom dans mes oreilles, cela me ramena sur terre, et elle me fit les gros yeux.

Je euh...quoi? Excuse moi j'étais ailleurs. Qu'est ce que tu disais?

Elle se retourna alors vers Joe avec un petit rire tout ce qu'il y'a de plus faux, et s'excusa auprès de Joe pour le comportement étrange de "son idiote de petite sœur". Non mais pourquoi elle s'excusait? Et pourquoi elle me traitait d'idiote devant un parfait inconnu? C'était malvenue de sa part! Bref, je laissai passer, pour cette fois. Il avait vraiment des yeux incroyables. Je devais arrêter de penser ça car il s'agissait tout de même du mec de ma grande sœur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Jeu 22 Jan - 18:08


The second when I meet you...

J'étais en retard. Encore. Il faut dire qu'en dehors de mes missions militaires, j'aimais pouvoir prendre mon temps et me détendre au possible. D'autant plus que j'étais prévu pour repartir d'ici à quelques petites semaines à peine. Une idée qui me ravissait parce que j'adorais ce que je faisais. Et qui me faisait peur en même temps. Parce que j'avais toujours une certaine appréhension quand je partais ainsi. Ce qui était tout à fait normal en soit. Et cette fois ci, je n'étais pas le seul à craindre pour ma vie. Soit, il y avait toujours ma famille. Le contraire serait bien étrange ! Mais il y avait plus. Il y avait Laurie. Cette jeune femme d'une incroyable douceur avec laquelle je sortais depuis plusieurs mois maintenant. Au premier abord, nous n'avions vraiment rien qui pouvait coller. Elle était tout ce que je fuyais depuis toujours, chez une femme. Mais je m'étais dis pourquoi pas ? A mon âge, il était peut-être temps que je me case enfin. J'avais envie de me poser depuis longtemps. Mais je n'avais jamais vraiment agis en ce sens, parce qu'avec les missions à répétition, c'était le gros bordel et tout ça. Que là, j'allais bientôt raccrocher. Alors il me semblait que c'était le moment ou jamais. Je tentais donc avec Laurie. je ne le regrettais pas. Elle était vraiment chouette !

Soit, je n'étais pas amoureux d'elle. Mais j'avais peut-être besoin de plus de temps après tout, pour éprouver de tels sentiments ! Joe tu es prêt ? Je grimaçai en me dépêchant pour finir de m'habiller avant de la rejoindre en toute hâte. Ouais c'est bon. Désolé. Marmonnai-je en lui adressant un regard sincèrement navré. Je savais à quel point elle était heureuse de me présenter enfin à sa petite soeur. C'était l'étape avant la grande rencontre avec leurs parents. Ce qui m'inquiétait beaucoup plus. C'était plus simple de rencontre une gentille nénette de vingt ans à peine, que des parents qui allaient certainement m'étudier plus que de raison. Ca, ça me mettait beaucoup plus la pression ! Oh t'inquiète pas, je suis certaine qu'elle sera en retard aussi. La ponctualité n'est pas son fort ! Je me contentai d'un bref petit sourire pour toute réponse à sa remarque. Et sans un mot, je la suivis jusqu'à sa voiture dans laquelle nous prîmes tous les deux place, direction le restaurant où on devait retrouver sa soeur.

Quand nous fûmes arrivés et alors que Laurie se garait maladroitement, mon regard fut attiré par une jeune femme au physique pour le moins envoûtant. Elle était immense. Ses longues jambes incroyablement mises en valeur par un jean moulant et des talons hauts. Des cheveux clairs un peu sauvages. Une silhouette fine et élancée. Tellement mon genre. Bon sang. Heureusement que Laurie était souvent inconscient de ce qui l'entourait. Sans quoi ,elle aurait eut de très bonnes raisons d'être jalouse. Je fis donc mine de rien tandis que nous quittions la voiture et rejoignions le restaurant dans lequel nous nous engouffrâmes ensemble. Bien vite, mon regard s'accroché à elle. A la mystérieuse jeune femme qui avait su attirer mon regard, en un éclair. Elle était là. Et c'était vers elle que nous nous approchions. Encore. Et ... Oh non. C'était elle Olivia. Je pinçai les lèvres en réalisant ça, dardant un regard perplexe et incertain sur elle. C'était impossible. Non seulement j'avais du mal à croire qu'elle puisse être aussi jeune que ça. Mais en plus, ça m'emmerdait qu'elle soit la soeur de la femme avec laquelle je sortais. Ca allait être une vraie torture que de la croiser alors que, dès le premier regard, elle m'avait fait un certain effet.

C'était pire encore, maintenant que je l'avais face à moi .Et ça ne fit qu'empirer quand j'eus sa main délicate dans la mienne. Je fus frappé par sa douceur et par sa chaleur, alors que je gardais le regard planté dans le sien. J'avais du mal à me rappeler de sourire, de lui répondre et de finalement la lâcher. Salut ... Ca fait longtemps que ta soeur me parle de toi. Je suis ravi de te rencontrer enfin ! Parvins-je quand même à souffler avec un tant soit peu de naturel. Heureusement que Laurie était imperméable à tout et vraiment désireuse de nous présenter l'un à l'autre. Ainsi, elle prit place à notre table et entreprit de converser toute seule. Alors que nous, nous étions incapables de détourner le regard l'un de l'autre. C'était fou ce courant électrique qui passait entre nous. C'était vraiment dingue. Et j'adorais ça. Je n'avais jamais ressenti une chose pareille. J'étais si obnubilé par elle, que je n'entendais pas non plus ma petite amie qui discutait encore et encore. Ce ne fut que lorsqu'elle se montra agacée par sa soeur, que je retombai sur terre.

Je lui lançai un regard franchement surpris tant j'étais estomaqué par le comportement qu'elle avait à l'encontre de sa petite soeur. Elle la rabaissait quand même pas mal et ça me fit hausser les sourcils. Tu n'as pas à t'excuser ... Et elle n'a pas à être désolée non plus ... Remarquai-je en reportant mon regard sur Olivia. Au contraire, j'appréciais le fait qu'elle ne soit pas une bavarde un brin trop exubérante, comme avait parfois tendance à l'être Laurie. Elle ne parle que quand elle a des choses intéressantes et percutantes à raconter. C'est pas plus mal. Tu devrais prendre exemple ! Me permis-je de taquiner Laurie à qui je lançai un regard angélique. Celle ci sembla surprise. A croire qu'elle n'était pas habituée à ce qu'on lui dise de prendre exemple sur sa petite soeur. Mais plutôt habituée au contraire. Est-ce que c'était le cas ? Ca me semblait étrange quand même. Alors Olivia. Laurie m'a dit que tu étais étudiante ?

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Jeu 22 Jan - 20:15

J'avais beaucoup de mal à croire se ce mec incroyable, ce mec au charisme impressionnant était le petit ami de ma sœur. Évidement, j'adore ma sœur, elle mérite le meilleur des hommes et je ne souhaitai que son bonheur, c'est juste qu'elle ne m'a pas habitué à ce genre de mec. En réalité c'était plus mon genre de mec. Lau était plus dans le style premier de la classe, petit intello à lunette et pas grand brun tatoué. Mais peu importe, elle avait le droit de changer de style, c'est juste que...je ne sais pas. Je n'étais pas jalouse mais elle avait vraiment de la chance.

Quand la main puissante et masculine de Joe entoura ma petite main toute frêle je dus faire un efforts pour contrôler les tremblements et pour ne pas rougir. On finit tout de même par se présenter l'un à l'autre de manière plus ou moins normale. La normalité n'était pas vraiment mon fort à vrai dire. Et Laurie ne manqua pas de le faire remarquer, devant Joe en plus. Et...aussi surprenant que cela puisse être, le petit ami de ma sœur prit ma défense. Ma défense à moi, face à Laurie. Personne ne prenais jamais ma défense, et encore moins contre Laurie. Bon en même temps je n'avais pas vraiment besoin de défense, habituellement je savais très bien le faire moi même, mais la, je ne voulais pas mettre ma sœur mal à l'aise en la remettant en place devant son mec. Son mec dont le regard était de plus en plus insistant. Il alla même jusqu'à me complimenter et sous entendre que j'étais plus intéressante que Laurie qui parlait pour rien dire. En guise de remerciement je me contentai d'un léger sourire en coin.  Laurie n'ajoute rien, hormis un regard désapprobateur du genre "comme si je devais prendre exemple sur cette gamine". Peu importe. Heureusement Joe changea de sujet et me parla de mes études. Je passai une main dans mes cheveux pour les rabattre sur les côtés. Je posai un coude sur la table et posai ma tête sur mon poing.

Oui, je suis étudiante en art et photographie. C'est pas vraiment un truc d'intello ou "d'avenir" mais c'est ce qui me plais.

Je n'aimai pas trop être au centre de l'attention. Je préférai parler des autres que de parler de moi.

Et toi tu es dans militaire c'est ça? Dans l'armée à ce que m'a dit Laurie.

Je marquai une courte pause en étudiant Joe du regard, me posant des centaines de question.

Pourquoi ce choix? C'était une vocation ou est ce que t'as fait ça parce que tu ne savais pas quoi faire d'autre?

Laurie se tourna encore une fois vers moi avec ces gros yeux et prononça un "Oliviaaaaa" digne de notre mère. Elle affirma que ce n'étais pas le genre de questions qu'on pose. Elle savais pourtant que je n'étais pas du genre à mâcher mes mots ou à poser uniquement des questions banales et polies. C'est à ce moment qu'une main se posa sur mon épaule. Je me retournai et apercevait Kilan, toujours aussi élégant, bien habillé, vraiment canon, beaucoup moins que Joe cela dit. "Oli..." prononça t'il de sa voix suave et chaude. Je me levais pour le saluer et il me serra dans ses bras. "Tu es toujours trop occupé pour sortir prendre un verre avec moi et je te retrouve ici, ça me vexe un peu" Je riais un peu sans rien répondre.

Kilan, je te présente ma sœur Laurie et son copain Joe. Laurie, Joe, voici Kilan, un mannequin que je photographe souvent pour mes expos.

Il se sentit obligé de passer son bras autour de mon cou pour annoncer que j'étais sa photographe préférée et il déposa un baiser sur ma tempe. J'eus un petit sourire agacée. Heureusement il finit par s'éclipser en me demandant de l'appeler. Je lui assurait que j'allais le faire, chose totalement fausse. Je roulais des yeux en me rasseyant à table et Laurie ne manqua pas de me harceler avec une gaieté qui me tapait sur les nerfs. Elle commença par me dire que ce mec était trop canon.

C'est assez déplacé de dire qu'un mec est canon devant ton copain...

Mais elle enchaîna en disant qu'elle disait ça pour moi, et qu'il était clair que je lui avait tapé dans l'œil. Que je devais le rappeler.

C'est le genre à sauter tout de ce bouge, ça ne m'intéresse pas. Et puis il est un peu lourd. Il se tape tout un tas de mannequin toutes plus sublimes les unes que les autres, j'me demande bien ce qu'il me trouve. Peu être un fantasme de mannequin de se taper une photographe.

J'éclatais de rire. Laurie détestait quand j'éclatais de rire en public car ce n'était pas "raffiné" et pas "élégant" et franchement, j'en avais rien à foutre.

Et c'est pas franchement mon genre. Je préfère les hommes plus...hommes.

Enfin bref, je plongeai de nouveau mon regard dans celui de Joe, ça ne me lassai pas. Mais je me ressaisie bien vite en parlant à ma sœur pour changer de sujet avant qu'elle ne me bassine encore avec Kilan.

Bon et toi? Comment ça se passe à la banque? Et comment vont papa et maman?

Heureusement Laurie était très facile à faire parler et elle ne manqua pas de nous raconter les moindres détails de son boulot. Je me tournais de nouveaux vers Joe après ça.

Racontes moi des histoires de guerre. Je trouve ça fascinant. Vous apprenez à maîtriser tout un tas d'armes non? Et le parcours du combattant c'est aussi difficile que ce qu'on raconte?

Moi? Un garçon manqué? Mais non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Jeu 22 Jan - 21:47


The second when I meet you...

Laurie avait un peu trop tendance à se penser parfaite et irréprochable. C'était quelque chose que j'avais déjà remarqué chez elle. Mais nous n'étions pas ensemble depuis suffisamment longtemps, pour que cela puisse tout à fait me taper sur les nerfs. Mais cette fois ci, au vu de son comportement assez peu acceptable à l'encontre de sa propre soeur, je devais bien admettre que j'avais un peu de mal à l'accepter. J'avais un peu de mal à comprendre pourquoi elle disait des choses pareilles. Et comme je n'étais pas du tout du genre à mâcher mes mots et à tourner autour du pot, je ne me fis pas prier pour lui rétorquer une remarque bien sentie. J'ignorais totalement son regard qui se voulait réprobateur. Ce n'était pas à moi qu'elle allait faire des remontrances et tout ça. De toute façon, je choisis plutôt de l'ignorer et de me concentrer à nouveau sur la jeune femme qui nous faisait face. Voilà une personne bien intéressante que j'avais soudainement envie de connaître. Sans pouvoir m'en empêcher, je suivais le moindre de ses mouvements. Elle avait beau, en cet instant, ne rien faire de plus que rabattre ses cheveux sur un côté de sa tête, je trouvai ce geste incroyablement élégant et bourré de charme.

Toutefois, je fronçai les sourcils à sa petite précision après qu'elle m'eut répondu pour ses études. A croire que c'était moins bien de se tourner vers un truc artistique, qu'un truc d'intello. Mais c'est génial ! J'adore l'art. Et quel genre de photographie tu fais ? Lui demandai-je tout de suite, lui faisant ainsi bien comprendre que je ne pensais pas aussi négativement qu'elle par rapport aux métiers qui tournaient autour de l'art. Je trouvais vraiment que c'était très chouette. Et je n'allais pas changer d'avis là dessus, sous prétexte que ma petite amie était une sacré intellectuelle. Ce n'était pas du tout mon cas. Et j'assumais totalement cela, bien sûr. Tout naturellement, Olivia fini par me retourner la question. Toutefois, elle ne me laissa pas tout de suite le temps de répondre quoi que ce soit. Elle préféra plutôt s'emballer et me poser plusieurs questions de suite, ce qui fit naître un sourire sur mes lèvres. J'explosai littéralement de rire quand elle eut le culot insensé de me demander si j'avais choisis mon métier, faute de savoir que faire d'autre. Elle visait juste alors je ne prenais pas mal, du tout, ses questions et sous-entendus.

Ce qui n'était pas le cas de Laurie qui semblait outrée. Un rien la choquait ! Pour ma part, je n'avais pas froid aux yeux. Et je sentais que c'était aussi le cas de cette adorable jeune femme. Mais non c'est rien ! Protestai-je à l'intention de ma petite amie, sans pour autant quitter Olivia du regard. T'as raison, j'ai choisi ça parce que je ne savais pas quel autre métier je pouvais faire. J'ai, soit, une passion pour la musique. Mais je n'ai jamais envisagé d'en faire mon métier. Lui expliquai-je sans aucune honte ni aucune gêne. Malheureusement, nous fûmes interrompus par l'arrivée d'un jeune homme qui semblait très bien connaître Olivia. Sans que je ne puisse comprendre ni expliquer pourquoi, je fus agacé de le voir la prendre dans ses bras. Ce n'était quand même pas de la jalousie de ma part ... Ce serait complètement stupide et franchement mal placé ! Mais ce n'était pas pour cette raison là que je me contentais d'un tout petit sourire crispé, quand la jeune femme nous présenta. Le fait est que je n'étais pas d'une nature très sociable. Et vraiment pas intéressé par ce type à vrai dire.

Non pas de problème, je sais que c'est plus son genre. Songeai-je sur un ton tranquille, regard amusé posé sur Laurie cette fois ci. A vrai dire, je m'en foutais pas mal qu'elle bave éventuellement sur d'autres hommes. Encore plus maintenant que je me laissais moi même submerger par une étrange attirance pour sa petite soeur. Ce qui était beaucoup plus déplacé que ce qu'elle venait de faire, clairement ! Distrait, je reposai les yeux sur Olivia en croisant les bras sur mon torse pour venir tirer doucement les quelques poils de ma barbe que je n'avais pas pris la peine de raser depuis plusieurs jours. Chose qui dérangeait assez Laurie, je ne savais bien. Pour ma part, je préférais garder une barbe négligée. Ne serait-ce que parce que j'adorais tirer dessus. L'un de mes petits tics. Je fronçai les sourcils quand Olivia se dénigra ouvertement. Elle se demandait ce qu'il pouvait bien lui trouver. Bordel. Cette nana ne voyait vraiment pas. Comment pouvait-elle se trouver quelconque, voir pire, pas intéressante du tout ? Non franchement, c'était insensé. Elle était incroyablement belle. Sans doute la plus belle femme qu'il m'ait été donné de voir. Et je mâchais encore mes mots !

Il suffisait de la voir rire comme elle le fit en cet instant, pour fondre pour de bon. C'était mon cas. Enfin moi, ça faisait déjà un petit moment que j'étais ailleurs là. Tout naturellement, elle prit des nouvelles de sa soeur. Qui, bien entendu, se perdit dans un interminable monologue. Le regard toujours rivé sur Olivia, je ne faisais même pas semblant d'écouter. je savais bien que mon regard était trop insistant et risquait de gêner la jeune femme. Mais c'était plus fort que moi. Je tentais de percer tous ces mystères. La raison pour laquelle je ressentais un truc aussi puissant pour cette fille que je ne connaissais même pas. Et pour tenter de percer le mystère qu'elle représentait, elle. Elle était tellement intrigante ! Elle le fut encore plus quand elle commença à me poser des questions que Laurie elle même, ne m'avait absolument jamais posé. Je ne pouvais plus m'empêcher de sourire, regard rivé sur elle. Elle était finalement de plus en plus intéressante. A croire que c'était encore possible ! Oh oui il l'est, au début. Avant qu'on ne soit vraiment très entraîné et que ça ne devienne un simple parcours de santé pour nous ! Lui répondis-je avec un haussement d'épaules. Puis comme si je me plongeais tout à fait dans la conversation, je me penchai un peu vers elle, les bras croisés sur le bord de la table. Dès lors, j'entrepris de lui raconter quelques détails de mes diverses missions. Sans vraiment prêter attention à Laurie. Ce qui était sans doute assez malpoli de ma part, soit.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Jeu 22 Jan - 23:06

Il semblait vraiment intéressé par ce que je faisais et ne pas poser la question juste comme ça par politesse ou par faire la conversation. Il alla même jusqu'à me demander des précisions. Et franchement je le trouvait de plus en plus cool ce mec.

Oh et bien, ça dépend de mon humeur et surtout de mon inspiration du moment. Mais j'avoue avoir une préférence pour les gens. Enfin, les modèles humain. Aussi bien en peinture qu'en photographie. Je trouve qu'un regard peut faire comprendre tellement de choses, peut raconter toute les histoires, il n'y a rien de plus fort qu'une émotion par le regard, c'est fascinant... J'aime analyser les gens, les comprendre, et retranscrire leur personnalité et leur états d'âme dans une photo ou une peinture...

Certes il pouvait aussi m'arriver de me passionner pour un paysage ou un lieu mais c'était plus rare. Je crois avoir atteint mon quotas de paroles pour la soirée. J'avais aussi envie de faire la connaissance de Joe, d'avoir plus de détail quand a son métier de militaire. Je n'y connaissais strictement rien et j'avais toujours soif de nouvelles connaissances sur des sujets inconnus. Je ne fis même pas attention aux reproches de ma sœur, Joe ne semblait pas gêné et répondit volontiers à mes questions. Malheureusement nous fumes interrompus par l'arrivée d'une de mes connaissances bien que je me dépêchais d'expédier la rencontre. Je dois dire que j'étais assez choquée de voir Joe aussi peu sensible aux propos de ma sœur sur ce mec. Mais bon, c'était entre eux...

Pour le moment je préférai regarder Joe tirer sur sa barbe. Un tic absolument adorable. J'adorai les hommes qui portait la barbe, contrairement à ma sœur. Je fis cependant semblant d'écouter ma sœur se plaindre de son patron trop exigent et de ses collègues incompétents... Je dois avouer que le métier de banquier n'était pas ce qu'il y avait de plus passionnant... Laurie et moi étions vraiment des contraires. À chaque fois que je jetai un bref coup d'œil à Joe il me regardait fixement, au lieu d'écouter Laurie qui parlait. Étrangement ça ne me mettais pas mal à l'aise. Son regard était doux. J'aimai le sentir sur moi. J'en revenais cependant à Joe et lui posai de nouvelles questions. Je trouvais ça extrêmement intéressant.

Serieux? Tu fais ça les doigts dans le c... dans le nez maintenant? Ou tu dis ça juste pour impressionner ta chérie?

Je riais de nouveau de bon cœur sous le regard désapprobateur de ma sœur. Je ne savais pas si c'était à cause de mes éclats de rire ou parce que j'avais failli dire cul, ce qui en soit ne me choquais pas mais Laurie...

Et tu crois que je pourrais essayer un jour? Enfin...je suppose que tu t'entraine dans une base non? Tu crois que tes supérieurs me laisserai essayer de le faire?

Laurie me regarda l'air agacé.

Pourquoi diable veux-tu essayer une chose pareille? C'est insensé Oli. À quoi ça va te servir?

A tester mes limites, les repousser, voir si j'en suis capable. Ça peut être une expérience sympa, et puis je pourrai me dire que je l'ai fait. Enfin si j'y arrive, ce qui n'est pas gagné.

Elle secoua la tête l'air de dire "pffff n'importe quoi" mais je m'en fichai. Le serveur arriva ensuite avec les cartes et nous passions commande. Laurie comme à son habitude prenais une petite salade, un truc de minette. Quand à moi j'avais un appétit d'ogre. Je mangeai autant si ce n'est plus qu'un mec. J'étais une vraie goinfre. Je commandais alors un steak frites en entré, un hamburger, et un gâteau au chocolat en dessert.

Olivia...tu ne manges vraiment pas sainement. Tu veux finir obèse?

J'étais clairement beaucoup plus mince que ma sœur, j'étais même presque maigre. Ma taille y était aussi pour beaucoup, mais c'est vrai que je pouvais me permettre de manger tout ce que je voulais sans prendre de poids. Je lançai un regard sur mes jambes et mon ventre puis regardai ma sœur.

Je crois que j'ai encore de la marge non? Et puis je meurs de faim.

Le serveur prit nos commandes et retourna en cuisine. Laurie était entrain de regarder Joe. Était-elle amoureuse de lui? Je n'en savais rien. Elle ne m'en a pas parler. Mais je suppose que oui.

Joe, chéri, comment oses-tu encore porter cette barbe si négligé. Tu devrais te raser plus souvent. Je dis ça pour toi moi. N'ai-je pas raison Oli?

Oh...euh...et bien...moi je trouve que ça lui va super bien comme ça.

Évidement...

Je préférai regarder de nouveau Joe. Ce que j'allais dire allait probablement encore agacer ma sœur ou la choquer mais je m'en fou.

Pour s'engager dans l'armée il faut avoir une certaine dose de courage, ou une certaine dose de folie, voir de l'inconscience. Ou est ce que tu te situes toi?

Olivia et ses questions coup de poings, c'était tout moi ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Ven 23 Jan - 16:04


The second when I meet you...

J'étais vraiment intéressé par Olivia, je ne faisais pas semblant de l'être. Mais à vrai dire, je l'étais peut-être un peu trop. Sans doute que je ne devrais pas boire avec autant de joie, chacune de ses paroles. Et lui poser des questions aussi intéressées. Mais c'était plus fort que moi. Elle avait sérieusement piqué ma curiosité. Et le fait que Laurie soit aussi dure avec elle, me poussait à me montrer plus intéressé encore. Je me demandais pourquoi l'aînée agissait ainsi. Surtout qu'Olivia me semblait vraiment être une jeune femme hors du commun. C'est vraiment intéressant ... Soufflai-je avec sincérité, le regard toujours posé sur Olivia. Je me forçai quand même à lancer un coup d'oeil en direction de Laurie pour connaître son avis. Mais elle se contenta d'un haussement d'épaules, la mine parfaitement blasée. C'était si triste de ne pas être touché par l'art comme celui que voyait Olivia. J'aimais tellement ça pour ma part ! Je voulais tout savoir d'ailleurs. Mais nous fûmes interrompu par l'arrivée d'un jeune homme. Aussi étrange que cela puisse sembler, je fus plus agacé à l'idée qu'il puisse plaire à Olivia, qu'agacé par le fait qu'il avait tapé dans l'oeil de Laurie.

Dans le fond, j'osais croire que ce type n'était pas le genre de la jeune femme installée en face de moi. Dieu merci, elle confirma cela en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Décidément, les deux soeurs n'avaient vraiment rien en commun. Pas même leurs goûts en matière d'hommes. La conversation se tourna, presque trop longuement, sur Laurie elle même. Elle ne se faisait pas prier pour raconter moult détails et anecdotes de son boulot. Ce qui n'avait rien de bien intéressant à mon goût. Et ça semblait aussi être le cas d'Olivia qui se tourna bien vite vers moi pour me faire parler à mon tour. Je n'hésitai pas à répondre à ses questions diverses et variées. Je ris de bon coeur à la question et remarque d'Olivia. elle n'y allait pas par quatre chemins, ça ne faisait que se confirmer. Et franchement, j'adorais ça. C'est pas du tout le genre de truc qui impressionne ta soeur tu sais. Elle le serait plus si je lui disais que j'ai trouvé un job dans la finance ou que j'envisageais de devenir architecte. Bref, un truc bien intello. Rétorquai-je en adressant un regard amusé à Laurie qui faisait un peu la moue. Mais peu m'importait.

Les bases sont fermées aux civiles, désolé. Lui répondis-je avec un petit sourire amusé. A croire qu'elle n'était pas déjà assez parfaite comme ça, sans en rajouter une couche en semblant vraiment désireuse de tout tenter pour voir où se trouvaient ses limites. Elle était belle, drôle, artiste, potentiellement sportive et elle s'intéressait à tout. Cette nana était parfaite ou je me faisais des films ? Elle ne fit que confirmer la chose, quand elle passa sa commande. Encore une chose qui me plaisait. Je ne supportais pas les femmes qui se contentaient de quelques légumes ou une petite salade, en guise de repas. Parce que j'avais moi même un bon appétit et que je ne trouvais pas ça drôle du tout, de bouffer comme deux à côté d'une nana qui mangeait trois fois moins pour ne pas prendre de poids. D'autant plus que je n'avais rien contre les rondeurs. Laurie en était adorablement pourvu. Ce qui n'était pas le cas de sa soeur, effectivement. Mais j'aimais tout autant son physique. Je lançai un regard choqué en direction de Laurie quand elle fit une remarque à sa soeur par rapport à son repas. Mais je ne me permis évidemment pas d'intervenir. Juste d'être choqué.

D'autant plus que ce fut bientôt à mon tour d'en prendre pour mon grade. Laurie avait de sérieux soucis avec tout ce qui sortait de ses habitudes. Pourtant, elle avait choisi de sortir avec moi alors que je portais cette même barbe et que j'avais déjà mes nombreux tatouages ainsi que mon style assez rebelle. Je n'allais pas changer pour elle. C'était très clair dès le départ. Un petit ricanement m'échappa face à la réponse d'Olivia qui avait l'air bien gênée que sa soeur lui demande son avis. Ce qui était normal. Laurie n'avait pas à demander l'avis de sa soeur sur le physique de son copain de toute façon. Je te signale que j'avais déjà une barbe avant de te rencontrer. Ca fait partie intégrante de moi et je ne vais absolument pas changer pour correspondre à tes attentes et ressembler à ton type d'homme préféré. Est-ce que je te demande d'éclaircir tes cheveux, moi ? Demandai-je avec ironie, regard rivé sur elle. Je préférais prendre les choses à la légère et en rire, bien sûr. Toujours mieux que de décoller au quart de tour pour rien.

Encore une fois, j'eus droit à une question très surprenante et en même temps très intéressante, de la part d'Olivia. Regard à nouveau posé sur elle, je me mordillai inconsciemment la lèvre inférieure, signe de trouble chez moi. Elle me laissait perplexe. Pas à cause de ses questions, non. Ca ne me dérangeait pas du tout ! Mais le fait qu'elle soit éternellement en mode rentre-dedans, ça me faisait un étrange effet. Le genre qui me donnait envie de l'entraîner dans un coin de ce restaurant pour ... Bref. Elle me faisait un effet dingue, y'avait pas à dire. L'inconscience, le goût du risque, le besoin de se repousser les limites, de goûter à l'adrénaline ... C'est surtout tout ça. C'est davantage de l'inconscience que du courage ... Lui répondis-je sans hésiter. Je recommençai à tirailler doucement les poils de ma barbe, en laissant mon regard aller de l'une à l'autre. Comment ça se fait que vous êtes à ce point différentes, toutes les deux ? Sur tous les points ...

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Ven 23 Jan - 18:39

Son intérêt pour moi, ou du moins pour mon art, semblait réellement sincère et pas du tout surjoué. Je savais cerner les gens assez facilement, et Joe ne semblait pas du tout faire semblant. Enfin, je ne me faisait pas prier pour répondre à ses questions. C'était pertinent. Et j'espérais que mes réponses l'étaient tout autant. Cependant, je me demande s'il se rendait vraiment compte de la façon dont il me regardait. En temps normal j'en aurai été gênée et voir même agacé venant du petit ami de ma sœur, mais venant de Joe...je sais pas...ça me plaisais. Nous continuions à discuter de tout et de rien tout naturellement, comme si on se connaissait depuis longtemps, depuis toujours. J'adorai la façon dont il répondait à mes questions. Sans gène, sans passer par quatre chemin. Il était franc et direct, j'adorai ça, vraiment.

Je riais encore quand Joe affirma que ça n'impressionnait pas ma sœur, et ce genre de choses. Je posai une main sur le bras de ma sœur. Je me demandai pourquoi elle ne riais jamais ou aussi peu souvent. Je fis ma moue boudeuse de petite fille triste quand il n'annonça que mes bases étaient fermé au public.

Serieux? Merde! Je suis super déçue...

Mais je retrouvais rapidement le sourire.

Mais je pourrais toujours le faire illégalement... Je me vois bien enfiler une tenue de cambrioleuse toute noir pour m'infiltrer dans une base et me faire un petit parcours du combattant.... Et pourquoi pas me glisser ensuite dans la chambre d'un militaire sexy pour...faire des trucs...

J'éclatais de nouveau de rire. J'avais la voix un peu cassée et quand je riais comme ça, ça s'entendait encore plus. Je sentais déjà le regard médisant de ma sœur sur moi. Cette fois je commençai à en avoir un peu marre. Je plantai un regard noir sur elle. Car moi, elle ne m'impressionnait pas, contrairement à tout ceux qui courbaient l'échine devant elle. J'adorai ma sœur, mais je ne la laisserai pas me marcher sur les pieds. Je pris la parole d'un ton tranchant.

C'est bon Laurie, lâche moi un peu. Je déconne. Et puis, détends toi, ça ne te fera pas de mal...

Je n'avais pas envie de me prendre la tête avec elle. C'était un moment important pour elle. Et je savais que si elle me présentait Joe c'est parce qu'elle tenait aussi à moi, et que contrairement à nos parents elle ne m'a pas renier. Mais ce n'étais pas une raison pour me traiter ainsi. Surtout que j'étais toujours sympa avec elle. Heureusement elle ne rétorqua rien, et je n'en rajoutait pas non plus.

Joe et Laurie se "disputèrent" plus ou moins quand ma sœur émit une remarque au sujet du look de Joe. Bon sang mais comment pouvait elle se plaindre? Il était absolument canon! Il n'avait rien à changer, il était à tomber! Quand elle me demanda mon avis j'eus envie de lui hurler que son mec avait un physique de rêve. Il était viril, masculin, grand, cependant il avait un regard doux, avec un petit côté rebelle. J'avais presque honte de penser cela mais il était carrément mon genre de mec, je le trouvais vraiment, vraiment canon. Je ne pus m'empêcher de regarder les pointes de mes cheveux quand il dit parla de cheveux clair, et nous fit comprendre que c'est ce qui lui plaisait. J'avais les cheveux clairs. Je ne pus m'empêcher de me faire cette remarque à moins même. J'avais les cheveux plus clairs que Laurie. Mais ça n'était pas le sujet évidement. Cependant je ne pus m'empêche de lui poser encore une question franche et voir même déplacé, mais il y répondu bien volontiers. J'adore ce mec! Je pense qu'on va bien s'entendre. Je réfléchissais un instant à sa réponse et lui sourit.

Réponse franche et honnête. C'est courageux de l'admettre. Beaucoup se seraient vanter de l'avoir fait par courage.

Sa question suivante fut tout aussi surprenante que les miennes. J'adorai ça. Je me faisait un plaisir de répondre.

Deja, si on se ressemble aussi peu, c'est parce que je ressemble beaucoup à notre père et Laurie est le portrait de notre mère. Pour ce qui est des goûts, de la personnalité, des centres d'intérêt... Je pense que c'est juste...comme ça. Laurie à toujours suivit la route que nos parents avaient tracé pour nous alors que j'ai préféré suivre ma propre voie. J'ai toujours eu...un esprit très contradictoire. J'ai du mal à faire ce qu'on me dit. Laurie...

Je me tournai vers ma sœur et je la regardait avec une certaine admiration avant de poursuivre.

Laurie est parfaite. Elle réussit toujours tout ce qu'elle fait. Elle est...épatante. Moi je suis un peu plus...banale. Je suis un peu plus rebelle aussi, ma sœur est beaucoup plus docile que moi, j'ai un sale caractère. Et elle est toujours très sérieuse, alors que je suis un vrai boutentrain parfois.

Je caressai doucement le bras de ma grande sœur.

J'ai tendance à rester un peu dans mon coin, je suis peu bavarde, tu as du le remarquer. Laurie à également hérité du gène de la sociabilité, contrairement à moi. Ma sœur est...l'exemple à suivre! Elle est belle, intelligente, sur d'elle, elle est géniale.

Laurie me sourit et posa sa main sur la mienne. Mine de rien, et malgré nos caractères totalement opposé, on s'entendait assez bien. Je regardait de nouveau Joe et il avait toujours ce regard incroyable sur moi. J'adorai ça.

Et toi Joe, tu as des frères et sœurs?

J'avais une drôle de sensation, j'avais envie de le....je ne sais pas. Il était juste... Je voulais le faire parler pour avoir une bonne raison de le regarder plus longtemps. C'était honteux, de trouver des bonnes raisons pour mater le mec de sa sœur. Je regardai ses lèvres, elles me donnaient envie, puis son regard qui me réchauffait... Je secouai la tête "tu vas te calmer Olivia". Le serveur apporta ensuite nos plats. Je me frottai les mains, ça avait l'air délicieux, et j'avais l'air d'une goinfre. Et Joe semblait avoir autant d'appétit que moi. Je prenais mes couverts et attaquai mon steak et recouvrai mes frites d'une tonne de ketchup.

Tout à l'heure tu as dis que tu étais passionnée de musique. J'adore ça aussi, surtout le rock. Tu joues d'un instrument?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Ven 23 Jan - 20:01


The second when I meet you...

En plus de poser des questions tout à fait inattendues et super surprenantes, elle disait des trucs qui frôlaient l'indécence. Comme son idée de rejoindre la base de façon illégale, pour faire ce fameux parcours du combattant, avant de rejoindre un militaire dans son lit. Cette fille n'avait pas froid aux yeux. C'était vraiment un truc que j'adorais. Méfie-toi, certains militaires ont de très mauvais réflexes quand ils dorment. Rétorquai-je en roulant des yeux. Même si je ne doutais pas qu'ils étaient nombreux, ceux qui profiteraient de l'occasion d'avoir une fille dans leur lit. Surtout ceux qui étaient à la base depuis des mois et ne pouvaient pas en sortir souvent, de façon libre. Ceux là ne cracheraient clairement pas sur une femme qui passerait par là. Surtout que cette femme là en particulier ... Eh bien ce n'était pas n'importe quoi ! Je dirais même, du très haut de gamme. Pour ne juger que sur son physique, elle était vraiment divine. J'étais même frustré de ne pas pouvoir en voir plus de son anatomie. Je me surprenais à penser que si elle n'avait pas été la soeur de ma petite amie, j'aurais déjà laissé tomber cette dernière, pour elle. J'étais horrible bordel ...

Et je finis par culpabiliser assez pour venir caresser la joue de Laurie, du revers de mon index. Je lui donne encore des cours pour apprendre à se détendre. C'est long et compliqué ! Taquinai-je ma petite amie en me forçant à regarder dans sa direction. Alors que j'avais plutôt envie de regarder Olivia. Mais bon sang. Laurie était ma petite amie. Et si j'étais avec elle, c'était justement parce qu'on fondait une famille avec ce genre de femme. Pas avec les femmes comme Olivia. Elle était bien trop belle pour son propre bien. Trop jeune. Trop ... bien des choses ! Certainement pas du genre à se caser. Même si elle était très contradictoire, entre ses réactions et certaines de ses paroles. Mais j'aimais beaucoup le fait qu'elle soit pleine de paradoxes. Ca la rendait encore plus intéressante et intrigante. Et me donnait bien trop l'envie d'apprendre à la connaître, soit. Malheureusement, Laurie me fit une piqûre de rappel. Ouais, je n'étais pas son genre non plus. Mais impossible qu'elle me fasse changer. Elle m'avait prit comme ça après tout. Je ne changerais jamais pour personne, qu'on se le dise. Après tout, je ne lui demandais pas de changer moi.

Les questions de la part d'Olivia, repartirent de plus bel. Je continuais de lui répondre sans aucune hésitation ni aucune gêne. Même si j'en vins à lui avouer clairement que je n'étais pas plus courageux que la moyenne. Juste un peu inconscient, sans aucun doute. Je me contentai d'un bref haussement d'épaules à la fin. Parce que j'avais une question à poser moi aussi. Plus ça allait et plus je me rendais compte que les deux soeurs n'avaient vraiment rien en commun. Je me demandais donc tout naturellement, pourquoi. Je ne fus pas plus surpris que ça, par la lueur admirative qui brillait dans les yeux d'Olivia. Il me semblait tout à fait normal et même logique, d'être admiratif de ses aînés. Mais je ne pu m'empêcher d'être profondément surpris par la réponse qu'elle fini par me faire. Elle s'abaissait tellement par rapport à Laurie. Ce que je trouvais franchement choquant. C'était plus fort que moi, je préférais le physique et le caractère d'Olivia. Sans doute parce qu'en fin de compte, elle était beaucoup plus mon genre. Mais quoi qu'il en soit, il n'y avait aucune raison pour qu'elle se pense moins intéressante, plus banal et tout ce qui s'ensuit. C'était totalement stupide et impensable !

Ce qui me choquait presque autant que les paroles d'Olivia, c'était le fait que Laurie ne tente pas même de la détromper ! Ni en lui faisant remarquer qu'elle ne pouvait être parfaite quand même. Ni même en lui disant qu'elle était tout aussi géniale. Bref, tout ça semblait tellement normale pour elles. Tellement ancré dans leurs têtes ... C'était sans doute ça ouais. Leurs parents n'auraient-ils pas, par hasard, eut une préférence pour l'une de leurs deux filles ? Ouais. Un frère et une soeur. Tous les deux plus âgés. Répondis-je avec un haussement d'épaules qui montrait bien que le sujet n'était pas plus intéressant que ça. Pas intéressant du tout en vérité. Heureusement, nos plats furent servit assez rapidement. Pendant que Laurie mâchouillait sa salade et qu'Olivia aspergeait ses frites de Ketchup, pour ma part j'entrepris de manger celles ci, avec les doigts. Chose qui fit tiquer Laurie. Mais je lui lançai un regard peu amène, pour lui faire comprendre que ça non plus, je n'allais pas le changer pour lui faire plaisir. Tant pis si ça la dérangeait. Surtout que je voyais bien que beaucoup trop de choses la dérangeaient !

Le rock ! c'est tout ce que j'écoute ! M'exclamai-je, ravi mais pas forcément très surpris. Parce que ça me semblait bien être son style que d'écouter du rock. Mais aussi, parce que c'était exactement ce que Laurie détestait, affirmant que c'était du bruit et non pas de la musique ! En fait j'ai l'oreille absolue. Ce qui est pas mal pratique pour apprendre à jouer d'un instrument. Je me suis penché sur le piano et la guitare pour le moment. Lui appris-je en hochant un peu la tête. Et toi tu en joues ? Ou rêve d'en jouer ?

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Ven 23 Jan - 21:09

Je riais de nouveau face à la remarque de Joe sur les militaires. Avant de reprendre un faux sérieux.

Tu veux dire qu'ils peuvent être un peu brutaux? J'aime les hommes passionnés. Et puis, ils doivent savoir tirer ces mecs la...

Sous-entendu plus ou moins subtil je l'admet. Je n'avais pas vraiment de tabous. Et ça ne me dérangeais pas de parler ouvertement de sexe, même si la en l'occurrence c'était pour plaisanter. Je savais cependant que ça agaçait ma sœur, alors je préférai arrêter. Mais c'était lui aussi. Il surenchérissait à chaque fois. Et impossible pour moi de rester silencieuse face à cela. Laurie regarda ailleurs un instant et je lançai un regard complice à Joe et d'un signe de la main je lui fit comprendre qu'on devrait changer de sujet car on risquait de vraiment gêner Laurie. Il sembla me comprendre. J'adorai ce petit moment de complicité.

Après ça je vit Joe caresser la joue de ma sœur mais je détournait bien vite le regard de cette petite scène de tendresse. C'était assez déplacé de faire ça devant la petite sœur de sa copine. En réalité non ça ne l'était pas, ça ne l'était pas du tout, c'est juste moi qui avait décrété cela déplacé parce que ça m'agaçais. Je fis mine de regarder les gens autour de nous dans le restaurant pour ne pas avoir à regarder Joe caresser ma sœur. Putain mais pourquoi ça me dérangeais? C'était normal non? Ils étaient ensemble. Était ce une forme de jalousie de ma part? Non! Non je ne crois pas. Pourquoi serai-je jalouse de ma sœur et son mec? C'est juste que d'un coup j'avais un peu l'impression de tenir la chandelle. Et c'était chiant...

Enfin, heureusement, nous en revenions à parler de tout et de rien. Et Joe recommença à me regarder. Ah je préfère ça! Attendez...pourquoi je préfère ça? Pourquoi j'aimai que Joe me regarde moi plutôt que Laurie? C'était juste insensé... Joe répondit à ma question sur sa famille. Il avait donc un frère et une sœur. Mais vu comment il avait ça, je comprenais immédiatement qu'il n'avait pas envie d'approfondir le sujet. C'est comme si je le comprenais sans qu'il dise les choses clairement. C'était une drôle de sensation. Après ça nos plats arrivent enfin et nous commençons tous à manger. Laurie me faisait presque de la peine avec sa salade. Je savais que j'agaçais un bon nombre de fille avec ma capacité hors norme à ne jamais prendre de poids quoi que je mange. Je dois dire que ça me plaisais. J'aimai mon corps mince. Bien qu'un peu plus de poitrine serai la bienvenue mais bon... Joe commença à manger ses frites avec les doigts et j'en fus amusé. Je le regard faire en souriant. Puis je posai mes couverts et l'imitai. Après cela nous en venions à parler de musique et de rock. J'écarquillais les yeux quand Joe annonça qu'il avait l'oreille absolue. Je m'arrêtais de manger et le fixai. Il disait ça juste comme ça, naturellement. J'étais bouche bée.

On est en présence d'un pseudo Mozart et tu sors ça comme ça, genre "ah au faite j'ai l'oreille absolue"... C'est juste un truc...incroyable...

Je continuais de regarder Joe et continuais de manger.

T'as vraiment de la chance! C'est génial. Je t'envie. Moi non, juste un rêve en effet, j'ai jamais eu l'occasion d'apprendre. Mais c'est vrai que le piano et la guitare m'ont toujours fait envie et puis....la batterie aussi! Je trouve va plutôt classe une fille qui joue de la batterie.

Tiens en parlant de ça. Je pensais à un truc sympa. J'allais leur faire un petit cadeau. J'espère que ça allait leur faire plaisir. Je fouillais dans mon sac.

Tiens au faite, je devais aller voir un concert avec un copain de la fac mais il a un empêchement finalement. Du coup vu que personne dans mon entourage n'écoute ce genre de musique et que je n'ai pas envie d'y aller seule, je vais vous donner les places. C'est Thirty Seconds to Mars, vous connaissez? C'est des mecs un peu déjantés mais bourrés de talent. Ils sont incroyables sur scène.

Puis je leur tendais une place à chacun.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Ven 23 Jan - 21:40


The second when I meet you...

Oh bordel. Elle était vraiment en train de réveiller mon désir. Je ne pu retenir une légère crispation de ma mâchoire alors que je continuais de l'observer, d'un regard soudainement flamboyant. Si je l'entraînais dans un coin dès à présent, pour la "brutaliser" un petit peu, est-ce que ça serait si mal vu que ça ? Oui, bien sûr que oui quelle question. Elle était la soeur de ma petite amie quand même. Mais bordel. C'était à croire qu'elle me chauffait. Sérieusement, elle faisait et disait tout ce qui avait le don de m'exciter. D'autant plus que sa soeur n'était pas du tout une adepte des rapports ... Mouvementés ... A vrai dire, elle ne semblait même pas franchement intéressée par le sexe. C'était assez plat et sans saveur. Je n'étais pas non plus adepte du sexe quotidien et vigoureux. Mais quand même. Epicer tout ça ne ferait vraiment pas de mal. Encore un peu et j'allais lui demander de se renseigner auprès de sa soeur, pour développer et retravailler tout ça ... Mais c'était évidemment une mauvaise idée. Il fallait que j'arrête de fantasmer à ce point sur cette jolie jeune femme au regard envoûtant, au rire contagieux et au corps incroyablement attirant. C'était mal que de rêvasser ainsi !

J'eus un petit geste tendre à l'encontre de Laurie. Pas vraiment par envie soudaine, non. Mais c'était une façon de me rappeler à moi même, que c'était elle ma petite amie. Non pas Olivia. De toute façon, je n'étais même pas certain qu'elle partageait mon trouble. Soit, elle semblait être entrée dans mon jeu -ou c'était moi qui était entré dans le sien, allez savoir-. Mais je me faisais peut-être de très gros films. En effet, il n'était pas impossible que ce soit le désir lui même qui s'amuse à me faire m'imaginer des tas de trucs tous plus dingues, plaisants et excitants les uns que les autres. Quoi qu'il en soit, il fallait vraiment que j'arrête tout cela. Ne serait-ce que parce que malgré tout, je respectais beaucoup Laurie. ce n'était pas parce qu'au départ elle n'était pas mon genre et tout ça, que je devais m'amuser à me jouer d'elle et à lui faire un truc horrible, comme fricoter avec sa petite soeur par exemple. Ce n'était pas l'envie qui manquait, ok. Mais ce serait vraiment horrible de ma part. D'autant plus que ça ne serait sans doute qu'une aventure parmi tant d'autres.

Alors que nos plats arrivaient et que nous les entamions tous les trois, j'appris à la jeune femme que j'avais l'oreille absolue. J'étais né ainsi alors forcément, ça ne me faisait ni chaud ni froid. je disais ça comme ça, parce que c'était un fait. Comme quelqu'un avec par exemple une sacré mémoire photographique, qui le disait parce que ça sortait dans une conversation. Mais qui ne pensait jamais aux réactions des gens. Ce n'était pas comme si ça faisait de moi un être vraiment hors normes ou quoi, quand même. J'avais juste une petite capacité en plus. Bien pratique, il est vrai. Mais ce n'était pas pour autant que j'avais fais de la musique, mon métier ! La réaction de la jeune femme m'arracha quand même un petit rire. N'exagérons pas quand même. Je suis pas le seul au monde à l'avoir. C'est juste ... Cool. Remarquai-je avec un haussement d'épaules significatif. Ce n'était pas comme si j'avais le QI d'Einstein par exemple. Là ouais, y'aurait eut de quoi en tomber les fesses par terre. Mais ce n'était pas le cas du tout. J'avais même un QI tout ce qu'il y avait de plus normal. Dans la norme parfaite. Ni plus, ni moins.

C'est pas classe une fille qui joue de la batterie. C'est carrément sexy ! Commentai-je avec sérieux, sans pouvoir m'en empêcher. En espérant quand même ne pas vexer Laurie. En même temps ,de son côté elle venait de baver sur un ami de sa petite soeur. Alors franchement, j'avais encore de la marge avant de faire mieux qu'elle. Soit, moi je bavais sur sa soeur elle même. Mais je ne le montrais pas ouvertement. Enfin j'osais l'espérer tout du moins ! Bien vite, Olivia elle même reprit la parole pour mentionner un concert, avant de nous tendre les places. je récupérai la mienne en tournant la tête vers Laurie. Je savais que ce n'était pas son genre de musique. C'est pas vraiment ce que j'écoute ... Mais ça nous fera une sortie ! S'exclama-t-elle avec un sourire sur les lèvres. Auquel je répondis, même si j'aurais presque préféré qu'elle refuse. Parce que dans le fond, j'aurais pu m'y rendre avec Olivia. Mais franchement, quelle idée terriblement stupide. Bien sûr que non je ne pouvais pas faire un truc pareil. Sous quel prétexte est-ce que je ferais une telle sortie, avec elle !? D'accord, on ira lors. Mais t'es sûre de pouvoir trouver personne pour t'y accompagner ? Genre, un autre copain de la fac ?

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Ven 23 Jan - 23:07

Franchement, la soirée était vraiment sympa et le mec de ma sœur était super cool. J'étais...contente pour elle. Du moins je l'imagine. Ma sœur était tout de même une fille bien, et gentille, et je ne pouvais que lui souhaiter tout le bonheur du monde, même si c'était avec un mec qui me faisait complètement craquer. Euh...je veux dire...n'importe quoi...il ne me faisait pas craquer du tout. Et puis de toute façon il était trop vieux pour moi...non? Je n'avais même pas à penser à ça, c'était le petit ami de ma sœur bon sang! Mais il y'avait une telle alchimie entre lui et moi... Ou était ce seulement mon imagination? Je n'étais pas du genre à avoir des aventures d'un soir. Mais je dois bien admettre que si j'avais rencontrer Joe dans un autre contexte, qu'il n'était pas le petit ami de ma sœur...putain...j'aurai coucher avec lui jusqu'à l'épuisement... J'avais vraiment envie de me mettre une bonne claque dans la gueule. Ont parlait de musique, de Joe qui avait l'oreille absolue, puis je leur offrit les places d'un concert ou je ne pourrai finalement pas assister. J'avais secrètement espérer que Laurie refuse et nous propose d'y aller tout les deux. Qu'est ce qu'il y'avait de mal à aller à un concert avec son beau-frère, si nous adorions le même genre de musique? Bon ok...le terme "beau-frère" ou qualifier Joe...plus jamais! Ça ne lui allais pas du tout. Tant pis pour moi. Ils iraient au concert ensembles. Laurie ira a mon concert avec Joe...et pas moi. C'était juste...normal? N'est ce pas? C'est ainsi que les choses doivent se passer.

Je souriais en entendant Joe affirmer qu'une fille à la batterie c'était sexy. Bon ok...je m'y met des demain! Pffff...comme si j'avais les moyens de prendre des cours... J'avais du manger des pâtes pendant une semaine rien que pour aller au resto ce soir. Je n'avais pas le droit à une bourse étant donné que j'étais censée entre encore sous la tutelle de mes parents plutôt aisés, sauf que ce n'était plus le cas. En m'inscrivant dans cette école je n'avais pas imaginer que mes parents me mettraient à la porte et me couperait les vivre. Mais je n'ai pas renoncer pour autant. Tant pis si je galerais un max financièrement, je refusai qu'on choisisse mon avenir à ma place. Je trimai comme une folle nuit et jour. Je pouvais enchaîner une journée de cours et une nuit de boulot sans problème maintenant. Je n'ai jamais parlé de mes problèmes financiers, même pas à Laurie, parce que je dois bien avouer que ça me gênait un peu d'être...pauvre. Si je puis dire. Ou du moins avec des moyens très limités. Le seul moment vraiment désagréable de la soirée fut quand Laurie embrassa Joe devant moi. Ça m'avais mise très mal à l'aise. Certes c'était un baiser tout à fait raisonnable et plat, discret et ...normal. Si ça avait mon mec j'aurai agripper cette nuque sexy et je l'aurai embrasser à en perdre haleine. Putain, Je devais arrêter de penser à ce genre de truc. La soirée se termina finalement très bien. J'avais beaucoup de points communs avec Joe. C'était presque...mon alter ego masculin. Et nous avions une espèce de complicité naturelle. Je serrai ma sœur dans mes bras devant le restaurant, puis je fis une bise à Joe... Ça m'avais mis un coup de chaud.

En rentrant chez moi ce soir la, je n'ai pas cesser de penser à Joe. Je n'osai pas m'avouer que je ressentais une forme d'attirance et un certain désir pour lui. C'était le copain de ma sœur bon sang. Et il était beaucoup plus vieux que moi, de douze ans. Comme si un homme comme lui allait s'intéresser à une gamine comme moi? J'étais insignifiante à ses yeux. Il n'y avais que Laurie, et c'était parfait ainsi. Plusieurs jours passèrent, deux semaines pour être exact. Ma sœur me proposa de passer le weekend chez elle. J'arrivai donc chez Laurie avec ma valise ce vendredi soir. On passait une soirée entre fille. À parler de truc de filles. On était comme quand nous étions plus petite. Puis elle me demanda ce que je pensai de Joe. Et qu'elle avait envie d'essayer un type d'homme qui ne lui convenait pas à la base. Je lui assurai que j'appréciais beaucoup Joe, même si je le connaissait à peine. Mais je faisais tout pour parler d'autre chose. La soirée fut sympa et le weekend s'annonçait tout aussi cool. Enfin... Ça c'était avant l'appel du patron de Laurie. Elle devait aller bosser toute la journée du samedi. De gros clients avaient débarqué et il avait absolument besoin d'elle. Des trucs de finance qui ne m'intéresse guère.

Me voilà donc chez ma sœur, un samedi, il pleuvait à torrent, il faisait gros et froid. Bon je suis une nana bizarre...j'adore la pluie. Mais franchement ça me donnais plus envie d'une journée glandouille pour le coup. Je tournai dans l'appart de ma sœur, vêtue de sous-vêtements rouge assez sexy. À la recherche d'une occupation. Je m'approchai de lecteur de CD, et en parlant de DC heureusement que j'ai pris les miens. J'en prenais un dans mon sac et choisissais une chanson. J'avais opter pour "Huddle Formation - The Go Team" je montai le son à fond. Je commençai à claquer des doigts, puis à bouger, petit à petit, puis de plus en plus. Je ne savais absolument pas danser. Il n'y avait rien de sexy ou de crédible dans ma façon de danser. C'était drôle je dois l'avouer, très drôle même. En dirait plus une petite fille de cinq ans entrain de danser qu'une jeune femme de 20 ans. Mais je m'en fichai. Me voilà entrain de danser comme une folle au rythme de la musique à fond. Tant pis si quelqu'un toquait à la porte ou si le téléphone sonnait. Je bougeais maintenant comme une folle furieuse. Je sautai sur les canapés, mes longs cheveux bougeaient dans tout les sens. J'allais même jusqu'à faire le pas tristement célèbre du "pharaon", et je continuait à m'agiter dans tout les sens. Chantant à tue tête. Je chopais le balais un passage et imitait avec un guitariste enragé. Je pivotait sur moi même, mes cheveux tourbillonnant autour de moi. C'est la que je vis un homme et j'hurlai de surprise et de peur. Je manquai de me casser la gueule j'ai eu peur. Putain...je n'était que Joe. J'avais tourné tellement vite que je n'avais vu qu'une silhouette j'espace de quelques secondes. Je devais parler très fort pour qu'il m'entende par dessus la musique.

PUTAiN TU M'A FAIT LA PEUR DE MA VIE.

J'allais jusqu'au lecteur et coupai la musique.

Joe tu m'as fait la peur de ma vie... Je ne t'ai pas entendu entrer. J'ai failli avoir une crise cardiaque.

Joe était étrange...et rouge...et...et... ET PUTAIN DE MERDE J'ÉTAIS EN SOUTIENS GORGE ET PETITE CULOTTE... J'eus un petit cri une nouvelle fois de surprise.

Tournes-toi!

Après tout il devait avoir déjà tout vu. Allez savoir depuis combien de temps il était la. Il a du bien se rincer l'œil. Je fonçais pour récupérer le plaide sur le canapé et l'enroulais autour de moi.

C'est bon tu peux te retourner

Joe et moi ont se fixait dans les yeux. Aucun de nous ne prononça le moindre mot. On se toisait du regard parce que la situation était très étrange. Et...j'éclatais de rire Côme jamais. Je m'écroulais sur le canapé, prenant soin de rester couverte, et riais à ne plus pourvoir m'arrêter, j'en avais les larmes aux yeux et la respiration coupée tellement je riais. Une fois que mon fou rire inoubliable passé, je me dirigeais vers la pièce à côté.

Je vais m'habiller j'en ai pour deux minutes

Je lui parlai depuis la chambre.

Je suis désolée Laurie n'est pas la. Elle a du aller bosser.

J'enfilai un jean et un teeshirt rapidement et retournai au salon.

Mais tu peux l'attendre ici si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 12:59


The second when I meet you...

Finalement, j'étais assez ravi de faire la connaissance d'Olivia. Mais j'aurais quand même préféré faire face à un laideron qui ne m'aurait pas fait le moindre effet. Parce que je culpabilisais pas mal d'éprouver pour elle une évidente attirance. Je fantasmais littéralement sur elle, alors que ma petite amie était assise à mes côtés. C'était vraiment horrible de me laisser ainsi aller. Même si j'essayais de toutes mes forces, de faire mine de rien. Ainsi accueillis-je le baiser de Laurie, sans me faire prier, en cours de soirée. Pourtant, dans mes pensées, je ne pouvais m'empêcher de me demander quel goût avaient les lèvres d'Olivia et comment elle même embrassait. C'était complètement con et stupide de ma part de me laisser aller à de telles pensées. J'en étais tout à fait conscient. Mais je ne pouvais pas m'en empêcher. C'était plus fort que moi, vraiment. Et plus la soirée passait, pire c'était. Pour couronner le tout, j'eus droit à une bise de sa part. Heureusement que je fus capable de garder sagement mes mains dans mes poches. Sans quoi, j'aurais eus bien du mal à ne pas la frôler du bout des doigts. Ou pire, de carrément la tâter. L'envie était bien là en tout cas.

On aurait pu croire qu'après cette soirée, je l'aurais quand même vite oublié. Parce que, justement, ce n'était que le temps d'une soirée. Mais il n'en fut rien du tout. Durant les deux semaines qui suivirent, je ne fis étrangement que penser à elle. Et plus du tout à Laurie. Même quand j'étais en compagnie de celle ci. D'ailleurs, je fus bien incapable de la toucher de façon intime, une seule fois. De toute façon je n'avais même pas besoin de mensonge pour prétexter une fatigue passagère ou quoi que ce soit d'autre, avec elle. Puisqu'elle n'était vraiment pas portée sur le sexe. Limite, elle ne coucherait qu'au moment d'avoir des enfants. Du coup, même en dormant chez elle ou elle chez moi, il n'y eut aucun geste l'un envers l'autre. Deux semaines. Même en étant célibataire, je ne me passais pas de sexe durant deux semaines. Sauf quand j'étais en mission bien sûr. Mais ça, c'était une toute autre histoire. Je m'en passais très bien parce qu'il n'y avait tout simplement aucune femme dans les parages. Et celles qu'il y avait, étaient des militaires qui faisaient plus peur qu'autre chose en fin de compte.

Quoi qu'il en soit, je n'étais toujours pas décidé à mettre un terme à cette relation. Ce qui n'était sans doute pas très honnête de ma part, soit. Mais c'était ainsi. Et c'était donc tout naturel de ma part, de rejoindre la maison de Laurie pour l'y retrouver, ce samedi. De ma voiture, je rejoignis la porte d'entrée en courant tant il pleuvait. Trempé malgré tout, je frappai quelques minutes à la porte. En vain. Or, il faisait beaucoup trop froid dehors pour que j'attende plus longtemps. Ce qui me poussa à entrer. Je fus choqué par la musique qui s'élevait très fort à l'intérieur. Non seulement ce n'était pas le genre de musique de Laurie. Mais en plus, ce n'était pas son genre non plus d'écouter aussi fort ! Je pris le temps de refermer la porte derrière moi, avant de rejoindre le salon d'où la musique s'élevait. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que je fus cloué sur place, sur le coup. Bordel. Bordel ! J'étais incapable de garder mon regard le plus loin possible de la jeune femme qui se dandinait d'une façon pourtant ridicule, en plein milieu du salon. Elle sautait dans tous les sens surtout.

Ses cheveux virevoltaient et sa poitrine ferme était également malmenée par ses sauts plus stupides qu'autre chose. Et pourtant, je me foutais pas mal du ridicule de la situation. Ce que je voyais, c'était un corps totalement dingue, couvert par de simples sous vêtements. Très sexy les sous vêtements d'ailleurs. Occupé à la mater, je ne réalisai même pas que j'allais la faire flipper. Ni que c'était vraiment mal de la regarder comme ça. De toute façon, elle fini par se rendre compte de ma présence. A son hurlement, je fis un pas en arrière .Comme si je m'attendais à me faire cogner par elle. ce qui serait franchement légitime d'ailleurs. J'obéis tout de suite quand elle m'ordonna de me tourner. De toute façon, j'avais bien assez maté comme ça ! Je lui fis de nouveau face, quand j'en eus le droit. Elle avait beau être cachée par une couverture, il était trop tard. J'avais tout vu et je me rappelais de tout. Du coup, ma seule envie était celle de la faire basculer sur ce foutu canapé et de découvrir son corps de mes lèvres et ... Et beaucoup plus encore ! Je ne fus pas capable de rire comme elle. Juste de sourire malgré mes lèvres pincées.

Heureusement qu'elle quitta la pièce. En son absence, je quittai ma veste pour demeurer en tee shirt aux manches courtes roulées jusque sur mes épaules, qui dévoilait ainsi la majorité de mes tatouages. J'allai ensuite ouvrir la fenêtre. Malgré le froid extérieur. Parce que j'avais soudainement très chaud. Et j'avais aussi une furieuse envie de fumer. Or, je savais que Laurie n'appréciait pas trop l'odeur de la clope. J'étais donc accoudé à la fenêtre, clope au bec, quand j'entendis la jeune femme revenir. Je me tournai à demi pour la regarder, soulagé de la voir porter des fringues très sages. Je hochai positivement la tête. Très bien. Merci. répondis-je seulement. Je suis désolé d'être ... arrivé comme ça. Je savais pas que t'étais là. Bon, je n'allais pas m'excuser de l'avoir maté durant de longues minutes. Ca, ce n'était vraiment pas de ma faute, qu'on se le dise ! Je me détournai à nouveau d'elle, pour m'accouder de nouveau à la fenêtre.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 13:30

Le petit ami de ma sœur, le séduisant et mystérieux Joe, venait tout bonnement de me faire la peur de ma vie. J'ai bien cru que mon cœur allait sortir de ma poitrine. Mais après coup, je trouvais la situation plus drôle qu'autre chose. J'éclatais de rire. J'aurai penser que Joe allait joindre son rire au mien, comme il l'a souvent fait lors de notre rencontre, mais il n'en fit rien. Bon sang, je rêve ou il était entrain de se "Lauriser". Laurie avait elle pu d'éteindre à ce point sur lui en seulement deux semaines? Peu importe! Moi je continuai de trouver ça drôle et je ne m'arrêtais pas de dire pour autant. Je fini tout de même par me calmer et j'allais m'habiller à côté. Puis je revins vers Joe et je fus frappée par une chose. Ses tatouages! J'avais toujours été absolument fascinée, obnubilée par les tatouages. J'en avais moi même quelques uns. Mais lui en était carrément recouvert. Il n'y avait plus une seule parcelle de peau non tatouée sur ses deux bras. Je le trouvais alors doublement plus sexy, et mon désir évident pour lui grimpa d'un cran, de plusieurs crans même. Il s'excusa brièvement d'être arriver comme ça et se retourna vers la fenêtre pour finir sa clope.

Bon ok... Il est clairement beaucoup moins drôle et cool que la dernière fois. À croire qu'il était devenu aussi égris que ma sœur. C'était franchement du gâchis. Il n'avait pas franchement l'air ravi de me voir ici, et il n'avait clairement pas envie de me parler... Bon, et bien ma fois, je ne vais pas le forcer. Et puis, j'ai bien le droit d'être chez ma sœur non? Pourquoi il avait l'air de presque faire la gueule? C'est quoi son problème? Je l'emmerde d'abord! S'il n'était pas content de me voir ici il n'avait qu'à en parler à ma sœur, elle fera son choix. Et si il avait un problème avec moi il n'a qu'à se barrer après tout. Ça me mettais presque dans un état...enragé de le voir aussi indifférent à moi. Je ne sais pas pourquoi mais ça me mettais hors de moi, et ça me faisait mal. Tant pis, je n'allais pas lui courir après non plus. Qu'il reste dans son coin! Malgré ma peine et ma colère, que je cachai, mon désir pour lui était toujours aussi intense. Je répondais sèchement.

T'excuses pas. J'men tape. T'as le droit de venir voir ta nana. J'aurai pas du écouter la musique aussi fort.

Bref, je décidais de ne plus le calculer. Je m'affalai dans le canapé et allumai la télévision. Il n'y avait rien de bien intéressant. J'allumais une clope à mon tour. Rien à foutre que ça ne plaise pas à Laurie, elle n'allait pas me faire chier elle aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 13:49


The second when I meet you...

J'étais tellement perturbé par la vision dingue d'une Olivia en train de danser comme une folle, en sous vêtements, que je ne trouvai rien à redire. Je faisais même tout mon possible pour ne pas trop regarder dans sa direction. Parce que je craignais de trop lui en montrer. De lui faire réaliser que j'éprouvais un désir dingue pour elle. Je me figeai un peu à sa réponse. Elle semblait fâchée. Contre moi ? Parce que j'étais arrivé à l'improviste ? Ou parce que j'étais resté à la regarder, pendant de longues minutes ? Bon sang. J'étais encore plus gêné de l'avoir maté comme ça. Je soupirai doucement et pris le temps de terminer ma clope, que j'écrasai dans le cendrier que j'avais déjà posé là quelques semaines plus tôt. Je refermai ensuite la fenêtre et après une courte hésitation, je rejoignis Olivia. En même temps, je n'allais pas faire mine de vouloir l'éviter en étant n'importe où dans la maison, plutôt que près d'elle. Je me laissai donc tomber dans un fauteuil, de sorte à pouvoir la regarder. Contrairement à moi, elle ne prenait pas la peine d'ouvrir une fenêtre pour fumer une clope. Et bordel, ce qu'elle était sexy avec cette cigarette entre les lèvres.

Son visage était dur et fermé. Ca aussi, c'était super sexy. Bordel. Y'avait-il seulement un truc qui ne l'était pas, chez elle ? Je commençais sérieusement à avoir des doutes ! Moi j'aurais du me douter que c'était pas Laurie qui écoutait ce genre de musique. Ni aussi fort. Commentai-je avec un haussement d'épaules, espérant désamorcer sa colère évidente que je ne m'expliquais toujours pas ! Je m'excuse surtout de t'avoir vu en sous-vêtements. Soupirai-je en haussant les épaules. Bon, c'était la seule fois où j'en parlerais de cette partie là. Parce que c'était gênant. Gênant, surtout parce que bon sang, j'allais garder en mémoire la moindre courbe de son corps divin. J'allais me rappeler de la longueur dingue de ses jambes, de son adorable chute de reins, de sa poitrine haute et bien ronde. Mais également de son tatouage sur les côtes. Les tatouages stratégiquement placés chez une femme ... Voilà qui était super sexy. Encore un truc sexy chez elle, en effet. Elle l'était beaucoup trop. C'était assez impressionnant en vérité. Je désespérais de trouver un truc qui serait tout le contraire de sexy, chez elle. J'étais certain de ne pas pouvoir trouver ça.

C'est une pratique courante chez toi ? De danser en sous vêtements ? Merde. J'avais dis que je n'en parlerais plus. Mais c'était plus fort que moi. Je ne m'en rappelais que trop bien. C'était tellement marquant quand même. Plus que la danse en elle même en fait. Parce qu'on ne pouvait pas dire qu'elle savait très bien danser. Même si j'étais certain qu'elle avait juste un besoin irrépressible de se lâcher. Et voilà, on pouvait dire que c'était fait. Qu'elle s'était même sacrément lâchée. Après réflexion, je devais bien admettre que tout ça était assez drôle. Que la situation ridicule, était très marrante. Je ne pu donc m'empêcher d'afficher un petit sourire en coin.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 14:35

Je me demandai bien pourquoi soudain il était aussi froid et indifférent envers moi. Bon après tout, il devait me voir comme une gamine même pas digne de son intérêt, mais tout de même. Et puis, il avait eut l'air particulièrement captivé deux semaines plus tôt au restaurant. Finalement peu être sur ça n'avait pas été si sincère que je l'avais cru. Je m'en fou, qu'il aille se faire foutre après tout. Je commençai à regarder la télé sans vraiment la regarder et fumer une clope. Puis Joe vient s'installer à mes côtes, ou du moins en face de moi. Je ne lui prêtait pas attention. Mais il m'adressa la parole le premier. Je lui lançai un regard noir, mais des que mes yeux furent posés sur lui, je ne pus m'empêcher d'avoir un regard doux et bienveillant, c'était plus fort que moi. Je l'adore ce mec, cet plus fort que moi. Il s'excusa d'être entrer ainsi et de m'avoir vu à moitié nue. Je lui répondais d'une voix plus douce que tout à l'heure.

C'est rien je t'assure, t'emmerde pas avec ça. Je ne suis pas du genre à m'offusquer pour si peu. C'est des choses qui arrivent.

J'étais sincère. Les tords étaient partagé et puis il n'y avait pas mort d'homme non plus. Du moins pour moi, qui était beaucoup plus cool et détendue que ma sœur. D'ailleurs en parlant de ça...

Au faite...si ça pouvait rester entre nous, ça serait pas plus mal. Ma sœur va littéralement péter un câble si elle apprend ça donc... Si on se contentait juste d'oublier?

Je n'avais franchement pas envie de subir une crise de nerfs à la Laurie. Je n'avais pas non plus envie qu'elle commence à se taper des films pour rien. En revanche, je doute que Joe accepte. C'était sa copine et il n'allait pas lui cacher des choses je pense... Même si je dois bien avouer que ça m'arrangerai. Je me détendais de plus en plus au fil des minutes à discuter avec Joe. Il était redevenu le mec sympa et fascinant du premier soir. Je riais à la question qu'il me posai.

Oh si tu savais...je fais tellement pire... Mais tu te rendra vite compte que je suis une fille un peu allumée sur les bords. Ça c'était rien. Mais oui ça m'arrive parfois, en sous-vêtements, en pyjama aussi parfois.

Je tirai sur ma clope une fois de plus et riais en crachant la fumée. Je restai fascinée par ses tatouages que je dévorais des yeux avec une certaine gourmandise. C'était vraiment sexy. Je les observai un à un quand l'un d'entre eux en particulier attira mon attention. J'écarquillais les yeux et écrasai ma clope dans le dessous de verre en me relevant. Je fonçais vers Joe les yeux rivés sur son tatouage. J'hallucine! Je ne pus m'empêcher d'attraper son bras et de le tirer doucement pour mieux regarde en me penchant au dessus de Joe.

J'y crois pas... On a le même tatouage... C'est dingue ça!

Je soulevais mon teeshirt pour lui montrer de quoi je parle. Prenant garde toute fois de ne pas dévoiler ma poitrine cette fois, il en avait déjà assez vu. Mon tatouage était placé sur mes côtes juste sous ma poitrine.

J'hallucine... Et je suis un peu deg aussi. Je pensai avoir un truc unique et original, qui sorte de l'ordinaire...c'est raté...

Enfaite c'est vrai que j'adorai sortir de l'ordinaire, mais j'adorai aussi avoir le même tatouage que lui, aussi surprenant cela puisse être.

Qu'est ce que ça signifie pour toi?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 14:57


The second when I meet you...

Son regard qui se voulait noir au départ, retrouva bien vite de sa douceur. Ce qui me rassura. Je ne voulais pas qu'elle me déteste pour l'avoir vu en sous vêtement. Enfin, l'avoir vu, soit. Mais j'avais fais plus que ça, puisque je l'avais quand même ouvertement maté. C'était peut-être ça qu'elle me reprochait en vérité. Et si tel était le cas, je ne pouvais franchement pas lui en vouloir. Je m'en voulais un peu. Juste un peu par contre. Parce qu'au delà de ça, j'adorais ce que j'avais vu. Alors franchement ... Difficile d'éprouver trop de culpabilité pour ça. De toute façon, elle me rassura en assurant que ce n'était vraiment rien. Je me contentai d'un petit sourire en guise de signe de soulagement. Je ris de bon coeur quand elle me demanda de garder ce petit épisode pour moi. Parce que tu crois que je vais prendre le risque de dire à Laurie que j'ai vu sa petite soeur en train de danser en sous vêtements ? Demandai-je sur un ton franchement amusé. Il y avait une bonne raison pour laquelle je ne pouvais pas lui avouer ça. C'est qu'elle connaissait mon goût pour les filles dans le genre d'Olivia.

Elle savait qu'elle correspondait tout à fait à mon type. C'était peut-être même pour ça qu'elle avait un poil tardé avant de me la présenter ? En espérant que je tiendrais assez à elle pour ne pas loucher en direction de sa petite soeur ? Ce qu'elle ignorait, c'est que c'était foutu. Olivia était beaucoup trop mon genre pour que je puisse m'empêcher de m'intéresser à elle et de loucher dans sa direction. Evidemment, je ne comptais pas prendre le moindre risque en avouant tout ça à la jeune femme sur laquelle j'avais le regard posé en cet instant. Je ris de bon coeur quand elle m'avoua être du genre complètement allumée et tout ça. J'aime bien les gens qui ont un certain degré de folie. Au moins, on ne s'ennuie pas avec eux. Fis-je le constat à voix haute. En bref, j'adorais cette folie chez elle. Mais y'avait vraiment tout un tas de trucs que j'appréciais dans sa personnalité, je ne pouvais affirmer le contraire. Et de toute façon, je ne pouvais pas non plus faire semblant devant elle pour cacher tout ça. Parce qu'elle ne pouvait que le voir. J'étais incapable de cacher tout ça.

Elle était vraiment surprenante dans son genre. Ce qu'elle me confirma quand elle se leva et me fondit directement dessus. J'eus un mouvement de recul sur le coup, tant elle me prit par surprise. Mais elle ne me laissa pas le temps de réagir davantage, qu'elle attrapait mon bras pour regarder l'un de mes tatouages en disant que nous avions le même. Elle me le prouva en relevant légèrement son tee shirt. C'était là le tatouage que j'avais vu quand elle sautillait de partout, sans avoir le temps de me concentrer davantage là dessus. J'étais trop occupé à mater ses courbes divines pour ça. C'est extrait d'un film. Comment tu peux penser avoir un tatouage unique avec ça ? Demandai-je, à moitié hilare. Avant de grimacer un peu à sa question. True Romance. j'adore ce film. Cherche pas, c'est comme ça. Et toi ? Tu dois pas le connaître, t'étais un bébé à sa sortie. Commentai-je l'air de rien, en affichant un air tout à fait innocent.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 15:53

Je dois bien avouer que j'étais soulagée que Joe accepte sans l'ombre d'une hésitation de cacher ça a ma sœur. J'avais juste envie d'oublier cet épisode. Mais ça n'allait pas être partie facile. Je n'arrêtait pas de me demander si il avait apprécier ce qu'il avait vu. Je ne pus m'empêcher d'imaginer qu'il m'avait reluquer un moment sans rien dire. Si ma sœur lui plaisait, il était évident que je n'était pas son genre. Les hommes, et plus particulièrement à son âge, préférai les femmes avec un peu plus d'atout féminin. J'avais un corps trop mince. Mais le but n'était pas de lui plaire après tout.

Ouais...enfin y'avait pas grand chose à voir en même temps.

J'avais envie de planter mon regard dans le siens et de lui demander sensuellement si il avait apprécier ce qu'il avait vu. J'avais envie de le charmer, de le séduire, mais je n'en avait pas le droit! Arrête Olivia! Stop ça suffit. Quand je lui annonçait que j'étais un peu dingue comme fille, il sembla apprécier et ne tarda pas à le confirmer. Je le regardai avec un petit sourire en coin.

Non...on se s'ennuie pas! En effet.

Putain...fallait que j'arrête d'être comme ça. Fallait que j'arrête de...de le draguer. Enfin non, je ne le draguai pas, j'étais juste...en mode séductrice. Mais non! Je... Je devais arrêter. Mais c'était plus fort que moi. Nous en venions ensuite à parler de nos tatouages après que je me sois approcher de lui et dévoile mon tatouage identique au sien. Il m'appris que pour lui c'était également en rapport avec le film True Romance. Ce mec est...fait pour moi. Merde, merde! Je dois arrêter de me dire des trucs pareils. Je riais quand il affirma que j'étais un bébé quand ce film est sorti. Je riais.

Hé! N'importe quoi d'abord! J'ai peu être vingt ans physiquement, mais mentalement en revanche, j'ai au moins quarante cinq ans.

Je riais de nouveau en m'essayant à côté de lui. Je n'aurai peu être pas du. Ça me perturbais un peu. Je crevai d'envie de le toucher.

Tu déconne, c'est un classique ce film, un vrai chef-d'œuvre. À l'époque ou Laurie rêvait des princes charmant à la Disney, moi je rêvais d'un mec comme Clarence. Il est prêt à tout pour protéger sa nana. Ils se marient le lendemain de leur rencontre. Et elle est géniale aussi, tellement forte et courageuse, et drôle. C'est la plus belle histoire d'amour. Tu savais que c'est Tarentino qui a écrit le scénar?

Ça devais être juste l'extase de regarder ce film dans les bras de Joe. Mais c'était réservé à Laurie ça. Ce n'était pas pour moi. Je ne pouvais plus me mentir à moi même. Je craquai pour lui. Mais j'avais refouler et oublier tout ça. Parce que je n'avais même pas le droit d'essayer, je n'avais pas le droit dy penser. Cependant je crevais d'envie de l'embrasser... Quelles lèvres appétissantes il avait la... Si seulement il n'était pas à Laurie, si seulement...

Vous vous êtes connus comment toi et Laurie?

J'avais fait exprès de parler de ma sœur pour éviter de penser à un "nous".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 16:10


The second when I meet you...

Quand elle me fit remarquer qu'il n'y avait rien à voir, je ne pu m'empêcher de lui lancer un regard pour le moins choqué. Elle devait plaisanter. Ouais, j'étais certain que c'était une blague. Parce que bon sang, j'avais rarement une femme aussi parfaite. Elle était vraiment belle. Elle était même plus que ça encore. Tu plaisantes ? Ricanai-je, un peu nerveux. Parce que je ne pouvais pas lui avouer que bordel, je la trouvais ... Ouais, vraiment parfaite. Un cul d'enfer, des seins d'enfer. J'avais une furieuse envie de revoir tout ça au plus vite. Et un besoin complètement dingue de la toucher. De la toucher vraiment. de laisser mes paumes courir sur sa peau et mes mains l'empoigner avec fermeté pendant que je ... Bref, il fallait vraiment que je chasse toutes ces pensées de mon esprit, au plus vite. Parce que ça me rendait fou de désir pour elle et que ce n'était vraiment pas prudent du tout. Mais bordel, j'avais vraiment envie d'elle. Et le fait que nous soyons seuls tous les deux, n'arrangeait vraiment pas la chose. Au restaurant je n'avais pas eus le moindre geste à son encontre, parce que Laurie était là. Mais maintenant ... C'était vraiment dangereux !

Pire encore quand elle se rapprocha de moi pour voir l'un de mes tatouages, avant d'exhiber le sien, si près de sa poitrine. J'avais envie de le découvrir de mes doigts et de le parsemer de baisers. Ce qui était complètement con quand même. Je n'avais absolument pas le droit. Heureusement, j'en étais au moins conscient ! Ses propos m'arrachèrent un rire amusé. Quarante cinq ans ? Je trouvais qu'elle exagérait quand même beaucoup. Beaucoup trop. Et elle abusait aussi, de s'asseoir aussi près de moi. Non sérieusement. Elle n'avait pas l'air de se rendre compte du danger. A l'avoir aussi près de moi, j'avais envie de succomber à mes envies et de l'attraper par la taille pour l'attirer sur moi. Et envie, évidemment, de l'embrasser à en perdre haleine. Bien sûr, je parvenais encore à garder le contrôle pour ne rien en faire. Mais jusqu'à quand allais-je y parvenir ? Ouais je sais. Il est géant ce type, j'adore. Répondis-je en hochant positivement la tête. Il fallait vraiment que je me force à poursuivre cette conversation. Que je me concentre là dessus plutôt que sur elle. Toujours trop proche de moi à mon goût. Toujours trop attirante.

En fait, tu as tous les goûts inverses de Laurie. Tout ce qu'elle déteste, tu adores. Songeai-je avec un certainement amusement. En même temps, elle n'était pas du genre à s'installer bien sagement devant un film. Elle trouvait que c'était une perte de temps. Comme le fait de dormir. Elle ne se prélassait jamais au lit le matin. Alors que de mon côté, j'adorais ça. J'adorais prendre une bonne heure à me réveiller tranquillement, quand j'étais bien installé. Peut-être à cause du fait que quand j'étais au boulot, je n'avais pas droit à autant de confort ni n'avais le temps de me prélasser le matin. Elle eut la même idée que moi, parler de sa soeur. J'eus toutefois un haussement d'épaules à sa question. C'est l'amie d'un ami d'une amie ou je ne sais plus trop quoi. Bref, au cours d'une soirée à laquelle elle semblait s'ennuyer. Pas son genre les soirées ... J'étais crevé, je n'étais pas encore remit de mon retour d'une mission. Alors je lui ai proposé de la raccompagner chez elle. C'est elle qui m'a proposé qu'on se revoit. Je l'aurais jamais fais de moi même. Je dois avouer qu'elle ne correspond pas vraiment aux femmes que je fréquente habituellement. Avouai-je avec un léger haussement d'épaules.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 16:38

Je devenais rouge pivoine, je sentais la chaleur sur mes joues. Comment ça je plaisante? La façon incrédule dont il à lâcher ça me fit bien comprendre ce qu'il voulait dire. Ok il ne fallait pas que je me fasse des films, mais la c'était clair non? Je n'était pas conne non plus. J'avais bien compris son sous entendu. J'avais envie de lui sauter dessus et lui donner l'occasion de voir encore mon corps et de le toucher et de...le laisser me faire passionnément et tendrement l'amour. J'avais de plus en plus chaud. Et il y avait de nouveau cette électricité dans l'air. Je lui lançai un sourire charmeur.

Oh je vois que tu as eu le temps d'analyser?

Putain je dois vraiment arrêter de tenter de le séduire. Pourquoi je n'agissais pas ainsi avec les mecs de mon âge, avec un garçon mignon de mon école? C'est ça! Il fallait que je me trouve un mec pour arrêter de baver sur celui de ma sœur.

Nous parlions alors de nos tatouages et de cinéma alors que j'étais assise à présent tout près de lui et je n'aurai peu être pas du. Il était trop enivrant. Trop beau, trop sexy, trop tatoué, trop...tout ce que j'adorai. Il me fit remarquer une fois de plus à quel point Laurie et moi nous étions différente et je ne pus qu'approuver. Pour essayer de maîtriser mon désir à présent je tentais de dévier le sujet en parlant de ma sœur. Ça allait me refroidir les esprits de parler d'elle avec SON petit ami. Il m'expliqua alors sa rencontre avec elle. Rien de bien romantique en soit. J'étais jalouse du fait qu'il l'ai raccompagner chez elle. Je trouvais ça vraiment attentionné. Cependant je tiltais sur sa dernière remarque.

Ah ouais je vois. Je m'en souviens maintenant. Je devais l'accompagner à cette soirée mais finalement j'ai eu du boulot.

Je me maudissais à présent pour cela. Peu être que si j'y avait été on se serait rencontrer avant qu'il ne soit avec ma sœur. Peu être qu'il aurait flasher sur moi, on aurait danser ensemble, et il m'aurait raccompagner chez moi, et je ne l'aurai pas laisser partir...

J'aurai du y aller finalement...

Je n'arrivai pas à croire que j'avais oser dire ça à voix haute. J'étais dans mes songes et je ne m'étais pas rendue compte. Je tentai de me rattraper.

Enfin parce que...ont...ont m'a dit que c'était une soirée super et...Et donc c'est quoi ton style de fille habituellement? Plutôt le style grande brune, avec des yeux noirs. Un peu dangereuse... J'ai pas raison?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 18:34


The second when I meet you...

J'étais choqué. Elle avait l'air de douter d'elle. Ce que je trouvais franchement stupide. Physiquement, elle était incroyablement parfaite. Avec ça, comment pouvait-elle douter un seul instant ? Encore son sentiment d'être moins bien que sa soeur ? Si tel était le cas, je risquais d'avoir un peu de mal à me taire et à ne pas lui faire remarquer qu'elle était divine. Qu'elle était même bien plus que ça ! Bon sang, elle était tellement à mon goût et c'était tellement frustrant. Je haussai les épaules d'un air tout à fait désinvolte, quand elle remarqua d'une voix bien charmeuse, que j'avais eus le temps d'analyser. Je n'irais quand même pas jusqu'à dire cela. Quoi que ... Ce n'était pas bien loin de la vérité non plus en fait. Que fait un homme quand il voit une jolie femme en sous vêtements ? Je ne suis qu'un homme ... Répondis-je avec le plus de sincérité possible. Je n'allais quand même pas inventer un mensonge stupide comme quoi je n'avais pas du tout regardé mais je me doutais juste du fait que son corps ne pouvait qu'être bon, compte tenu de la perfection déjà évidente de son visage. Je n'étais pas du genre à mentir ou à tourner autour du pot !

Le désir entre nous semblait de plus en plus évident. Enfin pour l'heure, c'était surtout moi qui était sans dessus dessous. De son côté, je n'étais toujours pas certain de lui plaire ou quoi. Et de toute façon, je ne voulais pas savoir. Parce que si j'apprenais que oui, j'aurais bien du mal à me maîtriser. C'était déjà difficile en cet instant, alors qu'elle venait de s'installer à côté de moi pour parler tatouage puis cinéma. Puis de cette soirée durant laquelle j'avais fais la connaissance de Laurie. Je me fis la même remarque qu'elle, quelques secondes avant qu'elle ne la souffle. Elle aurait du y aller. J'aurais adoré ça. Parce qu'il était évident que j'aurais été obnubilé par elle. Je n'aurais pas proposé à sa soeur de la ramener. J'aurais préféré passer ma soirée avec Olivia elle même. Et je lui aurais proposé qu'on se revoit. Je lui aurais fais la cours, si vraiment elle n'avait pas été intéressée par moi au départ. Ce n'était pas impossible non plus ça. Ouais c'était une soirée sympa. Me contentai-je de répondre, l'esprit ailleurs. Elle aurait été beaucoup plus chouette, si elle avait été là ...

Je ricanai un peu alors qu'elle émettait une idée pas tout à fait vraie ni tout à fait fausse, quant à mon style de femme. A vrai dire, je n'avais jamais eus de style bien précis. Yeux noirs ? Tout sauf ça. Ca me fait flipper ! Avouai-je avec un nouveau rire. J'aime bien les gueules d'ange qui cachent qui elles sont vraiment. Garçon manqué et sexy à la fois. Indiquai-je avant de me taire. Je ne voulais pas commencer à dresser un portrait robot d'elle. Ca risquait de la faire flipper elle. Et puis je n'avais pas le droit de fantasmer sur elle de toute façon. Donc m'en vanter n'avait rien d'une bonne idée ! Mais physiquement, je n'ai jamais eus de style vraiment très précis. Je trouve que toutes les femmes sont belles. Précisai-je avant de soupirer. Et toi alors ? Ne me dis pas que tu as les mêmes goûts que ta soeur. Je t'assure, c'est vraiment terrifiant ce goût pour les petits minets intellos et lisses. Ce qu'elle préfère chez moi, c'est quand je porte des lunettes ! Lâchai-je en roulant des yeux.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 22:31

J'étais de moins en moins gênée d'éprouver une telle attirance pour lui. Et c'était mauvais signe, c'était très mauvais signe. J'adorai ce que j'entendais sortir de sa délicieuse bouche. D'ailleurs j'avais une envie folle de l'embrasser en parlant de sa bouche. Il avait de lèvres si appétissantes, j'étais certaine que si j'y goûtais elles deviendraient mon plat préféré. Après tout...qu'est ce qu'un petit baiser volé? Ce n'était rien de bien grave n'est ce pas? Juste une fois comme ça, pour essayer. Ça resterai entre nous... Non...non c'était mal de penser ça. Très, très,très mal.

Oh ça veut dire que tu me trouve jolie? Et bien...quitte à m'avoir vu, autant que cela t'ai plu, ce n'est pas plus mal dans le fond. Non?

Pourquoi diable continuais-je ce petit jeu de séduction? C'était presque naturel de jouer à ça avec lui. Ça me venais tout seul, je ne forçais rien. Mais heureusement je réussi à commencer à parler de ma sœur ce qui amorça le petit jeu qui commençai à s'installer entre Joe et moi. Et si ont pouvait avoir au moins ça? Un petit jeu de séduction entre nous, sans jamais aller plus loin, juste pour s'amuser un peu. On ne ferait de mal à personne.Non...c'était trop dangereux. Nous parlions ensuite de son genre de fille. Il détaillait le contraire de ma sœur. Il détaillait plus une femme qui me ressemblais à vrai dire. Ça me faisais plaisir. Je suis horrible... Évidement il me retourna la question.

Je suis assez compliqué à vrai dire... J'avoue avoir une préférence pour les bruns, et j'aime qu'un homme soit fort, viril, un peu rebelle aussi. Je n'aime pas les chochottes. J'aime les hommes qui ont du cran. Le genre intello ennuyeux c'est pas mon truc.

Je réfléchis un instant avant de poursuivre.

Mais... un homme à beau avoir tout ce qu'il faut pour me plaire...le plus important l'alchimie, la magie qui peut y avoir entre deux personnes. Je veux dire, si un mec ne rassemble pas forcément mes qualités physiques et mentales que j'apprécie, mais qu'il y'a cette électricité dans l'air quand nous sommes dans la même pièce, et cette complicité rien qu'en un regard, je pourrais totalement craquer pour lui.

J'étais entrain de me dire que c'était justement ce qui se passait entre Joe et moi.

Je ne pourrai pas être avec un mec juste comme ça, s'il ne me fait aucun effet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 23:19


The second when I meet you...

Bon elle semblait vraiment vouloir que je la complimente. Non, sans déconner, si ce n'était pas le cas, pourquoi insistait-elle autant ? Je fis la moue, en lui lançant un regard faussement sévère. Elle me poussait vraiment là. Comme si elle n'avait pas encore pu remarquer d'elle même, que j'étais loin d'être insensible à son charme. Tu es une très belle femme. Et je suis certain que tu le sais très bien. Rétorquai-je avec une certitude flagrante. Elle n'allait quand même pas me dire qu'elle était surprise d'apprendre qu'un type puisse la trouver jolie. Ce serait se payer ma tronche là. Si la vue ne m'avait pas plu, je pense que j'aurais réagis tout de suite et aurait fait part de ma présence, plus tôt. Lui fis-je également remarquer. Autant dire clairement les choses, puisque je n'étais pas du genre à mâcher mes mots. Et je savais qu'il en allait de même pour elle. Qu'elle n'était pas du genre à tourner bien longtemps en rond. Qu'elle disait les choses qui lui passaient par la tête, au moment où c'était le cas. Détail que j'appréciais à sa juste valeur chez elle, comme pas mal d'autres choses bien sûr.

Je n'avais aucune idée de pourquoi et comment on venait finalement d'entamer le sujet de conversation suivant. Qui concernait ses goûts en matière d'hommes, après que j'ai mentionné mes propres goûts. Ce n'était vraiment pas prudent de se raconter ce genre de chose. Parce que pour ma part, c'était bel et bien elle qui correspondait à mes goûts. C'était même peu dire. Point de vu caractère, elle avait tout ce que j'adorais chez une femme. Et bien plus encore. Pareil pour sa façon d'être et de vivre. Elle était totalement déjantée, entre autres choses. C'était tout à fait le genre de personne avec laquelle je me sentais capable de me lâcher tout à fait. Et il était évident que c'était en se lâchant qu'on se sentait le mieux. Or, avec sa soeur, je me sentais ... Coincé; Ouais, dans tous les sens du terme. J'avais l'impression de toujours devoir faire attention à mes paroles et à mes actes pour ne pas la choquer ni la mettre tout simplement mal à l'aise. Parce que je ne voulais pas de ça. Nous étions ensemble pour que ça marche. Même si je ne me sentais pas des plus heureux en sa compagnie, il est vrai ...

Je ne me fis pas prier pour être très attentif quand elle m'expliqua à son tour, ses goûts en matière d'homme. C'était tout moi quoi. En tout cas, j'étais brun avec un style rebelle. Et par le métier que j'exerçais, je pensais pouvoir dire que j'étais également fort, entre autres choses. C'est ce que je pensais, ouais ... Songeai-je tranquillement, en hochant un peu la tête. Alors c'est surtout une question d'attraction ? Demandai-je tout naturellement, en tâchant de ne pas trop en faire, ne pas trop en montrer de cette attirance évidente qui semblait grandir entre nous. En tout cas, je savais que c'était le cas de mon côté. Que j'étais sérieusement attiré par elle et que cela ne faisait que se confirmer encore ce soir. De son côté, j'ignorais totalement ce qu'il en était. Et dans le fond, c'était probablement bien mieux ainsi !

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Sam 24 Jan - 23:53

J'adorai l'entendre me dire que j'étais belle. Très belle même. Je lui plaisais, j'étais ravie de lui plaire. Il me plaisait aussi, il me plaisait plus que de raison. Allai-je finir par trahir ma sœur? Je n'espère pas! Parce que ça gâcherai à coup sur notre relation. Je savais que je n'étais pas une personne exemplaire, mais fricoter avec le petit copain de ma sœur dans son dos? Je n'étais pas si horrible que à comme personne non? J'espérais vraiment que non. Mais c'est qu'il m'attire tellement, je le désire tellement, je commence à craquer pour lui.

Oh et bien...je sais que je ne suis pas laide, mais je suis...normale quoi. Laurie est bien plus jolie que moi. Mais...je te remercie de me le dire, c'est très flatteur surtout devant d'un homme tel que toi...

Il avoua finalement être resté me regarder. Je souriais.

Oh alors c'était volontaire? C'est...bon à savoir... Très flatteur...

Décidément non, non je n'arrivai pas à ne pas le draguer. Je n'arrivai pas à sortir de ce jeu de séduction. C'était plus fort que moi. Je savais maintenant que je lui plaisais, et j'avais envie de lui faire comprendre à quel point il me plaisait aussi. Je savais que j'étais carrément entrain de jouer avec le feu, et je risquais de me brûler. Je dressais subtilement un portrait de lui pour parler de ma version de l'homme idéal. Et cette alchimie dont je parlai était présente plus que jamais entre lui et moi. Il m'avait pas l'air spécialement surpris. Je souris à sa question.

C'est exactement ça, l'attraction

Je plongeais dans ses yeux et lui souris. J'avais envie de caresser sa joue.

C'est éternel, ça ne meurt jamais. Et puis j'aime qu'un homme me surprenne, autant que j'aime surprendre l'homme qui partagera ma vie. Lui faire des surprises, égayer chaque jour sa vie à petite dose, par une attention particulière, j'aime faire plaisir.

Je le regardai dans les yeux, la tête penchée sur le côté. J'étais attendrie. J'avais très envie de le serrer dans mes bras. Il était tellement beau. Je ne me lassai pas de le regarder ainsi.

T'es amoureux de ma sœur?

Moi et mes éternelles question choc. J'adorai comment il me regardait en cet instant. C'était... Je reprenais la parole dans un simple murmure.

Pourquoi tu me regardes comme ça?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream

« couches changées » : 392
« âge » : 34 ans.

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 25 Jan - 0:10


The second when I meet you...

Olivia était physiquement parfaite. C'était tellement évident pour moi, que je ne pouvais pas envisager une seule seconde, qu'elle même ne se soit pas rendue compte de ça. Pourtant, sa réponse me laissa hésitant. A l'entendre, sa soeur était plus belle qu'elle. Soit, Laurie était effectivement une belle femme. Mais elle était juste belle. Olivia était incendiaire. C'était une bombe. Purement et simplement. Vous êtes toutes les deux très belles. Mais de façons complètement différentes. Lui indiquai-je en hochant un peu la tête. Sans être amoureux de Laurie, je pouvais quand même dire qu'elle inspirait l'amour tendre. Alors qu'Olivia était davantage la passion, le feu, le désir brut. Non, elles n'avaient vraiment rien en commun. Et je ne pouvais pas nier que c'était plus vers Olivia que je me serais tourné en temps normal. Elle me faisait nettement plus d'effet que sa soeur qui ne m'avait pas spécialement attiré au premier regard, aussi jolie soit-elle. Disons que c'était plus fort que moi. Rectifiai-je un peu, avec un léger sourire contrit. Je venais quand même de lui avouer que je l'avais ouvertement maté. Et ça, ça craignait vraiment beaucoup selon moi. quel genre d'homme étais-je sérieusement ? Le genre à mater une gamine d'à peine vingt ans, apparemment ...

Quand elle me parla de son type d'homme en insistant sur l'attraction, je ne pu que songer que c'était là le genre de chose que je ressentais entre nous. Quelque chose de puissant et de parfaitement incontrôlable. Dont je ne voulais aucunement me passer d'ailleurs. J'éprouvais un tel désir pour elle, que j'ignorais comment faire pour la revoir sans craquer. Est-ce que j'en serais capable ? J'avais de très gros doutes quand même. Et autant le dire, cela me faisait très peur. C'était terrifiant de songer que je puisse être ce genre de type à ne pas pouvoir contrôler son désir. En même temps, c'était bien la première fois que quelque chose de fort m'arrivait. Pourtant, des femmes, j'en avais connu des tas depuis que j'étais en âge de coucher ! Et il avait fallut que ça m'arrive juste quand je décidais de tenter une relation sérieuse et solide pour une fois. Soit j'étais maudis, soit ... Soit je n'en savais rien du tout ! J'étais juste certain que je ne pouvais pas faire de connerie. Peut-être que c'était juste un petit test pour voir si je méritais ou non une vraie relation de couple, voilà !

Je me figeai puis éclatai de rire quand elle me demanda, sans crier gare, si j'étais amoureux de sa soeur. Franchement, elle devrait recevoir un prix pour récompenser son culot insensé. Elle avait vraiment le don de poser des questions complètement dingues et inattendus. Mais ça ne me dérangeait pas. Ca avait juste toujours le pouvoir de me laisser pantois. Puis incertain. Avant que je ne trouve enfin les mots pour lui répondre en étant le plus sincère possible. J'en sais rien. Ca ne fait pas assez longtemps pour que je puisse répondre à ça ... Je pensais que la réponse était oui, avant de croiser le regard pour Olivia. Si j'avais été amoureux de Laurie, n'aurais-je pas ressenti des trucs complètement dingues, comme tout ce que je ressentais pour sa petite soeur ? Je ne savais pas. Je n'avais pas assez d'expérience en la matière pour pouvoir répondre à cela. A la question suivante, je posai ma tête contre le dossier, pour pouvoir la regarder avec plus d'attention. Pour les mêmes raisons que toi. Soufflai-je d'une voix douce, regard rivé dans le sien.

realised by morphine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
bienvenue à sunset dream
--
« couches changées » : 355
« âge » : 22 ans

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   Dim 25 Jan - 0:43

Décidément non...non je ne me lasserai jamais de l'entendre me dire que j'étais belle. Je préférai l'entendre une seule fois de sa bouche plutôt que des centaines de fois de tout les autres hommes du monde. J'avais peur de ce que j'étais entrain d'éprouver pour lui. Ça commençai à être plus fort que du simple désir physique, aussi puissant puisse t'il être. Je n'étais quand même pas entrain de tomber amoureuse du mec de ma sœur. Non, non, non. Je n'avais pas le droit. Je ne voulais pas tomber amoureuse de lui. Mais je n'avais pas non plus envie de résister. Et si je cédais, si je me laissai aller à mes pulsions avec lui? Qu'est ce qu'il se passerai ensuite? Je ne pus finalement m'empêcher de rougir et rentrai ma tête dans mon cou comme une petite fille gênée. C'était tellement doux de l'entendre dire des choses comme ça. Je voulais qu'il ne s'arrête plus jamais.

J'adore t'entendre me dire des trucs comme ça.

Oui je le draguais ouvertement maintenant. Mais c'était réciproque. C'était cet inlassable j'ai de séduction qui s'était installer à présent entre nous. Et j'adore ce jeu. J'avais envie d'y jouer, de m'approcher des limites avec lui. Mais ne pas céder, je n'avais pas le droit de céder. Il ne répondit pas à ma question quand a savoir si il était amoureux de ma sœur. Il ne disait pas non, il ne disait pas oui, j'étais contente que ça ne soit pas oui. Et j'adorai plus que tout sa réponse quand je lui demandai pourquoi il me regardai. J'adorai aussi comment il se plaçait sur le canapé.

Ah ouais? Et pourquoi je te regarde?

Je le fixai en souriant. J'avais envie de le toucher, je n'en pouvais plus. Je ne pus m'empêcher de faire courir mes doigts le long de son bras, juste la pointe des doigts. De son poignet jusqu'à son épaule et je redescendait dans jamais le quitter des yeux.

Pourquoi tout des tatouages? Ils ont tous une signification? Ça te vas trop bien...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
bienvenue à sunset dream

MessageSujet: Re: The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever   

Revenir en haut Aller en bas
 

The second when I meet you... Joe&Oli - Now and Forever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Livre 50 ans NATO Tiger Meet
» Ma tite collection (pour le moment les vernis, maj bientot) Edit : réf
» How I met your mother
» Nice to meet you
» Tiger Meet 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ BÉBÉ A BORD :: Back to the Future :: Réalité alternative-